L'Ombre de la baleineRoman lu peu de temps après Le Journal de ma disparition.

Cette fois encore, changement de casting : l'inspecteur Manfred occupe le devant de la scène. Confronté à un drame familial, il cherche à se concentrer sur ses dossiers mais peine à mobiliser son intérêt (sa fille est plongée dans le coma après une chute accidentelle). Des corps sans vie sont également repêchés en pleine mer. La police se charge de les identifier et de comprendre si un lien existe.

Nous suivons aussi l'histoire de Samuel, un garçon mis à la porte par sa mère lassée de ses trafics. Or les partenaires du garçon ne sont pas des enfants de chœur. Pour s'en protéger, il décide de répondre à une petite annonce pour être le garde-malade d'un handicapé et s'en va vivre loin de tout. Une mise au vert nécessaire pour renflouer son business ? Pas si sûr. Sa relation avec Rachel est troublante et lui fait perdre les boulons.

Grosso modo ce roman est tout de même assez long et plat, avec une intrigue criminelle vraiment faible. En fait cette série m'échappe totalement car je ne comprends pas son sens. Aucun héros récurrent, juste des personnages qui vont et viennent. Aucune attache. On recroise ainsi Malin (l'enquêtrice éreintée par sa dernière affaire) et Hanne (la profileuse retraitée)... sauf que les projecteurs sont braqués ailleurs.

Pour une promesse de lecture complexe - parsemée de fausses pistes et de retournements incroyables - j'ai un doute. J'ai bien aimé la réflexion sur l'influence des réseaux sociaux, la naissance du Like et le narcissisme galopant dans notre société... très, très vrai... le dénouement est somme toute remarquable et inattendu. Seulement, en y réfléchissant bien, le reste de la lecture est fade et trop mou. J'hésite à lire le prochain.

©2019 Calmann-Lévy (P)2019 Audiolib

Une triple narration endossée par trois comédiens doués et efficace pour nous plonger dans cette ambiance nordique hors du commun.