Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil

24/05/16

Le Mystère Blackthorn, de Kevin Sands

Le mystère BlackThorn

Christophe Rowe, un jeune orphelin de quatorze ans, a échappé à son triste sort en devenant l'apprenti de l'apothicaire londonien, Benedict Blackthorn, et apprend à ses côtés toutes les ficelles du métier. Curieux, le garçon assimile rapidement le latin et les vertus des plantes médicinales, à la faveur des lectures du soir, au coin du feu. Cette douce quiétude est cependant ternie par le changement de climat en ville, où la tension s'alourdit depuis qu'une série de crimes vise les apothicaires en particulier. On parle d'une secte vengeresse, d'une cabbale et de complot contre le roi. Alors que Christopher se fait du souci pour la vie de son maître, celui-ci s'absente la nuit et rentre très tardivement dans des tenues souillées par la crasse et la poussière. Le garçon brûle d'envie de l'interroger, mais Benedict reste évasif. Et puis le temps presse. Le gouverneur de la ville, au service du monarque, toque à leur porte et manifeste un intérêt grandissant pour leurs faits et gestes. Ce dernier n'est néanmoins pas le seul à rôder autour de l'officine Blackthorn et les dangers vont affluer sans prévenir et précipiter notre jeune héros dans une aventure sombre mais palpitante !

J'ai été agréablement surprise par le rythme des intrigues, le souffle romanesque, le contexte historique (Londres du XVIIe siècle) et les enseignements du roman en matière d'apothicairerie et d'alchimie (eh oui...). La lecture ne manquera pas aussi de surprendre les amateurs de messages codés et autres devinettes où ils sont légion dans le texte. De manière générale, le suspense est rondement mené, emmené par un sympathique tandem (Christopher et son meilleur ami Tom, fils de boulanger), sans oublier la mascotte du livre - Bridget, un pigeon redoutablement intelligent, qui viendra en aide à notre apprenti, souvent en mauvaise posture. Ce roman dense de 500 pages se lit finalement d'une traite et conviendra parfaitement aux jeunes lecteurs aguerris, passionnés d'énigmes et d'enquêtes sur fond historique. Un deuxième tome est attendu ! 

Bayard, mai 2016 - Traduit par Pascale Jusforgues (The Blackthorn Key)

Posté par clarabel76 à 12:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Bogueugueu : Les copains, l'école et moi, de Béatrice Fontanel & illustré par Marc Boutavant

Bogueugueu

Attention, ceci n'est pas un nouveau titre de la collection Bogueugueu ! Cet ouvrage réunit en fait les quatre histoires racontant l'amitié entre Ferdinand Pompon et Basile Tambour, surnommé Bogueugueu parce qu'il est bègue et bute sur les Bbba, les Ttta, les Ccca dès qu'il ouvre la bouche. Le garçon le vit comme un supplice de chaque instant, car il n'en peut plus d'être la risée de toute la classe. Seulement Ferdinand est touché par son histoire, et va naturellement devenir son pote et l'aider à s'intégrer dans leur école, quitte à devenir leur mascotte. On continuera de suivre notre tandem de choc pour leur entrée en sixième (tiens donc, Bogueugueu a une soudaine extinction de voix...) au sein d'un établissement en chantier, où les élèves sont confinés dans un préfabriqué, dans un boucan pas possible. Même leur professeur de français, Mme Rosmorduc, va jeter l'éponge et emmener sa petite troupe se prélasser sur l'herbe, les doigts de pied à l'air. Une journée tout simplement surréaliste, mais parfaite ! Nos deux amis ont hâte d'y retourner. L'aventure ne s'arrête pas là, puisqu'elle les entraîne dans un voyage mémorable à Londres, où Bogueugueu est oublié dans le bus et découvre qu'il peut baragouiner en anglais sans bégayer. Puis nos amis découvrent l'amour et Cyrano, dont ils vont s'inspirer pour clamer leur flamme à l'élue de leur cœur. C'est chou. Imaginez aussi une mise en page extraordinaire avec les illustrations de Marc Boutavant, dont le style naïf aux couleurs acidulées apporte cette touche de charme supplémentaire (notez aussi l'évolution de son style... c'est grandiose ! la double-page sous la mer, lors de la traversée dans le tunnel, est magique !).

En bref, cette série revient en force pour séduire une nouvelle génération de lecteurs - Bogueugueu a déjà dix ans, mine de rien. Ce nouveau format aussi ne manquera pas de taper dans l'œil en librairie, même s'il faut rappeler que les 166 pages du livre se lisent sans peine, largement compensées par des séquences illustrées, une dynamique espiègle et un découpage en quatre histoires distinctes. Ce sont, de plus, des histoires qui s'adressent à tous et qui parlent de différence et de tolérance sur une note d'humour. Ici l'amitié aide à grandir et ce message est formidable. Souhaitons à nos chers amis une seconde jeunesse aussi fringante que la précédente ! 

Gallimard Jeunesse, mai 2016 pour la présente édition

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23/05/16

It Girl, de Katy Birchall

It Girl

Au rayon des couvertures moyennes, qui donnent très peu envie de se pencher sur le livre, parce qu'on s'imagine un truc girly bécasse, sans intérêt, je demande It Girl de Katy Birchall. Et là, c'est le drame. Snif, snif. Car franchement le contenu vous réserve une lecture déjantée, avec un humour subtil et un flegme britannique jubilatoire, que l'emballage ne laissait guère présager, et qui m'a très agréablement surprise. Dès les premières pages, feuilletées par curiosité, j'ai tout de suite mordu à l'hameçon. Prenez une jeune anglaise de quatorze ans, Anna Huntley, maladroite, un look chiffon désespérant, inexistante sur l'échelle sociale du lycée, un peu geek sur les bords, avec un bon sens de la répartie, des amis à toute épreuve qui la soutiennent et la supportent, un papa qui est une pointure dans le journalisme et qui vous élève du mieux qu'il peut, en vous assurant que rien ne vaut le naturel dans la vie et qu'en tant que brillante progéniture, vous avez le temps de grandir en touchant aux artifices de la mode. Et pour mieux parfaire votre cote de popularité, vous n'hésitez pas à mettre le feu à la reine des abeilles ! C'était un accident, mais tout de même... vous venez de vous vilipender en place publique sans l'aide de personne. Tout bascule le jour où votre cher papa vous annonce qu'il fréquente la star de cinéma, Helena Montaine. Et sans vous y attendre, vous voilà propulsée comme la nouvelle it-girl dans les journaux (photo prise à l'appui, efflanquée d'un chemisier éclaboussé de sauce soja en train de promener votre chien) ! La classe à Dallas. Euh... non. Pour Anna, c'est le début de la révolution : elle devient populaire, reçoit des invitations à la pelle, se fait relooker de la tête aux pieds, et le garçon qui lui plaît en secret semble enfin connaître son existence ! Comment survivre à cette jungle ? En se plantant de A à Z, naturellement. Anna est d'ailleurs très douée pour foirer ses prestations en beauté (la première rencontre en révérence, ou l'acrobatie incompréhensible lors de la sortie scolaire...). J'ai ri, mais qu'est-ce que j'ai pu rire !  Car oui, ce bouquin est drôle, décomplexant et divertissant sur toute la ligne. Il s'inscrit dans ce créneau que je chéris tant - à la croisée de Geek Girl de Holly Smale et des séries de Echo FreerE. LockhartHayley LongSue Limb & Louise Rennison. Des lectures légères, qui racontent des aventures adolescentes avec une verve rafraîchissante. On trouve ici, en plus du reste, des mails désopilants, des personnages au taquet et des situations invraisemblables mais tellement indispensables. C'est pas gnangnan, bien dans son temps et ça cultive humour et finesse intellectuelle avec aisance. Je recommande dix mille fois ce registre tellement plus fun et réjouissant. ♥

PKJ, avril 2016 - Traduit par Juliette Lê

23201793

Couverture Originale ^-^

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21/05/16

La Princesse au si petit pois, de Martine Camillieri

IMG_6369

C'est en fouillant des caisses remplies de jouets que Martine Camillieri a eu l'idée de retravailler le conte d'Andersen et proposer sa version bidouillée de bric et de broc absolument facétieuse. Elle s'était d'ailleurs déjà illustrée avec Angélique Villeneuve dans Les très petits cochons. L'histoire nous emmène donc au royaume de Berlingot, où le prince Macaron se languit de son éternel célibat et désespère de trouver l'amour de sa vie. D'humeur triste et morose, il a également perdu l'appétit et reste prostré sur son trône. Sa léthargie préoccupe le royaume, à tel point que Meringue le devin est convoqué en urgence. Il annonce alors au prince une belle éclaircie sur son avenir sentimental et lui recommande tout simplement d'élever son esprit pour être à sa hauteur. Requinqué, Macaron mobilise ses troupes pour partir en mission, à la recherche de sa princesse tant attendue.

Quelle épopée ! Et que de trouvailles ! ... Imaginez un manoir en cristal à partir d'un simple emballage en plastique, paré de fanions aux couleurs d'une célèbre entreprise de pâtes. Huhu. Ou le plus drôle, à mon sens, c'est la reine mère et sa tête de sadique ! ^-^  Absolument tordant. C'est ce qui a de bon dans un album avec photographies, où l'on recrée l'imaginaire à partir d'objets du quotidien, on constate ainsi le champ de possibilités, le sens de la créativité et, parfois, la dérision dans la mise en scène. Une chouette trouvaille pour une lecture originale ! 

Seuil jeunesse, mai 2016

IMG_6371   IMG_6372

IMG_6374   IMG_6375

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Grrrrr! de Rob Biddulph

IMG_6362

Fred le grizzli est la star de la forêt. C'est un excellent pêcheur, un grand danseur de hula-hoop et il sait aussi faire très, très peur aux visiteurs. Par trois fois, Fred a gagné le concours grâce à son grognement puissant et imbattable. Par contre, vu qu'il s'entraîne beaucoup, il n'a pas le temps de se faire des amis mais ne s'en soucie pas non plus. Son truc, c'est collectionner les coupes et les médailles.

Puis, débarque un nouveau venu, Boris. Il est grand, fort, rapide et très malin. Il a aussi très envie de gagner le concours et n'hésite pas à prendre tous les risques pour atteindre son but. Car la concurrence est rude... Sur ce, Fred est frappé d'un grand malheur. Il vient de perdre son Grrrrr ! Comme ça, en se réveillant le matin du concours, plus rien ! Quelle catastrophe.

Sans l'anticiper, une mobilisation générale se crée autour de lui. Les animaux de la forêt, sensibles à sa détresse, se liguent pour l'aider dans sa quête du Grrrr et soutenir leur champion, mais le temps presse et déjà la compétition commence. Comment Fred va conquérir son titre ? Surprise, surprise !

Car cet album rigolo vous réserve une chouette histoire, riche en couleurs et aux illustrations adorables. De plus, la lecture prône les belles valeurs de l'amitié, la solidarité et l'honnêteté. Tout est bien qui finit bien dans cette forêt merveilleuse, où l'on pêche aussi bien qu'on danse le hula-hoop, tout en grognant en chœur ! ;-)

Milan, avril 2016

IMG_6363   IMG_6365

IMG_6367   IMG_6368

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


La Tribu des enfants, de Lane Smith

IMG_6357

Lane Smith revient avec un album poétique et d'une grande finesse, où l'on suit un enfant sauvage, perdu dans la nature, seul, à s'interroger sur le monde qui l'entoure. Avant, il y avait une tribu d'enfants. Où est-elle ? Il décide alors de partir à l'aventure, de parcourir le monde des manchots, des méduses, des baleines, des corbeaux, des éléphants, des singes, des gorilles, des tortues, des chenilles, des papillons... Son chemin, toujours, le conduit vers l'inconnu, lui donne à croiser la faune et la flore dans toute sa générosité. L'enfant est conquis, mais l'enfant cherche toujours sa place. Et puis, soudain, enfin... sa tribu se révèle à lui.

Le texte laisse libre cours à l'imagination pour raconter ce voyage initiatique, qui s'évade parfois vers des contrées oniriques, qui est aussi d'une grande sensibilité et d'un lyrisme poignant. Même les illustrations vous rapportent une histoire sensationnelle, à la fois bouleversante et drôle. De toute manière, c'est un album remarquable, où la nature et les enfants sont mis à l'honneur, pour une lecture fabuleuse et bourrée de charme !

Gallimard Jeunesse, mai 2016

IMG_6358   IMG_6359

IMG_6360   IMG_6361

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Fonce, petit Paul ! de Hubert Ben Kemoun & Charlotte des Ligneris

IMG_6161

Paul est impatient de rejoindre son amie Mily Rose pour lui offrir en cadeau un foulard bleu et rose. Seulement, la fillette n'est pas chez elle. Le vent également se met à souffler et emporte le joli foulard au gré de ses caprices. Oh non ! Paul se trouve fort dépité mais n'hésite pas une seconde pour enfourcher son vélo et courir après la précieuse étoffe. Le vent souffle, et souffle, emportant toujours plus loin son cadeau. Au sommet des arbres, dans le bec d'une pie voleuse, sur le nez d'un train, parmi les champs de colza, de l'autre côté de la rivière... Quelle aventure ! Lui qui rêvait d'être un champion de cyclisme, le voilà servi ! Il ne ménage pas ses efforts, le cœur palpitant toujours plus fort, la transpiration au front. Son amie Mily Rose le vaut bien ! ^-^

Et on lit cette histoire de façon aussi passionnée et endiablée - le rythme est trépidant, les rebondissements constants, les péripéties jalonnent le parcours de notre jeune héros. C'est un album consistant, avec beaucoup de texte à lire, des illustrations foisonnantes, sans oublier une intrigue riche et dense. De plus, la lecture nous rappelle la passion juvénile, la poésie, la tendresse et l'amitié sans limite. C'est intense et magique !

Album Nathan, mars 2016

IMG_6162   IMG_6163

IMG_6165

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Je veux un monstre ! de Elise Gravel

IMG_6138

C'est décidé ! Lulu veut un monstre de compagnie. Tous ses amis en ont un, pourquoi pas elle ? Elle supplie son papa d'amour de céder à son caprice, lui promet de bien s'occuper du bébé monstre etc. Et bingo, c'est dans la poche. Ils se rendent à la monstrerie pour adopter un adorable ougly-woump, au beau pelage rouge. La bestiole se montre affecteuse, sent un peu les pieds de pirate, et se déchaîne rapidement à la maison. Une vraie tornade. Lulu ne doit pas le lâcher d'une semelle pour lui éviter des bêtises - toujours trop nombreuses - mais la fillette a de l'endurance. Jusqu'au jour où son monstre, devenu grand, se montre aussi extrêmement calme, pour ne dire ennuyant... Que lui arrive-t-il ? 

Un chouette album, rigolo et bariolé, mais sous la couche fantaisiste, l'histoire évoque aussi la responsabilité que cela implique d'adopter un animal. Un sujet sérieux traité avec beaucoup d'humour, truffé d'imagination, à ne pas prendre à la légère non plus. ;-)

Album Nathan, avril 2016

IMG_6140

================

Un album qui me rappelle L'Encyclopédie des Martiens (à l'usage des Terriens qui rêvent de visiter Mars)

IMG_2178

Où Gwendoline Raisson et Roland Garrigue nous plongent dans une lecture aussi fantaisiste que cinglée, tout en se prétendant sérieuse et appliquée, en traitant de la thématique des espèces venues d'ailleurs. Les Martiens existent vraiment ! Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? Que mangent-ils ? Quels sont les secrets de leurs fameuses soucoupes volantes ? Cette encyclopédie inventive et excentrique vous révèle tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les petits hommes verts. Le livre est animé avec des volets à soulever et des pages à déplier, pour découvrir les Martiens jusque dans leurs moindres détails. ☺

IMG_2179  IMG_2180

IMG_2182

Père Castor, octobre 2014

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20/05/16

Les Rêveries d'un gourmet solitaire, de Jiro Taniguchi & Masayuki Kusumi

Les rêveries d'un gourmet solitaire

Magnifique ! Vingt ans après les pérégrinations du gourmet solitaire (qui bénéficie pour l'occasion d'une réédition) on retrouve ce cher Gorô qui, par son activité de représentant, voyage de ville en ville et s'en va toujours en quête de petites gargotes où il pourra manger seul et avec appétit. Car notre gourmet n'a pas usurpé son titre. Il aime tester de nouvelles expériences culinaires, retrouver d'anciennes saveurs et faire vibrer sa corde nostalgique. Il est curieux de tout, même si chacune de ses approches vers de nouvelles adresses se soldent aussi par un instinct de précaution et une brève hésitation. Pourtant, rarement notre homme sortira frustré de ses découvertes ! Et celles-ci seront toutes plus savoureuses les unes que les autres. Il faut le voir parcourir avec envie les cartes des restaurants, sélectionner ses mets et s'attabler avec excitation dans l'attente du festin. Avant de plonger avec voracité dans sa dégustation, il contemple toujours ses bols et ses assiettes avec admiration et appétence. Puis, il part à l'assaut. Il bondit, il avale, il goûte, il commente, il se remplit la panse jusqu'à n'en plus pouvoir. Une coutume, d'ailleurs, veut qu'au Japon certains restaurants font payer des pénalités si vous ne finissez pas votre assiette. Lorsque vous vous invitez chez quelqu'un, vous vous devez de lui faire honneur en ne laissant pas une miette du repas. C'est une forme de respect pour la nourriture et la personne qui la prépare. Aucun souci pour Gorô qui se repaît jusqu'à satiété et frise souvent l'orgasme gustatif. C'est épatant. On le regarde s'empiffrer avec délectation, on en salive presque derrière notre bouquin !  C'est comme s'il était « en roue libre dans le sésame, les feuilles de moutarde, le gingembre rouge, les nouilles râmen, la soupe et le riz, il nage dans l'épicurisme jusqu'à ne plus avoir pied. Les calories, les régimes, la retenue sont laissés sur le quai, c'est aussi pour cela qu'on l'aime. Il nous allège l'âme. » (postface de Yôko Hiramatsu)

Cet ouvrage montre combien la nourriture est aussi un art de vivre, en plus d'une nécessité terrestre. Les sensations, les émotions sont perceptibles, vivaces et sensuelles. Chaque repas relève d'un cérémonial très pointilleux, au-delà de la simplicité du bonhomme. C'est avant tout un esthète, en plus d'être un fin gourmet. Mais jamais snob. Gorô privilégie les petites cantines conviviales et familiales, qui ne servent pas d'alcool et qui respectent aussi bien les traditions tout en explorant des territoires méconnus. Lors de son passage à Paris, Gorô se rend dans un quartier populaire pour y déguster un couscous, où il retrouve les trois points qui font tourner son monde - du riz, un accompagnement et une soupe. « Quand ces trois piliers sont réunis, c'est Nippon où que vous soyez dans le monde ! »

Casterman, collection Écritures - mars 2016

« Je joue des baguettes avec application dans ma sériole et mon riz devient quintessence du repas. »

 

À signaler la parution chez Casterman, début juin, de L'art de Jirô Taniguchi

L'Art de Jirô Taniguchi

Jirô Taniguchi incarne à lui seul la diversité de la création en bande dessinée. Cet artbook est un panorama de cette diversité et un portrait de l'artisan qui se mue au fil du temps en Auteur au sens le plus fort du terme. Si les travaux du maître sont régulièrement exposés (d'abord à l'abbaye de Fontevraud puis à Angoulême et aujourd'hui à Versailles), son art demeure diffcile à définir. Ce livre paraît aussi pour mieux donner à voir l'alliance rare de retenue et d'efficacité, de délicatesse et de clarté, au cœur de l'œuvre de Jirô Taniguchi. (prés. de l'éditeur)

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19/05/16

Au bureau des objets trouvés, de Junko Shibuya

IMG_6166

Le métier de Monsieur le Chien consiste à ramasser tous les objets abandonnés sur la route, dans le parc, au bord de la rivière ou dans la forêt. Puis, direction le bureau des objets trouvés. Et la journée peut commencer. Vont ainsi défiler des animaux éplorés, une limace sans sa maison (tiens donc, un escargot !), un chat sans son écharpe moelleuse (allons donc, un lion !), un chevreau sans son pull beige tout doux (hihi, un mouton !), trois petites souris sans leurs manteaux (attention, trio de choc en devenir !), puis un ours blanc sans son cache-oreilles, ses lunettes, son gilet et ses bottes (youplaboum, un panda !), etc.

Le défilé va ainsi se poursuivre et proposer une succession de devinettes aussi plaisantes et surprenantes ! La lecture, elle, devient un jeu drôle, intelligent, subtil et attendrissant, car même la fin viendra mettre son grain de sel à cette histoire de métamorphose, où un animal peut en cacher un autre, rien qu'avec des accessoires ! Un album ludique, aux illustrations japonisantes, qui lui donnent du charme et une classe folle. 

Actes Sud Junior, avril 2016

IMG_6167   IMG_6168

IMG_6169   IMG_6170

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,