04/03/17

La vengeance du chat assassin, de Véronique Deiss, d'après Anne Fine

la vengeance du chat assassin

Le chat Tuffy est de retour dans une version bande dessinée de ses folles aventures ! Il s'agit déjà du troisième opus, et c'est toujours un régal de retrouver ce chat sassassin, doublé d'une mauvaise foi et d'un humour très sournois. Cette fois, la maman de la jeune Ellie annonce fièrement qu'elle se lance dans une carrière d'artiste ! Son sujet de prédilection n'est autre que le chat de la maison. Tuffy peste et enrage. Il n'apprécie pas du tout son portrait qui trône dans le salon. C'est décidé, sa vengeance sera acérée. Quelques coups de griffes par ci, par là... ni vu, ni connu. Mais la maman d'Ellie enchaîne les créations, avec de la poterie ! Son mari aussi fait grise mine et tente de corrompre Tuffy en l'incitant à quelques maladresses. Le chat n'est pas dupe et résiste fermement. Le duel entre les deux allergiques aux œuvres d'art est jalonné de coups bas, de sourires mielleux, de crevettes et de chantilly ! C'est franchement drôle et délicieusement féroce. Dans cet épisode, Tuffy ne se rend pas coupable de zigouiller les petites bestioles innocentes du voisinage, mais massacre avec un certain angélisme les créations qui piquent aux yeux en s'attachant le soutien de la famille. Pour le coup, Tuffy n'avait pas prévu d'être le héros du jour et se console du mieux qu'il peut. “J'ai peut-être perdu une manche, mais j'ai regagné notre champ de bataille !” Yes. Une lecture désopilante, aux illustrations pleines d'imagination et d'humour.  

Rue de Sèvres, février 2017

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


21/10/15

Le Retour du Chat assassin, de Véronique Deiss

IMG_5215

D'après la série d'Anne Fine ! Ce deuxième tome est toujours aussi désopilant.

Ellie et ses parents partent une semaine en vacances et confient le chat Tuffy au pasteur Barnham, qui se révèle un véritable tortionnaire aux yeux de notre ami félin. Imaginez toute la sainte journée à supporter le vrombissement de l'aspirateur ou la même pâtée insipide servie à chaque repas pour ne pas gaspiller la nourriture... Un comble. Notre Tuffy décide d'entrer en rébellion. La petite voisine est si charmante, si attentionnée, si compréhensive... Pourquoi ne pas combler ses espoirs les plus fous ? Hop, un bonnet en dentelle et une grosse robe à froufrous, Tuffy devient Jeannette et se sent comme un coq en pâte. Lui, si gras, désormais la risée de ses potes ? Cela ne va pas se passer comme ça ! 

L'adaptation en bande dessinée de la série d'Anne Fine est une parfaite réussite grâce aux illustrations aérées et pleines d'humour de Véronique Deiss, qui connaît le chat assassin comme sa poche (elle illustre aussi les livres). C'est une lecture courte, mais dynamique, où s'enchaînent gags et situations grotesques à chaque page. Et c'est franchement très drôle. Pour tous les âges.

Rue de Sèvres / Octobre 2015

IMG_5216   IMG_5217

IMG_5218   IMG_5219

 

 

☠-☠-☠-☠

Rendez-vous, tous les mercredis d’octobre, pour la lecture BD de la semaine avec le #Challenge Halloween ! 

Challenge Halloween 2015Résultat de recherche d'images pour

 

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/11/14

Journal d'un chat assassin, de Véronique Deiss

Journal Chat Assassin

Qui mieux que Véronique Deiss pouvait adapter en bande dessinée la série d'Anne Fine (Journal d'un chat assassin) pour laquelle elle illustre déjà les 6 romans existants ? ! Personne, évidemment. C'est elle, la seule, l'unique, experte ès Tuffy, ce gros matou paresseux et menteur, qui rend chèvre tout son petit monde, à commencer par les parents de la petite Ellie. 

Cette bande dessinée de 45 pages reprend toutes les grandes lignes du tome 1 : Tuffy assassine des petits animaux sans défense et dépose ses trophées sur le paillasson de la maison, ce qui offense les âmes sensibles de la famille (cris d'horreur et d'épouvante en cascade). Mais le plus grand drame survient quand sa nouvelle victime n'est autre que le lapin du voisin. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Pour parer à tout conflit, le père d'Ellie met au point une opération commando nocturne (que les chats du quartier, témoins au moment des faits, vont rapporter avec un sens de la dérision absolument divin...). Le résultat est d'une drôlerie ! 

L'esprit de la série, caractérisé par son humour caustique, son héros de mauvaise foi et ses intrigues aux retournements burlesques, trouve ici une exécution fantastique. La mise en scène est diablement redoutable et provoque cet enchaînement de situations improbables combinées à des fous rires. C'est radical. Qu'est-ce qu'on rit...  

Véronique Deiss se fait plaisir et rend une copie sans faute. C'est une franche réussite, à l'enthousiasme communicatif. La bande dessinée complète la lecture de la série des livres ou invite à mieux la découvrir. D'ailleurs, si vous ne connaissiez pas encore (quelle erreur), n'hésitez pas ! Cela s'apprécie à tous les âges, foncez, vous ne le regretterez pas. 

Rue de Sèvres, octobre 2014 ♦ d'après la série écrite par Anne Fine, éditée à l' École des Loisirs 

IMG_2256

IMG_2257

IMG_2258

Posté par clarabel76 à 13:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07/12/11

La star du spectacle

D'accord, si vous voulez, mettez-moi à bouillir dans un bain à  bulles ! Peut-être que je n'ai pas été très délicat en marchant sur le rebord de la baignoire et que quelques bouteilles de shampoing et autres lotions ont basculé sur le carrelage. Mais ce n'est pas moi qui avais mal rebouché les flacons. Donc expliquez-moi comment j'aurais pu imaginer que ces bouteilles allaient causer un tel désordre : une énorme flaque visqueuse, gluante et mousseuse. Moi, j'essayais juste de me trouver un endroit calme, où personne ne viendrait m'embêter.
Eh oui, peut-être que choisir de me cacher en dessous de la magnifique robe de soirée, argentée, de la mère d'Ellie, n'était pas une idée très intelligente.
Mais je n'ai pas arraché cette stupide chose de son cintre, elle est tombée toute seule quand je me suis précipité dans le placard. Oui, j'ai un peu bataillé pour bien m'installer. Mais je ne pensais pas que ça arracherait tous les sequins. Moi je voulais juste faire une petite sieste. Est-ce qu'un chat n'a pas le droit à une petite sieste dans sa propre maison ?
Eh bien, non ! La mère d'Ellie s'effondre sur le tapis, enlève un à un les poils de chat de sa robe en loques, et pleure à chaudes larmes.
Je vous le demande : ce bain de larmes est-il vraiment nécessaire ? 

lenoelduchat

Impossible Tuffy ! Il va faire vivre un Noël d' enfer aux parents d'Ellie, aux cousins Lucille et Lancelot, à la tante Anne et son mari Brian. (Par contre, le lecteur, lui, ne cesse de se bidonner.) Bien entendu, ce n'est jamais sa faute, ses circonstances sont nombreuses et excusables, il a juste une fâcheuse manie d'être au mauvais endroit au mauvais moment, sans compter qu'il est généralement victime de sa maladresse légendaire ... et pas du tout de mauvaise foi, oh non ! Jusqu'au bout, l'animal nous réserve une partie de rigolade qui culmine jusqu'à la cime du sapin de Noël. Ou comment faire du réveillon un véritable fiasco. 

Une belle partie de rigolade en perspective, avec des illustrations qui parfois boostent le comique de situation. C'est déjà le 5ème tome, mais on ne s'en lasse pas. 

Le Noël du chat assassin, par Anne Fine
Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2011. Traduit de l'anglais par Véronique Haïtse.
Illustrations de Véronique Deiss. 

Existe aussi LE GRAND LIVRE DU CHAT ASSASSIN qui regroupe les trois premiers tomes : Journal d'un chat assassin ; Le chat assassin, le retour ;  La vengeance du chat assassin. 

legrandlivreduchat

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,