NO ET MOI

J'avais déjà lu le roman à sa sortie (en 2007) et le redécouvre en format audio aujourd'hui. Il est lu par la ravissante Lola Naymark, qui incarne à sa façon, discrète et élégante, le désœuvrement adolescent et la sensation d'être au bord du gouffre en papillonnant de désespoir pour ne pas y tomber. Lou a treize ans et deux ans d'avance sur sa scolarité. Avec son physique frêle et fragile, l'adolescente se tient à distance de ses camarades, se sentant souvent empruntée et maladroite. Obligée de rendre un exposé scolaire, sur le thème des sans-abris, Lou fait la rencontre de No, dix-huit ans, seule dans la rue, hargneuse et révoltée. La fillette cherche à l'approcher, lui offre à boire et à manger, avant de lui proposer de l'héberger si ses parents sont d'accord. L'ambiance à la maison est particulièrement morose, depuis la perte du bébé, sa mère a sombré dans une dépression et vit isolée dans sa bulle. Cette indifférence atteint Lou, qui souffre en silence et veut chercher à compenser ce vide en voulant arracher No à sa propre détresse et ses vieux démons. Las ! le charme de la relecture n'a ici plus opéré car j'ai trouvé l'histoire agaçante et désespérante. Je n'étais plus convaincue de suivre les déboires d'une jeune SDF irrécupérable, dont le parcours ne me touchait pas, ni de comprendre les agissements de Lou, naïve et à fleur de peau, totalement inconsciente et irresponsable, alors qu'elle cherche à colmater ses propres failles sans réaliser qu'elle se goure complètement. C'est assez frustrant de constater les défauts d'un roman qu'on pensait apprécier (il y a neuf ans), mais de retrouver un tableau qu'on juge davantage amer et démoralisant. Je ne regrette pas ce contre-essai, c'est le jeu aussi d'affronter ses souvenirs et de prendre le risque d'en étioler les couleurs. Je pense qu'il est temps de transmettre cette lecture à mon adolescente de fille...

Lu par Lola Naymark pour Audiolib / Mars 2016 (durée : 5h 10)