Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil

22/09/21

La prophétie de Glendower, de Maggie Stiefvater

La prophétie de Glendower

J'ai d'abord été séduite par l'ambiance du roman : une petite ville américaine, une maison où cohabitent des femmes qui lisent les cartes et voient les esprits, une école privée pour garçons aisés, une chasse au trésor et une malédiction.

Pour Blue, il s'agit de tuer d'un baiser l'amour de sa vie.

Ajoutez la plume de Maggie Stiefvater pour accentuer cette sensation poétique et vaporeuse.

J'étais vouée à succomber au charme du livre.

Malheureusement ça n'a pas suffi. L'atmosphère devient plus lugubre et moins hypnotisante. L'intrigue est complexe. Les Corbeaux (en référence au tatouage qu'ils portent pour leur école) sont souvent d'humeur morose. La jeune fille est attirée par eux mais consciente qu'elle doit se tenir à l'écart. Et le prof de latin est dévoré par la vengeance. L'arrivée inopinée de la tante Neeve vient également déstabiliser le centre spirituel de la maison.

Pour qu'une lecture m'inspire autant de perplexité, c'est souvent signe que le rendez-vous n'est pas à la hauteur des espérances. Je suis vraiment déçue. C'est aussi un crève-cœur d'en tirer cette conclusion !

Dommage.

Cette série a initialement été traduite et éditée par Hachette en 2013. Le deuxième tome s'intitule : Les Voleurs de rêves. Cependant, l'éditeur n'a pas donné suite.

Les éditions Bookmark ont ainsi repris le flambeau en soumettant une MAGNIFIQUE COUVERTURE et ont pour but de proposer la série au complet (quatre tomes).

Traduction de Camille Croqueloup. Couverture : MxM Créations (2021)

« — Il n’y a que deux raisons pour lesquelles un esprit peut être vu par un non-clairvoyant à la veille de la Saint-Marc, Blue. Soit tu es l’amour de sa vie, soit tu as causé sa mort. »

Chaque année, Blue Sargent accompagne sa mère clairvoyante observer les esprits des futurs morts. Des esprits que Blue ne peut voir... Du moins, elle ne le pouvait pas, jusqu’à ce qu’un jeune homme lui apparaisse et s’adresse directement à elle.

Il s’appelle Gansey et Blue découvre vite qu’il est étudiant à Aglionby, l’école privée locale. Or, elle a pour principe de ne pas s’approcher des jeunes hommes de l’académie ; plus connus sous le nom de « Corbeaux », ils ne causent que des ennuis.

Pourtant, Blue est irrésistiblement attirée par Gansey, sans qu’elle puisse s’expliquer pourquoi.

Il a tout pour lui : une fortune familiale, un visage d’ange, des amis dévoués... Mais il est à la recherche de quelque chose d’autre. Il s’est voué à une quête, secondé par trois autres Corbeaux : Adam, un élève boursier à la rancune tenace envers tous les fils de riches qui l’entourent ; Ronan, une âme féroce qui passe de la colère au désespoir en un tour de main ; et Noah, l’observateur taciturne du groupe, qui remarque beaucoup de choses mais n’en dit que bien peu.

Du plus loin que remontent ses souvenirs, Blue a toujours su qu’elle causerait la mort de l’amour de sa vie. Elle n’avait pourtant jamais cru que ce serait un problème. Maintenant que sa vie se retrouve intrinsèquement liée au monde sinistre des Corbeaux, elle n’en est plus aussi certaine.

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Loups, Magie et Cie (September Jones #1), de Jupiter Phaeton

Loups, Magie et CieTitre pioché parmi les nouveautés audio (toujours) sur le site Audible. Quelle veine ! J'ai vraiment passé un moment extra à rencontrer September Jones et partager ses aventures incroyables.

September est écrivain. Un jour de dédicaces en librairie, elle croise une fan qui manque de la zigouiller avec une seringue. L'intervention divine d'un certain Kyle permet à la jeune femme de s'en sortir sans perdre des plumes. Mais ses ennuis ne font que commencer. Elle va notamment échapper de peu à une fusillade puis à des magiciens en furie. Pourquoi ? comment ? Le petit monde de September Jones pose question mais gagne vraiment à être connu.

En vérité, September est une Changeling. Elle vit en colocation avec des humains et traque un but précis pour retrouver son frère. Elle a également tué son ex et dissimulé son corps dans le jardin. Elle est fâchée avec son père et a grandi auprès d'un vieux mage protecteur. Habituée à se débrouiller seule et à se méfier des loups, elle n'entend pas obéir aux directives de Kyle (le chef de meute qui voudrait la recruter dans sa maison d'édition).

La lecture est un festival de répliques piquantes, de clichés ordinaires, de mythes inébranlables, de personnalités volcaniques, de sursauts en tout genre avec électricité dans l'air ! C'est éclatant. Dans ce premier tome, il y a peut-être des passages plus mous par moments (la confession de Peter) mais les bases sont posées et la suite ne demande qu'à exploser.

Vivement... la version audio est EXTRA.

©2020 Jupiter Phaeton (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Ariane Brousse
  • Durée : 8 h 12
  • Également disponible en ebook ou papier chez Jupiter Phaeton Editions (2021)

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20/09/21

Jusqu'au dernier, de Finbar Hawkins

Jusqu'au dernier

Ah, cette ambiance ! Si sombre et pesante. C'est tout de même le point fort du roman car l'histoire est parfois déconcertante.

Evie et sa sœur Dill assistent avec horreur à l'assassinat de leur mère par quatre hommes dont la mission consistait à éliminer la « sorcière ». En sa qualité d'aînée, Evie doit fuir le plus loin possible pour protéger la fillette. Mais Evie ne l'entend pas de cette oreille. D'abord, elle veut retrouver les meurtriers de sa mère. La quête sera rude et peut-être sans retour. Elle décide donc de confier sa sœur à leur tante (qui vit isolée parmi une communauté de femmes). Sauf que, dans le fond, Evie souhaitait se débarrasser de Dill. L'effacer de sa vie car elle ne supportait plus ses blablas de sorcellerie (qui se résument à une sensibilité très poussée sur la nature, les plantes, les animaux, une communion d'esprit). Depuis toujours, Evie se sent étrangère à cette pratique et a longtemps jalousé la relation entre sa mère et sa sœur. Elle finit donc par s'enfoncer seule dans les bois, volontaire mais inconsciente du danger, quand elle croise en chemin un cavalier puis une dame aux yeux verts.

En fait, ce roman est très déroutant. Il parle de vengeance (celle qui tient debout notre héroïne) mais ne propose pas de plan cohérent. Au lieu de ça, on suit la jeune fille subir son destin, suivre des inconnus, accepter son sort, se rebiffer et rager dans sa barbe. Elle est spectatrice de tant de drames que son histoire en devient poignante. Le roman est cependant très sombre et amer. Il évoque la violence subie par des femmes dont le seul tort était d'être différentes (des sorcières ? non, des guérisseuses). Le procès est injuste et les rebondissements sont également sidérants.

J'en sors néanmoins perplexe : tant de promesses et une exécution rudimentaire. Bof pour moi. La couverture est magnifique !

Casterman, 2021 - Traduit par Emmanuel Gros

⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19/09/21

Le clan des loups (La légende des quatre #1), de Cassandra O'Donnell

Le clan des loupsContrainte au sevrage forcé depuis ma lecture du tome 7 de Rebecca Kean (le dernier tome se fait attendre), j'ai donc opté pour cette série plus destinée aux adolescents mais qui se découvre non sans déplaisir.

Les personnages ont donc 16-17 ans et fréquentent le lycée. Ce sont des Yokaïs (moitié humains moitié animaux) et des héritiers de leurs clans respectifs (loups, tigres, serpents et rapaces). Ils ont grandi dans la méfiance de l'autre et entretiennent ces rapports hostiles car ils cohabitent dans une paix précaire. Aussi, le jour où Maya décide de fermer les yeux sur l'intrusion involontaire de Bregan et son petit frère, en territoire ennemi, elle sème un début de panique car le conseil est révolté et envisage de riposter. Mais lorsqu'un loup est assassiné, vraisemblablement par un tigre, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Maya a le sentiment d'avoir été trompée et met au défi le chef des tigres.

Il y a un sacré bon rythme dans cette lecture. Ça a aussi le charme adolescent : intrépide, spontané, irréfléchi et enflammé. Les jeunes gens se lancent des vacheries, ils apprennent aussi à se connaître, et puis il y a des idylles naissantes. Le tout est justement dosé. Le roman est court donc l'histoire file vite. Il faut s'enlever de la tête que ce n'est pas du niveau de la série phare de Cassandra O'Donnell. Et ainsi, on passe un moment sympa, sans prise de tête, en visant les trois prochains de la série (sans frustration). On me dit que la suite est de mieux en mieux... j'ai hâte !

©2018 Flammarion (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Diane Kristanek
  • Durée : 5 h 28
  • Bonne lecture audio : interprétation légère et agréable.

⭐⭐⭐⭐

17/09/21

Meurtre mode d'emploi : Disparition inquiétante, par Holly Jackson

Meurtre mode d'emploi Disparition inquiétanteIl est absolument nécessaire d'avoir lu le tome précédent - Meurtre mode d’emploi - car l'héroïne revient longuement sur cette enquête et sur le procès qui vient de s'ouvrir. Cela occupe les cent premières pages du livre avant de basculer vers le nouveau dossier. Mais une justification s'impose.

Je m'étais fait une promesse. À moi et à tout le monde. J'avais dit que je ne ferais plus jamais ça, que je ne jouerais plus jamais les détectives. Je refusais de me perdre à nouveau dans le labyrinthe des secrets d'une petite ville tranquille. Je ne suis plus cette personne. Et j'avais tenu parole, je le sais. Hélas, il est arrivé quelque chose, et me voilà forcée de trahir ma promesse. Quelqu'un a disparu. Quelqu'un que je connais. Jamie Reynolds, un habitant de Little Kilton. C'est le grand frère d'un des mes meilleurs amis, Connor. Au moment où je vous parle, samedi 28 avril à 23h27, cela fait désormais vingt-sept heures que nous sommes sans nouvelles de Jamie. Et personne ne réagit.



Pippa pensait en avoir terminé avec sa vocation de détective (rappelons surtout que c'était d'abord un devoir de classe et qu'elle avait ridiculisé la police en démasquant le vrai meurtrier d'Andie Bell). Le succès de sa série en podcast a également eu un retentissement sur la ville. Tout n'a pas été positif. C'est pourquoi Pippa souhaitait prendre du recul. Mais face à la détresse de son ami Connor et de sa maman, la jeune fille vacille. OK : Jamie Reynolds a vingt-quatre ans et une réputation de glandouilleur. Il est aussi coutumier du fait de disparaître sans prévenir sa famille. Toutefois, ses proches sont convaincus que la situation est différente. Il s'est passé quelque chose d'inquiétant au cours de la cérémonie de commémoration car les témoignages montrent que Jamie était plus fébrile que jamais.

C'est donc reparti pour un tour ! Pippa se lance dans une nouvelle enquête et se substitue à la police qui ne donne pas suite. Armée de son matériel informatique et de ses questions, elle fouille la vie de Jamie et de ses proches. Certaines révélations vont encore éclabousser les convenances et les apparences. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre. Schéma classique mais tellement accrocheur !

J'ai lu ce roman très vite, surtout après la centaine de pages survolées. J'avais un peu peur du réchauffé et finalement pas du tout (les secrets, les mensonges, les non-dits d'une petite ville... on adore !). L'intrigue est prenante, efficace et vient bousculer nos conclusions hâtives. En bref, c'était vraiment bien & surtout à la hauteur des attentes.

Casterman, 2021 - Traduit par Corinne Daniellot

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


16/09/21

Amari et le Bureau des affaires surnaturelles, de B.B. Alston

Amari et le Bureau des affaires surnaturellesTout d'abord perplexe par le début de ma lecture, j'ai finalement eu la grande, très grande surprise de dévorer les 500 pages tellement j'étais captivée par cette histoire aux multiples rebondissements !

L'histoire s'ouvre sur la présentation de notre héroïne : Amari est élève boursière dans une académie prestigieuse mais elle est harcelée par ses camarades et impatiente de s'éloigner le temps des vacances d'été.
Malgré les interdictions de sa mère, Amari a prévu d'enquêter sur l'étrange disparition de son frère. Quinton avait décroché un job fabuleux, selon ses dires, mais potentiellement dangereux. Et de fait, un jour le garçon n'a plus donné de nouvelles. Sa mère et sa sœur n'ont eu personne vers qui se tourner avec leurs questions en pagaille.
Contre toute attente, Amari reçoit enfin un premier indice avec la livraison d'un colis et la convocation dans un bureau spécial. De fil en aiguille, la jeune fille va découvrir la vie cachée de son frère et l'existence d'un Bureau des affaires surnaturelles.

Han-han ! Je vous vois lever un sourcil d'excitation. Mais croyez-moi : vous n'avez pas tout vu. Ni tout lu. Et préférez comme moi la totale surprise en plongeant à l'aveugle dans ce roman jeunesse. Promis : il vous réservera un tourbillon d'aventures et vous étonnera plus d'une fois.
Même lorsque l'histoire semble emprunter des chemins faciles, l'instant d'après elle rejaillit de manière incroyable et s'insinue dans des couloirs de labyrinthe pour vous retourner le cerveau. Ce roman ne cesse de duper le lecteur du début à la fin.
Après un démarrage simpliste, l'action décolle et les révélations explosent. C'est époustouflant.
J'ai franchement pris plaisir à rencontrer Amari, une héroïne attachante et qui m'a parfois fait penser à Morrigane Crow ! Elle a su toucher mon cœur et gagner mon adhésion dans ses folles aventures.
Très bonne pioche. Je recommande.

Bayard Jeunesse, 2021 - Traduit par Sidonie Van den Dries

EN LIBRAIRIE LE 22 SEPTEMBRE

⭐⭐⭐⭐

All Our Hidden Gifts, de Caroline O'Donoghue

All Our Hidden GiftsEh bien, ce roman est très, très différent de ce que j'avais imaginé ! Attirée par la couverture colorée, j'avais idée de plonger dans un monde imaginaire axé sur la magie (les cartes, la divination etc.) avant de réaliser que l'histoire est simplement ancrée dans le monde ordinaire (un petit village irlandais) avec seulement quelques incursions de magie. C'était très frustrant, oui !

Dans ce roman, on suit donc une jeune demoiselle en pleine crise existentielle. Maeve fréquente une école de filles, privée et catholique. Elle ne s'y sent pas particulièrement à sa place, même si elle fait tout pour être intégrée dans les sphères populaires.
Un jour, elle trouve un jeu de tarot ancien dans le cagibi de l'établissement et décide de s'en amuser pour épater la galerie. Sauf que le jeu finit par prendre un tour dramatique avec la disparition d'une camarade de classe. Et pas n'importe laquelle, puisqu'il s'agit de Lily O'Callaghan, son amie d'enfance.
Précision utile : les filles ne se calculent plus depuis deux ans. C'est Maeve elle-même qui s'est éloignée sans explication mais n'en est pas fière. Elle regrette aussi sa dernière entrevue avec Lily qui a craché son amertume en public après avoir flippé en découvrant l'étrange carte de La Gouvernante.
C'est une carte maléfique que Maeve avait rangée au fond d'un tiroir. Elle ne s'explique pas son apparition ni sa signification. Par contre, elle est convaincue que Lily a disparu par sa faute et veut se lancer à sa recherche.
Son amie Fiona (l'amoureuse de théâtre) et Roe O'Callaghan (le grand frère réservé de Lily) vont également lui prêter assistance et explorer ensemble des ressources insoupçonnées de leur propre sensibilité. Tout un programme.

Malheureusement, j'ai eu au fil de ma lecture la sensation étrange d'un roman décousu. Il y a trop de tout. C'est confus.
On a un soupçon de fantastique, des personnages en plein apprentissage, des expériences subversives, un folklore gourmand, des familles généreuses, une société hermétique, des agissements d'une secte homophobe...
C'est un désordre sans nom ! Et ça m'a finalement semblé trop brouillon et artificiel. Hélas, non, je n'ai pas été convaincue.

La Martinière J. (2021) - Traduit par Christophe Rosson

⭐⭐.5

- Mon nom dit-il. c'est Roe.
Je rouvre les yeux.
- Quoi ?
- Je tenais à ce que tu le saches.
La magie et l'intimité que nous venons de vivre se sont envolées. Ou pire : je les ai imaginées.
- Pour que tu puissent m'appeler par mon nom, ajoute-t-il.
- Roe, Roe, je répète. Tu veux qu'on t'appelle Roe ?
Il acquiesce.
- C'est mon nom. Je l'ai choisi.
- Waouh. OK, Roe. J'aime bien. C'est mystérieux.
Roe va pour s'en aller mais m'adresse un dernier sourire espiègle.
- Dans les histoires, les sorcières connaissent toujours le vrai nom des choses, pas vrai ?
Sur ce, il me laisse bouche bée devant la rivière.

 

Posté par clarabel76 à 14:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15/09/21

Amberath (Rebecca Kean #7), de Cassandra O'Donnell

AmberathGniiiiii ! Et voilà, maintenant que j'ai terminé celui-ci, il faut s'armer de patience pour le prochain dont on ne connaît même pas la date de parution. Hello la frustration.

Petite précision : il s'agit de l'avant-dernier tome de la série. Et je ne vous raconte pas la petite phrase de fin.

Je n'ai plus qu'à croiser les doigts pour que le dénouement aille dans le sens espéré (par moi-même).

Quel sera le choix de Rebecca ? Pour moi, c'est tout vu. Mais sait-on jamais ! ?

J'avais déjà eu quelques sueurs froides dans le tome précédent (Origines).

Mais là, je crois que mon cœur a jailli hors de ma poitrine avec les nouveaux renversements. Vous dire que j'étais comblée serait un faible mot.

M'enfin, je suis vraiment, vraiment heureuse !

Et j'aime définitivement les Vikaris, et plus particulièrement la garde rapprochée de Rebecca. Elles sont tellement drôles. Impitoyables, mais drôles.

Par contre, l'enquête de notre Asayim est accessoire. Ne nous mentons pas, ce sont les interactions entre espèces qui sont excitantes.

Les relations de Rebecca avec les chefs de clan. Les mots doux et les répliques sarcastiques. Les menaces et la colère noire. Sans oublier le danger et la tendresse.

Bon, voilà. Y'a plus qu'à ronger son frein, désormais.

©2021 Les éditions J'ai lu (P)2021 Audible Studios

  • Lu par : Caroline Klaus
  • Série : Rebecca Kean, Volume 7
  • Durée : 10 h 58
  • La mythologie des dieux et des déesses, par contre, devient confuse. Je suis un peu perdue. Bon point pour la lecture audio, de bon goût et très distrayante. Je réécouterai toute la série bien volontiers lorsque le dernier tome sortira.

⭐⭐⭐⭐

Un tempérament de feu (Les liens du sang #1), de Helen Harper

Un tempérament de feuGrâce à sa récente parution en livre audio, j'ai pu découvrir ce premier tome qui me tentait depuis quelques temps. Globalement j'ai été séduite, même si je reconnais que le tout est perfectible. Du moins, ce que j'ai entraperçu m'a donné envie de poursuivre l'aventure.

Pour l'heure, on fait connaissance avec une héroïne qui n'est qu'une simple humaine (et qui le répète trop souvent pour que l'information soit anodine) et qui vit parmi une meute de métamorphes dans un trou paumé en Cornouailles.
L'existence de Mackenzie est cependant menacée suite à l'agression de son Alpha. Suite à quoi, une délégation de Londres débarque en limousine et tout le tralala. La tranquillité du camp vient de disparaître et Mackenzie doit faire profil bas pour préserver sa couverture.
Le Seigneur Corrigan semble avoir décidé de fourrer son nez dans leurs affaires en les testant les uns après les autres ou en leur proposant de les rejoindre dans la capitale. Il entend surtout percer la carapace de la jeune femme renfrognée et un peu trop têtue à son goût.
Malheureusement, les attaques se répètent. Mackenzie veut protéger sa famille et part seule mener son enquête (et sa vendetta).

Ce premier tome s'applique donc à nous présenter une héroïne débrouillarde et solitaire, dont le passé est bien trop flou car Mack ignore tout de ses origines. Ce sera également un point à éclaircir au cours de la lecture, en plus des crimes à résoudre, tout en composant avec son caractère farouche et ses rapports conflictuels avec le Grand Manitou des métamorphes.
Au final, tout n'est que présentation ou mise en bouche dans ce premier tome. Mais c'est drôlement goûteux et surtout ça a le goût de revenez-y sans tarder. Vivement les prochains livres en audio / la prestation est persuasive aussi.

©2021 Hardigan Collection Infinity (P)2021 Hardigan

⭐⭐⭐⭐

14/09/21

Le Plan extravagant de Vita Marlowe, de Katherine Rundell

Le Plan extravagant de Vita MarloweLe grand-père de Vita ne décolère pas : on vient de le déposséder de son précieux château. Un domaine familial du nom de Hudson Castle qui tombait peut-être en ruine mais qui renfermait des trésors de souvenirs. L'homme est vieillissant et désabusé quand Vita et sa mère débarquent d'Angleterre pour le soutenir.

En écoutant son histoire, elles réalisent alors que Grand-père Jack a été abusé par un certain Victor Sorrotore (un escroc notoire affilié à la pègre). Petite précision : l'histoire se déroule dans les années 20 durant la Prohibition. Cet homme a ainsi constitué sa richesse au gré de marchés mafieux et se présente comme un ennemi redoutable.

Pourtant, Vita décide de défier ce type et n'hésite pas à se rendre chez lui. Pour réclamer le bien de son grand-père. Mais aussi prétendre que la propriété cache un collier d'émeraudes ayant appartenu à sa grand-mère et que la famille est en droit de le récupérer.

En réponse, les prunelles de Sorrotore brûlent de colère (et de convoitise). Il houspille la gamine, non sans noter après coup qu'elle a réussi à lui chiper une bague très importante. Il lance alors ses sbires à ses trousses pour reprendre son bijou et éliminer ce parasite.

Cependant, la jeune Vita a déjà élaboré un plan... extravagant. Comme recruter des acrobates ou des prestidigitateurs afin de se faufiler dans Hudson Castle pour retrouver les pierres précieuses. La demoiselle fait alors trois rencontres déterminantes : tout d'abord Silk, une pickpocket qui œuvre en solo, puis Arkady et Samuel, qui ambitionnent de décrocher un numéro de premier ordre au cirque. 

Tous trois se laisseront convaincre par cette demoiselle intelligente et intrépide (malgré son pied handicapé suite à la polio). Et ensemble ils vont se lancer dans ce projet insensé mais tellement palpitant à suivre ! 

Et quelle lecture ! Le ton est vif et entraînant. Le cadre new-yorkais des années 20 sonne merveilleusement bien. Les personnages donnent des frissons. Les héros sont attachants. L'action ne manque pas. Et l'émotion n'est pas si loin... En clair, c'est un fantastique roman, écrit par une conteuse hors pair qu'on ne présente plus.

Ou lisez Cœur de loup ou L'Explorateur ou Le Ciel nous appartient, si vous en doutiez encore... ♥

Gallimard Jeunesse, 2021 - Traduit par Alice Marchand

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,