banniere_lectures_de_miss_C

Il y a des livres qui, derrière leurs jolies couvertures et leurs histoires tendres, cachent en fait des messages pour éveiller la conscience des jeunes lecteurs, pour leur rappeler que tous les enfants n'ont pas la chance d'être bien dans leur peau, en bonne santé, ou qu'il faut savoir préserver celle-ci et ne pas jouer avec.

Un peu de lecture, donc, ça ne fait de mal à personne...

marchand_de_glace_a_la_vanille

Un marchand de glace est victime d'un sort jeté par deux fées capricieuses : pour assouvir leur gourmandise, le vieil homme devra faire de la glace à la vanille sinon il mourra. Un jour, une toute petite fille chétive entre dans le magasin. Elle se lie d'amitié avec le marchand. Mais Olga ne doit pas manger de sucre, elle n'ose pas le dire à son ami Jiguzavey de peur qu'il ne puisse plus fabriquer de glace et finisse par mourir. Alors elle goûte un peu de glace, un peu chaque jour. Et puis, brusquement, Olga ne vient plus, Jiguzavey n'a plus de nouvelles avant d'apprendre qu'elle est hospitalisée et qu'une opération est nécessaire pour la sauver. Mais ses parents n'ont pas assez d'argent, et cette opération coûte très cher. (L'histoire finit bien !)

Un conte pas comme les autres, écrit par Kochka et illustré par Violaine Leroy. Lily en a parlé d'abord, et cela avait piqué notre curiosité. J'admets volontiers avoir été totalement surprise par ce texte, vraiment sensé et sensible, qui ne laisse pas indifférent. Il explique, entre autres, ce qu'est le diabète. Pas facile... Pourtant l'histoire est incroyablement belle, portée par l'amitié qui existe entre la petite fille et le marchand de glace, et qui se transformera en amour. Le vrai, le seul et unique.

Nathan poche, pour les 6-9 ans. 5,50 €

cerise_griotte

Cerise adore les romans, le chocolat et le gorgonzola, et déteste les griottes. Lorsqu'à la fourrière où travaille son père on recueille une petite chienne sharpei, Cerise la surnomme Griotte et elles deviennent inséparables. Cerise s'attache à ce chien car elle n'a pas d'amis. A l'école, les enfants chuchotent en parlant d'elle, ils se moquent de son physique. Le chien Griotte apparaît comme un rayon de soleil dans sa vie tristounette (elle vit seul avec son papa, depuis le décès de sa mère). Mais Griotte n'est pas encore à elle, il faut attendre un mois, délai légal, pour déclarer le chien abandonné et disponible à l'adoption. Et finalement, ce petit chien va vraiment lui apporter plus que de l'amitié ... un peu d'attention et le sourire retrouvé (et un coeur qui bat plus fort !!!).

Vous savez, ce livre est l'oeuvre de Benjamin Lacombe. Je crois avoir déjà tout dit en indiquant son nom !!! Ambiance (faussement) sombre, couleurs chaudes, personnages craquants, des situations douloureuses, jusqu'à la rédemption finale ! J'aime la petite Cerise, qui souffre de sa solitude, de se sentir différente des autres. J'aime qu'un chien puisse lui donner des ailes, lui apporter le soleil qui manquait dans son quotidien...

Seuil jeunesse, dès 3 ans. 14 €

Le blog de Benjamin Lacombe : http://benjaminlacombe.hautetfort.com/

corps_de_ballerine

Élodie rêve de devenir danseuse. Chez elle tout le monde est gros, lourd, enrobé. S’agit-il d’une fatalité familiale ? Si oui, va-t-elle la couper de son rêve ? Leur ressemble-t-elle déjà ? Et puis être gros, c’est quoi au juste ? Pour réussir à atteindre son but, Elodie va commencer à manger de moins en moins. Au début, chouette elle devient mince ! Et puis, squelettique ... et personne ne s'en aperçoit. Jusqu'au clap de fin.

Le sujet avait de quoi me rebuter, mais Gawou a su me convaincre d'y aller doucement, mais sûrement. Merci à elle, je n'ai pas regretté. J'ai trouvé ce livre poignant, où seuls le noir et le rose se donnent la main pour accompagner la jeune héroïne dans son rêve insensé. La quête de la perfection est ici démontrée dans son absurdité (le paraître, la minceur, l'excès) et pointe donc le doigt sur le danger. L'histoire se termine bien, et Elodie va pouvoir retrouver le goût des bonnes choses, réussir sa vie, sans se priver.

MaxMilo jeunesse, à partir de 5 ans. 13,00 €

Texte de Sébastien Perez, illustrations de Justine Brax.

Direction artistique et mise en couleur par Benjamin Lacombe.

Le blog de Sébastien Perez : http://sebastienperez.hautetfort.com/

corps_de_ballerine_2

(cliquez pour agrandir l'image)

Ce livre m'amène cependant à pousser mon ras-le-bol contre les messages de prévention pour la santé de nos enfants, les spots incessants qui préconisent cinq fruits et légumes par jour, ne mange pas trop gras, trop sucré, trop salé, évite de grignoter dans la journée, etc. Je ne sais pas vous, mais moi ça me gonfle. Ces messages prennent de plus en plus l'emprise sur le comportement de ma fille, qui n'est déjà pas bien grosse et ne mange pas beaucoup. J'ai très peur de ce qui me semble désormais un harcèlement, très peur du chemin qui se fait dans la tête des enfants, très soucieuse de me dire qu'ils vont regarder à deux fois avant de craquer pour un deuxième kinder, déguster une troisième crèpe, ne pas tremper un morceau de sucre dans le café, prendre un biscuit bn pour le goûter à l'école (c'est interdit !)... Qu'on fiche la paix aux enfants, qu'on éduque davantage les parents qui donnent du coca en mangeant, ou qui passent trop de temps dans les mcdo !

Alors, pour décomplexer un bon coup, rejoignez-moi chez Patricia dans sa Cuisine Rouge qui vous parle d'une chanson qui me tenait à coeur : Des frites, bordel !