Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil

17/07/21

Tempête d'une nuit d'été, de Meg Rosoff

Tempête d'une nuit d'étéAu cœur d'une maison plantée sur le sable, une famille retrouve ses habitudes de vacances pleines d'insouciance (lectures, baignades, virées à vélo). Le cadre est planté : la bicoque sent les vieilles tentures, le sel et le renfermé. Les chambres sont petites mais douillettes. Et de toute façon, la vraie vie se passe ailleurs.

Cette année, leur tante annonce qu'elle va se marier et prépare la cérémonie qui se tiendra au cours de la saison. Ça parle théâtre, comme ça parle de fleurs et de dentelle. Rarement un bouquin n'aura su me capturer dans ses filets avec autant de facilité. J'étais conquise, dès les premiers chapitres.

Étourdie par cette atmosphère languide et ce climat lourd, chaud d'un été riche en promesses. Troublée par cette désinvolture qu'on jette dans chaque mot, chaque ligne. Meg Rosoff est unique pour inspirer autant de dévotion.

Mais surtout, elle a ce don pour décrire ses personnages. La famille n'a pas de nom, la narratrice non plus, même si leur valeur n'est pas quelconque non plus. Simplement, l'attention est fixée sur les frères Godden. Le solaire et le taciturne. Car Kit séduit à tour de bras, tandis que Hugo fuit toute compagnie. Et déjà la famille est chamboulée par leur présence.

Dans ce roman, il est donc question d'apprentissage du désir et de la trahison. Un rien qui devient dévastateur. Une relation toxique, puissante et incontrôlable. Cette lecture sait admirablement raconter tout ça, de façon poétique et fascinante.

Sensation fugace d'une lecture bouleversante.

Rageot, 2021 - Traduction de Clémentine Beauvais

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Origines (Rebecca Kean #6), de Cassandra O'Donnell

OriginesMoi qui voulais avancer dans la série par petites bouchées, j'ai finalement dévoré ce sixième tome dans la foulée ! Tsss. C'était trop tentant.

Mais l'univers de Rebecca Kean est tellement accrocheur. Et même si les événements surviennent rapidement ou bousculent nos idéaux, on en redemande. Là, j'avoue, les prétendants de notre Asayim m'ont terriblement manqué. Bruce, reviens ! Ali, comment est-ce possible ! ? C'est bien ce que je crois, Raphaël ? !!! Enfin, la valse des sentiments est étourdissante.

Par contre, les héroïnes de la série explosent. Les Vikaris sont extraordinaires. Beth me touche en plein cœur. Et Leonora n'en peut plus de prendre le pouvoir. Comme elle, je refuse de renoncer à William. Ariel, c'est noooon ! Ouhlala.

Enfin, voilà. C'est déjà terminé. Ô frustration. Ce roman était dramatiquement trop court - et je me retiens pour lire le prochain. Sauf que j'en veux encore. 😚

©2017 Les éditions J'ai lu (P)2017 Audible Studios

  • Lu par : Caroline Klaus
  • Série : Rebecca Kean, Volume 6
  • Durée : 8 h 11
  • Une bande d'illuminés et de créatures magiques fanatiques ont discrètement envahi mon territoire, ma meilleure amie est tombée enceinte (on ne sait comment) de son amant muteur, ma fille est en train de se transformer en "ange de la mort" et je m'apprête à entamer l'un des voyages les plus terrifiants de ma vie... pas de doute : cette fois, j'ai vraiment besoin de vacances.
  • Performance audio au top. Merci Caroline Klaus.

⭐⭐⭐⭐⭐

Le Dernier Message, de Nicolas Beuglet

Le Dernier Message

Des plaines d'herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du "Chemin des morts", la silhouette grise du monastère.

Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d'être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. 

Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regards fuyants des cinq moines présents. De la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton.

Tous savent, en revanche, qu'il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Un cabinet constellé de formules savantes...

Le début du roman est excellent. Il nous plonge dans l'ambiance mystique de l'abbaye d'Iona. Pluie battante, vents déchaînés, caillou inaccessible pour les mortels.

L'inspectrice Grace Campbell débarque pour constater un crime et réalise très vite que l'affaire est moins anodine. Selon elle, le coupable se cache encore sur l'île. Le temps est donc compté.

Mais Grace doit aussi montrer patte blanche. Suite à une bévue, sa carrière a pris du plomb dans l'aile. L'inspectrice a été appelée à la rescousse par dépit. Qu'importe. Elle voit l'occasion de redorer son blason auprès de ses supérieurs.

Or, l'enquête est hors normes et dépasse le schéma classique. Grace n'avait pas le droit à l'erreur et pourtant elle doit affronter des défis qui ne sont pas de taille. 

La lecture a été majoritairement entraînante. D'abord, avec l'Écosse en toile de fond, c'est magique. J'avais le sentiment de me déconnecter de la réalité. J'ai ensuite continué de voyager, en partant sur les terres froides et isolées du Groenland. Là encore, total dépaysement. C'était superbe.

Le pas de course imposé est engageant. Le ton est vif, intense. Jusque là, le thriller tient toutes ses promesses.

Puis, le roman succombe fatalement au syndrome de ses semblables : folles théories scientifiques, politiques, complotistes etc. Bof, bof. L'intrigue devient complexe, bizarre, incongrue... et elle force sur le sensationnel. Comme souvent dans les romans de l'auteur. Ajoutez un dénouement hâtif et tiré par les cheveux. Je suis déçue.

En fait, j'aime de moins en moins qu'on me serve des délires improbables à partir d'études expérimentales (là, par exemple, c'est un simple constat sur l'appauvrissement intellectuel de la population). La tendance, aujourd'hui, c'est de ne plus servir un roman à suspense basique, mais presque de la science-fiction. Et quand ça devient trop laborieux, moi je ... zzzZZZzzz.

Sinon, la lecture est distrayante. Et à écouter en livre audio, c'est très bon ! Valérie Muzzi incarne une héroïne poignante et meurtrie par de lourds secrets... (Mais que cache la porte blindée dans son appartement ?) J'espère qu'on retrouvera Grace Campbell dans d'autres romans.

©2020 XO EDITIONS (P)2021 Lizzie, un département d'Univers Poche

  • Lu par : Valérie Muzzi
  • Durée : 9 h
  • Après les succès du Cri, de Complot, de L'île du Diable... Nicolas Beuglet met en scène sa nouvelle héroïne, l'inspectrice écossaise Grace Campbell.

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/07/21

L'armée des âmes (Rebecca Kean #5), de Cassandra O'Donnell

L'armée des âmesEn terme de révélations, ce cinquième tome tient franchement toutes ses promesses !

Les Vikaris débarquent et font sensation. Loin d'être perturbée par les menaces de sa grand-mère, Rebecca s'en tient à ses prérogatives et accomplit son boulot d'Asayim avec un sang-froid inégalable. Accessoirement, elle enquête sur le meurtre d'un chaman en dézinguant deux, trois parasites au passage.

Sa fille de treize ans ne cesse de s'épanouir comme une fleur et développe autant d'étonnantes dispositions. Quel caractère, aussi. Leonora a déjà le potentiel d'une grande et trouve logiquement le chemin de l'émancipation en devenant l'héroïne de sa propre série (Chasseuse d'âmes).

Sinon, Rebecca a du pain sur la planche : une force maléfique à traquer, un harem à chouchouter, des petites vieilles belliqueuses et d'autres surprises qu'on ne voit pas venir. Argh ! Les liens se brisent, d'autres se tissent, des héritages tombent du ciel, des menaces grondent.

On n'a pas le temps de dire ouf. Les personnages font parfois une courte apparition, mais quelle apparition. Soupire !!! Bruce, Ali, Raphaël, William. Tous sont attachants et indispensables.

Oh oui, cette série tient la route. Ce cinquième tome ne faiblit pas. Mon enthousiasme est toujours débordant. Et c'est uniquement pour empêcher le manque ou la frustration si je ne dévore pas la suite dans la foulée. Grrrr !

©2014 Les éditions J'ai lu (P)2016 Audible Studios

  • Lu par : Caroline Klaus
  • Série : Rebecca Kean, Volume 5
  • Durée : 10 h 14
  • Ah, les joies de la famille. Les flambées de vampires, les batailles sanglantes, les coups de fouet, les séances de torture ludiques, les joyeux exorcismes... Tous ces petits bonheurs simples me reviennent à l'esprit depuis que grand-mère et les Vikaris m'ont retrouvée et ont débarqué en ville dans l'intention évidente de me liquider ! Nostalgie, quand tu nous tiens...
  • La lecture audio est la cerise sur le gâteau : c'est captivant. On ne voit pas le temps passer. 

⭐⭐⭐⭐⭐

09/07/21

Si belle, Sybille ; de Valentine Lalande

Si belle, Sybille

Oh, quel chouette roman ! On le lit, on le savoure, on sourit, on rigole, on en redemande.

C'est l'histoire de quatre lycéens qui vont apprendre à dépasser leurs préjugés au cours d'une année riche en émotions. Sybille et Sofia sont amies de longue date et inséparables. L'une est transparente et secrètement amoureuse, tandis que l'autre masque ses complexes sous des dehors excentriques. Samuel est le rebelle de la classe et Soren le solitaire inaccessible.

Entre ces quatre-là, il y a de l'amitié amoureuse et des quiproquos qui viennent taquiner l'échiquier et redistribuer les cartes. Et c'est tant mieux. La lecture est certes ordinaire mais gonflée de bonne humeur. On s'attache vite aux personnages, sensibles et pudiques. Ils vont grandir au fil des chapitres, apprendre à se connaître et revoir aussi leurs opinions.

C'est hyper réconfortant à lire car le message est positif et bourré d'humour. J'ai beaucoup aimé. 💛

Hugo New Way / 2020

Parution Format Poche en Septembre 2021

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Benedict (La chronique des Bridgerton #3), de Julia Quinn

BenedictLe deuxième fils Bridgerton n'a pas su détrôner son aîné dans mon cœur. Anthony forever ❤️

Que dire sur Benedict ? Il tombe fou amoureux d'une inconnue rencontrée lors d'un bal masqué. Puis la perd de vue et se morfond durant deux années car il ignore son identité.

C'est alors qu'il vient au secours d'une jeune domestique malmenée par ses amis de la haute. Il décide de la conduire chez sa mère en faisant un détour mais attrape un mauvais rhume à cause d'une averse essuyée sur la route. Sophie veille sur lui et la connexion prend forme.

Ce que je regrette, au fond, c'est la liberté prise par notre gentilhomme au moment de séduire la jeune femme (faible et vulnérable), puis sa proposition indécente. Et plus loin, sa réaction capricieuse en comprenant les origines de Sophie.

En fait, ce prétendant est fade. Tellement aveugle face à l'évidence. Soupire ! Sinon l'histoire est digne d'un conte de fée avec un chapitre 17 épicé et une famille incroyable.

©2009 Editions J'ai Lu (P)2021 Editions Gallimard

  • Lu par : Clotilde Seille
  • Série : La chronique des Bridgerton, Volume 3
  • Durée : 11 h 40
  • Clotilde Seille est une véritable conteuse : j'apprécie de plus en plus de suivre la série Bridgerton par le format audio & grâce à sa lecture élégante. Pour l'histoire, Benedict n'est pas mon préféré de la fratrie mais l'histoire demeure savoureuse et plaisante.

⭐⭐⭐.5

Trois, de Valérie Perrin

TroisOn ne dirait pas, d’après la couverture si fraîche et insouciante, mais l’histoire est plutôt sombre et parfois incongrue dans son déroulement. Ceci n’empêche pourtant pas la lecture d’être entraînante. 670 pages avalées très, très vite ! Ou avec le format audio - 18 heures qui filent à la vitesse de l’éclair. Et c’était bien.

Trois amis d'enfance. Un apprentissage de la vie qui écrabouille tout sur son passage. Des drames, des larmes, des non-dits. J'ai dit banco et je n'ai pas été déçue du résultat. C'est bien ficelé, avec un suspense distillé à la pipette, une alternance de temps et de personnages, une construction habile et un rythme efficace.

Adrien, Étienne et Nina se connaissent depuis le CM2, depuis l'année 1986. Ils avaient des rêves, ils étaient gonflés d'espoir. Mais trente ans plus tard, on réalise qu'ils ne se parlent plus. C'est finalement suite à un fait divers, une voiture repêchée au fond d'un lac, et l'arrivée d'une journaliste que les anciens amis d'enfance vont être bousculés. 

J'ai vraiment eu le sentiment d'avoir lu un bon roman et néanmoins conscience de petits défauts qui cassent cette harmonie. Des détails ci et là, une certaine réserve quant au dénouement, des points faciles... ce n'est pas méchant, juste frustrant car j'aurais préféré que tout soit parfait. J'évoque ci-dessous mon avis sur le livre audio (en demi-teinte).

©2021 Editions Albin Michel (P)2021 Audiolib

  • Lu par : Tess Lauvergne
  • Durée : 18 h 12
  • Si le temps annoncé peut paraître paralysant, la lecture s'écoute franchement très, très vite. On ne voit pas le temps passer ! Par contre, c'est assez déstabilisant car la voix sonne terriblement monocorde. C'est plat. Très flippant. Et peu engageant. Accrochez-vous. Soit on s'habitue, soit le rythme est suffisamment entraînant pour chasser la première impression.

⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

06/07/21

Code Lupin (Inspiré des aventures d'Arsène Lupin), de Michel Bussi

Code lupinQuelle lecture bavarde ! En gros, c'est l'histoire du professeur Bergton qui part en quête d'un trésor en compagnie d'une étudiante d'origine espagnole.

L'intrigue court sur une journée. L'homme et la femme parcourent la campagne cauchoise, mais surtout se perdent dans d'insupportables palabres sur l'œuvre de M. Leblanc. Car Bergton entend résoudre le fameux code Lupin (triangle d'or, manuscrit inachevé, héritage des rois).

Pour créer un climat de confiance, le type se met à détailler l'œuvre de long en large. Enfin, monsieur pérore. Il se montre condescendant avec la jeune femme. C'est tellement niais.

Franchement, la mise en scène est loupée. Côté intrigue, la déception est grande également. C'est long, pompeux, peu crédible. Le tout en devient plat et lassant.

Le format audio sauve un peu l'aventure et se montre distrayant à écouter. En effet, ça reste une escapade normande charmante, mais avec l'option “j'étale ma science” alors qu'on n'avait rien demandé ! Les amateurs de Lupin apprécieront l'incursion et se permettront d'édifier de folles théories...

©2006 Michel Bussi (P)2021 Lizzie, un département d'Univers Poche

  • Lu par : Christophe Brault
  • Durée : 6 h 44
  • L'aiguille creuse d'Étretat, les tours blanches de l'abbaye de Jumièges, le vieux phare de Tancarville, le tombeau de Rollon sous les ruines de Thibermesnil, la valleuse déserte de Parfonval, les îles englouties de la Seine, les marées d'équinoxe de la Barre-y-va... Autant de lieux mystérieux dont les énigmes sont percées par Arsène Lupin, dans de fascinantes chasses aux trésors, au cœur du triangle d'or, le fameux triangle cauchois, imaginé par Maurice Leblanc. Imaginé ? Est-ce si sûr ?

⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Bilan du mois : Juin 2021 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Heatwave vintage newyork

Un mois de Juin passe-partout... des lectures, en pointillés. Du soleil, en pointillés.

Des escapades, en pointillés. Un moral, au beau fixe et en pointillés.

Un mois, définitivement, en pointillés. Je rends mon contrat et me tourne vers l'horizon.

╰⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

Mes bonnes pages du mois :

 

☼ Un manoir en Cornouailles, de Eve Chase

☼ Blackmoore, de Julianne Donaldson

 

☼ Indécise, de C. S. Stephens

☼ Wilder, de Rebecca Yarros

☼ Briar University Tome 3, de Elle Kennedy

 

☼ Rebecca Kean Tome 4, de Cassandra O'Donnell

☼ Ivy Wilde Tome 1, de Helen Harper

 

☼ Vampyria Tome 1, de Victor Dixen

☼ Rozenn, de Laetitia Danae

☼ Anne de Green Gables, de Lucy Maud Montgomery

 

Bel été aux mutiques, aux rêveurs, aux fragiles, aux chercheurs, aux attentistes,
aux aventuriers, aux exploreurs, aux irréguliers & aux charmeurs...

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30/06/21

Au théâtre ce soir (Agatha Raisin enquête #25), de M. C. Beaton

Au théâtre ce soirHeureusement, ça reste sympa à écouter en livre audio - Françoise Carrière est géniale. L'histoire n'est plus qu'une énième version réchauffée d'une intrigue déjà lue. Ça devient lassant. Les personnages ne se renouvellent plus. 

Du moins, j'espère qu'on finira sur un pacte coquin entre Agatha et Charles !

Description

Quelle mouche a piqué Agatha d'accepter la proposition de son amie Mrs Bloxby d'assister au spectacle de fin d'année de la troupe de théâtre locale ? La mouche tsé-tsé sans doute, car la mise en scène est si mauvaise qu'Agatha s'endort dès les cinq premières minutes.

Mais un cri retentissant la réveille : happé par une trappe, un des acteurs est retrouvé empalé quelques mètres plus bas ! Loin d'être une jeune première, Agatha monte aussitôt sur les planches pour mener l'enquête.

Entre chamailleries et querelles d'artistes, difficile de discerner le vrai du faux. Il y a pourtant urgence, car l'assassin est aux aguets, prêt à donner la réplique à Agatha... 

Nota Bene

La vie sentimentale d'Agatha sera de nouveau florissante car notre anglaise s'estime pleinement heureuse dès qu'un mâle entre en orbite. Encore une fois, le casting s'avère plutôt cocasse !

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

⭐⭐⭐