Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil

18/12/14

Bonne journée, par Olivier Tallec

IMG_2656

Cet album est absolument désopilant, mais attention il ne s'adresse pas du tout aux enfants ! Le nom d'Olivier Tallec peut induire en erreur, or cette fois l'auteur / illustrateur est sorti de son registre habituel pour assumer pleinement son humour corrosif et piquant. Et c'est jubilatoire ! 

On découvre à travers cette lecture des planches de dessins, avec parfois une petite légende, qui font tiquer, sourire, grincer des dents. L'humour y est noir, caustique et effronté, les situations sont cocasses, parfois grivoises. Bref, les habitués pourraient y perdre leur latin, sauf que l'auteur a toujours su glisser dans ses albums une petite touche espiègle, qu'on retrouve ici, poussée à l'extrême.

C'est extra, délicieusement ironique, derrière la tendresse du dessin, on découvre un Olivier Tallec à la plume piquante et réjouissante. J'ai adoré le découvrir dans ce registre, plus décalé et irrévérencieux. J'ai beaucoup ri et je ne me lasse pas de le lire et le relire ! 

Rue de Sèvres, octobre 2014

IMG_2660  IMG_2662

IMG_2663  IMG_2664

IMG_2665

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Hors-pistes, de Maylis de Kerangal & Tom Haugomat

IMG_2651

Le concept de l'album sort un peu des sentiers battus : carte blanche a été donnée à un illustrateur (Tom Haugomat) pour laisser libre cours à son inspiration, en quelques planches. Puis, un auteur (Maylis de Kerangal) s'empare de ces images et raconte sa propre histoire, en toute liberté. Une véritable création dans l'esprit « hors-piste », dirons-nous. ;-)

Et l'on découvre cette aventure dans les montagnes : Paul accompagne l'ami de ses parents, Bruce, pour une expédition libérée de toute contrainte, à la découverte de la nature sauvage. 

« J'avais longtemps attendu le retour de Bruce, et rêvé de cette virée, lui et moi arpenteurs de montagne, héroïques, et comme chez nous dans ce royaume. Sillonner un monde sauvage, gravir ses pentes, explorer ses gouffres, pêcher en rivière, descendre des rapides en canoë, voler en parapente, dormir sous la tente en camping sauvage, et peut-être même approcher le grizzly ! Nous y serions ensemble, équipiers et amis. »

Mais l'aventure tourne court, quand Bruce se blesse et Paul doit partir chercher les secours. C'est une autre forme d'exploration qui l'attend, celle de tester ses limites, d'aller à la découverte de soi et d'apprendre à tracer sa propre piste.

C'est une lecture assez impressionnante, pour grands et bons lecteurs, qui apprécieront la plume de Maylis de Kerangal et savoureront de baigner dans un décor montagnard, tout en cyan et magenta (les deux mélangés ont donné du brun/violet), au graphisme épuré mais imposant de noblesse.

Le texte est tout aussi mystérieux, poétique et poignant. On y devine la détresse d'un enfant, son regard hésitant sur cet adulte auquel il s'accroche, avec qui il désire ardemment nouer une relation de confiance, de partage. C'est admirablement écrit, plongé dans une atmosphère froide mais apaisante.

C'est difficile de le conseiller à un enfant, trop jeune ou hermétique à la musique des mots, aux images symboliques, à la portée des valeurs héroïques etc., mais ce serait dommage de s'en priver car c'est un album de toute beauté ! 

éditions Thierry Magnier, octobre 2014 ♦ En partenariat avec la galerie Jeanne Robillard, et avec la complicité des éditions Hélium.

IMG_2652  IMG_2653

IMG_2654  IMG_2655

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Alice au pays des Merveilles, de Lewis Carroll & ill. de Guillaume Sorel

IMG_2644

Magnifique adaptation de l'œuvre de Lewis Carroll par Guillaume Sorel, avec une Alice beaucoup plus proche du personnage original (une demoiselle effrontée, au caractère bien trempé, ravissante brunette, avec des taches de rousseur sur son nez en trompette). Cette adataption reprend aussi le texte intégral en illustrant les plus grandes scènes : la chute dans le terrier, le lapin blanc en retard, les conseils de la chenille, l'acharnement de la Reine, le chat, le thé avec le chapelier fou...

La lecture est impressionnante, par ses couleurs et ses choix d'interprétation, et ne manquera pas d'envoûter les plus grands lecteurs en les capturant dans cet univers fantasmagorique, qui paraît également plus tourmenté que jamais. Cette Alice est bluffante, dans son rôle de chipie qui casse définitivement l'image doucereuse suggérée par un certain Walt... C'est remarquable, de toute beauté ! 

On pensera aussi à replonger dans Alice au pays des Merveilles de Rebecca Dautremer ou celle aussi d'Emmanuel Polanco pour combler toute la famille ! 

Rue de Sèvres, octobre 2014 ♦ traduit par Henri Parisot

IMG_2646  IMG_2649

IMG_2647  IMG_2648

IMG_2645  IMG_2650

17/12/14

Les Concombres du roi, d'Evelyne Brisou-Pellen & Judith Gueyfier

IMG_2679

Du temps où Angkor, au Cambodge, était « une ville brillante, vivante, pleine de richesses », vivait un roi gourmand, gros et gras, qui exigeait de ses serviteurs des plats raffinés, renouvelés chaque jour pour enchanter ses papilles. 

Sa fille, la princesse Indra, subissait aussi sa colère en demeurant cloîtrée dans sa chambre, d'où elle contemplait le jardin par la fenêtre. Ce spectacle ne cessait de la ravir : les plantes étaient magnifiques, odorantes et entretenues à merveille par Trasak, qui s'enhardit à troubler la jeune fille dès lors qu'il prit connaissance de son admiration.

En cachette, Indra n'hésitait pas à courir le rejoindre pour explorer son domaine à lui : le jardin des fleurs, des grands arbres, des fruits, des légumes... où Trasak venait de créer une nouvelle espèce de concombre absolument délicieuse.

Hélas, le roi découvrit la supercherie de sa fille et condamna à mort le jeune jardinier. Pour le sauver, Indra apporta à son père un plateau de concombres... qui finirent de le combler. Le roi fit main basse sur la production de Trasak, pour sa consommation exclusive, et hurla à l'infamie lors qu'il découvrit que des voleurs s'introduisait la nuit dans son potager.

On ne peut s'empêcher de sourire face aux excès de ce roi tyrannique, aveuglé par sa gourmandise, qui s'enfonce dans sa bêtise et multiplie les frasques. Heureusement l'amour sortira vainqueur de cette fable savoureuse, en valorisant le caractère noble et délicat du gentil Trasak.

C'est une lecture follement romanesque, portée par des illustrations aux couleurs magnifiques, dans un décor exotique ! Ce conte fabuleux invite petits et grands à rêver et voyager... 

Belin jeunesse, octobre 2014

IMG_2680  IMG_2681

IMG_2682  IMG_2683

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le Théâtre en carton, d'Aurélia Grandin

IMG_2684

C'est l'effervescence à l'école ! Toute la classe s'active pour la préparation de leur nouvelle pièce de théâtre : La Princesse qui n'avait aucun poney. Et tout le monde met la main à la pâte, costumes, décors, répétitions, mise en scène... quand, ENFIN, le grand soir arrive, sous les yeux des parents, les enfants se lancent sous les projecteurs.

Et l'histoire de la princesse est tout aussi fabuleuse : une princesse se morfond dans son coin, car elle n'a pas de poney. Un prince décide de conquérir son cœur en lui faisant ce plaisir et se rend chez la Fée Pratique pour accomplir un miracle. Mais la fée est rouillée, à la place elle leur propose un dragon avec un beau manteau à boutons en velours côtelé.

Ah, ah ! C'est très drôle ! C'est plein de fantaisie, d'humour, de fraîcheur, à travers des images entre art brut et art naïf : c'est une franche réussite ! Cette lecture donnera des ailes aux enfants, et pas seulement des ailes de tourterelle ! ;-) (Lisez, vous comprendrez...)

Didier jeunesse, juin 2011

IMG_2685  IMG_2686

IMG_2687  IMG_2689

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Rébellion chez les crayons, de Drew Daywalt & Oliver Jeffers

IMG_2525

Duncan vient de recevoir un gros paquet de lettres, de la part de ses crayons de couleur ! Rien ne va plus, entre réclamation, sentiment d'injustice, ras-le-bol, indiscrétion, usure anticipée, tromperie, négligence... les crayons ont leur mot à dire et ils l'expriment haut et fort ... et en couleurs ! 

C'est très, très drôle. Vachement original. Et bon enfant. Jugez plutôt.

Le rouge se plaint de trop travailler (pompiers, pommes, Noël, Saint Valentin, il n'arrête jamais !), le violet réclame plus de rigueur (ne pas déborder du dessin), le beige se sent seul au monde (à part le blé ?), le gris est épuisé (trop de pachydermes, pas assez de petits cailloux ou de bébés pingouins), le blanc se sent absent,  le noir en a marre de souligner les contours, le vert est satisfait de son sort (croco, dino, arbres et grenouilles, tout lui va !), le bleu est au bout du rouleau, le rose exige d'être plus présent dans la vie du garçon, le pêche se sent « nu ».

Sans oublier LA fameuse querelle entre le jaune et l'orange qui estiment tous deux être LA couleur du soleil (avec preuves à l'appui !). À Duncan de trancher, une bonne fois pour toute.

Le format est audacieux, il y a beaucoup d'humour, de tendresse et de finesse. Et l'enfant ne regardera plus ses crayons de couleur de la même façon, car oui eux aussi ont des états d'âme ! C'est subtil, mais super efficace. On le lit et le relit, avec énormément de bonheur.

Kaléidoscope, mars 2014

IMG_2526  IMG_2527

IMG_2528  IMG_2529

IMG_2530

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16/12/14

Touït touït, d'Olivier Douzou

IMG_2710

On retrouve ici le même concept que dans Plouf Plouf : une histoire sans parole, où le lecteur invente sa propre histoire, tout en s'appuyant sur des dessins évocateurs.

Et ça fonctionne à merveille ! Le scénario est, de plus, hyper drôle avec un oiseau qui cherche à expulser un ver de terre de son trou. Celui-ci va riposter, que diable, s'emporter et montrer qui est le maître.

C'est un album petit par son format (19,7 x 14,5) mais grandiose pour l'ingéniosité déployée, le ton humoristique et l'espièglerie de l'intrigue sur le principe de « l'arroseur arrosé ». 

Un gros boum d'affection pour cette collection de « flippe-books » ! 

éd. Rouergue, septembre 2014

IMG_2711  IMG_2712

IMG_2715  IMG_2716

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Plouf Plouf, de José Parrondo

IMG_2702

Un matelot sur son bateau perd son béret, qui part à la dérive sur l'eau. Notre bonhomme se trouve bien dépité. Il tente de le rattraper, quand surgit soudain une baleine. Chipie la baleine ! Sauf que notre matelot n'est pas d'humeur joyeuse et saisit son harpon d'un air stoïque. Il le brandit sous le nez du mammifère, et là... Stupéfaction générale. Toutefois, l'histoire n'a pas fini de surprendre... et faire rire.

Car cette histoire sans parole est absolument désopilante et s'adresse à tout lecteur dont l'imagination débordante va voguer sur les flots de la fantaisie et l'humour. Les dessins sont simples mais évocateurs. On se régale à suivre chaque scène, à découvrir les nouveaux rebondissements, et même la chute, désopilante à souhait. En bref c'est un rendez-vous où l'on ne s'ennuie pas une seconde !  

éd. Rouergue, septembre 2014

IMG_2704     IMG_2706IMG_2708    IMG_2709

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »