13/08/21

Anne d'Avonlea, de Lucy Maud Montgomery

Anne d'Avonlea

Tout d'abord, la couverture de cette édition est exceptionnelle. Une beauté. Pour le contenu, l'histoire est douce pour un tome qui est, pour moi, celui de transition.

Anne s'apprête à quitter doucement l'enfance et fait encore durer le plaisir de l'insouciance. Autour d'elle, pourtant, le monde continue de tourner : un nouveau voisin fait parler de lui, Marilla adopte deux nouveaux enfants et doit soigner sa vue. Anne est désormais maîtresse d'école et lance la Société d'amélioration pour leur village.

Bien entendu, le quotidien à Avonlea est parsemé de petits événements qui sont semblables à la vie des petits villages (cours de récré, œuvres de charité, cancans, histoires d'amour naissantes, retrouvailles amicales et départs). Mine de rien, Anne doit donc bientôt quitter ce cocon douillet pour franchir la prochaine étape de sa vie d'adulte. En attendant, notre héroïne s'accroche à ses rêves de petite fille fantasque et romantique.

Toutefois, elle rêve aussi de parcourir du pays et d'aller à l'université. Elle a soif de connaissance et de découverte. Et surtout, Gilbert Blythe n'est jamais loin. Mais elle n'a pas encore creusé la question.

Ce deuxième tome est bon, très bon, mais n'a plus l'étincelle du début - Anne devient une jeune femme moins spontanée. L'innocence de la jeunesse a disparu. Ceci dit, sa propension à tomber amoureuse de la nature et à nourrir autant d'imagination à partir de rien est étonnante !

Quoi qu'il en soit, cette série est vouée à bichonner le plus aigri ou le plus cynique des lecteurs. Elle a un effet doudou garanti. Ou je ne comprends pas. Tant de tendresse et de poésie concentrées sur 300 pages... c'est précieux dans ce monde de brutes.

MONSIEUR TOUSSAINT LAVENTURE / 2021

Deuxième volume de la série de livres consacrée à Anne Shirley. Nouvelle traduction de l’anglais (Canada) par Isabelle Gadoin. Illustration de couverture par Midori Kusano. Le troisième volume, Anne de Redmond, à paraître en août 2021.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09/07/21

Si belle, Sybille ; de Valentine Lalande

Si belle, Sybille

Oh, quel chouette roman ! On le lit, on le savoure, on sourit, on rigole, on en redemande.

C'est l'histoire de quatre lycéens qui vont apprendre à dépasser leurs préjugés au cours d'une année riche en émotions. Sybille et Sofia sont amies de longue date et inséparables. L'une est transparente et secrètement amoureuse, tandis que l'autre masque ses complexes sous des dehors excentriques. Samuel est le rebelle de la classe et Soren le solitaire inaccessible.

Entre ces quatre-là, il y a de l'amitié amoureuse et des quiproquos qui viennent taquiner l'échiquier et redistribuer les cartes. Et c'est tant mieux. La lecture est certes ordinaire mais gonflée de bonne humeur. On s'attache vite aux personnages, sensibles et pudiques. Ils vont grandir au fil des chapitres, apprendre à se connaître et revoir aussi leurs opinions.

C'est hyper réconfortant à lire car le message est positif et bourré d'humour. J'ai beaucoup aimé. 💛

Hugo New Way / 2020

Parution Format Poche en Septembre 2021

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07/06/21

Anne de Green Gables, de L. M. Montgomery

Anne de Green GablesJ'ai beau connaître déjà l'histoire, je ne me lasse pas de la découvrir à nouveau - sous une nouvelle traduction ou par le format audio. La magie opère instantanément ! Qu'est-ce que c'est beau.

J'aime d'amour cette petite Anne Shirley, son romantisme exacerbé, son imagination flamboyante, son esprit vif et passionné. Elle offre à cette lecture son caractère entier : tout en douceur et en poésie.

Dès la première page, c'est simple, on se confond de bonheur et de nostalgie jusqu'à la dernière note (bouleversante). Anne est une petite orpheline qui débarque par erreur chez les Cuthbert - lesquels attendaient un garçon pour aider à la ferme. Que faire de cette petite rouquine, maigrichonne et tellement bavarde, qui les attend sur le quai de la gare ?

Il lui faudra, cependant, peu de temps pour conquérir ce couple (frère et sœur) abasourdi par sa langue bien pendue et son imagination débordante. Il faut dire que Anne Shirley est un petit miracle : elle est touchante, attachante et inoubliable. Elle fera donc son nid dans ce petit coin des Pignons verts, où tout l'enchantera : la nature, les arbres, les chemins, les étoiles... Elle trouve d'ailleurs une note romantique et romanesque à tout.

Quelle héroïne ! Je suis vraiment en adoration. 🥰

J'ai également profité de la sortie en format audio chez VOolume pour plonger (et replonger) dans cet univers. Quelle expérience... c'est exaltant et réussi. La voix de la comédienne est bien choisie, son ton est agréable et apaisant. Seul bémol : la prononciation à la française du nom de Gilbert Blythe.

Sans quoi, le texte est très doux à l'écoute et conforte cette sensation de vivre dans une bulle hors du temps. En tout cas, l'invitation à visiter la maison aux pignons verts et partager un bout de chemin avec Anne Shirley ne se refuse pas ! Quelle belle balade...

©2021 Il était un ebook (P)2021 VOolume

  • Lu par : Emilie Moget
  • Durée : 10 h 46
  •  
  • Petite précision : la version audio n'est pas celle dernièrement éditée et traduite (par Hélène Charrier) pour les éditions Toussaint Louverture. 
  • Lucie Maud Montgomery brosse le portrait singulier d'une petite fille au caractère bien trempé, qui affirme haut et fort son désir d'exister et d'être heureuse malgré les aléas de son existence. Anne, la maison aux pignons verts est un grand classique de la littérature canadienne. Il fut notamment adapté à la télévision sous le titre "Anne, le bonheur au bout du chemin" (1985) et plus récemment par Netflix sous le nom "Anne with an E". 

    La nouvelle traduction de Laure Valentin est l'occasion de découvrir ce grand roman sur le pouvoir de l'imagination, l'acceptation de sa différence et la liberté. Exempt de toute mièvrerie, souvent drôle, il plaira aux plus jeunes comme à leurs parents.

anne et la maison aux pignons verts

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26/05/21

Mon midi, mon minuit ; par Anna McPartlin

Mon midi mon minuitSi vous vous reconnaissez dans l’une des 5 situations suivantes, ce roman est pour vous !

1. Il vous est déjà arrivé de danser dans des toilettes publiques, un test de grossesse négatif à la main.
2. Vous vous êtes déjà mise à pleurer après une aventure d’un soir.
3. Vous êtes déjà tombée amoureuse malgré vous.
4. Vous avez déjà eu l’impression d’être follement vivante, vous vous êtes aussi déjà sentie complètement idiote.
5. Vous n’avez encore jamais lu de livre capable de vous faire rire, pleurer et appeler votre meilleure amie.

Comment survivre à la perte et au chagrin ? Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ? Après Les Derniers Jours de Rabbit Hayes, Anna McPartlin nous offre de nouveau un roman à la fois caustique et profondément émouvant. Servi par un style plein d’esprit et un humour irrévérencieux, Mon midi, mon minuit est une ode à la vie.

⭐⭐⭐⭐⭐

Waouh. J'ai tellement, tellement aimé cette histoire !
J'y allais pourtant avec une certaine appréhension en sachant qu'il serait question de perte et de deuil et du poids de la culpabilité pour l'héroïne. Mais finalement la lecture a su me surprendre en m'embarquant dans une aventure humaine, amicale et rayonnante.

C'est donc l'histoire d'une bande de potes à Dublin dont on partage les rires, les larmes et les coups de cœur suite à une terrible épreuve. Emma a perdu son amoureux dans un accident de voiture. Soutenue par sa brigade qui se mobilise jour et nuit pour lui changer les idées, elle va avancer tant bien que mal et emprunter le chemin de la réparation à son rythme (doux et parfois farfelu).
Je ne sais pas l'expliquer, mais il se dégage de cette lecture une euphorie bienfaisante (énergie positive et tutti quanti). J'ai ressenti pleinement leurs coups de blues ou leurs états de grâce. D'ailleurs, on ne pleure quasiment jamais (juste à un moment vers la fin, j'ai eu la boule au ventre). C'est plutôt tout le contraire : on rit, on sourit, on s'esclaffe, on rouspète. C'est dingue !
L'entourage d'Emma est formidable : tous, sans exception. Anne et Richard : le couple pilier, Clodagh : la copine de longue date, Sean : le meilleur pote, Nigel : le frangin prêtre. Même la voisine et les parents sont adorables. Sans oublier les décors irlandais, à couper le souffle.

En comparaison des Derniers jours de Rabbit Hayes (roman lu dans un brouillard opaque tant j'étais malheureuse comme les pierres de subir mon propre deuil), j'ai ressenti un vif élan de tendresse et d'amour pour ce roman de l'auteure - lequel semble impopulaire auprès des fans. Ah bon ? Personnellement je l'adore ! 🥰

Pocket, 2018 - le cherche midi pour la traduction française / par Valérie Le Plouhinec

⭐⭐⭐⭐⭐

 

Posté par clarabel76 à 19:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/05/21

Mack Daddy, de Penelope Ward

Mack daddyCette histoire de retrouvailles a fait fondre mon petit cœur tout mou.

Mack et Frankie se sont connus à l'université, le temps de partager une colocation. Entre eux, c'était uniquement de l'amitié. Mais quelle amitié ! Forte, fusionnelle, bouleversante. Mack était alors en couple avec une nana qu'il appréciait moyennement. C'est du moins aux côtés de Frankie qu'il en a pris conscience mais au moment d'éclaircir la situation, paf ! le destin en a décidé autrement. Mack a quitté la coloc et brisé sans le faire exprès les illusions de Francesca.

Huit ans plus tard, Mack et Frankie se retrouvent à Boston. Il vient de divorcer et d'inscrire son fils dans l'école où la jeune femme enseigne. Comme par hasard. Celle-ci n'est toutefois pas dupe, mais n'en demeure pas moins surprise face à ce papa follement séduisant et sûr de lui. Comble de tout, il annonce d'emblée ses intentions : il est de retour pour la reconquérir. Au diable le passé, au diable le présent. Mack est convaincu que Frankie est la femme de sa vie. 

Gah ! Moi, j'ai craqué. Mackenzie Morrison est parfait. Touchant. Attachant. Drôle. Et terriblement sexy. Francesca se montre néanmoins prudente, plus distante - après tout, elle est en couple et fidèle. Sur ce, Mack n'a pas dit son dernier mot et veut gagner sa confiance. Il déballe alors un jeu de séduction prévenant, pas du tout rentre-dedans. D'ailleurs, pas de liaison torride à bord. Le couple se construit doucement et la romance prend son temps.

Toute la lecture déborde de romantisme et de glamour. La relation colocs est peut-être la meilleure partie du roman - la complicité entre Frankie et Mack est extraordinaire. Mais la suite est tellement mignonne, c'est adorable de suivre l'évolution des sentiments et les aléas de la vie. Mack est fils d'un sénateur ambitieux. La relation avec son ex est fragile. Son fils est un petit garçon anxieux et bardé de complexes. Tout est donc à construire mais Mack y croit à fond. Et nous aussi, forcément.

Prenez cette lecture comme une évasion sucrée et pleine de tendresse. Ça change des autres titres déjà lus de Penelope Ward. C'est tellement bien aussi. 🥰 

Hugo Roman / collection New Romance / 2019 pour la présente édition. Traduction par Elsa Ganem.

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09/04/21

L'amour est dans le chai, de Tamara Balliana

L'amour est dans le chaiJ'ai trouvé mon bonheur dans cette lecture. C'était simple et sans détour. Je suis même tombée amoureuse de Léonie et Enzo ! Ils se livrent une bataille de mots alors que leur attirance est électrique, du moins ils vont mettre du temps pour s'en rendre compte et c'est ça qui est bon.

En vrai, leur histoire dure depuis toujours. Enzo et Léonie sont voisins et amis d'enfance. Enfin, ils ont grandi ensemble mais n'ont eu de cesse de se chamailler. Puis la vie a conduit l'un et l'autre vers des contrées lointaines. Léonie s'est installée à Paris pour devenir comédienne tandis que Enzo a poursuivi sa formation de maître de chai en partant dans le Bordelais.

Aujourd'hui ils se retrouvent pour l'été car Léonie doit seconder sa sœur (enceinte) au Domaine des Manons où travaille désormais Enzo. La jeune femme ne cache pas sa déconvenue en apprenant cette nouvelle et réserve à son tortionnaire des retrouvailles explosives ! Ah ah. On a beau dire, on a beau faire, ils se tournent autour et se défendent de ressentir autre chose que de l'agacement. Ils sont d'ailleurs les derniers à avoir saisi le truc !

Plus d'une fois, ils vont donc se pousser à bout et traiter l'autre comme une verrue indésirable. Paradoxalement cette tension entre eux est émoustillante car on sent qu'ils sont faits l'un pour l'autre mais ils ne se pressent pas pour poser les armes. Léonie est la plus méfiante, peu habituée à côtoyer un Enzo charmeur et équivoque. La belle va d'ailleurs chanceler plus d'une fois. Mouahaha. C'est drôle, c'est adorable, c'est excitant. Rien de sexy. La romance est douce et romantique en diable. Et j'ai adoré.

Autres atouts de choc et de charme : on retourne au village de Cadenel (véritable cocon coquet et douillet). On retrouve nos copines RomyOriane et Solène (le club des célibataires malgré elles). On savoure l'ambiance et le soleil tout en savourant un verre de rosé. Que demander de plus ?

Montlake Romance, 2019

La couverture est bof, bof. Seule fausse note pour moi.

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/04/21

Rouge, de Julie Huleux

RougeEn voilà une histoire adorable et très fleur bleue que j'ai beaucoup, beaucoup aimée. ♥

Lui est pompier, elle est étudiante en cinéma. Ils se rencontrent après une soirée trop alcoolisée (elle vomit sur ses rangers). Mais leurs regards sont connectés. Alexandre et Ophélie se retrouvent au bal des pompiers quand lui vient alors une brillante idée. Après avoir fait des pieds et des mains pour décrocher une autorisation, elle débarque dans sa caserne pour son nouveau projet (filmer l'équipe sur le terrain). Et c'est Alex qui est chargé de sa sécurité.

Leur relation devra cependant rester strictement conventionnelle - pas d'écart de conduite. Non, non. Sauf que ces deux-là se dévorent des yeux et sont proches de la combustion sitôt qu'ils sont côte à côte. Oh oui, c'est chaud chaud chaud.

Place donc à une romance exquise, qui prend tout son temps pour s'épanouir. Ophélie est une nana espiègle et habituée à draguer les garçons sans complexe. Mais en présence d'Alexandre, elle sent qu'elle doit se retenir car c'est un homme droit, sûr et respectueux. Ouhlala. Dois-je vous présenter ce fameux lascar ? Toujours est-il que ce cher Alexandre a franchement l'étoffe du superhéros. Comment ne pas succomber ! ?

Sinon le roman met également en avant la camaraderie, le sens du devoir et de l'honneur chez les pompiers. On plonge au cœur de l'action, on vibre, on glousse, on soupire. Que c'était chouette, vraiment chouette, mazette !

JC Lattès, collection &moi, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27/03/21

Stairway to Heaven, de Delinda Dane

Stairway to heaven

Eh bien, quel enchantement ! Je ne m'attendais pas à prendre autant de plaisir avec cette lecture et ça l'a fait du début à la fin : gloussements en cascade etc. C'était excellent.

D'un côté on a une Heaven pétillante. De l'autre, un Tristan tatoué. Genre Adam Levine. Miam. Leur première rencontre donne le ton : lui est grincheux, elle légère et souriante. Ça n'aura de cesse de tricoter aussi finement et joyeusement.

Quel bien fou de plonger dans leur histoire, tout en tendresse, humour et séduction. La relation de couple prend son temps. On a le cœur qui chavire à maintes reprises. C'est magique.

Vraiment, ce roman a été une très bonne découverte qui m'a rappelé Soyons fous de Lisa Plumley (autre histoire réjouissante).

Et ça tombe bien car j'ai urgemment besoin de doudouthérapie // Nous sommes le 27 Mars - ça fait un an. 😢

Hugo Roman / Coll. New Romance / 2020

Il y a quelques années, Tristan était un autre homme. Désabusé , indifférent au succès immense qu'il rencontrait en tant que tatoueur et curieux de toutes les addictions : drogues, alcool, femmes.

Et puis tout bascule : Briar Rose, bébé d'un mois et fruit d'une nuit avec une inconnue, est déposée un matin sur le pas de sa porte, abandonnée par sa mère. 

Depuis, Tristan ne vit et ne respire que pour sa fille de quatre ans. Et s'il y a un sujet qu'il traite avec beaucoup de sérieux, c'est le choix de la personne qui prendra soin de son trésor lorsqu'il travaille au salon de tatouage. 

Quand il reçoit Heaven Harper pour un entretien, il sait d'office qu'elle ne sera pas retenue pour le poste de baby-sitter. Elle est désordonnée, maladroite et beaucoup trop attirante. Très loin, donc, de l'image qu'il se faisait de sa future Mary Poppins !

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/03/21

La charmante librairie des jours heureux, de Jenny Colgan

La charmante librairie des jours heureuxVoici la lecture idéale pour rêver, voyager et reprendre espoir !

L'héroïne de Jenny Colgan ressemble beaucoup à Polly de La petite boulangerie du bout du monde (l'archétype des héroïnes de Jenny Colgan) : Nina perd son boulot de bibliothécaire à Birmingham et décide sur un coup de tête d'acheter un van au fin fond de l'Écosse pour devenir libraire itinérante. Un pari fou et insensé.

Qu'à cela ne tienne, Nina plaque tout et s'installe dans un cottage proche d'une ferme où le propriétaire se montre grincheux et austère. Mais la jeune femme est plus motivée que jamais. Elle est pleine d'enthousiasme et d'innocence et n'écoute plus ses proches qui s'inquiètent à son sujet.

Ce roman est la parfaite démonstration qu'on peut raconter une histoire niaiseuse et invraisemblable sans qu'on y trouve à redire. Oui, oui, j'étais complètement gaga à l'écoute de cette lecture et j'ai aimé ça. J'ai pris une dose de bonne humeur, de bonnes ondes positives, d'air frais revigorant et tout ça. C'était génial. L'ambiance aussi est formidable : les paysages d'Écosse, les autochtones et le folklore. Par ces temps de frustration, croyez-moi, ce bouquin est un remède efficace.

Nina est un peu nunuche (la voix du livre audio accentue ce défaut) et le dénouement un peu hâtif. Mais c'est purement anecdotique. Ceci dit, un deuxième livre paraîtra courant Juin 2021 - La charmante librairie des flots tranquilles - même si les personnages auront un rôle secondaire. Il n'empêche que j'ai hâte de retourner à Kirrinfief.

©2020 Prisma (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Marine Royer
  • Durée : 10 h 
  • Et si cette petite librairie dans les Highlands écossais était le secret du bonheur et d'une nouvelle vie ? Un feel good book enthousiasmant !

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/01/21

Laisse tomber la neige, par Cécile Chomin

Laisse tomber la neigeLarguée par son fiancé le jour de leur mariage, Claire part s'isoler dans un gîte en pleine montagne. Elle est malheureusement accueillie par un ours mal léché qui ne souhaite guère l'intrusion de cette péronnelle mal embouchée.

Mais Claire a plus de ressources que l'individu suppose et réussit à s'imposer puis à bousculer les habitudes du prénommé Hugo. En fait, ce dernier n'est pas un sombre ermite mais un ancien joueur de hockey actuellement en convalescence.

Après une rencontre explosive, la cohabitation réserve de savoureuses parties de rigolade. Claire et Hugo ne font pas de chichis et se comportent en bons camarades qui se vannent souvent.

Bien sûr, c'est sous couvert d'une réelle attirance mais là aussi il faudra patienter un peu et c'est tout ce qu'on demande. L'un et l'autre ont d'abord des blessures à panser et ne songent pas vraiment à se mettre en couple. Mouahaha.

Quelle chouette lecture, vraiment ! J'ai adoré l'ambiance et les personnages, les décors, la neige, le froid, les chiens, les potes, moi en train de boire du punch à la mirabelle ou une tisane au coin du feu. C'est tout à fait ça. Ou je m'y vois carrément.

Au moins la lecture a pour effet de se déconnecter de la réalité (et on en redemande par ce mois de janvier déprimant). Le roman invite ainsi à l'évasion tout en combinant la tendresse, l'amitié et la passion (avec beaucoup de dérision). Bref. Go pour un retour aux sources digne de ce nom. Yep.

J'ai Lu (2018)

 ⭐⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,