10/04/09

Le gang des culottes courtes ~ Zoran Drvenkar

« le gang des culottes courtes est né au beau milieu de l'hiver, un moment à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire du monde »

gang_des_culottes

Rudolpho, Island, Snickers et Ciment sont quatre jeunes canadiens dont la vaillance est tellement reconnue qu'ils sont conviés au studio de télévision pour raconter leurs aventures. Ils ont réussi à sauver des vies lors d'une tempête de neige, d'un accident de train, à dompter les grizzlis, à braver les fantômes et à se transformer en accoucheurs coincés dans une voiture.
Cela peut paraître invraisemblable et exagéré, et j'aimerais pouvoir trancher entre ce qui est vrai ou faux, mais c'est inutile. C'est un tel régal de se laisser berner par leurs sornettes (ou pas), de rire aux éclats en découvrant leurs péripéties abracadabrantes.
A tour de rôle, ils prennent donc la parole pour répondre à la question du public, comment sont-ils devenus la coqueluche du pays ? Très sérieusement, parfois timidement, et même un peu gênés, ils s'expriment. Et pour ça, ils sont cash. Désopilants. Attachants. Drôles. Fanfarons. Eux espèrent que toute la vérité sera enfin dite sur leur compte, puis rêvent d'aller manger une part de pizza loin des feux de la rampe.

En attendant, leur histoire se laisse lire avec un plaisir non simulé. A la fois c'est dépaysant, cela se passe au Canada, on a droit à tout le folklore (tempêtes de neige, caribous, grizzlis, hockey sur glace), ensuite les personnages sont inimitables, des Petites Canailles au grand coeur, qui se trouvent brusquement au coeur de l'action puis propulsées sur le tapis rouge, contre leur gré. Ils restent des enfants attachants, simples et sympathiques.

Et puis j'ai également aimé la mise en scène voulue par l'auteur, comme quoi le traducteur « Dick Sionert » serait venu en personne rencontrer Zoran Drvenkar dans sa maison de bois, près du lac Manitoba, retranché du reste du monde. Drvenkar est le seul à connaître toute l'histoire, à avoir recueilli les confidences secrètes des protagonistes... De cela, on n'en saura pas plus car l'histoire est bricolée de telle sorte qu'elle intrigue du début à la fin, mais l'auteur en joue jusqu'au bout, on trouve dans ce texte une profusion de notes, toutes plus risibles les unes que les autres, qu'importe, c'est du bonheur en barre !
Un bouquin dédié aux enfants, mais qu'on peut sans honte leur chiper !!!

Folio junior, 2009 - 192 pages - 5,90€
traduit de l'allemand par Laurence Bouvard
dès 11 ans

Illustrations intérieures de Ole Könnecke
Illustration de couverture Matthieu Sapin

Posté par clarabel76 à 07:55:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,