11/07/09

mangamaniac #5

Five ~ shiori furukawa

five3Troisième tome d'une série qui confirme tout le bien que je pense d'elle ! Le groupe A+ se prépare pour la fête de l'école mais le hasard a voulu que Hina et ses camarades doivent totaliser une recette colossale. L'angoisse de la jeune fille est à son apothéose lorsqu'elle découvre que l'enveloppe contenant l'argent, et dont elle était la principale responsable, a été dérobée. Elle n'ose pas l'avouer aux garçons et tente de réparer toute seule son étourderie.
Entre Toshi et elle, la relation balbutiante continue de tâtonner. Et ce n'est pas pour me déplaire. Ils forment un joli couple qui n'a pas encore franchi le cap des déclarations, donc le jeu de la séduction s'en donne à coeur joie. J'aime beaucoup. Et j'ai largement adopté le style graphique de la mangaka, alors que ce n'était pas gagné au tome 1.
(kana, 6,25€)

*****

A romantic love story ~ kaho miyasaka

a_romantic_love_storyYukito est sérieusement amoureux de Kotori et lui prouve avec une jolie déclaration. La jeune fille, très timide, a beaucoup de mal à gérer cette situation. Habituée aux relations virtuelles, elle est souvent restée à l'écart des jeunes de son âge et ignore tout des attitudes à adopter. Résultat, elle est très, très maladroite. A tel point que la situation vire à la catastrophe (situation en yoyo, couple en sursis). Et coup de théâtre, Yukito décide de se teindre les cheveux en noir - c'est dommage, ça donne l'impression d'avoir un nouveau personnage. Je ne m'y fais pas encore.
Verdict final : Un tome 2 trop nunuche à mon goût ! Kotori est agaçante à tout le temps réfléchir et à se poser mille questions. L'intrigue traîne la patte, et elle est beaucoup moins excitante que dans le 1er tome.
(Panini manga, 6,95€) 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24/05/09

mangamaniac #4

Rockin'heaven, tome 1 ~ mayu sakai

rockin_heaven1Serait-elle idiote, Sawa, quinze ans ? Elle entre dans un lycée dont elle ignore tout, si ce n'est que le costume est seyant et lui plaît énormément. Voilà le critère de son choix. C'est en pénétrant dans sa classe 1G qu'elle découvre être la seule fille, car ce lycée vient à peine d'ouvrir ses portes à la gente féminine. Son arrivée fait sensation, mais cette classe se révèle brouillonne, bruyante, passable. La jeune fille hausse le ton pour ramener l'ordre, ce qui ne plaît pas à une bande de cinq garçons, des leaders insolents et sûrs d'eux, avec en tête Ran, le fils du principal. Ils vont lui mener la vie difficile, mais Sawa s'accroche car elle veut à tout prix se créer des bons souvenirs de sa scolarité. Et petit à petit elle arrive à mettre les garçons dans sa poche, à tel point que Ran se révèle sous un autre jour, il n'est pas si mauvais bougre qu'il voudrait faire croire, il semblerait plutôt qu'il se protège derrière sa carapace de dur à cuir.
Encore une fois ce n'est pas une histoire qui se distingue par son originalité, mais c'est une réussite si l'on attend de l'humour, de la répartie, quelques piques savoureuses, des personnages charmants, avec du tempérament, une héroïne sincère, pas du tout agaçante, avec de l'énergie à revendre. C'est frais, c'est divertissant, ça fait du bien et je n'en demande pas davantage. En plus les dessins sont bien travaillés, très agréables à regarder.

Panini manga, 2009 / 6,95€

Les tomes 2 et 3 sont également très intéressants, ils confirment la belle lancée du début. Toutefois j'ai été surprise par la tournure que prend l'histoire dans le troisième volume, alors que le couple se lance enfin dans de grandes déclarations (pas enflammées... il ne faut pas rêver !). On découvre, comme un cheveu sur la soupe, le désarroi d'Akira, l'amie de Sawa, qui était jusque-là un personnage secondaire. Cela prend une place étonnamment importante et qui traîne en longueur, je me suis sentie un peu frustrée parce qu'au même moment l'intrigue amoureuse décollait enfin ! Mais peut-être le sous-titre de la série, Premiers émois amoureux, prend enfin toute sa signification, cette série n'évoquerait pas que les amourettes, mais aussi l'amitié, l'abandon, la trahison, la perte de confiance en soi. Et j'en passe.
A suivre, donc.

J'ai donc lu le tome 4 et j'ai drôlement aimé ! L'intrigue se resserre autour du couple, Sawa et Ran vont s'afficher en public, affronter quelques jaloux et peut-être l'arrivée du nouvel élève dans leur classe va relancer leur relation que la jeune fille trouve étrangement trop plan-plan. Plus de passion au prochain tome ? J'attends de le découvrir avec impatience.

Rhaaa, non ! Les tomes 5 & 6 partent un peu dans tous les sens. Qu'est-ce qui arrive à Ran ? Le garçon est devenu fuyant, il évite Sawa, et son comportement est inquiétant, en plus d'être bizarre. D'ailleurs, l'inévitable arrive et l'avenir de notre petit couple est compromis. Hmm, ce retournement de situation me semble quelque peu inapproprié, car inattendu. Il ne m'était pas apparu que Ran était un garçon à multiples facettes, bouh c'est frustrant ! Pourquoi il se complique la vie ? Qu'est-ce qu'on a loupé comme chapitre de sa vie ? Que cache-t-il ? Pourquoi il ne veut plus être avec Sawa ? Han, c'est pas juste !

*****

otomen1Au chapitre des déceptions, je vais tout de même évoquer Otomen. Je n'ai lu que le premier tome, c'est assez pour me dire que cette série n'est pas pour moi. J'ai longtemps hésité à la lire, l'histoire ne m'attirait pas plus que ça. Et puis j'ai finalement tenté, sans grande conviction. Résultat, ce fut passablement lassant... Oui, je me suis ennuyée tout du long à force de lire et relire toute l'insistance sur l'ambiguité du garçon, viril en apparence, alors qu'il est doux comme un agneau et fond comme du beurre au soleil dès qu'il est  amoureux. Le personnage central aime les trucs de fille, la cuisine, coudre, lire des shojô, acheter des bricoles très mignonnes... Et pourtant il doit refouler sa part féminine, car son propre père a quitté le foyer pour assouvir son désir d'être une femme. Pour chasser ce passé traumatisant, Asuka veut absolument s'affirmer, être un mâle, un vrai, mais son coeur palpite pour la jolie Ryo, laquelle se révèle un vrai garçon manqué, d'où les grandes complications à l'horizon (refouler sa véritable nature, paraître masculin jusqu'au bout des orteils, assumer son vrai moi et conjuguer avec la rage d'un père encore plus archaïque, lui montrer qu'il est un dur mais qu'il cuisine comme une fée du logis...). Bref, tout ceci devient trop cliché à la longue, selon la façon de représenter le sexe modèle par exemple. Et cela a eu raison de ma patience, tant pis.  (Delcourt, 6,25€)

special_aJ'ai également été déçue par Special A (qui est en fait une classe réservée à l'élite et regroupe donc les meilleurs élèves de l'établissement scolaire). Kei est premier de sa promotion, talonné par Hikari, qui ne vit que pour la gagne et son désir de battre Kei depuis son enfance. Voilà toute l'histoire, qui a tendance à se répéter, avec des situations où sont mis face à face les deux rivaux, on sent toutefois que le garçon n'est pas insensible à la demoiselle, mais celle-ci est bien aveugle, ou prend la mouche trop facilement. C'est du tout cuit, du déjà vu... mais c'est un peu fatigant à suivre. Quelques situations sont particulièrement burlesques, comme la jalousie d'une fille amoureuse de Kei qui arrache un arbre ou défonce les portes sur son passage pour manifester son mécontentement. C'est dire le niveau de la série ! De l'humour, ok. De la répétition et des exagérations, surtout !  (Tonkam, 6,25€)

*****

Beauty, tome 1 ~ aya oda

beauty1Sur le papier, l'histoire peut paraître bien étrange : Makoto est une jeune fille qui a pour phobie de ne pas supporter la beauté. Elle en attrape des nausées ! Son arrivée au lycée va lui apporter une énorme déconvenue, car elle est dans la ligne de mire du président d'un club élitiste, le club de la beauté ! Yo est tombé fou amoureux d'elle, il est prêt à tout pour qu'elle succombe à son charme. Cependant, la demoiselle est également de plus en plus proche du jeune frère, Mutsu, lequel cultive un tempérament belliqueux et volcanique. Mais vraiment chaud bouillant. Toutefois, Makoto est persuadée qu'il cache son jeu, et - bien entendu - elle découvre qu'elle aurait un penchant pour lui.
Ce qui m'agace, dans le fond, ce sont les traits exarcerbés des personnages pour montrer leur caractère, leurs émotions. Tout est excessif, donc finalement ça fatigue vite. L'histoire est plaisante, drôle, ridicule aussi. C'est agréable à lire, mais ce n'est pas une révélation non plus.

Panini manga, 2008 / 6,80€

beauty17

*****

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22/05/09

B.O.D.Y. ~ Ao Mimori

Un coup de coeur, ou presque... pour cette série qui a fait son entrée en France l'année dernière, en février 2008. On y rencontre Sakura, une jeune fille dynamique et fofolle, qui est amoureuse de Fuji parce qu'il a un look sérieux, avec ses lunettes, son cartable bien rempli et sa discrétion. Ses copines la charrient, mais Sakura s'en moque. Après l'école, elle se surprend à suivre le garçon qu'elle aperçoit en compagnie de voyous, puis en train d'embrasser une jeune femme qui s'est jetée à son cou. Sakura met aussitôt les deux pieds dans le plat et intervient en s'imaginant que Fuji a besoin d'aide. Hilare, le garçon lui apprend qu'il est en train de faire son job. C'est un hôte, il est payé pour escorter des femmes. Sakura tombe des nues et prend la mouche. Mais le charme de la demoiselle semble avoir agi, car Fuji lui fait une déclaration empressée. La jeune fille est bien évidemment abasourdie et l'envoie paître. On comprend que Sakura reste méfiante, un expert en séduction n'a aucun mal à entuber une lycéenne de seize ans, inexpérimentée et naïve comme elle ! 

body48

Les débuts de la série sont savoureux, plus Fuji insiste et plus Sakura s'emporte, mais dans le fond la jeune fille commence à s'amouracher et cela ne tient plus qu'à un fil avant qu'elle ne tombe dans ses bras. Et d'ailleurs, le garçon est vraiment sérieux. Dans le premier tome, il apparaît espiègle et effronté, c'est assez pour offrir quelques bonnes scènes rigolotes. Ok, je reconnais, c'est puéril mais j'aime bien. Par la suite, le couple va cesser de se chercher des poux dans la tête parce que le boulot de Fuji va s'immiscer entre eux. Entre alors le patron de cette boîte d'escort-boys, un type vénal et immonde, qui refuse de lâcher la poule aux oeufs d'or. Avant cela, il y avait déjà eu le kidnapping de Sakura orchestré par une femme qui était folle amoureuse de Fuji et voulait le récupérer à tout prix. Puis c'est l'arrivée d'un lycéen qui exerce dans le plus grand secret la même profession que Fuji, mais qui a des attitudes louches. Il va s'amuser à sortir avec une copine de Sakura, or celle-ci est intimement convaincue qu'il cherche à se venger (c'est une histoire un peu longue, j'ai trouvé, mais la fin offre un rebondissement très intéressant !).

body02

Ce nouvel individu va apporter un peu de piment dans la relation entre Sakura et Fuji. Tant mieux ! Ce n'est pas qu'on commence à s'ennuyer, mais j'ai remarqué que la mangaka avait une fâcheuse tendance à esquiver tout rapport à l'érotisme, pour privilégier le romantisme. Effectivement tout est très mignon, adorable, craquant entre Sakura et Fuji, mais c'est aussi très chaste. Cela peut paraître contradictoire avec l'idée du début : Fuji est un hôte, pardi, il monnaie son corps pour de l'argent. C'est bizarre, mais pas bien grave non plus... ça me plaît aussi ! ^_^ Pour l'instant j'ai donc lu les 5 tomes (une commande tarde à arriver, elle passe par tombouctou, ce n'est pas possible de souffrir pareil délai !?!). Des questions arrivent, avec un peu plus d'action et de rebondissements. Le couple va-t-il résister à cette nouvelle tempête ? Les secrets et les mensonges auront-ils une conséquence sur leur relation future ? Et que penser du baiser volé ??? Han-han. J'aime beaucoup cette série, les dessins sont jolis, les personnalités intéressantes, l'histoire est simple et banale, mais si vous aimez l'amour romantique, ou pas seulement, vous serez quittes pour un sourire béat. Comme moi.   

body26

body1La série est éditée en français chez Panini Manga, 1ère publication en février 2008. Actuellement 8 tomes sont disponibles, la série est en cours au Japon.
6,80€ le volume.

 

 

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

20/05/09

^Japan Ai ^

En japonais, AI signifie AMOUR et si vous aimez le Japon, soyez prêts à plonger tête la première dans le monde incroyable de la pop-culture japonaise ! (C'est pour moi !!!!)

japan_ai

Un bonheur, cet ouvrage ! Moi qui suis une passionnée de manga, d'animation et de jeux vidéos, j'étais sûre de me retrouver dans le carnet de voyage de cette américaine, Aimee, qui est invitée à se rendre au Japon par la société Volks, laquelle commercialise la poupée Super Dollfie. La jeune femme est une passionnée, une vraie, elle écrit des articles pour Haute Doll Magazine et gère une site anglophone concernant ces poupées articulées asiatiques.
Elle part donc au Japon avec deux copines, en prévoyant une escapade de Kyoto à Tokyo, avec des séances de shopping, des visites de temples, un séjour aux sources d'eau chaude, une comédie musicale, du shopping, encore du shopping, et s'habiller en geisha, devenir une cosplay émérite, se rendre dans des bars louches, manger du curry, beaucoup de curry... bref vivre à fond les clichés qui nous nourrissent lorsqu'on se gave trop de culture japonaise via le manga et l'animé... :o))

J'ai trouvé que cet ouvrage se destinait davantage à un public féminin, davantage encore à des amateurs du Japon (tendance pop-culture). Ceci n'est pas un ouvrage sérieux, dans le sens strict. Il y a de bonnes informations, des anecdotes rigolotes, c'est idéal pour donner envie (et ça marche, car j'ai décidé de jouer au loto pour me payer un petit voyage...).

aimeemajorjapanai C'est un peu moi... crevant d'envie d'y aller là tout de suite maintenant.

Et ça ce sont les fameuses poupées Super Dollfie (elles font peur, non ?)....superdollfie

*****

Il y a possibilité de lire des extraits : ICI en anglais et ICI en français.

le blog d'Aimee Major Steinberger :
http://aimeekitty.livejournal.com/

Le livre est édité en français par Taifu Comics, 2009 - 14,95€

d'autres pistes de lecture :

tonkyo_sanpo     apprenti_japonais

(des infos en cliquant sur les images)

 

Posté par clarabel76 à 08:00:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16/05/09

mangamaniac #3

Five, tome 2 ~ shiori furukawa

Five2Ce deuxième tome confirme la promesse du premier, l'histoire est craquante à suivre, avec cette bande de cinq garçons qui a pris sous son aile la seule élève fille de leur classe réservée aux meilleurs. Hina est surnommée la Princesse, c'est une jeune fille innocente, naïve, pleine de punch. Elle savoure le fait d'être intégrée dans un groupe, d'avoir pour la première fois des amis. L'histoire s'ouvre sur le retour d'une vieille connaissance des Five, Masato. Beau parleur et dragueur, l'individu n'hésite pas à faire du rentre-dedans. Hina mord à l'hameçon et se sent de plus en plus attirée. Peu de temps après, le lycée organise un voyage de quelques jours en comité restreint, et Hina va retrouver un ancien camarade de collège qui lui déclare sa flamme ! La tête de la Princesse va tourner dans tous les sens, et c'est adorable de guetter les réactions de Toshi, avec qui l'amitié amoureuse prend tout son sens !!! L'histoire ne dure hélas qu'une centaine de pages, en effet le tome 2 se conclut avec une histoire courte, sans le moindre rapport avec Five. Cela s'intitule Love... & Peace. C'est mignon aussi, mais légèrement frustrant car l'histoire des Five était arrivé à un point crucial !
Vivement la suite (en juin).

Kana, 2009 / 4,50€

 

3031

click pour grandir

*****

Ma petite maîtresse, tome 4 ~ yuki yoshihara

ma_petite_maitresse4... mais pourquoi je continue de lire cette série ? Ce tome a eu un peu raison de ma patience, je pense d'ailleurs lire la suite par les scans sur le net. 
Ce tome 4 démarre avec l'arrivée du président de la société où travaillent Domoto et Choko. Le type met le grappin sur la jeune fille et la kidnappe. Vont suivre trois jours de folie, car Domoto est arrivé à la rescousse et doit relever le défi... attention, ça frise complètement le ridicule, il s'agit de protéger l'entrejambes de Choko ! Oui, c'est absurde ! Totalement absurde ! De bonne scènes ringardes sont à prévoir, avec moults références aux séries cultes et kitsh des années 70 et 80, avec des références d'otaku à plein nez !
Les rapports entre le garçon et la fille sentent le mauvais goût, c'est malsain, confiné à une hiérarchie à double tranchant, parfois Domoto est un véritable gentleman, et aussitôt il se transforme en type pervers. La demoiselle est faible, prête à tourner de l'oeil à chaque instant, dit non en pensant oui, bref ça me saoule. On parle d'ailleurs beaucoup de "harassement" sexuel (pb de trad. ?), donc bof-bof. Le niveau n'est pas très élevé. Je m'amuse de moins en moins, et je pense lire la suite par scans uniquement.

Soleil manga, 2009 / 6,95€

petitemaitressepetitemaitresse2

click pour agrandir

*****

My first love, tome 2 ~ kotomi aoki

my_first_love2Takuma et Mayu ont maintenant douze ans et sont entrés au collège. Le garçon a choisi de prendre ses distances pour préserver son amie, il se sait très malade et condamné, il ne veut pas lui infliger davantage de peine et préfère mettre les voiles. Or, il ne se doute pas que Mayu est au courant de ses projets et s'est également inscrite dans le même internat ! Là, la jeune fille fait des étincelles, c'est la première de sa promotion, elle attire toute l'attention et notamment celle du délégué des élèves qui a pris le pari d'en faire sa petite copine. Takuma est encore fragile sur ses appuis, il n'est pas sûr d'avoir renoncé à son amour d'enfance et tique de jalousie devant les convoitises suscitées par la demoiselle. Il reste stoïque, mais un clash s'annonce...
La série suit son rythme, tranquillement mais sûrement. Ce tome 2 est bien en place, j'ai beaucoup aimé l'évolution chez les personnages et cela n'est pas prêt de s'arrêter. Ils ont tous beaucoup de tempérament, c'est loin d'être plan-plan, bref cela me plaît de plus en plus.

Soleil manga, 2009 / 6,95€

1920

click pour agrandir

*****

Bus for Spring (Bus de printemps) ~ maki usami

bus_for_springPetite déconfiture avec ce manga, parce que j'ai en fait découvert qu'il s'agissait simplement d'une suite de courtes histoires, sans rapport l'une avec l'autre, si ce n'est le fameux bus que les personnages empruntent, sans se rencontrer entre eux. Chaque histoire est donc indépendante. On y parle à chaque fois d'amour, de rencontres sentimentales, ou de relation fragilisée par l'avenir, le départ ou la séparation. Très bien dessiné, etc. mais moi je préfère une série avec une histoire qui dure, des personnages qu'on suit.
Il s'agit de la même mangaka de la série en deux tomes, Living in a happy world.

Soleil manga, 2009 / 6,95€

*****

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15/05/09

mangamaniac #2

A romantic love story ~ kaho miyasaka

a_romantic_love_storyJ'ai adoré ce premier tome, et pourtant l'histoire n'est pas follement originale, mais je ne lis pas des shojô pour avoir LA révélation non plus ! ;) L'histoire est celle d'une jeune fille très timide, qui passe son temps à draguer les garçons sur un jeu virtuel, cela commence par une rupture puis par la rencontre avec un type vraiment moqueur. L'héroïne aura même la surprise de le retrouver dans sa classe, où il continuera de la taquiner, et en même temps il lui lance quelques invitations et autres propositions qui laissent perplexe notre demoiselle. Sans compter que le boyfriend du début remonte à la surface, que les filles de l'école semblent légèrement pestes et jalouses, et que tout ceci promet de belles aventures (sentimentales, on s'entend bien) très drôles et pétillantes.
Cela me convient parfaitement.

Panini Manga, 2009 / 6,95€

 

4849

click pour grandir

*****

Twinkle Stars (Le chant des étoiles) ~ natsuki takaya

twinkle_starsVendu à grand renfort de publicité élogieuse, ce tome 1 m'est d'abord apparu très étrange. L'héroïne a été abandonnée par sa famille et vit avec un lointain cousin qui traîne une réputation de bon à rien fainéant. Le soir de son dix-huitième anniversaire, Sakuya rencontre un type qui s'est invité chez eux sous prétexte qu'il était un ami de l'un ou l'autre, mais ce n'est que le lendemain que Saku et Kana se rendent compte de la supercherie. Par la suite, la jeune fille n'a qu'une envie : retrouver ce Chihiro et poursuivre leur discussion. Ce garçon semble avoir cerné chez elle une sensibilité que son entourage ignore ou ne voit plus. Sakuya le recherche donc dans toute la ville. Toutefois elle risque d'aller au-devant de grandes désillusions. La fin est intéressante, quelques détails ont été mis à jour, l'histoire se met en place tout doucement, après une introduction longuette, où les personnages se cherchent, ont du mal à se définir, etc. J'attends le prochain tome pour mieux juger. Pour l'instant, la promesse a été tenue, mais je m'attendais à une lecture plus renversante.

Delcourt, 2009 /  6,25€

2223

click pour agrandir !

*****

 

Koko Debut, tome 5 ~ kazune kawahara

koko_debut5Cinquième tome d'une série dont le scénario semble inlassablement se répéter : le début est poussif, grotesque, avec l'arrivée d'une nouvelle dans l'école de Haruna. Cette fille veut se venger, pour une raison totalement absurde et puérile ! Cela se résoud un peu trop vite, car l'intrigue passe déjà à autre chose quand Haruna décide de jouer l'entremetteuse entre sa meilleure amie Mami et un copain de Yo. Les résultats vont aller à l'inverse des expectatives : le couple fétiche se fâche. Le rôle du garçon nommé Asaoka est plus que douteux, mais la jalousie de Yo est enfin révélée (tout ça pour ça, pfiou !). C'est vraiment bizarre, disons que ça rase carrément les pâquerettes. Haruna est vraiment devenue insupportable, mais le chapitre avec Asaoka la rend absolument hilarante, et Yo apparaît - hélas - de plus en plus transparent. C'est une série qui reste sympathique et drôle, elle n'est certes pas folichonne, un peu plate à la longue, car je pense qu'elle est davantage destinée à un lectorat jeune.

Panini manga, 2009 / 6,80€

121314

click pour grandir

*****

 

Posté par clarabel76 à 19:15:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07/05/09

C'était pas prévu, et pourtant c'est déjà la fin !...

sablier_3

Quelle surprise, amis lecteurs, fans de la série Le Sablier, mais quelle surprise en découvrant ce tome 8 ! Parce qu'il vous apprend une nouvelle qui n'était pas prévue ... du moins j'étais passée totalement à côté. Une série en 10 volumes, voilà ce que je m'étais imaginée. J'étais préparée, et je voyais l'histoire qui commençait à s'étirer en longueur, grr, attention à la redondance, comme pour C'était Nous (une série qui n'en finit plus de finir, ou bien qui ne sait plus comment finir !?). Le Sablier est une série que j'affectionne depuis le début, j'ai été attendrie par l'histoire d'An, une fille fragilisée par le suicide de sa maman, à tel point qu'elle a porté en elle ce boulet, comme une croix ou une chaîne, et cela lui a compliqué la vie, ses relations avec les autres, sa peur d'être seule ou rejetée, pas aimée, ou pas assez... Parce que un garçon compte énormément pour elle, il s'agit de Daigo, son ami d'enfance, son premier amour. On connaît l'histoire, la séparation, les années qui passent... pfff, et nous (le lecteur qui pleurniche) nous croisons les doigts comme des malades pour souhaiter que ces deux-là se retrouvent, tss, ce n'est pas possible autrement. Alors donc ce tome 8 apporte la réponse à notre grande question. Ayé l'histoire est finie. Au bout du 8ème tome, donc. Il y a en fait deux chapitres dans ce volume, l'un s'intitule la prière, et d'après la mangaka c'était le point final de la série (argh !!!), le second chapitre sert comme un épilogue (ouf). Je ne vous raconte pas le nombre de pulsations à la minute, mais à la fin j'étais comme une étoile de mer, paf, étalée sur mon lit, j'avais besoin de réfléchir. C'est vraiment une très, très belle série. Pleine de sensibilité, de poésie, de justesse. Avec de belles choses dites et pensées, des personnages bancals, qui tentent toujours de faire de leur mieux, un peu comme nous. Ce fut une rencontre (ou une lecture) mémorable, et j'ai bien envie de tout relire depuis le début (les larmes et le stress en moins, vous croyez ?).

« Celle que je suis aujourd'hui est composée de la somme de tous ses souvenirs »

sablier_4

NB : Il y aura bien 10 tomes comme convenu, simplement les tomes 9 et 10 seront des histoires annexes, comme pour Emma ! Le volume 9, par exemple, évoque la jeunesse de la mère d'An, de celle de Daigo et de celle de Fuji. (Je suis d'ailleurs déçue par ce qu'il devient... c'est juste trop flou, trop vide. Mouaip.)

sablierLe Sablier, tome 8 par Hinako Ashihara
version française éditée chez kana - 2009 - 6,25€

Posté par clarabel76 à 21:00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

01/05/09

mangamaniac #1

coeur_de_pirate

Tu es plus facile à faire qu'à comprendre et tomber, je n'ai pas pu te prendre
Partir trop loin de toi, j'ai voulu te manquer à tes yeux fins d'exister

Et au sud de mes peines, j'évolue loin de toi
pour couvrir mon cœur d'une cire un peu noire
Que tous les regards lancés à mon égard,
j'ai tenté de voler loin de toi
J'ai tenté de voler loin de toi

Tu es plus facile à suivre, dans la ville qui devient notre plus grande fuite
Et moi, étendue dans ce lit, je contemple ce que je t'ai donné de ma vie

Et au sud de mes peines j'évolue loin de toi
pour couvrir mon cœur d'une cire un peu noire
Que tous les regards lancés à mon égard,
j'ai tenté de voler loin de toi

paroles : coeur de pirate

 

 

 

 

*****

Switch Girl !  (Natsumi Aida)

switch_girlC'est exagéré, totalement grotesque, mais qu'est-ce que j'aime ça ! Ne pas se prendre au sérieux. Être soi-même. Se moquer du regard des autres. Nika est la fille la plus populaire de l'école, superbe, très belle, tirée à quatre épingles, son charisme est dévastateur. Par contre, Nika a un secret, qu'elle partage avec sa meilleure amie : en mode off, notre demoiselle se lâche, à bas la bienséance, l'attitude prout-prout, elle est complètement nature. Méconnaissable, avec ses vilaines lunettes, son survêtement lâche et sa culotte qui bouloche, une tue-l'amour finie !! Et pourtant, un garçon vient de découvrir le pot-aux-roses : Arata, le nouvel élève. Mais lui aussi cultive une double facette : au lycée il porte des binocles à double fond, alors qu'il a un charme fou sans sa panoplie d'enlaidissement. Pourquoi ce cinéma ? Arata est un garçon bizarre, très mystérieux, parfois il est gentil, mais souvent il envoie balader Nika. Schéma classique, mais qui fonctionne à merveille : l'histoire est drôle, surtout burlesque, mais la relation entre les deux promet de belles, belles scènes !!!

Delcourt, avril 2009 - 6,25€
Série en cours, le tome 2 sort en juin. :)

 

 

Lovey Dovey, tome 4 (Aya Oda)

lovey_doveyAvant-dernier épisode de cette série pas transcendante, mais fort sympathique, dans le genre comédie olé-olé rigolote. Cette fois-ci l'histoire insiste sur les tentatives de séparation du couple par leurs ennemis. Toutefois je regrette que tout trouve aussitôt sa solution, le suspense est creux, mais au moins on comprend pourquoi l'amour est interdit dans cette école ! On sent que la série se termine, tant ça piétine, par contre les déclarations entre les deux amants sont toujours aussi enflammées, ça fait plaisir à voir. Et la fin est craquante !
L'éditeur ne le précise pas, mais certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes / prudes
.

Soleil Manga, mars 2009 - 6,95€
Sortie du tome 5 début juin !!! yessss ! :)

Five, tome 1 (Shiori Furukawa)

fiveNouvelle élève, Hina intègre la classe A+ réservée aux cracks et dans laquelle on ne trouve que des garçons, et le fameux club des Five, soit cinq types canons et populaires, les coqueluches du lycée. En tête, Toshi la prend sous son aile et rompt avec son habitude de coureur de jupons. Devenue leur princesse, Hina découvre aussi l'amitié, elle qui a passé toute son enfance ballottée de ville en ville par ses parents.
A première vue, les dessins ne me plaisaient pas du tout, les personnages ont parfois de drôles de tête, mais on s'y habitue. L'histoire est vraiment bien, pas très originale, à prendre comme une bonne comédie sentimentale, et j'aime beaucoup ! Toshi et Hina entretiennent une jolie relation, pour l'instant encore chaste, mais ce jeu du chat et de la souris est aussi très mignon !

Kana, mars 2009 - 4,50€
série en cours, le tome 2 est déjà dispo.

Désir C Max, tome 5 (Ayane Ukyo)

desircmaxDe nouvelles révélations sur les liens familiaux entre Mio, Hinata et Shoei sont donc tombées. L'équilibre est chamboulé, et la jeune fille perd un peu la tête. Shoei se sent blessé mais n'en dit rien, il préfère agir avec force en manipulant l'élue de son coeur. Mio a le coeur pris en étau, Hinata a choisi de passer à l'attaque lui aussi, point d'inceste dans tout ceci, le garçon n'est pas plus son frère que Shoei. L'argent aidant, Shoei et Hinata se livrent un jeu cruel, qui brouille les sentiments de Mio.
La série a relevé la barre, tant mieux, le sujet était devenu glissant et salement pervers, je n'aimais pas trop. Le caractère de Shoei est toujours dérangeant, trop autoritaire et exigeant, c'est parfois écoeurant, par contre c'est à égalité avec ce qu'inspire Hinata, ce personnage, mal défini depuis le début de la série, devient un trublion dans l'intrigue sentimentale, prêt à tout pour séparer les amants.
Attention, l'éditeur le précise en tout petit mais ce manga comporte quelques scènes explicites. A ne pas mettre entre toutes les mains, j'insiste !

Panini Manga, février 2009 - 6,80€
Série terminée en 7 volumes : le tome 6 est déjà disponible, le 7 sort en juin ! :))
 

My first love, tome 1 (Kotomi Aoki)

myfirstloveA huit ans, Mayu et Takuma se déclarent leur amour et promettent de se marier quand ils seront plus grands. A douze ans, ils sont toujours inséparables mais le destin met son grain de sel. Très malade et soigné par le père de Mayu, Takuma apprend, lors de son voyage scolaire, qu'il est condamné à vivre jusqu'à vingt ans. Est-ce pour cette raison que le couple va se séparer au lycée ?
Ce premier tome est long à mettre en place l'histoire, on s'attarde sur l'enfance et l'adolescence des personnages, on comprend la grave maladie du garçon et la dévotion de la jeune fille. C'est un amour très pur et beau qui les lie, précoce aussi, je le conçois, je suis toujours impressionnée par ces histoires d'amour qui grandissent au fil des années, sans faillir, mais c'est de la fiction, ne blablatons pas plus ! Pour l'instant, on ne comprend pas encore pourquoi à l'âge de dix-huit ans tous deux auront rompu. Et c'est simplement dans le tome 2 que l'action décolle !
Mais ce n'est pas grave, ce début est prometteur et me convient tout à fait pour cerner la personnalité du couple. J'avais trouvé la couverture peu engageante, mais les dessins à l'intérieur sont plus jolis (en souhaitant que cela ne change pas pour la suite !).

Soleil Manga, mars 2009 - 6,95€
Série terminée en 12 volumes. Le tome 2 est déjà dispo, le 3 sort en juin.

NB : Utilisez les tags pour davantage d'infos ! ;o)

coeur_de_pirate_2

Posté par clarabel76 à 14:30:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07/03/09

Typhon manga #1

(le titre est un clin d'oeil à Ori !) ;o)

le billet d'aujourd'hui soulagera tous ceux pour qui le manga ne passera jamais par eux (bienheureux lecteurs !) parce que moi je suis toujours accro !!! voici d'abord un peu de musique, cela adoucit les moeurs !

 

Ma petite maîtresse, tome 3

maitresseL'histoire est creuse, c'est à la base une liaison amoureuse entre une jeune fille un peu cruche et son chef de travail, qui était son ancien domestique. Dans ce tome, Dômoto apparaît franchement pervers et obsédé. Il ne pense qu'à une chose : conclure avec la demoiselle (et faire admirer son slip de compétition !). ^__^
Un grand moment d'érotisme s'inscrit au coeur de ce tome, je dis ça mais je ne dis rien...
Il faut d'abord passer par quelques passages débiles, mais vraiment drôles, parfois bizarres, comme le chapitre avec le suppo, là j'avoue que c'était implicite, je ne sais pas s'il faut en rire ou faire la grimace.
La série vole au ras des pâquerettes, pour l'émotion on repassera car l'ensemble se veut avant tout amusant.
Je me méfie de la fin de ce tome 3, qui introduit un nouveau personnage important, jusqu'à maintenant les coups de théâtre ont généralement fait flop.
Mais j'attends la suite, j'aime bien les couvertures !

Soleil Production, 6,95€

Le sablier, tomes 6 & 7

sablier6Je suis à moitié surprise par l'issue du tome 6, et à vrai dire j'ai l'impression qu'il ne se passe plus grand-chose, que nous sommes plutôt en mode de transition.
An et Daigo se sont séparés, la jeune fille a accepté de sortir avec Fuji, mais est-elle prête à faire de son ancien petit ami un souvenir ? Apparemment, non.
C'est compliqué, et puis finalement inéluctable. La tonalité de cette histoire est toujours triste et nostalgique, c'est poignant.

«On ne peut pas rester ensemble parce qu'on s'aime... Si on reste ensemble, on sera malheureux...»

sablier7Dans le tome 7, il y a un peu plus d'action, tant mieux. Car l'histoire piétine, nous sommes maintenant revenus à l'instant d'intro du tome 1. Rappelez-vous... An fouille ses armoires, un coffret tombe et elle retrouve son sablier. Le temps a donc passé, dans l'intervalle An a revu Daigo et Fuji, et fait le point. Elle a pris conscience que son bonheur est entre d'autres mains.
On sait aussi que la jeune femme va bientôt se marier, mais avec qui ? Est-ce possible que toute l'histoire racontée en six tomes ne vaut plus tripette ?
Je n'en dis pas plus, juste qu'il y a des passages rageants, des moments frustrants... comme la fin. C'est toujours le brouillard, il n'y a aucun indice ou c'est maigre. Et puis, par expérience, je sais qu'il ne faut pas compter dessus pour se faire un film, à moins d'aller au-devant de grandes déconvenues ! 
Et quelqu'un manque beaucoup dans cette histoire !

Kana, 6,25€

Koko Debut, tomes 3 & 4

koko_debut3Entre Haruna et Yo, la complicité fait place aux vrais sentiments. La jeune fille s'est aperçue qu'elle était tombée amoureuse de lui, en dépit de la clause du "contrat" qui stipulait que c'était strictement interdit. Car son "coach" a barricadé son coeur, après un gros chagrin, et en a soupé des filles avec leurs histoires compliquées.
Il ne s'attendait pas à ce que Haruna perde les pédales à vouloir cacher ses sentiments, et lorsqu'elle craque, la réaction du garçon est étonnante.
En effet, l'idylle naissante vaut son pesant de cacahuètes! Il y a d'excellentes scènes, très drôles, dans lesquelles on retrouve une Haruna godiche et nounouille. Ses seuls repères pour avoir l'air d'une fille sont ses lectures de manga à l'eau de rose ! Mais son naturel est craquant, et c'est ce qui rend cette série attachante car l'héroïne est atypique. Et en quelque sorte son personnage se moque du genre shojo et des clichés à la guimauve.
Excellent pour rire un bon coup !

koko_debut4Cela fait plusieurs fois que je remarque que les débuts sont un peu poussifs dans chaque tome, puis ça s'installe et ça met à l'aise le lecteur. L'histoire ici est un peu nulle, Noël approche et Haruna s'est engagée à l'organiser toute seule, comme une grande. Elle veut épater Yo, lui offrir des souvenirs inoubliables. Comme à son habitude, la demoiselle s'éparpille, elle est excessive, mais c'est son tempérament. Quelques bonnes scènes rigolotes sont à prévoir.
Par contre, cela devient un peu puéril quand Haruna perd ses moyens, après son premier baiser échangé avec Yo. En cela, cette série me paraît davantage destinée à un lectorat adolescent. La relation amoureuse est chaste, elle montre chaque premier pas, toujours très soft, au risque de rendre l'ensemble un peu mou (à la longue ?), mais c'est surtout très drôle ! Et il en faut pour tous les goûts.
Dans ce tome 4, Yo m'est aussi apparu un peu trop transparent
.

Panini Manga, 6,80€

Lovey Dovey, tome 3

lovey3C'est toujours le cafouillage dans les dessins, qui sont exagérément laids et grossiers. Mais c'est dans la pure tradition manga, celle qui veut que les personnages affichent des traits déformés, ou diaboliques, c'est à prendre à la légère.
L'histoire n'est pas sensationnelle non plus, dans ce lycée l'amour est interdit, Saika est déléguée pour veiller au respect de la règle, mais elle cache son jeu car elle est amoureuse de Shin, le garçon le plus arrogant et imbu de lui-même. Le couple se cache, joue au chat et à la souris. Il y a des éléments autour pour mettre en péril leur secret, c'est saugrenu, tantôt bêta, tantôt rigolo. A ne pas prendre au sérieux, mais c'est sympa.
Si l'esprit reste en surface infantile, le reste est tout de même chargé en sensualité. Donc, à ne pas mettre entre toutes les mains...

Soleil manga, 6,95€

Désir C Max, tome 4

desir4Depuis 3 tomes, cette série n'en finissait plus d'être sordide et inutilement sulfureuse. Ce tome 4 allait donc trancher si j'allais ou non continuer à la lire. Finalement, oui ! C'est une bonne surprise, car enfin l'intrigue se recentre sur le secret familial. Une révélation mortifiante est mise à jour : Mio et Jinnai seraient soeur et frère !
Mio choisit de fuir, tandis que Prince Jinnai la poursuit de ses assiduités. Quand le clash arrive enfin, le couple se sépare pour de bon mais cela n'est pas facile.
Réfugiée chez Tomoe, le bon samaritain de son frère, Mio a retrouvé Hinata avec lequel les rapports ne sont pas très nets. Mais Tomoe prétend connaître sa véritable mère et la lui fait rencontrer. Dans le même temps, Mio recroise Jinnai avec qui elle était fâchée. Et comble de tout, une énième révélation fait sensation à la fin du volume !
Qu'on s'en tienne à une histoire de famille et de secret me convient tout à fait ! J'en avais ras-le-bol des liaisons malsaines, des abus sexuels et de l'absence d'affirmation de la jeune fille. Hélas, la frontière reste fragile et on tombe encore facilement dans le glauque. A surveiller.

Panini Manga, 6,80€

Sawako, tome 1

sawakoSawako est victime d'une réputation assez vache qui la fait se sentir seule et misérable. Au lycée, on la traite comme une pestiférée, elle fait peur, avec son teint pâle, ses longs cheveux noirs. Elle rappelle les héroïnes des films d'horreur japonais ! Le garçon le plus populaire, Kazehaya, arrive à décomplexer tout le monde avec son sourire et sa gentillesse. Grâce à lui, la muraille autour de Sawako s'effrite et la jeune fille est émue de reconnaissance.
L'idée n'est pas mauvaise, mais trop lisse et pas assez creusée. On se pose trop de questions, y'a-t-il des prémices amoureux, que ressent Kazehaya pour Sawako, et inversement. Et puis l'histoire traîne un peu la patte, c'est lent. Autre souci, côté dialogues, c'est Hiroshima. On se perd facilement, ce n'est pas très clair.
Petite réserve, donc, pour ce début de série.

Kana, 4,50€

Living in a happy world, tome 1

living1Ce manga ne révolutionnera pas le genre, on y retrouve l'histoire d'amour impossible entre un prof et son élève. Mais leur première rencontre a eu lieu sur les pistes enneigées, Kanae était venue se réfugier pour soigner un coeur brisé et Eiji était son moniteur. Déjà ! Ils ignoraient qu'ils allaient se revoir au lycée, et que toute relation était inenvisageable. En plus, il règne une ambiance particulière dans l'école car un prof a déjà été viré et les rumeurs courent au sujet de Kanae, qui est la petite-fille de l'administrateur, et qui porterait donc la responsabilité de ce renvoi.
Kanae est une princesse, c'est vrai, mais elle semble bouleversée et perdue. Sa vulnérabilité ne laisse pas Eiji indifférent, et bien évidemment on voit très bien que tous deux ont du mal à contenir leurs sentiments.
C'est une série très courte, en deux tomes simplement, de quoi pousser la curiosité jusqu'au bout, car il faut reconnaître que ce shojo est sympathique, pas follement original, un peu trop sage, j'ai envie de dire, mais les dessins sont très beaux.

Soleil Manga, 6,95€   

NB : Pour connaître les précédents tomes des séries présentées ci-dessus, veuillez vous reporter aux tags pour davantage d'infos ! ;o)

18/11/08

... because I want a revolution !

Y'a pas de mal !

 

 

Ces temps-ci, en matière de lecture, je cale assez vite. Pour plusieurs raisons : trop de sudoku sur ds, trop de films couleur grenadine, trop de papillons dans la tête, trop froid ou trop chaud, trop mal à la tête aussi, trop besoin d'aller chez l'ophtalmo depuis un an (et je n'y vais pas, c'est mal), trop de déconcentration en règle générale !!!

Et pourtant, j'ai de jolies choses dans mes piles.
Mais cela attendra.

Je suis revenue à la lecture de manga, parce qu'on peut le dire maintenant, cette passion a fait des émules !!! Naaan ? J'avais décrété que l'année 2008 serait l'année du manga et pris les paris (avec moi-même) de vous faire essayer 1 titre. Alors, qu'en pensez-vous ? Avez-vous fait des découvertes ? Ou non le manga-ne-passera-jamais-par-moi ?

23262215_p

**********

Petit état des lieux des dernières infos :

Oyez, oyez amis lecteurs : le tome 5 du Sablier est sorti. (Les personnages ont changé. Les grandes décisions pleuvent. C'est bouleversant ! Ce tome est très triste et pesant. A ne pas louper !)

Le tome 12 de C'était Nous a bien failli aussi avoir ma peau avec sa couverture !!! Damned, non ce n'est pas fini et cela n'annonce rien du tout. Car l'histoire - pour ceux qui la suivent - n'a strictement rien à voir : Nanami et Yano sont dans une impasse depuis des années. Le tome 11 faisait entendre qu'ils allaient se retrouver... et qui recroise-t-on dans ce volume ? Yamamoto. Personnellement je ne la supporte pas. 

9782505004363517LurqwejL__SS500_

Donc j'ai eu bien du mal à lire ce tome 12, et ce qu'on apprend en bonus est invraisemblable. Je n'aime pas du tout la direction que prend la série, c'est lent, compliqué et aberrant. J'attends le prochain épisode, maintenant toutes les pièces sont en place, la suite doit pouvoir passer à la vitesse supérieure !

Message à ma petite soeur, également fan de cette série : la mangaka a repris son job et le tome 13 devrait paraître en février !!! :))

**********

Présentation maintenant de 3 nouvelles séries, et récentes découvertes...

Je commence par celle dont je ne donnais pas cher au début :

koko_debut_01koko_debut_02

Haruna a choisi de troquer son look de collégienne sportive pour devenir une lycéenne fashion et désirable. Elle veut plaire à tout prix, rencontrer un garçon et connaître l'amour. Pour réussir, elle s'inspire de conseils dans les magazines et se gave d'histoires à l'eau de rose dans des manga sentimentaux (sic). La réalité est plus crue : empotée et mal fagotée, elle a tout faux et se plante quand toutes les occasions pour séduire se présentent. C'est alors qu'elle décide de convaincre Yo, le garçon le plus canon de l'école, de devenir son coach en relooking. Il accepte à une seule condition : qu'elle ne tombe pas amoureuse de lui. Aucun danger, totalement à fond dans son trip, Haruna considère vite Yo comme un excellent pote. Elle est comme ça, Haruna, super bonne copine, mais pas petite amie !

Le premier tome a pour désavantage de placer l'histoire, et donc d'être plutôt bancal. J'avoue : j'ai eu du mal. Je trouvais même que c'était plutôt indiqué pour des ados.

Et finalement le tome 2 a changé la donne : je suis complètement accro !

L'histoire décolle, les personnages sont adorables. Haruna a une pêche d'enfer, Yo est un mentor qu'on rêverait toutes de trouver ! Il se passe un événement pas sympa dans ce volume, mais le coaching du garçon va se révéler efficace. Et puis l'histoire s'achève sur une note craquante...

Autre détail non-négligeable : c'est très, très drôle !

**********

lovey_dovey_01lovey_dovey_02

 

Saika et Keishi sont amis depuis l'enfance, elle est amoureuse de lui mais il l'ignore. Depuis dix ans, elle a façonné sa personnalité pour mieux lui plaire, voulant apparaître douce et raffinée alors qu'elle est intrépide et fonceuse. Bref, dans l'établissement qu'ils fréquentent, le règlement interdit l'amour. Oui, c'est assez étrange mais cela permet la rencontre avec Kirisaki Shin. C'est le type le plus arrogant de l'école, beau, sûr de lui, il perçoit chez Saika sa vraie nature et tombe amoureux d'elle. La suite ressemble au jeu du chat et de la souris : il la poursuit, elle le fuit, il est jaloux de Keishi, lequel se réveille un peu, mais le type est niais, Shin en profite pour faire craquer la fille, bref c'est LE triangle amoureux par excellence.

Dans le tome 2, le fameux Keishi, celui qui est supposé être le Prince aux yeux de Saika, fait un peu pâle figure. On ne le voit quasiment plus dans l'histoire ! Il apparaît de temps en temps, manque de taper du poing sur la table, mais non ce garçon reste désespérément permissif ! D'un autre côté, cela laisse la part belle à l'histoire d'amour entre Shin et Saika. Beaucoup de sensualité à venir, du romantisme à gogo, j'avoue craquer bêtement pour cette bluette (qui n'en vaut peut-être pas autant la peine ?).   

Atout majeur de cette série : j'aime beaucoup le personnage de Shin (et j'ai aussi beaucoup ri) !

**********

ma_petite_maitresse_01petite_maitresse_02

 

J'ai trouvé le tome 1 dans une foire aux livres et ce fut assez pour me convaincre que c'était un signe ! Pas sûre que l'histoire sur papier avait de quoi me séduire, sans cela...

Chôko vient de décrocher un poste de secrétaire dans une grande agence et rejoint une équipe menée de main de maître par le dénommé Monsieur Dômoto. Il est exigeant, accable la jeune fille de tâches ingrates, elle plie, ploie et court, bref elle exécute les ordres sans moufter. Et c'est alors qu'elle découvre que Dômoto est en fait son ancien domestique. Chôko appartenait à une famille très riche, mais qui a fait faillite et a donc renvoyé tout son personnel.

Les années ont passé, et c'est Dômoto en personne qui a retrouvé sa petite maîtresse. Leurs rapports deviennent alors très complexes : à la ville, c'est rigueur et compagnie. En privé, le garçon est dévoué, très paternaliste, et chevalier servant. Or, il refuse d'admettre qu'il est amoureux d'elle et elle s'en offusque un peu. Du moins, c'est ce que j'ai cru comprendre !!!

Le tome 2 n'a pas su davantage éclairer ma lanterne. J'ai toujours un peu de mal au sujet des rapports entre le garçon et la fille, mais le doute échappé, je suis plutôt séduite.

La scène de clôture du tome 2 est drôlissime ! Le couple s'est enfermé dans une chambre, le garçon est cloué au lit, notre demoiselle a pris les devants en lui nouant les poignets, (si ! si ! ), en fait on n'en voit pas plus, mais les dialogues laissent supposer des tas de choses et ils valent leur pesant de cacahouètes !

Une série très drôle, encore une fois !

**********

 

 

vlcsnap_215512

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de mon papa !!!!

^__ ^