16/04/16

Super JC, de Jean Leroy & Marie-Anne Abesdris

Super Jc

En trouvant dans le grenier la collection de vieux comics de son père, Jean-Christophe se prête à rêver de devenir un superhéros à son tour. C'est entendu, appelez-le Super JC. En tant que superhéros, il n'a naturellement plus le temps de jouer avec sa petite sœur ou de faire un câlin à sa maman, il doit s'entraîner, s'entraîner, s'entraîner. Devenir le plus fort, le plus costaud, le plus rusé. Dès le lendemain, à l'école, il met en application ses acquis en provoquant en duel Rodolphe le Brutal. Oh non... Super JC a surestimé ses capacité, et le voilà en train de mordre la poussière ! Quelle humiliation. Heureusement Wonder Romane vient à la rescousse. Toutes les filles de l'école se réunissent alors autour de lui pour clamer ses mérites et vanter la non-violence. La musique, c'est tellement plus cool. Sur ce, Super JC range sa panoplie de justicier au placard et l'échange contre sa guitare qui fera de lui un super musicien (et la coqueluche des filles) maintenant. Un texte court, joliment illustré, pour une histoire sur les héros d'aujourd'hui qui brillent autrement que par leurs gros bras et qui assument pleinement leur sensibilité. Une lecture tendre et drôle comme il faut, truffée d'illustrations rigolotes.

Mouche de L'École des Loisirs, août 2015

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Le petit Réparateur d'insectes, de Nastasia Rugani & Charline Collette (illus.)

Le petit réparateur d'insectes

Le grand Réparateur d'insectes a décidé de prendre sa retraite. C'est désormais son fils Noc qui va devenir le gardien du monde des pattes et des ailes, quelle fierté pour ce papa ! Seulement, au cours de la cérémonie de l'Aiguille d'argent, celle-ci s'éteint brutalement dès que le garçon pose sa main dessus. L'assemblée retient son souffle, jusqu'à l'intervention divine de Youmi l'écureuil protecteur de la vallée. Laissons-lui un peu de temps, assure-t-il pour tranquilliser les insectes volubiles. Mais le problème de Noc est ancré en lui : l'enfant a la phobie des bestioles, il déteste ça et rêve de les écraser au lieu de les Réparer. Sa nouvelle fonction est pour lui un cauchemar sans fin. Il n'ose pas avouer sa peur bleue des insectes pour ne pas décevoir son père ni faillir à l'héritage familial. S'il ne tenait qu'à lui, ce serait sa sœur Lulu qui reprendrait le flambeau, sauf qu'on devient Réparateur de père en fils, depuis la nuit des temps !  

J'ai follement apprécié ce petit bouquin, qui m'a enchantée avec son histoire déjantée et surprenante. J'ai adoré son humour, sa fantaisie et sa bizarrerie. On découvre ici le monde des insectes sous un jour nouveau - ils sont extravertis, désobéissants, voire impolis et grincheux - et à côté de ça, on suit également une histoire sur la famille, qui parle de tradition et transmission, de relation entre frère et sœur, d'espoir, de phobie et de frustration. On plonge aussi avec bonheur dans un univers coloré et aux illustrations foisonnantes. C'est vif, éclatant, joyeux et plein de drôlerie. Un sacré petit bouquin aux accents délicieusement kafkaïens (les dialogues sont surréalistes) qui se savoure et se découvre en toute simplicité ! 

Mouche de l'Ecole des Loisirs, Mars 2016

♣♣♣♣

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Les trop petits cochons, de Christian Oster & Frédéric Stehr (illus.)

Les trop petits cochons

Dans la famille Cochon, on trouve trois frères bien distincts : le premier est grand, fort et costaud, parce qu'il mange beaucoup de soupe, tandis que les deux cadets sont trop petits et trop gros, car ils adorent se goinfrer en douce au fast-food. Le loup dans la forêt a naturellement connaissance de ces deux petites boules de graisse qui circulent sous son nez, mais les petits cochons sont également plus rusés car ils lui filent sous le nez sans qu'il capte une seconde leur façon de faire. Alors le loup décide d'ouvrir une baraque à frites pas loin de la maison des cochons, certain qu'ils tomberont dans le panneau, par l'odeur alléchés... Bingo, nos cochonnets succombent au piège à frites ! Alors c'est sûr qu'ils trouvent le vendeur particulièrement poilu, de plus cette andouille n'a pas prévu de cornets, juste des barquettes, c'est un monde ! Nos petits dodus hésitent encore, ils ont oublié leur porte-monnaie et ne peuvent payer leur consommation, les voilà bien embêtés. Qu'à cela ne tienne, se dit le loup, engraissez-vous à volonté, c'est cadeau... La bave dégouline de ses babines, il ne tient plus, la tentation est trop forte, rien qu'à penser aux deux bons gros beignets frits qu'il va savourer en dessert, miam-miam ! ^-^

Cette fable fantasque détourne avec brio le célèbre conte traditionnel pour une version hors normes et complètement délirante. L'histoire aussi prend son pied à dénoncer la malbouffe et ses effets néfastes, tout en vantant les mérites des bonnes frites artisanales, celles qu'on prépare avec de vraies pommes de terre, qu'on épluche et qu'on découpe soigneusement, avant de les plonger dans un bain d'huile chaude pour se régaler en avalant sa culpabilité et les kilos ingurgités. En bref, c'est rigolo. Une lecture gourmande et délicieusement nigaude, autour de la fameuse devise “tel est pris qui croyait prendre”. 

Mouche de l'Ecole des Loisirs, Janvier 2016

♠♠♠♠♠

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14/04/16

Tapage et Ramdam, de Magali Bardos

IMG_6453

Une chouette et un écureuil se partagent le même arbre. L'un dort au premier et vit la nuit. L'autre vit au rez-de-chaussée et travaille de jour. Quel micmac. Quand l'un s'endort, l'autre s'attelle à quelques bricoles (écrire une chanson ou ramasser des noisettes). Hélas, au moindre souffle, au moindre éternuement, l'arbre se met à grincer à tue-tête et réveille nos deux compères qui font grise mine.

Pourtant, impossible de se fâcher ! La chanson de la chouette trotte dans la tête de l'écureuil, qui n'a pas hésité à offrir une poignée de noisettes pour composer le petit-déjeuner de son voisin. Cette entente sous les meilleurs auspices invite au rapprochement, car il est plus que temps de composer ensemble pour jouer des différences. ^-^

Qu'est-ce que c'est chouette ! Un album d'une simplicité enfantine, qui raconte avec humour une étrange cohabitation entre deux êtres que tout sépare, heureusement qu'il existe la magie des histoires pour nous faire la morale ! C'est drôle, avec des illustrations aux petits oignons et des animaux qui réagissent avec intelligence pour faire comprendre qu'on a tout à gagner à bien s'entendre ! Un petit album essentiel, rigolo & exquis. 

Pastel, chez L'école des loisirs, avril 2016

IMG_6454   IMG_6455

IMG_6456   IMG_6457

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/04/16

Raspoutine se déguise, par Ella Charbon & Jean Leroy

IMG_5896

Calvitie la chauve-souris, Pipo la grenouille et Raspoutine le rat ont décidé de se déguiser pour le goûter, mais il ne reste plus qu'un costume de reine pour notre rattus qui se sent offensé. Allons donc. Le rôle de souveraine donne aussi l'occasion de mener son petit monde à la baguette. Pourquoi s'en priver ?

Mais Raspoutine prend rapidement goût à ses prérogatives et vire carrément despote, de quoi agacer ses amis qui entrent en rébellion ! Heureusement, un petit jus d'orange va sceller la paix retrouvée. 

Voilà une petite histoire simplement charmante et délicieuse, avec les illustrations d'Ella Charbon toujours aussi attachantes de finesse et de douceur. La lecture parle ensuite de codes et de genre, de moule à casser, d'idées vite reçues et de stéréotypes à renverser. Le message est glissé en toute discrétion, à grand renfort d'humour, et ça passe très, très bien. La fable est rigolote, débordante de fraîcheur et d'altruisme. 

L'Ecole des Loisirs / Avril 2016

IMG_5897   IMG_5898

IMG_5899   IMG_5900

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01/04/16

Camarades, de Shaïne Cassim

Camarades EdL

Quelque part en Normandie, Eulalie se languit du retour de sa mère, la fougueuse Clara, qui parcourt l'Europe en quête de nouvelles rencontres et autres sensations fortes. La jeune fille vit chez sa grand-mère, parmi les vergers, jusqu'au jour où la colère l'emporte et lui fait commettre le geste de trop. Gisèle, la parisienne, manque de mourir sous les coups de son père et trouve refuge auprès d'une femme médecin, Pernille, et son compagnon Søren. Au Pays de Galles, Eddie, un garçon rêveur, perché sur un arbre, aspire aussi à une autre vie, à d'autres horizons. Sa rencontre avec le journaliste Galbraith lui donne cette fabuleuse opportunité de quitter son petit coin paumé pour apprendre le métier qui le passionne. Leur chemin croisera aussi celui d'Evgueni, un garçon russe, efflanqué, fuyant, craintif et méfiant. Ses cauchemars ne disent pas sa fuite éperdue depuis le bagne, où il était retenu prisonnier, jusqu'à la ville de Varsovie, se dérobant aux traques intempestives de la police du Tsar. Ce petit monde se croisera dans la maison de Montrouge du vitupérant Garaï... ancien amant de Clara et père méconnu d'Eulalie. Et toutes ces destinées continueront de dessiner leurs contours avec autant d'emphase et de passion, que d'indécision et d'anxiété.

Je me suis naturellement sentie aspirée par cette jeunesse, cette fougue, cette soif d'apprendre et de découvrir autrement. C'était exaltant. J'aurais d'ailleurs voulu que ça ne s'arrête pas et que l'auteur se lance dans une trilogie, pour mieux développer cette belle fresque romanesque, sur fond historique (la guerre de 1870, la Commune, Napoléon III...) et éviter ainsi cette sensation de fin bâclée et d'une lecture riche en possibilités sabordées. Quelle frustration. Malgré tout, le roman s'est révélé enivrant ! J'ai beaucoup,  beaucoup aimé. 

L'École des Loisirs / Février 2016

Afficher l'image d'origine

Crédit illustration @ Communardes ! de Wilfrid Lupano & Lucy Mazel / Anthony Jean / Xavier Fourquemin

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/03/16

La Nuit d'anniversaire, de Claire Lebourg

IMG_6345

Quand on a bientôt six ans, et qu'on aime fêter son anniversaire, c'est très dur d'être patient ! Olive doit en effet encore attendre une nuit d'école, puis une journée de sommeil, avant de souffler ses bougies, manger du gâteau et ouvrir ses cadeaux. Comment ? Une nuit d'école et une journée de sommeil ? C'est le monde à l'envers ! Pas du tout, quand on est, comme Olive, une petite chauve-souris ! ^-^

Seulement, dribbler la nuit sur une branche d'arbre, en attendant que le temps passe, forcément ça fait désordre dans le paysage, et les animaux diurnes, qui se reposent la nuit, sont fort mécontents du tapage nocturne de la petite Olive ! Chipie et turbulente, Olive ne supporte pas non plus que son grand-père passe plus temps dans son atelier de bricolage qu'avec elle, pour jouer ensemble ou faire la fête. C'est terriblement injuste. Pour se venger, elle avale d'une traite un cerf-volant pour embêter le hérisson qui ne voulait pas le prêter. Avant de se souvenir du gâteau en train de cuire dans le four... vite, pourvu qu'il ne soit pas trop tard !

La Nuit d'Anniversaire est décidément une chouette lecture, avec une héroïne intrépide, fonceuse et déchaînée, qui illustre bien l'excitation ressentie par tous les enfants à la veille de leur anniversaire. Et puis ce n'est pas souvent de trouver une chauve-souris dans un album, et de démontrer ce qu'est la vie à contre-courant ! Très bonne idée, merveilleusement illustrée, avec une histoire pleine de pep's et de joie de vivre. Une jolie trouvaille. ♥

L'Ecole des Loisirs, mars 2016

IMG_6346   IMG_6347

IMG_6348

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Au secours sortez-moi de là ! de Vincent Bourgeau & Cédric Ramadier

IMG_5956

Tiens donc, un loup en détresse ! Coincé au fond de son trou, l'animal nous interpelle. Au secours, sortez-moi de là ! Et de nous expliquer qu'il est tombé sans le faire exprès, car il souhaitait venir en aide à un enfant. Et bim, l'enfant a pu s'échapper par un trou et lui est resté au fond du trou. Quel micmac.

Devant son insistance, le lecteur ne peut que lui prêter son assistance. Et puis c'est simple, il faut incliner le livre sur la gauche, ou sur la droite, le secouer tout doucement, attention à ne pas basculer dans le vide... Attention ! Le loup est balloté dans tous les sens, il geint, il a mal, il se plaint. Si ça continue comme ça, zou, bon débarras ! ^-^

Cette lecture est très drôle, avec une pointe de malice fort appréciable. Le dialogue entre le loup et le lecteur est juste désopilant et facétieux. Et c'est sans surprise qu'on s'amuse à jouer avec l'album, pour faire basculer le loup. Le graphisme est simple, la lecture interactive définitivement poilante. À tester ! 

Loulou & Cie / L'école des Loisirs ♦ Mars 2016

IMG_5957   IMG_5958

IMG_5959

19/03/16

Jeanne et Jean, de Grégoire Solotareff

IMG_5906

Jeanne et son frère Jean s'amusent à se raconter des histoires qui font peur et sont en train de traverser la forêt lorsque la nuit tombe. Ils trouvent vite fait un abri, pensant reprendre leur route dès le lendemain matin et se reposent du mieux qu'ils peuvent car ils ne sont pas rassurés, mais préfèrent tourner en ridicule leur angoisse et imaginent le message caché du cri du loup, ou se rappellent la légende d'Abraham le magicien...

Jeanne, prise d'une soudaine fringale, décide de se faufiler dans la forêt obscure pour trouver quelques carottes. C'est seulement sur le chemin du retour qu'elle tombe alors sur une ombre immense, un fantôme terrifiant. Nul doute qu'il s'agit du sorcier noir de la Lune ! Abraham le magicien. Notre petite Jeanne perd tous ses moyens et crie à l'aide.

Effet réussi pour cet album aux teintes crépusculaires, qui installe un climat lourd et menaçant. Les enfants y seront très sensibles, de même qu'ils vont trembler de peur en suivant les péripéties de Jeanne et son frère Jean, coincés dans cette forêt qui semble hantée par des loups, des renards et des monstres, lesquels voudraient bien croquer nos petits héros. C'est poignant, ça fout la trouille et ça fait battre le cœur fort, fort, fort !

L'Ecole des Loisirs / Janvier 2016

IMG_5907   IMG_5908

IMG_5909   IMG_5910

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11/03/16

La Pyramide des besoins humains, de Caroline Solé

La Pyramide

Christopher est un gamin fugueur de quinze ans, qui vit maintenant dans la rue, sous un bout de carton, dans le quartier chinois de Londres. Christopher Scott est aussi le candidat n° 12 778 du nouveau jeu de télé réalité, la Pyramide des besoins humains, dont le principe - en plus de s'afficher sur internet et de gagner en popularité - consiste à gravir les échelons en se basant sur la théorie de Maslow. Un nom qui sonne comme le marshmallow, sans le moelleux et l'onctuosité. Christopher, donc, veut détourner la règle du jeu et être l'élément perturbateur du programme. Tout en préservant son anonymat, il poste le minimum syndical pour attiser la foule, obtenir des points et arracher son passe pour les étapes suivantes. Ce jeu finit toutefois par lui tourner la tête, par renforcer son écœurement, sa rage et sa colère, par le renvoyer à la source de son problème - le pourquoi de sa fugue, le tableau au vitriol de sa famille et du père. La lecture est sans nul doute poignante. Elle cogne direct en plein cœur et ne nous laisse pas souffler, mais cette perspective sombre est aussi démoralisante. Chris est un adolescent sans cesse sur le qui-vive, qui agit de façon contradictoire, d'une part il s'insurge des gloires éphémères et réclame un peu d'attention, mais refuse paradoxalement qu'on s'intéresse à lui et accorde difficilement sa confiance aux autres, sauf exception pour son pote Jimmy qui vend des hot-dogs en mettant trop de moutarde ou le vieux Scratch-Scratch qui repère les flics à des kilomètres à la ronde. Son quotidien dans la rue est lui aussi tristement réaliste (solitude, pauvreté, désespoir, bagarre) et vient accentuer l'amertume du roman. J'ai clairement mal vécu cette histoire, beaucoup trop négative, trop anarchiste, trop dénonciatrice de tout et rien à la fois (125 pages, c'est peu). Dans une intention de livrer un message fort et percutant, le roman finit par s'éparpiller et embrouiller le lecteur (du moins, en ce qui me concerne... car le livre a très bonne presse auprès de mes camarades). Je pense finalement en avoir trop attendu et être restée sur le carreau. Dommage. Mais la violence décrite dans l'histoire - déclamée comme du slam - résonne comme un cri du cœur, qui mérite sincèrement qu'on s'y attarde... Un roman qui suscite une rélle réflexion, à étudier en classe par exemple. 

L'École des Loisirs / Mai 2015

« Je coupe les fils. Plus de marionnette au bout de leurs ficelles. »

La-pyramide-des-besoins-humains-Campagne

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,