27/11/16

Mais qui a éteint ? de Cédric Ramadier & Vincent Bourgeau

Mais qui a eteintImaginez une fête d'anniversaire avec tous vos copains, en train de bien rigoler, quand soudain c'est la panne d'électricité ! Plouf. Tous plongés dans le noir. C'est la cata. Et la panique à bord.

Ah mais non ! C'est une blague. On s'amuse à éteindre la lumière, à bouger des objets, à échanger des vêtements, à jouer à cache-cache. Au bout du compte, on se marre comme des petits fous.

La plaisanterie tourne court quand Pinpin se prend pour un fantôme. Bouh ouh ! Mais tout le monde a disparu. Montrez-vous, ce n'est pas drôle ! Et là, bim, le final... époustouflant. ^-^

Quelle lecture réjouissante. D'ailleurs, cette série des Pinpin & ses amis est définitivement une bonne pioche. En plus de partager des petites histoires mignonnes, ce sont aussi des découpes dans les pages cartonnées, des flaps à soulever, une vraie mise en scène qu'on découvre avec grand plaisir.

L'enfant a ainsi l'impression d'être au cœur de l'action et c'est toujours une excellente idée. Un album plein de surprises & de mystères. ☺

L'école des Loisirs - septembre 2016

Pour prolonger la lecture : 

Jouer à cache-cache avec l'univers de Pinpin


Au lit, Petit Lapin ! de Jörg Mühle

Au lit petit lapin

Dans le registre des albums à lire le soir, avant de s'endormir, je demande cet adorable spécimen : Au lit, Petit Lapin ! C'est franchement une lecture craquante & cocooning.

On y découvre tout le rituel pour se préparer au dodo : les dents sont brossées, le pyjama est prêt, l'oreiller est secoué, hop dans son lit, une petite gratouille par ci, une caresse douce par là, on borde avec la couette, on fait un dernier bisou-bonne-nuit et on éteint la lumière ! ^-^

En plus d'avoir des illustrations adorables, des couleurs qui appellent au calme, à l'apaisement, à la sérénité, on suit un petit texte rigolo qui cherche à impliquer le lecteur. Tiens, fais ci et n'oublie pas ça... C'est toujours sympa pour l'enfant de participer à son histoire du soir.

Verdict : irrésistible. Une lecture doudou par excellence. ♥ 

L'école des Loisirs / Pastel - Août 2016

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/11/16

Un Ours et Moi, et Moi, et Moi, de Carl Norac & Ingrid Godon

Un Ours et Moi, et Moi, et MoiC'est un matin comme un autre pour Léo, qui souhaite une bonne journée à son reflet dans le miroir. Mais très vite, rien ne va comme il l'aurait voulu. Sa sœur boude, son amie ne veut pas jouer avec lui, le temps est pluvieux, la rivière sort de son lit, les arbres de la forêt sont déchaînés. Tout va vraiment de travers. C'est normal, se dit Léo, tout le monde est fâché contre lui.

Au détour de sa promenade, Léo croise un ours. Celui-ci scrute l'enfant avec curiosité et le suit jusqu'en ville. C'est la panique générale, les voitures, les gens, la police... tous sont fâchés contre Léo, soupire-t-il. Pour se consoler, il rentre dans l'épicerie et achète un pot de miel qu'il va partager avec son ami l'ours.

Tranquillement, sur leur banc, l'enfant et l'animal se régalent et font fi de l'agitation qui les entoure. Au bout d'un moment, l'ours fait signe de partir pour rentrer chez lui. Le calme, soudain, retombe en ville. Plus personne n'est fâché contre Léo. Le voilà satisfait de cette marque d'attention qu'il considère comme des excuses.

Un album original, qui évoque l'image de soi & le rapport aux autres, le sentiment de culpabilité, la bouderie & le manque de recul, tout ça sur fond de rencontre improbable avec un ours à la bonne bouille sympathique. La tendresse de Carl Norac se lie délicatement avec l'univers graphique d'Ingrid Godon, très suggestif. 

L'école des Loisirs / Pastel - Octobre 2016

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23/11/16

Miss Charity, de Marie-Aude Murail

Enfin en Médium poche !  (édition Luxe 20,5 x 14,2 cm)

Miss Charity

Ah, Miss Charity ! Quel bonheur de lecture. Découvert en 2008, sous forme d'une bonne grosse brique d'au moins 500 pages, j'avais savouré ce roman au charme poudré, qui était aussi un bel hommage à la littérature enfantine et à ses héroïnes. En faisant connaissance avec Charity Tiddler, une jeune anglaise passionnée d'animaux et de botanique, c'est aussi à Beatrix Potter qu'on pense inévitablement, et plus largement, à George Sand, Charlotte Brontë, la comtesse de Ségur et même Jane Austen.

Fille unique d'un couple appartenant à la bonne société, Charity grandit dans un carcan de bonnes manières victoriennes. Solitaire et rêveuse, la jeune fille aime se réfugier dans la lecture et apprendre par cœur du Shakespeare qu'elle récite à ses petits compagnons sous les toits, car Charity possède une véritable ménagerie dans sa nursery (souris, grenouilles, lapins, canards...). Sa gouvernante française ou même sa bonne écossaise ferment les yeux sur ses excentricités - après tout, Charity n'aime ni chanter, ni jouer du piano, ni la broderie, mais se complaît dans le dessin et l'aquarelle en se révélant extrêmement douée. Elle n'aime guère non plus les sorties mondaines et préfère des amitiés moins conventionnelles, comme sa relation avec Kenneth Ashley, un fils de fermier qui se lance dans le théâtre. 

C'est incontestablement une lecture raffinée et exquise, avec les illustrations harmonieuses de Philippe Dumas. Elle dresse un beau portrait d'héroïne, attachant et décalé avec son époque, à la volonté farouche et la curiosité insatiable. Elle possède aussi une aura chaleureuse et captivante, renvoie un grand souffle romanesque, dégage un sentiment de confort et inspire un déchirement au moment de tourner la dernière page. De l'humour, de la finesse, de la tendresse et de la délicatesse. Ce roman, c'est le doudou par excellence. 

L'école des Loisirs, coll. Médium Poche - Novembre 2016

« Autant les fleurs et les champignons trouvaient facilement leur nom et leur définition au clair soleil de ma raison, autant les choses humaines se déposaient au fond de moi, toutes grises et indécises. »

 mis_charity_1

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18/11/16

La Fourmi et le Loup, de Jeanne Ashbé

La Fourmi et le LoupIl était une fois, dans une grande grande grande forêt, une grande grande grande maison, avec une grande grande grande cuisine et une grande grande grande table, sur laquelle il y avait une toute petite petite petite fourmi.

On ignore encore où cette histoire nous emporte, mais déjà les premières pages font état d'un graphisme remarquable, comme des plans de cinéma avec une caméra qui zoome sur telle ou telle partie d'une scène. Juste bluffant.

Au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire, on découvre que cette petite fourmi tombe accidentellement dans un panier en osier, pour accompagner une fillette qui se rend chez sa grand-mère.

Eh oui. Foin du suspense. Cette version revisitée du Petit Chaperon Rouge est prodigieuse, car elle est vécue d'après une minuscule fourmi qui fait figure d'intruse dans le décor, mais une intruse discrète, n'en loupant pas une miette.

J'aime beaucoup cet album, pour sa mise en scène soignée, son élaboration pointilleuse, son angle perspicace et très artistique. C'est une relecture de conte très réussie !

L'école des Loisirs / Pastel - Août 2016

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Henri est en retard, par Adrien Albert

Henri est en retard

Les parents de Henri sont malades et se sentent incapables de le conduire à l'école. L'enfant ne concevant pas de rester à la maison, il téléphone aussitôt à son grand-père qui débarque aussi vite sur sa mobylette. Promis, le garçon arrivera à l'heure en classe.

Et pourtant, les ennuis s'enchaînent : une route barrée à cause de la pluie, le détour et la barque à emprunter pour traverser le lac, la rencontre avec une vieille copine... Ça se traîne, soupire l'enfant. Henri décide finalement de poursuivre le chemin à dos d'élan !

Eh oui. Les aiguilles de l'horloge, par contre, continuent de tourner et l'enfant risque sérieusement d'arriver en retard à l'école. Que de stress à la lecture de cet album ! Pour l'enfant, toujours pointilleux d'être à l'heure, louper l'école est absolument impensable. Et tout, dans cette histoire, sera pour lui source de tension et d'angoisse, même si tout est mis en œuvre pour conduire le jeune Henri jusqu'à son but.

Quelle aventure, quelle épopée ! Mais le voyage est également riche de paysages enchanteurs, avec une faune épatante que l'auteur prend le temps de dessiner et de présenter (des grèbes huppés, des foulques, des courlis corlieu, des marouettes, des panures à moustaches...). Avec le grand-père motard, finalement, on apprend aussi un tas de choses !

C'est magique, sensationnel & exaltant. Les albums d'Adrien Albert ont cette étincelle à part, avec ce trait de crayon précis et cette pureté aérienne qui rendent son graphisme identifiable. J'aime beaucoup, beaucoup. Ses histoires, ensuite, possèdent ce petit grain de folie douce qui donne à la lecture une part d'excentricité qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

Une jolie échappée, à travers la campagne pluvieuse et parsemée de rencontres farfelues. Un album accompli.   

L'École des Loisirs - Novembre 2016

Afficher l'image d'origine

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

La Monture de Castor-Têtu, de Jean Leroy & Audrey Poussier

la Monture de Castor-Têtu

Dans sa première aventure, Castor-Têtu avait su démontrer son courage et avait gagné sa plume de brave. Mais cela ne semble pas suffir pour avoir le droit de posséder son propre cheval et partir à la chasse au bison. Qu'importe. Notre jeune papoose décide de s'en aller seul dans la grande prairie pour capturer sa monture. Il n'a qu'à traverser la rivière, se faufiler dans les hautes herbes et préparer son embuscade.

Malheur ! L'enfant ne voit pas venir un troupeau de bisons foncer droit sur lui. Plus grave encore, un feu fait rage dans la prairie et est en train de gagner du terrain. Vite, pas de temps à perdre. Castor-Têtu se met à courir mais trébuche sur un jeune bison dont la patte est coincée dans un terrier. En voulant le secourir, le papoose gagne sans se douter son nouveau destrier qui fera, à coup sûr, sensation au campement.

C'est toujours aussi frais, drôle, trépidant et ingénieux. L'histoire de l'indien à qui il arrive de fabuleuses histoires et qui, décidément, ne fait rien comme tout le monde. Un album riche en émotions et en aventures, qui sait ausi raconter la vie des indiens avec beaucoup de tendresse et de fantasmagorie. 

L'École des Loisirs - septembre 2016

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04/11/16

Les Ombres de Kerohan, de N. M. Zimmermann

Les ombres de KerohanQuel superbe roman, absolument captivant, prompt à vous arracher de votre réalité pour vous plonger dans une ambiance gothique, où les fantômes pullulent dans les recoins d'un manoir aux mille secrets. Les décors sont somptueux, rien que la couverture est déjà une invitation à la découverte, et le contenu du livre est à la hauteur des promesses vendues ! Je vous le dis, cette lecture est aussi prodigieuse qu'époustouflante.
Deux jeunes enfants, Viola et son frère Sebastian, sont envoyés chez leur oncle en Bretagne pendant que leur père file à Londres pour des affaires urgentes. C'est avec le cœur lourd et leurs vêtements de deuil qu'ils débarquent à Kerohan dans la belle demeure d'un homme dont ils ignorent tout. Deux mois plus tôt, Viola et Sebastian ont perdu leur maman, maintenant leur père file à l'anglaise et ils n'ignorent pas que celui-ci a forcé la main de leur oncle pour les accueillir. À Kerohan, ils rencontrent la gouvernante revêche, Mme Lebrun, et l'énigmatique docteur Vesper, qui leur font jurer de ne pas faire de bruit dans les couloirs et de fermer leurs portes en restant sagement dans leurs chambres. Viola et Sebastian sont d'abord trop épuisés pour se formaliser des consignes et s'endorment aussitôt après avoir avalé leur décoction pour la nuit (un bon vin chaud). Mais les jours suivants leur renvoient une réalité assez sinistre de leur situation : un oncle débordé par son travail, une tante et une cousine à la santé fragile, un étrange docteur omniprésent, des employés de cuisine isolés au fond du jardin, des grilles closes, l'interdiction absolue de sortir du domaine... La nuit, Sebastian est obnubilé par un korrigan. Des notes de piano s'échappent d'un salon abandonné. Et une silhouette rôde aux alentours du manoir.
Hello, hello. Vous pensiez vous promener entre les pages d'un livre bien gentillet, où planeraient juste quelques frissons pour la forme, erreur ! Ce roman est justement loin d'être une simple promenade de santé et vous réserve une lente, lente plongée dans un univers fantastique désuet mais prégnant. La séduction opère immédiatement, le charme de l'ancien, le climat lourd et inquiétant, les apparitions et les personnages ténébreux font de l'ensemble un écrin précieux et raffiné. La lecture est franchement saisissante. On se prête à rêver d'une échappée en terre bretonne, avec ses légendes et son folklore fantastique (l'Ankou) qui filent les jetons à la nuit tombée. 
Superbe mise en place pour une lecture qui ravira les amateurs de phénomènes étranges et inexpliqués ! Une lecture qui fait forte impression. J'ai beaucoup aimé ! 

L'école des Loisirs, Grand Format - Février 2016

Illustration de couverture : Séverin Millet

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15/10/16

Les Aventures de Lester et Bob, de Ole Könnecke

Les Aventures de Lester et BobLester est un canard très populaire. Adulé par son public d'admiratrices énamourées, il est aussi le héros de tous les enfants. C'est un chic type. Lester a pour meilleur ami Bob. Un bon gros copain sur lequel on peut toujours compter...
Dans ce petit bouquin, ce sont ainsi six courtes aventures qu'on découvre de notre tandem. Des histoires simples et très drôles qui parlent d'amitié mais aussi des bonnes combines pour tirer parti de toutes situations. Par exemple, la pétanque par temps de pluie, en compagnie d'une bande de crocodiles, mais aussi la passion des gâteaux, dont Bob est le grand spécialiste, et Lester le gourmand insatiable.
C'est sans doute le seul sujet sensible entre nos deux copains, car l'un rouspète rien qu'à l'idée de partager, tandis que l'autre abuse de sa crédulité. Les ruses de Lester pour amadouer son pote sont en effet intarissables (annoncer un grand tour du monde, puis rentrer au bord de l'évanouissement en quémandant un peu de sucre pour se requinquer). Sacré Lester. 
De toute façon, l'amitié entre eux est sacrée. Quand Bob file un mauvais coton, Lester répond présent pour lui rendre sa bonne humeur. Ou quand un bouquet de ballons multicolores devient une passerelle d'espérance en de sourires retrouvés ! Inversement, Lester apprend à revoir son sens de l'élégance, en convenant de se rendre à une soirée huppée en tenue de cowboy. Oh yeah. 
Cette petite lecture est aussi légère qu'une bulle de boisson gazeuse qui s'échappe avant de pouvoir la gober. Hop, la formule est délicate, mignonne et pleine de charme. Les illustrations et le texte d'Ole Könnecke sont d'une finesse appréciable - entre nous, Bob me rappelle le bon gros ours Nesquik ! ^-^
Bon pour un rendez-vous avec deux héros attachants et aux aventures gentiment farfelues. 

Mouche de l'école des loisirs, septembre 2016

Traduit de l'allemand par Svea Winkler-Irigoin

 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Béatrice l’Intrépide, de Matthieu Sylvander & Perceval Barrier

Béatrice l’Intrépide

Béatrice l’Intrépide rêve d'un destin d'héroïne. Les contes de prince et princesse, oubliez ça, ce n'est vraiment pas pour elle ! Et pourtant, c'est bien pour rencontrer un prince à marier qu'elle chevauche la contrée, avec sa jument Véronique, se laissant joyeusement détourner de son but pour venir au secours d'une princesse en robe verte, pour zigouiller une bête affamée, et pour sauver un enfant des eaux. Quelle aventure !
Son arrivée au château sera probablement accueillie avec circonspection, car la reine en personne passe au crible toutes les candidates à marier. Son fils ne saurait se satisfaire d'une élue quelconque. Béatrice, elle, se répand en babillages sur ses exploits accomplis et se régale de sandwiches au pâté. C'est assez pour séduire la souveraine, avant de lui révéler la vérité crue sur son fils. Un cas désespéré. Un alien. Un ermite... depuis ses huit ans ! Ah, ah. En découvrant la supercherie, forcément, le lecteur en rit. 
Puis, c'est le Diable lui-même qui viendra lui donner du fil à retordre. La Bête sème la panique  dans un village où les habitants sont obligés de sacrifier leurs fils en offrande, mais voilà que la “source” est tarie. Les villageois se lamentent sur leur triste sort et ne voient pas d'autre solution que de concéder une vache maladive, au grand mécontentement de leur tortionnaire. Seulement, en cachette dans un sac en toile, Béatrice l'Intrépide a réussi sa mission d'infiltration et confronte son ennemi. En trouvant le pot aux roses, le lecteur de nouveau se gausse ! 
La réalité est, certes, follement cocasse, d'où des solutions rusées et moqueuses. Comment ne pas sourire ? Pendant ce temps-là...,
« Béatrice l'Intrépide n'est jamais lassée d'exploits, et lorsqu'elle chevauche dans les collines, son regard parcourt sans cesse la campagne afin d'y repérer les malheureux, les misérables, les opprimés, les persécutés, en un mot les victimes qui  pourraient avoir besoin de ses services. Elle obéit en cela à sa destinée d'Aventurière et d'Héroïne, et elle écrit au jour le jour les chapitres de sa propre Légende. »

Ce conte original décoince les clichés ^-^ et promet une lecture où la bravade féministe tient bon la barre ! C'est rigolo, illustré aussi joyeusement. Le duo Matthieu Sylvander & Perceval Barrier est extrêmement rigoureux dans sa volonté de sortir des sentiers battus avec un sens de la dérision aux petits oignons.  Miam.

L'école des loisirs, septembre 2016

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,