IMG_2562

On sait pas trop comment ça a commencé...Un petit garçon est entré dans la salle de sport, une petite fille l'a suivi... et paf, elle lui a fait un gros bisou sur la bouche. Carrément ! Un bécot. Un gros bécot ! Et c'est comme ça qu'à débuté l'épisode connu dans l'histoire sous le nom de « Guerre des bisous ».

Faites l'amour, pas la guerre ! Distribuez des bisous, des câlins, de la tendresse, des sourires ! Donnez du rêve et du bonheur, suivez vos pulsions, lâchez tout, ne retenez rien, rendez canaille cette existence qui vire à la grisaille ! Allez, zou... Cet album tendrement déjanté donnera des ailes aux lecteurs qui le découvriront avec étonnement.

Car c'est décalé, complètement barré, une fille embrasse un garçon, qui rend le bisou à une autre, et c'est la bagarre à coups de bécots, même les adultes s'y mettent, bref comment voulez-vous rester hermétique à une histoire pareille ? On plonge donc naturellement dans cette frénésie collective, même les illustrations communiquent cette sensation de rythme effréné. Et ça fait du bien.

C'est très drôle, assez original et ça bourdonne d'énergie positive. De quoi dynamiser une foule et motiver ceux qui ruminent leurs idées noires. 

Gallimard jeunesse, coll. Giboulées, septembre 2014

IMG_2563  IMG_2564

IMG_2565  IMG_2566