on n'est jeune que deux foisLe jour de son 75ème anniversaire, Ellie porte un regard amer sur le chemin parcouru et émet le souhait de retrouver sa jeunesse, rien qu'une journée, au moment de souffler ses bougies.
Le lendemain matin, le miracle a eu lieu. Ellie se retrouve dans la peau d'une belle jeune femme de vingt-neuf ans - une version d'elle plus pimpante, déterminée à saisir cette seconde chance et s'affranchir des limites de son âge.
Quelle joie de gambader à nouveau, de sentir sa peau lisse et ferme, d'être admirée et courtisée... Trop superficielle, notre Ellie ? Pas du tout. Très vite, sa journée va se transformer en un marathon existentiel, avec sa petite-fille Lucy, seule complice du subterfuge.
Toutes deux vont en effet échanger, partager, évoquer leurs expériences et leurs désirs. Car sous ses aspects volages, le roman est également sensible et poignant à évoquer le temps qui passe, la vie, l'amour, l'amitié, la famille.
C'est touchant... sans oublier d'être drôle. Car pendant que Ellie plonge dans la fontaine de Jouvence, sa quinquagénaire de fille et sa meilleure amie Frida s'inquiètent de n'avoir aucune nouvelle de notre héroïne et se font des films insensés en apprenant qu'une pseudo cousine de Chicago utilise sa carte bancaire en courant les boutiques et les bars branchés.
La morale de l'histoire est gentillette. Elle nous enseigne le poids des regrets et des actes manqués... et pas seulement. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'auteur se sert des artifices de la comédie pour aborder des sujets pas si anodins (cf. Les dix plus beaux jours de ma vie).
J'aime beaucoup ce ton désinvolte et la tendresse qu'on trouve dans les personnages et l'histoire qui se dessine cahin-caha. Une jolie lecture, adorable et attachante.

HarperCollins, coll. Mosaïc (2016) - traduit par Karine Xaragai

on n'est jeune que deux fois harpercollins