09/03/12

“Uh, my lord, I am not actually food. You do realize this, yes?”

“Please, Lord Maccon, use one of the cups. My delicate sensibilities.” 
The earl actually snorted. 
“My dear Miss Tarabotti, if you possessed any such things, you certainly have never shown them to me.” 

IMG_6905 IMG_6900 IMG_6901 IMG_6902 IMG_6903

Une adaptation quasi parfaite, idéale pour visualiser ce que la lecture nous faisait imaginer... C'est drôle, sexy et dynamique.
Il y a juste un petit truc qui me chiffonne : Alexia est limite trop belle ! :)

Soulless, the manga #1 by Gail Carriger - illustrated by Rem
Published March 2012 by Yen Press 

smileyc219

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24/06/11

L'Arcane de l'Aube

Série découverte chez Amadis.

IMG_4474

Deux royaumes se cherchent des poux depuis des générations et tentent de conclure des alliances en mariant leurs sujets royaux entre eux. En vain, car la discorde renaît sans cesse de ses cendres. C'est ainsi que Caesar et Nabaka se retrouvent mari et femme aux termes d'un traité qui laisse songeur - la princesse a les cheveux rouges, ce qui est pire qu'une provocation ! En effet, dans cette contrée, seules les chevelures de jais attestent le sang royal, le reste est voué à servir ou occuper des basses tâches. C'est un sort plus enviable que celui que connaissent les demi-humains (mi-bêtes, mi-hommes). En d'autres termes, ce sont des esclaves qui n'ont aucune liberté. Seulement, Nabaka a grandi auprès de l'un d'eux. Il s'agit de Loki, un homme-chien d'une fidélité exemplaire. Il a suivi sa maîtresse en taisant ses sentiments, même si ces derniers remontent vite à la surface et laissent présager des choix difficiles qu'il faudra affronter.

Entre Caesar et Nabaka, les rapports sont froids et frisent la haine. Le prince se sent insulté par la chevelure flamboyante de son élue, tandis que cette dernière, habituée aux sarcasmes et à l'indifférence des siens, a choisi de contre-attaquer au lieu de s'apitoyer. Et finalement, ces deux-là s'apprivoisent en douceur, bien maladroitement aussi. Du coup, leurs sentiments évoluent, un peu contre leur volonté car Nabaka ne veut pas décevoir Loki alors même que son coeur commence à s'emballer pour celui qu'elle doit considérer comme son ennemi. Terrible, terriiiible dilemme à l'horizon ! ^-^

L'histoire n'est franchement pas compliquée car la mangaka a su adopter un rythme rapide, simple et concis, avec de belles scènes romanesques (shôjo power !) et quelques tranches d'humour. Les éléments explicatifs sont glissés en toute simplicité, augurant une intrigue assez attrayante (et captivante !). Les dessins sont également très beaux, justes et précis. Enfin bref, cela faisait un petit moment que je n'avais pas renoué avec le plaisir de lire une série manga et je suis bien contente que le hasard ait désigné L'arcane de l'aube (ah oui, j'oubliais de préciser que cette série est classée "fantastique", du fait des personnages hors du commun et du don que va développer l'héroïne...). Voili, voilà.

Tomes 1 & 2 : L'Arcane de l'Aube - Rei Toma (Kaze Manga, 2011)

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/01/11

Blood+, Tome 1 par Asuka Katsura

BLOOD_V2_FC_FNLPremier tome en manga de la série télé animée Blood+, cette histoire de Saya qui semblait une lycéenne ordinaire, au tempérament volcanique, et avec pour signe particulier d'aimer beaucoup manger, est une révélation ! C'est sombre, étrange et inquiétant, mais cela invite de suite à en savoir plus !
Déjà Saya souffre d'amnésie depuis un an. Recueillie dans une famille où elle s'entend très bien avec Kai, la coqueluche du lycée, ancien joueur de base-ball devenu voyou en puissance, elle pense avoir trouvé une base solide, or la réalité va la rattraper.
Car en coulisses, des personnages douteux ont l'air de s'intéresser au cas de Saya : il y a un jeune comte (vampire?) prénommé Charles, une équipe médicale, l'armée américaine et un violoncelliste qui prétend la connaître.
De scènes drôles en clash apocalyptique, l'histoire avance à tâtons. Saya va découvrir qui elle est, de manière violente. Les moments où surgissent les créatures monstreuses (des vampires peu glamour, ici) haussent d'un cran cette série qui cache bien son jeu.
Finalement l'intrigue bien ficelée promet d'autres aventures et des confrontations à venir, avec l'introduction de nouveaux caractères tout aussi inquiétants !
Série terminée, en cours de parution en France.

Posté par clarabel76 à 20:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11/04/10

... try not to fall into the ocean or get run over or anything, all right ?

IMGP7362Pas franchement emballée par ce roman graphique, illustré par Young Kim, je ne m'épancherai pas sur les bons et mauvais aspects de cette lecture, pour ma part je n'ai pas été sensible aux illustrations, j'ai trouvé les décors bâclés et autres détails récurrents, comme la petite goutte de sueur sur Bella, absolument rédhibitoires. L'histoire est fidèle à l'oeuvre originale, nullement influencée par les films, les personnages, par exemple, ne ressemblent pas aux acteurs. Par contre, soit ils sont trop beaux ou ne collent pas avec le fruit de mon imagination (les Cullen sont loupés). Cela restera le sempiternel souci de chercher à mettre en image une histoire qui appartient au domaine du fantasme. Il y aura constamment des lecteurs sur le carreau. Donc, contentez-vous des romans.  (Et faites-vous votre propre film dans la tête.)

Sur cette brève note, il me faut dénoncer d'autres romans graphiques à paraître (une nouvelle mode ? ). Chat échaudé craint l'eau froide, paraît-il. Que nenni. Je sens en moi une forte poussée de fièvre curieuse, en dépit des risques encourus. C'est tout le drame de ma vie ! A surveiller, donc : The Mortal Instruments, la série de Cassandra Clare, CLIC  ou Blue is for nightmares de Laurie Faria Stolarz, CLAC .

Twilight: v. 1: The Graphic Novel - Young Kim (mars 2010)
Et pour ceux qui l'ignoraient, ce premier volume ne raconte qu'une partie du roman, soit jusqu'au chapitre de la clairière.

Quelques  clichés ...

IMGP7363

IMGP7365

IMGP7366

IMGP7367

 

challenge Lire en VO - 15 LireEnVo

 

Posté par clarabel76 à 17:30:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13/03/10

Certaines cicatrices ne guérissent jamais ...

Patience, patience... Le dernier tome de la série C'était Nous datait d'octobre 2008, des rumeurs couraient sur la mangaka, elle était malade, donc la série était à l'abandon, ce n'était pas sûr que le lecteur sache la suite, argh ! triple argh !

c_etait_nous_soleil_13Et puis, miracle. Le tome 13 est enfin arrivé ! J'ai cru rêver, j'ai pensé à une hallucination, j'ai vérifié qu'il ne s'agissait pas d'une entourloupe (un fanbook était sorti entre-temps). Non, non. Ce n'est pas un mirage, c'est donc bel et bien la suite des amours compliquées entre Nanami et Yano. Servez-vous du tag pour remonter le fil de l'histoire, parce que c'est à la fois long, complexe, superbe, émouvant et vraiment touchant.

L'histoire a commencé sur des amours adolescentes, elle se poursuit à l'âge adulte. Elle montre que les blessures sont toujours vives et que les cicatrices ne guérissent jamais. En apparence, on pourrait croire Nanami heureuse et comblée, auprès de Takeushi, mais lorsque celui-ci demande Nanami en mariage, elle se rebiffe. Yano a été retrouvé, il vit dans la même ville, pourquoi n'a-t-il jamais donné de nouvelles ? Nanami refuse de le revoir, mais c'est plus fort qu'elle... Il faut qu'elle sache. Les souvenirs ne s'effacent pas, il suffit de fermer les yeux et un flot d'émotions revient. C'est bouleversant, la mangaka a su insuffler, en plus de la poésie, beaucoup d'authenticité aux sentiments des personnages. On en a le coeur gros, le ventre noué. C'est très, très beau même si c'est triste.

Il reste encore trop de points de suspension, des silences, des faits inexpliqués. Pourquoi Yano se sent-il lié à l'autre fille, quel rôle joue-t-elle, pourquoi pense-t-elle qu'il la déteste ? Et quels sont ses sentiments pour Nanami ? Lui qui parlait d'éternité... C'est terrible, vraiment déchirant. On sort de cette lecture en se sentant encore plus démuni et impuissant. Trop de questions trottent dans la tête. J'ai envie de savoir. Car, pour l'instant, rien, absolument rien, ne laisse présager une fin heureuse ou un brin optimiste. Le doute est entier, le brouillard encore plus épais, ce tome 13 n'a pas fini de nous perdre !

Ce qu'en dit la critique de Manga News : Mais quelle bêtise ne faisons-nous pas là en lisant ce tome! Car Yuuki Obata ne fait qu'assombrir nos idées, elle nous laisse dans l'incompréhension, le doute et la confusion les plus désagréables qu'ils soient. L'amour, aveugle, se prolonge parfois beaucoup plus longtemps que l'on aimerait. La lutte contre les sentiments ne sert ici plus rien, elle n'est plus d'aucune utilité, et l'héroïne, indécise, l'a tout de même compris.

(...) Malgré le fait qu'il y ait déjà une dizaine de tomes dernière nous, nous restons plongé dans l'histoire, comme au premier tome, même davantage. Le texte, beau, presque poétique, nous fait vibrer, frissonner, et parfois pleurer. Les personnages, leurs gestes, regards et pensées nous pénètrent totalement, nous submergent d'émotions.

...Vivre coûte que coûte, mais aussi, s'abandonner à son cœur, l'écouter, pour enfin se mettre à courir comme un enfant vers sa passion et son envie incontrôlables...

C'était Nous ! tome 13 ~  Yuuki Obata
Soleil Manga, 2010 - 6,95€

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


27/02/10

mangamaniac #9

The Prince and I

private_prince_kaze_manga_3Le défi Moi-s-Manga n'est plus d'actualité, mais il n'est jamais trop tard pour vous parler de mes dernières lectures de manga, et là je suis sourire gaga jusqu'aux oreilles, je viens de lire le tome 3 de Private Prince quand, emportée dans mon élan, j'ai cherché sur le net les scans en anglais des deux tomes suivants. (La série est effectivement bouclée en 5 volumes, actuellement en cours de traduction.)

J'ai donc tout lu, je connais la fin, et j'ai aimé, j'ai rigolé, j'ai senti battre mon coeur un peu fort, j'avais parfois honte, qu'importe, j'ai pris beaucoup de plaisir. Je continue de penser que c'est 100% cocasse et bêta, haussement d'épaules, j'assume la midinette en moi. Et puis, c'est un vrai, un bon, un gros, un adorable conte de prince et princesse. Oh oui.

Cela commence par il était une fois... un jeune prince qui débarque de son royaume au Japon, où il s'inscrit à l'université pour apprendre les moeurs et coutumes d'un pays étranger, lequel est aussi celui de son ancêtre, une princesse japonaise qui fait l'objet d'étude du mémoire de Miyako, notre héroïne. Cette dernière est, comme on pourrait la décrire, un vrai rat de bibliothèque, elle bûche tout le temps, elle vit dans ses livres, elle ambitionne d'être chercheur et se bat contre sa mère qui veut qu'elle reprenne le ryokan familial. L'amour, basta ! Miyako n'est pas franchement sexy, mais sous ses tenues se cache un corps de pin-up, ce n'est pas moi qui m'emballe, mais l'idée farfelue de la mangaka. En effet, le prince Will est un fétichiste des fortes poitrines. Lorsqu'il croise pour la première fois Miyako, il n'a d'yeux que pour son décolleté vertigineux ! Cette rencontre est aussi l'occasion de situations délirantes, limite vicieuses, mais heureusement tout se lisse par la suite.

Donc, Will a connaissance du projet de Miyako (obtenir des documents importants qui parlent de son ancêtre) mais en échange il compte abuser de son autorité et rend complètement folle notre étudiante !!! Au cours des cinq tomes, leur relation ne cesse d'évoluer, c'est très drôle, mêlé à beaucoup de tendresse, de romantisme et de quelques coups de canif. Au final, il en reste une adorable histoire d'amour où tout se termine bien (ça reste un shôjo !), c'est un conte, une histoire de prince et princesse, avec tout le tralala. (Seul détail qui casse le mythe des amants qui se contemplent dans le blanc des yeux, ici notre couple consomme et croque la pomme avec gourmandise !). Yep.

Et puis, le prince Will est vraiment très sexy. Est-ce un argument ?  private_prince_v04_ch17_p024

(clic pour voir plus grand)

 

Autre série déjà présentée par le tome 1 et que j'ai envie d'évoquer à nouveau...  Switch Girl !

switch_girl_2Amis de la poésie, bonjour. Vous attendiez du glamour, des émotions, des mamours ? Passez votre chemin. Ici, place à la dérision, au second degré, à l'humour cash et graveleux, aux détails parfois crasseux, mais sans jamais tomber dans le mauvais goût non plus. Cette série est irrésistible ! Qu'est-ce que j'ai pu rigoler (5 tomes lus à la suite, s'il vous plaît !).

Nika est une héroïne très populaire dans son lycée, elle dégage une image bon chic bon genre qui passe pour être le modèle d'un grand nombre de jeunes filles. Or, côté off, c'est une nana méconnaissable avec look de mémère et attitude vulgaire. Ce serait le drame si cela venait à se savoir, aussi Nika veille scrupuleusement à protéger son secret.

Hélas, elle s'est grillée auprès de son voisin, Arata, qui est également nouveau au lycée. Cependant, elle sait qu'il ne dira rien car lui-même se cache sous un déguisement qui l'enlaidit (alors qu'il est d'une beauté indécente), sous prétexte qu'il ne veut pas être exposé.  C'était sans se douter que la tornade Nika allait tout bouleverser dans sa petite vie solitaire : elle n'en loupe pas une, de situations tordues aux scènes qui frisent la catastrophe nucléaire, aux rencontres impromptues à ses explosions de colère, et toujours besoin de sauver le monde et de sauver sa peau aussi ! Sa réputation, coûte que coûte. Personne ne doit savoir qu'elle est une switch girl.

Nika et aussi excessive et exubérante que Arata se révèle froid et renfermé. Mais les deux font la paire. Et de fil en aiguille, ces deux-là vont tomber amoureux. La jeune fille va devoir ramer pour le faire sortir de sa réserve, alors que le lecteur a déjà deviné qu'il en pinçait aussi pour elle. C'est bateau, meuh c'est mignon ! Je crois me souvenir que ça dure le temps de deux ou trois tomes, et puis zou...

switch_girl_5En fait, l'intérêt de cette série ne réside pas exclusivement dans l'intrigue amoureuse. On craque pour le couple, forcément, mais c'est encore plus drôle de s'attarder sur ce qu'il se passe à côté. Le grain de folie est partout, la famille de Nika qui est experte dans l'art de manger le plus de produits chers servis dans un buffet à volonté, ou la meilleure ennemie Queen Guenon, redoutable pour les plans foireux, Binoclard aussi, qui est un très bon élève de leur classe et qui est totalement subjugué par Arata (au début il est très discret mais il revient de plus en plus au fil des tomes), et bien sûr, Masamune et monsieur Someya, qui sont là pour séparer le petit couple et qui finalement prennent leurs aises et s'installent au fil des tomes... Tant mieux, car ils cassent la routine en relançant par des piques charmantes la série.

L'histoire de ce manga, en gros, c'est de savoir jusqu'où Nika va pouvoir préserver son image et ainsi rire aux pitreries que suscite son attitude de switch girl. C'est tout un mode de vie, croyez-moi ! Au fond, c'est purement débile. Qu'importe, j'adore l'humour trash et les situations délirantes de cette série !

(Série en cours, actuellement 11 tomes sont sortis au Japon contre 6 traduits en France.) (1er tome à découvrir en anglais ici)

 

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mangamaniac #8

moi_s_mangas

Moi-s-Manga, acte II.

Au programme : des suites, des nouveaux tomes, du bon, du moins bon, des étoiles, des papillons, du manga, quoi !

Twinkle Stars (le chant des étoiles), t.2

twinkle_stars_2J'ai toujours du mal à me prononcer sur cette série, l'histoire est étrange et mystérieuse, centrée sur la personnalité troublante de Chihiro. Ce garçon a surgi dans la vie de Sakuya en s'inscrustant pour son anniversaire, puis s'est évaporé. Ensuite, Chihiro a révélé un autre visage :  froid, distant, affirmant la détester et ne voulant plus jamais la revoir. Ce sera difficile car il vient d'intégrer sa classe, le voir tous les jours pose des problèmes à Sakuya qui se sent extrêmement mal à l'aise et qui est en droit, aussi, d'avoir des réponses à ses nombreuses questions. Au lieu de ça, Chihiro continue de la snober... jusqu'au jour où Sakuya, en train de tenir son discours pour son club des étoiles, se ridiculise devant tous et perd ses moyens, Chihiro intervient et la prend dans ses bras !
Hiiiii.... Semblant de palpitation intense chez le lecteur.
Mais vient le seau d'eau (froide) !
Pfff. Je ne comprends rien, pourquoi Chihiro agit de cette façon, c'est quoi cette girouette, qu'est-ce qu'il cache. De son côté, Sakuya est quelque part émouvante : elle se sent gonflée d'un optimisme étincellant, son coeur bat pour Chihiro, elle a confiance et reste persuadée qu'il viendra vers elle, les mots doux en plus. Elle sait qu'il ne faut pas le brusquer, elle prend donc son mal en patience. Mais qu'est-ce que c'est dur !!! J'éprouve de la pitié pour elle, Chihiro est tellement blessant et odieux, comment peut-elle autant encaisser et garder le sourire.
L'histoire, qu'on nous présente comme poétique, intimiste et drôle, est avant tout déconcertante. J'ai du mal, beaucoup de mal. C'est très lent, je ne suis pas particulièrement fan, j'ai besoin de pistes, d'indices.... besoin de savoir sur quel pied danser ! 

Sweet Relax t.1

sweet_relax_1Mon verdict : sympa, mais sans plus.
Cela casse l'ambiance, tant pis. Ou si vous êtes accro aux massages shiatsu, n'attendez pas, ce manga est fait pour vous. C'est également vendu comme un manga rempli de bonne humeur, mais aussi bourré d’informations pour se sentir bien dans son corps. Si j'avais su...
Bref. Chiaki est élève de seconde, incrite au club de massage de son école, c'est même la plus douée de sa promotion, les élèves se battent pour recevoir des massages gratis de sa part, en échange la jeune fille s'éclate, c'est sa passion, elle rêve d'en faire son métier. Seul Yôsuke, le garçon le plus populaire de l'école, fait barrage et refuse que la demoiselle le touche. Ou à une seule condition : il faut qu'elle craque pour lui. Traduction : qu'elle tombe amoureuse. Mais en fait, le garçon cherche à venger son petit frère qui s'est fait larguer par Chiaki Tôgû, présentée comme une peste qui l'a fait horriblement souffrir, sans savoir que la vipère en question est la soeur jumelle, Saya, qui prend un malin plaisir à se faire passer pour une autre.
L'histoire est platounette, pas follement excitante, mais c'est beau de voir le garçon fondre pour celle qu'il pensait détester. C'est une relation mielleuse et dégoulinante de guimauve, le garçon a quand même un caractère de cochon, mais l'histoire est brouillonne, ça vole dans tous les coins, et puis on ne traite essentiellement que de massage, de façon délirante, certes, mais aussi ultra détaillée. Disons qu'il n'est pas dit que des âneries là-dedans !
Dernière chose, je n'ai pas aimé les dessins ! Je ne pense pas lire la suite...

My first love, tomes 3, 4 & 5

myfirstlove3J'aime de plus en plus cette série ! Les couvertures ne sont pas forcément réussies, mais les illustrations à l'intérieur sont beaucoup mieux. J'ai déjà évoqué l'histoire, un petit rappel ne fera pas de mal. Mayu et Takuma se connaissent depuis l'enfance, ils se sont promis un amour sans limite avec mariage lorsqu'ils auraient vingt ans. Hélas, Takuma est atteint d'une maladie cardiaque, les médecins pensent qu'il lui reste peu de temps à vivre. L'un et l'autre vont alors commettre beaucoup de bêtises en pensant protéger l'autre, Mayu veut entourer Takuma, lui prouver son amour, être à ses côtés le plus possible tandis que le garçon recule et la repousse estimant que cela pourrait l'aider à tourner la page pour éviter d'être malheureuse après sa mort. Il va même revoir une autre fille, Teru, avec laquelle il va prétendre sortir. Mayu aura le coeur brisé, continuera de s'accrocher à lui, avant de se rendre à l'évidence, de s'oublier dans les bras d'un autre etc.  Aaaargh, cette histoire déchire le coeur mais c'est vraiment bien.
Au début, ils sont encore jeunes, ils ont douze, treize ans. Leur attitude est un mélange d'enfantillages et de maturité précoce. La maladie complique tout, elle les précipite aussi à agir différemment de ce qu'on attend de personnages de cet âge. Et puis, au tome 5 Takuma et Mayu ont dix-sept ans. Et c'est toujours bizarre entre eux, à l'instar de leur entourage, le lecteur sait qu'ils sont faits l'un pour l'autre, donc c'est frustrant de les voir se faire autant de mal, de perdre du temps bêtement.
Mais sans cela, ce serait trop facile et plat. La série est bouclée en 12 tomes, je m'accroche sans souci car je suis à cran pour tout un tas de raison et j'aime ce que je ressens. On parle de sujets très sensibles, comme un amour d'enfant peut-il être sérieux ? Ou est-il sérieux d'aimer lorsqu'on se sait condamné ? Et plus encore.
J'aime vraiment beaucoup.

myfirstlove4   myfirstlove5 

Prix Shogakukan du meilleur shojo en 2007 !

 

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13/02/10

mangamaniac #7

Emmyne a lancé l'opération du Moi-s-Manga et j'étais obligée d'en être ! Le manga et moi, ce n'est pas qu'un feu de paille, c'est POUR LA VIE !   

moi_s_mangas

Alors, pour l'occasion, je reviens sur la suite de séries déjà présentées, comme Five par exemple...

five t.6

Five6Dans le tome précédent, j'étais à cran face à la déclaration finale de Toshi et par ce qu'il entendait par "Until now, there hasn't been anyone that I seriously liked". Stupéfaction générale. J'attendais des explications, elles ne sont pas venues, était-ce du lard ou du cochon, Toshi parlait-il de la Princesse, que voulait-il affirmer à miss Nakagome, et l'instant d'après, on le voit capable de renverser des montagnes pour prêter secours à la Princesse, tétanisée par l'orage. Allez comprendre... J'attends beaucoup de cette série, les premiers tomes me plaisaient infiniment, maintenant je trouve que l'histoire piétine et que ça n'avance pas entre Toshi et la Princesse. Les chapitres 24 et 25 promettaient de relancer l'intrigue, alors que toute la bande se rend dans une station balnéaire pour y travailler deux jours et une nuit. C'est aussi l'anniversaire de Toshi et la Princesse veut lui trouver son cadeau surprise. Elle va s'embarquer pour une virée nocturne à destination d'une île réputée maudite où on y trouverait un fruit fantôme. L'aventure vire au désastre, comme d'habitude, et Hina devra encore compter sur Toshi pour être sauvée ! C'est toujours la même rengaine. J'aime bien, c'est drôle, totalement abracadabrant, excessif et déjanté, maintenant j'aimerais juste qu'on passe à la vitesse supérieure, qu'on redéfinisse les liens entre Hina et Toshi, que la mangaka apporte une touche de glamour avec des sentiments à son histoire que je continue de suivre, malgré tous les défauts qui apparaissent de plus en plus !!! Allez, un petit effort. Et parce que Toshi le vaut bien !

a romantic love story t.4

a_romantic_love_story_4Cette fois, je décroche. La série est gentille, mignonne, mais vraiment trop cruche. J'en ai un peu ma claque de voir les deux protagonistes rougir dès que l'un frôle l'autre, ou tire la sonnette d'alarme en cas de déclaration enflammée trop publique. Pfff. Je sais combien la société japonaise est pudique et très réservée, mais là, pitié, j'en ai ma dose. C'est à réserver pour les plus jeunes lecteurs, on n'y voit que des sentiments naissants, de la timidité maladive, une héroïne prise de tête qui s'effarouche pour un rien, un prétendant amoureux mais pataud, il est passé où celui qui brillait par son arrogance dans le tome 1 !?! Pfut, il s'est évaporé. Et moi, je pleure !
Dans ce tome 4, par exemple, Kaji retrouve celui qui lui a volé son premier baiser et il s'avère que ce garçon est aussi un ami de Yukito. Au lieu de tout confesser à son petit copain, Kaji raconte des bobards et plombe son couple. Exemple, cette scène parfaitement ridicule, pathétique mais juste excellente parce que j'en ris tellement c'est navrant !!!

(dialogues à lire dans le sens japonais, de droite à gauche)
on peut aussi voir en plus grand en un seul clic sur les images ! ;o)

1. romantic20   2.  romantic21 

3. romantic22  4. romantic23

 

rhapsody in heaven t. 1 & 2

rhapsody_in_heaven_2Il suffisait de demander pour mettre la main sur une série plus mature, et tadam ! En trois tomes, tous parus en France, Rhapsody in heaven est une petite bombe à retardement, au sujet pas très original, comme d'habitude, puisque c'est un énième shôjo comme je les aime, on y parle d'une histoire d'amour, et c'est déjà tout un programme !
Miyu est une très bonne nageuse qui n'imaginait pas, un seul instant, apprendre que son nouveau lycée allait fermer le club de natation sans aucune explication. Elle plaide sa cause auprès de la présidente des élèves, Noa, et découvre avec stupéfaction que son bras droit est ce garçon qui a eu le culot de l'embrasser à pleine bouche. Aoi jouerait donc un double jeu, tous les rêves de la jeune fille s'effondrent, elle accepte alors de devenir la petite copine de Kaishi, son ami d'enfance. Mais c'est plus fort qu'elle, elle est attirée par Aoi et n'hésite pas à coucher avec lui.
A partir de là, j'ai eu peur que l'histoire dégénère, Noa étant une horrible peste manipulatrice et obsédée, elle échafaude des plans tordus et carrément pervers. L'histoire aborde un virage déconcertant, car trop sordide. (Dans le bureau du conseil des élèves, on trouve, par exemple, un baldaquin ! Personne ne semble interloqué par cette déco, pourquoi le lecteur le serait-il !?!) Et puis finalement, l'humour, toujours, sauve la mise et l'intrigue reprend son rythme avec romance, séduction, jalousie, compétition... La routine. Avec, en sus, des moments olélés pour pimenter la sauce.
Verdict : très bon !  Les rapports amoureux sont francs, les personnages ont du caractère, Noa se distingue parce qu'elle est un tantinet caricaturale, mais dans le tome 2 elle devient plus drôle et inventive.
C'est un bon shôjo pas nunuche ! Cela me plaît.

J'ai finalement lu rhapsody in heaven t.3 qui boucle agréablement la série. Miyu apprend qu'elle est envoyée avec Kaishi suivre un stage de natation à l'étranger. Noa a mis la pression sur son directeur de papa, espérant ainsi qu'un éloignement séparerait notre petit couple. Un chapitre bonus  revisite les derniers mois selon le point de vue de cette chipie, qui va enfin connaître l'amour en tombant amoureuse de ...
Une tome 3 pas transcendant, mais sympathique. Aoi est hélas un peu transparent, même s'il révèle son caractère jaloux et possessif, ce qui n'est pas - pour une fois - particulièrement désagréable à découvrir ! Je garderai un très bon souvenir de cette série en seulement trois volumes !

private prince t.2

private_prince2Le premier tome m'avait donné un aperçu pouvant craindre le pire, finalement l'histoire s'est étoffée et ressemble à une gentille bluette romantique, avec un Prince pas tellement charmant, mais seulement au plus profond de lui, et une demoiselle qui ne pense qu'à étudier, au look ringard, qui ne songe pas un instant à l'amour, mais à sa soutenance de mémoire. Et pour cela, elle a besoin du prince qui détient des documents concernant son arrière-grand-mère, mais il n'est pas prêt de les lâcher facilement. Il a en effet choisi de les troquer contre une valse des sentiments. Or, à ce petit jeu, on ne sait plus qui piège qui. De plus, le cousin de Will débarque à l'improviste et tente de semer la zizanie en séparant Miyako et le prince. Ceci permettra à la jeune fille de voir clair dans ses sentiments, comptez également un réveillon de noël un peu barré, et vous obtenez la nuit la plus folle, la plus douce, la plus sensuelle qu'on puisse espérer !
C'est un shôjo amusant et divertissant, qui traite de l'amour physique en plus des sentiments balbutiants. On ne fait pas semblant et c'est tant mieux. De l'action, du sexe, de l'amuuur, de l'humour... je suis cliente ! ^.^

I'll be back.

03/10/09

journal d'un samedi #1

 

le samedi est l'une des mes journées préférées de la semaine, la journée qui me donne le sentiment d'AVOIR DU TEMPS ! j'en profite pour faire du shopping, pour bouquiner ou pour regarder des séries tv en dvd (actuellement je termine la saison 2 de gossip girl, j'adooore le couple blair + chuck, même si ce n'est pas une révélation très originale). donc aujourd'hui je me régale, je suis plongée dans la lecture d'un roman que j'adoooore, et qui me scotche, je fais traîner exprès sa lecture alors que je n'ai qu'une envie (tout dévorer, connaître la fin, pardi le suspense est terrible, la tension insupportable, ce livre me rend dingue mais j'aime ça !). j'en parle bientôt, patience !!!

Random_fanart_33_gossip_girl_4560854_267_151

*-*-*-*-*-*

4400Dernièrement, côté dvd j'ai vu la dernière saison (S4) des 4400. C'est une série que j'affectionne depuis ses débuts, même si je la trouve inégale, la saison 3 par exemple m'avait laissé un goût amer et j'avais trouvé insupportable des détails comme la distribution des personnages (Isabelle, pour ne pas la nommer, et Kyle, très insignifiant dans toute cette histoire !!!), sans compter les petites liaisons sentimentales, dont l'importance frisait le degré zéro !... Mais je suis curieuse de nature, une bonne série réussit à semer des indices et cela suffit pour avoir envie d'en connaître plus. Etait-ce le fait que je n'avais pas revu les 4400 depuis très longtemps qui expliquerait pourquoi j'ai été emballée par les premiers épisodes de cette saison 4 !? 7 épisodes d'affilée, je suis admirative ! Et là, c'est le couac. Seulement 5 épisodes à venir, et l'ennui s'installe. En cherchant quelques explications, j'ai cru comprendre que la grève des scénaristes à hollywood est passée par là et a fortement fragilisé la tenue de la série ; franchement ça se ressent tout de suite. La fin de cette ultime saison est poussive, avec en prime un épisode insupportable (L'aube d'un nouveau monde), le tout dernier épisode en fait, qui réunit à lui tout seul les clichés et les invraisemblances, les messages cachés, un ton solennel qui rappelle le sens du devoir qu'aime tant revêtir la société américaine. Bref, cette série se termine sur une note consternante, la chaîne américaine usa network a annulé le projet d'une cinquième saison (cela ne m'étonne pas du tout !), mais c'est dommage pour le nombre de questions soulevées qui resteront à jamais sans réponses. (On peut néanmoins trouver des pétitions sur les sites des fans pour sauver les 4400 !)

je parlais déjà des 4400 ici et ici

*-*-*-*-*-*

# mangamaniac #  (le retour)

(je vous donne en vrac mes avis de lecture des quelques séries que je suis ou découvre  )

a romantic love story t.3

romantic_love_story_3_paniniCette série porte bien son titre, romantique... oui elle l'est, terriblement et c'est pénible ! Désolée de vexer les fans, mais je me lasse de plus en plus de cette série, déjà le 3ème tome, et l'histoire piétine, il ne se passe rien, les personnages sont mous, ils réfléchissent énormément sur leurs sentiments, ils n'agissent pas, c'est lent, vraiment très fatigant. La jeune fille est trop cruche, le garçon qu'on présentait voyou dans le premier tome n'est finalement rien de tout cela, il est pataud et très timide. Enfin bref, c'est tout à fait le genre de shôjo qui me fait bâiller d'ennui, c'est trop guimauve, davantage adapté pour des jeunes lecteurs (puisqu'on évoque les prémices d'une relation amoureuse, les sentiments naissants, les balbutiements et tâtonnements au sein du couple...). Si l'intrigue continue de traîner dans les prochains tomes, je ne donne pas cher de mon manque d'enthousiasme avec abandon à la clef pour cause de k-o (trop d'ennui tue l'ennui !).

***

five t.5

five_5Les couvertures de cette série sont vraiment laides, affligées de couleurs criardes un peu rebutantes (ici, un orange trèèès orange). Bref, l'histoire s'ouvre là où nous l'avions quittée - avec le kidnapping de Nao par une folle tordue qui désire conclure des fiançailles, pour mieux marier les richesses capitalistes que sont leurs entreprises respectives. La bande des 5 arrive à la rescousse, avec force et fracas, mais tout en élégance s'il vous plaît, hélas je n'ai pas trouvé ce chapitre intéressant, je l'ai vite lu et vite oublié. En fait, l'histoire de ce tome 5 n'est pas franchement palpitante, j'ai lu beaucoup mieux, par contre la fin sait attiser la curiosité ! Nous découvrons Toshi avec miss Nakagome dans un décor montagnard, relevant un défi lancé par l'ennemi juré - Yamachika, lequel fait équipe avec la Princesse. Et Toshi nous fait une révélation... argh, je veux la suite, ses propos sont indécents et rendent légèrement hystérique ! Vite, le prochain volume.

***

Private prince

private_princeCette série s'annonce absurde mais je ne lui en veux pas, car qu'est-ce que j'ai ri ! Surtout au début. C'est l'histoire d'un prince d'un royaume inconnu qui arrive au Japon pour se familiariser avec cette nouvelle culture. Sa présence à l'université fait sensation, toutes les étudiantes sont folles de lui et veulent attirer son attention. Le jeune homme,  bellâtre séduisant, jette pourtant son dévolu sur une petite chose insignifiante, Miyako, une excellente élève, qui attend de lui qu'il réponde à ses questions pour boucler son mémoire. En fait, Miyako se bat contre l'avis de sa mère pour terminer ses études, elle veut lui prouver qu'elle est douée et qu'elle ferait une excellente chercheuse, au lieu de prendre en charge le ryokan familial. La première rencontre entre le prince et Miyako vaut son pesant de cacahuètes, c'est hilarant ! L'histoire, ensuite, n'est pas originale. Le type se montre un goujat fini ET obsédé sexuel (on en revient toujours aux mêmes 'valeurs' !) et il surnomme la demoiselle 'miss melons'. Comprenez, la jeune fille a une forte poitrine et le prince adore cette particularité ! Je sais, ça ne vole pas haut, mais l'attachement du prince pour Miyako va se révéler plus profond et attendrissant. Car l'intrigue est finalement plate, ou alors ce sera le sempiternel jeu du chat et de la souris, toutefois la série ne compte que 5 tomes. (J'espère juste qu'on ne tombera pas dans un délire façon Ma petite maîtresse ; série qui s'est révélée affreusement perverse et insupportable à suivre.)
A noter que les dessins sont très beaux ! Purs, limpides, bref réussis. (Contrainement à Five, qui laisse une impression plus brouillonne.)

-) on peut lire un extrait sur manga news.

 

*-*-*-*-*-*

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/08/09

mangamaniac #6

Five ~ shiori furukawa

five_4La fête de l'école touche à sa fin, le groupe des garçons et de la princesse a atteint son objectif, c'est donc quartier libre pendant toute une matinée. Hina, comme à son habitude, est bernée par la faute de sa naïveté et, encore une fois, Toshi vient à sa rescousse. Et c'est une partie de tennis, les opposant au président Yamachika et miss Nakagome, leurs ennemis, qui va nous tenir en haleine, pendant plusieurs chapitres, donnant lieu à des scènes fantasques et fantaisistes, où l'humour souvent sauve la mise. Néanmoins c'est un peu long aussi.
La fin du tome 4 apporte une révélation intéressante sur Nao, retenu en otage par une fiancée trop gourmande, mais en attendant on savoure, on s'ébaubit devant Toshi, toujours très classe, très gentleman, très séducteur. Sa relation avec Hina - la princesse - reste pour l'instant toujours (trop) chaste, en souhaitant de prochains balbutiements romantiques... j'espère !

kana, 6,25€

un petit extrait en anglais (en cliquant dessus, vous les verrez en plus grand format) le sens de la lecture est ici de gauche à droite, pour la sélection des pages (mais pas des bulles, car sens de lecture japonais !).

five_23five_24_25five_26

en sélectionnant les tags, vous suivrez mes lectures de cette série, toujours en cours de parution (nous en sommes au tome 4 tandis qu'au japon, le tome 11 vient de sortir). gné !

 

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,