24/04/18

Pêle-Mêle : C'est louche ! - Combien d'arbres ? - La Déclaration - Le récital de piano

c'est louche

Chouchouté dans sa famille, un chat s'étonne des brusques changements qui surviennent dans son quotidien : des jouets étranges, un nouveau panier en osier, des toilettes étonnantes, une chambre entièrement repeinte... Par contre, plus de poisson ! Sa charmante famille n'est décidément plus la même. Le chat soupire, résigné. Et voilà le couple en train de claquer la porte pour partir en quatrième vitesse... à la maternité. 

De l'humour et l'espièglerie pour évoquer l'arrivée de bébé, parfois susceptible d'attiser la jalousie dans un foyer. Polly Dunbar dédramatise la crise avec un grand éclat de rire. Son album est joyeux et coloré de bout en bout. C'est adorable !

C'est louche ! de Polly Dunbar

kaléidoscope, 2018 

=========================

 

combien d'arbres

Combien d'arbres faut-il pour faire une forêt ? Chacun leur tour, le cerf, l'ours, le renard et la souris prétendent connaître la réponse. Sûrs d'eux, ce sont les rois de la forêt. Et blablabla. C'est finalement la petite fourmi qui va souffler tout le monde avec son histoire de petite graine. 

On a là une fable écologique cocasse et intelligente car elle rappelle également au lecteur qu'il faut prendre soin de la planète car ses ressources ne sont pas éternelles. Du Barroux craquant et pertinent. On aime. 

Combien d'arbres ? par Barroux

kaléidoscope, 2018

=========================

 

 

la déclaration

Les animaux en ont assez. Des siècles qu' ils sont chassés, enfermés, maltraités... Cette fois, c'est décidé. Ils passent à l'offensive. Après une longue mission d'infiltration, ils tapent un grand coup et se faufilent dans la société. Hop, à eux les postes habituellement brigués par les humains ! Tout est sens dessus dessous. Une trêve s'impose.

Et la Déclaration universelle des droits de l'animal est signée. « Il est désormais interdit de détenir des animaux en captivité ou de les considérer comme des objets. » Satisfaits, les animaux peuvent retouner vivre en paix dans leur milieu naturel.

Une lecture un brin déjantée, avec une chute tout aussi désopilante ! Une excellente surprise. 

La Déclaration, de Michaël Escoffier & Stéphane Sénégas

kaléidoscope, 2018

=========================

 

 

le récital de pianoPour son premier récital, Momoko est tétanisée par la peur. Attendant son tour en coulisses, elle est prête à s'évanouir quand une petite souris l'invite à voir son spectacle. Derrière une porte minuscule, se déroule en effet le show le plus incroyable, avec des saltimbanques, des magiciens, des danseurs, une cantatrice et une ballerine. Momoko est enchantée... tant et si bien qu'elle oublie son trac et se sent prête à se produire sur scène en prenant un plaisir fou !

Un album d'une grande finesse et au charme japonisant irrésistible !

Le récital de piano, par Akiko Miyakoshi

kaléidoscope, 2018

=========================

 


16/03/12

Salon du livre de Paris 2012 : le Japon à l'honneur

Ma première nuit ailleurs, par Chiaki Okada et Ko Okada (Seuil jeunesse, 2012)

C'est la première fois que Lapin ne dort pas dans sa maison. Il doit passer la nuit chez Haruchan. Il emmène avec lui son crocodile en peluche, mais loin de chez lui et sans sa maman, Lapin est effrayé et ne veut pas jouer. Et puis, au matin c'est la catastrophe : Lapin fait une chute et la patte de sa peluche se déchire un peu. Heureusement, Haruchan lui fait un pansement...

IMG_6672  IMG_6673

L'histoire est toute simple, mais adorable. Les illustrations sont empreintes de douceur, dans la plus pure tradition japonaise. Un thème classique, indémodable, qui séduira les petits lecteurs. 

Dix petits amis déménagent, par Mitsumasa Anno (Ecole des Loisirs, 2012)

Dans ce livre, il y a deux maisons. La maison de gauche et la maison de droite. La maison de gauche est habitée par dix enfants, mais ils vont partir l'un après l'autre dans la maison de droite. On ne peut voir qu'un intérieur de maison à la fois. Dans quel ordre les enfants déménagent-ils? Et combien se cachent? Pour savoir si le compte est bon, il suffit de tourner la page.

IMG_6951  

L'originalité de l'album veut que le lecteur ne va pas se contenter de lire (album sans texte, au passage), ni de feuilleter les pages, ni d'admirer les illustrations, non, il va devoir compter. Il y a mêmes des ouvertures dans les pages pour apercevoir les petits amis, comme s'ils passaient leurs têtes à travers la fenêtre. C'est fort d'un sens de l'observation à toutes épreuves que le lecteur s'armera donc avant d'ouvrir ce livre pas comme les autres. 

Un goûter en forêt, par Akiko Miyakoshi (Syros, 2011)

IMG_6128 

Je vous invite également à découvrir l'album d'Akiko Miyakoshi parce qu'il saura à tous les coups vous surprendre ! D'abord c'est beau, gourmand, généreux, alléchant et simple. L'histoire est classique (une petite fille rejoint son père chez la grand-mère avec le gâteau qu'il a oublié). Il y a juste quelques petites touches de couleur, comme le rouge, pour rappeler le conte du Chaperon rouge... Cette fois, la petite fille va rencontrer des animaux qui vont la convier à partager un goûter. Et là j'ai fondu, le partage autour de la table est (comme je le soulignais) généreux et gourmand, c'est superbe, les dessins sont magnifiques, le réalisme est frappant... impossible de ne pas tomber sous le charme ! Un album à découvrir en toute confiance.

mais aussi, 

IMG_6960

Bien sûr, le papa de Kenji est très fort et capable de beaucoup de choses : remettre un gyrophare tombé d’une voiture de police ou redresser l’antenne tordue d’un robot. Mais dans certains cas, le papa de Kenji n’est pas le mieux équipé. Heureusement, tous les samedis, à la bibliothèque municipale, officient les champions de la clinique des jouets. Ils savent tout réparer. Devant leur comptoir, il y a une longue file d’enfants avec des jouets endommagés. Un peu de patience, quelques bons outils, et les jouets retrouvent une deuxième vie !

La clinique des jouets, de Yuichi Kasano (Ecole des Loisirs, 2011)

IMG_6959

La culotte de Kayo s’envole pendant qu’elle sèche au vent. Tous les animaux s’interrogent sur cet objet mystérieux : est-ce un bonnet ? Un drapeau ? Une couverture pour les petits ? Jusqu’à ce que Kayo arrive en courant et leur montre qu’il faut la porter « comme ceci ! »

Quelle culotte ! par Yumiko Imai (Pastel, 2011)

 

salon_du_livre2012

21/12/11

Pêle-mêle Clarabel #49

IMG_6127

Paris, à travers les yeux de cinq peluches devenues touristes pour l'occasion, c'est tout simplement génial ! Le ton est drôle, les petites aventures que vivent Poussin, Papi Toutou, Madame Trompette, Tonton Mouton et Miss Titi sont naïves et rigolotes. Tous les grands monuments parisiens sont passés à la loupe, ça fait très cliché mais c'est ce qui fait la beauté de la capitale aussi : la Tour Eiffel et sa dentelle de fer, l'Arc de Triomphe  ou le grand parapluie de pierre, le petit déj au café de Flore, l'église de la Madeleine toute noire et toute moche (parce que Papi Toutou a marché dans une crotte de chien !)... Et le texte, souvent, vient ponctuer les jolies scènes ou les illustrations avec bon goût. Exemple : Il faut avoir bien peur du noir pour éclairer une ville comme ça. A croire que les habitants sont restés des enfants.
Un album facétieux et enchanteur !  

Peluches à Paris, par Bruno Gibert (Autrement, 2011)

IMG_6128 IMG_6129

Je vous invite également à découvrir l'album d'Akiko Miyakoshi parce qu'il saura à tous les coups vous surprendre ! D'abord c'est beau, gourmand, généreux, alléchant et simple. L'histoire est classique (une petite fille rejoint son père chez la grand-mère avec le gâteau qu'il a oublié). Il y a juste quelques petites touches de couleur, comme le rouge, pour rappeler le conte du Chaperon rouge... Cette fois, la petite fille va rencontrer des animaux qui vont la convier à partager un goûter. Et là j'ai fondu, le partage autour de la table est (comme je le soulignais) généreux et gourmand, c'est superbe, les dessins sont magnifiques, le réalisme est frappant... impossible de ne pas tomber sous le charme ! Un album à découvrir en toute confiance.

Un goûter en forêt, par Akiko Miyakoshi (Syros, 2011)

Et pour finir, un album mis en scène par 16 illustrateurs haut de gamme. POUR LES AMOUREUX DES LIVRES A IMAGES (et les amateurs du shopping avec une liste de courses à rallonge) ...  Excellent ! 

IMG_6130

L’asso Articho : A l’initiative de ce projet, cette association dédiée aux images tache de promouvoir des illustrateurs contemporains de différents horizons et univers en créant des évènements vivants : expos, parutions, soirées, marché, rencontres… Et publie une revue bimestrielle sur le street art, le graphisme et l’illustration : les cahiers de l’Articho. Illustrateurs participants à l’album: Benjamin Chaud, Nathalie Lété, Estocafish, Espen Friberg, Lili Scratchy, Florie Saint-Val, Arnaud Boutin, Vincent Mathy, Delphine Durand, Christian Aubun, Anouk Ricard, Yassine, Vincent Pianina, Postics, Chamo.

IMG_6131 IMG_6134

en savoir plus : http://asso-articho.blogspot.com/2011/11/rue-de-larticho-est-sorti.html

Rue de l'Articho (aux éditions Thierry Magnier, 2011)