Les mots sont, les mots font, les mots disent Les mots coulent, les mots roulent sur un fil

30/10/14

L'Étrangleur est de retour, de Sandrine Beau

L'étrangleur est de retour, de Sandrine Beau

Quel doux paradoxe de se réjouir du retour de l'étrangleur ! En fait, c'est l'idée d'avoir une suite à ce petit roman (L'étrangleur du 15 août) qui avait su me surprendre et m'enchanter, mais surtout procurer des émotions fortes, condensées en un minimum de pages, qui me délecte. De plus, ce livre est destiné à un lectorat plus jeune (entendez, facile, lisse, léger, pas méchant), sauf que cela ne lui pose aucun problème de distiller suspense, tension psychologique et clin d'œil au Maître du genre (M. Hitchcock)... Tout ça, tout ça... Sandrine Beau sait nous gâter !

Nous retrouvons donc Thomas et sa mère Juliette, un an après les événements tragiques de ce fameux 15 août. Le criminel est sous les verrous, du moins il l'était jusqu'à ce qu'il parvienne à s'échapper lors d'un simple transfert. Argh, le lieutenant Lebarre court aussitôt prévenir le garçon et sa maman car il suppose que l'individu va chercher à se venger. Bingo, en un claquement de doigts, le danger est déjà là, il rôde, plus pressant que jamais.

Et il faut saluer toute la prouesse de l'auteur qui réussit facilement à nous plonger dans l'ambiance : c'est flippant, flippant, flippant. Rien que par quelques phrases, le couperet tombe et on n'en mène pas large. Je trouve ça particulièrement génial de trouver un bouquin pour enfants qui les initie déjà aux règles du polar ou du roman noir. C'est fait avec intelligence, beaucoup de minutie et avec aussi de l'humour (Momo est un copain formidable). Thomas et lui font souvent preuve d'inconscience, mais c'est ce qui rend la lecture aussi saisissante et prenante. Un retour gagnant, j'ai follement aimé !

Oskar éditeur, coll. Court-Métrage, octobre 2014 ♦ design & illustration de couverture : Jean-François Saada 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Dream box, de N.M. Zimmermann

Dream Box

Il règne, dans la maison de Jeffrey McLaughan, une ambiance terriblement pesante, où plane une menace grossissante, tapie dans l'ombre, prête à surgir. Et bizarrement tout le monde y est très sensible, car elle agit sur leurs façons d'être et leurs humeurs de manière incontrôlableLe père devient de plus en plus violent, la mère flippe à mort et même le chien Skipper a un comportement anormal, proche de la bête sauvage.

Jeffrey tente d'expliquer qu'il est cerné par des ombres qui le tourmentent la nuit, l'empêchent de dormir et font de sa vie un enfer. Rien n'y fait. 

La tension, mise en veille, finit par exploser et l'ensemble sombre dans le chaos, le désespoir, la folie et l'horreur absolue. Jeffrey est la cible d'une traque invisible, sournoise et puissante. Qui, que, quoi. On l'apprend au fur et à mesure, via des rencontres, des choix de vie, des tours et des détours... hmm. Maintenons le suspense, car vous ne serez pas au bout de vos surprises ! 

Voilà un roman bien singulier, mais sincèrement captivant, poignant, oppressant et limite démoralisant. Ne vous y trompez pas, même si elle est éditée par l'École de Loisirs, l'histoire est terriblement audacieuse et repousse très loin les frontières de l'imagination. À conseiller sans hésiter aux esprits non frileux, passionnés de romans noirs, avec au menu du fantastique, de l'incongru, des êtres torturés et de l'espoir pour horizon.

Cette lecture sait planter sa petite graine et continuera de vous hanter longtemps après avoir tourné la dernière page !

l'École des Loisirs, mai 2014

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

29/10/14

Les Fantômes du Père Lachaise, de Laurent Audouin et Amélie Sarn

IMG_2165

Les habitants du 28, rue du chemin vert sont tourneboulés par les angoisses nocturnes de la petite Lison Nicollet. Elle tremble de peur et prétend qu'un fantôme s'introduit chaque soir dans sa chambre. La dernière fois, il lui a même chipé sa poupée préférée ! Jamais, plus jamais, Lison ne retournera dormir dans cette chambre. Ses parents, aux abois, supplie Sacré-Cœur (notre héros intrépide) de trouver une solution au plus vite. 

Quelques madeleines moelleuses et une tarte aux pommes plus tard, notre garçon a une astuce prête : dans son atelier au sous-sol de l'immeuble, Sacré-Cœur a rassemblé un bric-à-brac d'objets hétéroclites pouvant lui servir pour ses inventions. Et justement, il vient d'élaborer une visionneuse spéciale esprits désincarnés pour sa chasse au fantôme et s'envole à bord de son dirigeable à pédaler ! 

Quelle péripétie ! C'est entraînant, assez drôle, très attachant aussi (le personnage de Sacré-Cœur est un bon bougre généreux, qu'on a envie de dorloter, à l'instar de Mme Finelouche, à coups de délicieux petits plats). L'histoire a une véritable dynamique et baigne dans un fabuleux décor de Paris du début du XXe siècle. Cela fait juste un peu peur pour des enfants (un fantôme ?! où, quoi, comment ?!!!) mais c'est avant tout une belle histoire avec de l'amitié, du courage et beaucoup de génie.

Il existe toute une série  des Aventures fantastiques de Sacré-Cœur : Le vampire de la tour Eiffel, La momie du Louvre, Les loups-garous de Montparnasse, Les gargouilles de Notre-Dame. De quoi visiter les plus célèbres monuments de Paris tout en se distrayant et en suivant des histoires passionnantes, bien écrites et formidablement illustrées. 

Le P'tit Lézard, décembre 2010 ♦ On retrouve aussi Laurent Audouin, avec Fanny Joly, dans une autre série tout aussi enthousiasmante : Les enquêtes de Mirette.

IMG_2166

IMG_2167

IMG_2168

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Au secours ! Un fantôme farceur, d'Orianne Lallemand et Roland Garrigue

IMG_2155

Nouveau titre de la collection « Au Secours ! », qui propose des ouvrages animés pour jouer à se faire peur. Cette fois, nous accompagnons Victor, qui n'écoute que son courage et veut se risquer à entrer dans la maison hantée pour débusquer le fantôme qui s'y cache.

Ah, mais ce fantôme est particulièrement coquin. Il est tellement bien planqué qu'on doit parcourir toutes les pièces de la maison, on fouille à fond les armoires, les malles, les horloges, les cercueils... et on découvre d'étonnantes petites choses. Bref, de la cave au grenier, on piste, on traque, on cherche. La maison n'a plus de secret pour nous. Mais gare à la chute ! 

C'est toujours un plaisir de feuilleter un album à tripatouiller. On soulève des volets et on sourit devant les délires inventés par les auteurs. Il n'y a pas d'âge pour tomber dans le panneau ! C'est aussi agréable pour le lecteur de se sentir impliqué dans le récit et de participer concrètement à la partie de cache-cache. Les livres façon pop-up remportent systématiquement l'adhésion des enfants.

Nathan, septembre 2014

IMG_2150

IMG_2151

IMG_2153

IMG_2154

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Ouvre-moi ta porte, de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet

IMG_2100

Encore un chouette album à découvrir le soir avant de s'endormir ! C'est l'histoire d'un cerf qui vient toquer à la porte de la maison d'un lapin (tout le contraire de la comptine). Un loup est à ses trousses, il a besoin d'un refuge. Le petit lapin ouvre au cerf, évidemment. L'instant d'après, toc-toc-toc, c'est le loup ! Lui aussi veut se planquer chez le lapin car il est poursuivi ... « par un monstre » ! 

Le lapin et le cerf s'esclaffent : ils ne sont pas idiots, voyons. Ils ne lui ouvriront pas la porte. Tant pis, le loup décide de passer par la cheminée (tiens, comme dans les Trois petits cochons !). Nos deux compères ne sont plus en sécurité, ils préfèrent s'enfuir vers la forêt... et là, mazette, quel cauchemar ! Le lapin et le cerf vont s'en mordre les pattes.

C'est une sympathique lecture, dans des tons gris-noir, avec pages cartonnées et volets à soulever pour découvrir un autre aspect de l'histoire. C'est très drôle, avec des retournements inattendus qui font sourire et des clins d'œil qui rappellent d'autres contes. Les personnages aussi ont des attitudes et des expressions qui sont irrésistibles et très amusantes. Autant d'éléments qui suscitent enthousiasme et étonnement ! J'ai beaucoup aimé.

Loulou & Compagnie, Octobre 2014

IMG_2101

IMG_2103

IMG_2106

28/10/14

Les Animaux dans la Nuit, d'Emmanuel Polanco

IMG_2114

Quelle superbe invitation à mieux connaître les mystères de la nuit (ou la nuit mystérieuse) ! Emmanuel Polanco nous offre un spectacle magnifique, avec cet album poétique dans l'âme, non seulement dans l'expression de ses illustrations mais aussi dans son texte parcimonieux. Tout est beau. Pointilleux. Et force l'admiration.

Et moi, j'ai été sous le charme. Complètement. Les teintes sont crépusculaires, envoûtantes à souhait. Il règne une atmosphère apaisante, c'est la nuit, les animaux entament leur propre ballet : les oies sauvages s'envolent en un V effilé, les lucioles brillent de mille feux, les chauves-souris s'éparpillent avec grâce, les papillons de nuit dansent sans bruit... et puis la chouette effraie, « petite princesse énigmatique », veille sur son royaume hétéroclite.

Que d'élégance et de lyrisme au programme ! J'ai trouvé cet album magique et fascinant. Chaque détail est transcendé, soudain tout paraît plus beau, plus doux, plus mystérieux et plus captivant. Un vrai coup de cœur. 

Gallimard jeunesse, Octobre 2014

IMG_2115

IMG_2117

IMG_2120

IMG_2121

IMG_2122

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lili Goth et la souris fantôme, de Chris Riddell

IMG_2188

Nouvelle série pour Chris Riddell, à qui l'on doit déjà l'excellente Apolline.

Lili Goth est la fille unique de lord Goth du manoir des Frissons frissonnants (sa mère a fait une chute mortelle lors d'un exercice de funambulisme). Depuis, père et fille se croisent autour du rituel du thé, une fois par semaine. Le reste du temps, c'est une gouvernante qui est chargée d'instruire la demoiselle au caractère bien affirmé.

Pour signaler le moindre de ses déplacements, Lili est tenue de porter de gros godillots très bruyants. Elle peut ainsi parcourir de fond et comble le manoir, ses pas résonnent à des kilomètres à la ronde ! Il y a cependant une zone qui lui est strictement interdite : l'aile brisée, où le garde-chasse d'intérieur élève des créatures pour la prochaine grande fête de lord Goth.

C'est une cérémonie qui est réputée dans le microcosme intellectuel qu'affectionne le père de Lili. Les invités se bousculent pour avoir l'honneur d'être reçus au manoir des Frissons frissonnants et aussi la chance de participer à la course de bicyclettes métaphorique et la fameuse chasse d'intérieur ! Toutefois il se passe des petites anomalies qui intriguent notre héroïne et ses nouveaux amis du club du grenier.

L'univers de Chris Riddell est toujours fourmillant de détails, d'inventions et de jeux de mots délirants qui rendent l'ensemble follement excentrique et drôle. Peut-être parfois au détriment de l'intrigue, qui passe au second plan. Mais je pense qu'à travers ce 1er livre, l'auteur avait envie de placer ses pions et de tracer son décor avant de laisser libre cours à son imagination. Même l'emballage est extrêmement bien pensé, peaufiné au centimètre près. C'est à la fois beau, chic, extravagant et cocasse. Un cocktail détonnant !

Milan, octobre 2014 ♦ traduit par Amélie Sarn (Goth Girl and the Ghost of a Mouse)

IMG_2187

IMG_2189 IMG_2191

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27/10/14

Baba Yaga, de Claude Clément et Paul Echegoyen

IMG_2212

Il était une fois, une petite fille nommée Vassilissa que sa marâtre détestait. Pour se débarrasser d'elle, celle-ci l'envoie un jour chercher du « fil bien blanc et une aiguille bien pointue » pour lui coudre « une chemise comme personne n'en a encore jamais vu ». Mais la fillette découvre avec horreur qu'elle doit se rendre chez la terrible sorcière Baba Yaga ! La mangeuse d'enfants.

Au fin fond de la forêt, dans l'isba de cette sorcière, Vassilissa tremble de peur (nous aussi). Toutefois, en amadouant ses valets (la servante, le chat griffu-moustachu et les chiens féroces), la fillette parvient à s'échapper et provoque la colère de Baba Yaga. Cette folle furieuse décide alors de la pourchasser, toutes griffes dehors, trépignant et écumant de rage. Brrr... 

Superbe et délicate adaptation du célèbre conte russe, dans un grand format éclatant de lumière et dans une totale liberté d'esprit ! Le lecteur a ainsi l'impression d'une véritable immersion au cœur d'une histoire palpitante, qui ne manquera pas d'impressionner les enfants (vocabulaire choisi, créatures inquiétantes, intrigue tout aussi frissonnante...) et qui puise une grande part de richesse et d'élégance dans le folklore russe, notamment à travers les costumes aux motifs inspirés des broderies traditionnelles. Une lecture harmonieuse et pleine de charme ! 

Seuil jeunesse, octobre 2013

IMG_2214

IMG_2215

IMG_2217

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »