20/03/18

La loge noire, de Jean-Pierre Croquet

la loge noire

Suite au décès d'un éminent collectionneur de livres anciens, tous ses précieux trésors sont répartis entre plusieurs bouquinistes. L'un d'eux a pourtant le nez fin et repère un exemplaire rare de la Kabbala Denudata, un ouvrage essentiel dans la tradition occulte. Aleister Crowley, dit le Mage Noir, le convoite et charge un courtier du nom de Mark Bowen pour lui livrer. Hélas, en débarquant dans la librairie, Bowen tombe sur un cadavre et est surpris les mains ensanglantées. Désigné suspect idéal, il préfère fuir et se cacher. Mais l'engrenage infernal est en place, trop tard pour le rouquin désormais pourchassé, surveillé et enlevé de part et d'autre. Tous se bousculent pour lui mettre la main dessus. On croise ainsi des anarchistes, des espions allemands, des francs-maçons, des sociétés secrètes, des révolutionnaires irlandais... et un inspecteur déterminé à ne pas lâcher le morceau. Robert Adey est un homme brisé, depuis la mort de sa femme, il vit seul avec sa fille mais consacre toute son énergie à son travail d'enquêteur. Et il ne se résout pas aux conclusions hâtives sur Mark Bowen, auquel on attribue la paternité de l'Égorgeur, autrement dit le sanguinaire qui assassine sauvagement des prostituées à Londres. L'homme refuse de rentrer dans le rang et part en roue libre, au grand dam de son supérieur.
Que de rythme et de rebondissements au cours de cette lecture ! C'est ce qui m'a principalement interpellée, durant 300 pages, l'histoire charge la donne avec sa galerie de personnages, son intrigue rondement ficelée, ses coups de poing, sa mise en scène tapageuse et son sens de la dramaturgie. Ce roman se lit vraiment très vite. L'ambiance est intriguante - quartiers populaires, pubs mal famés, salons occultes, bibliothèques ou beaux hôtels élégants - le contexte politique particulièrement tendu - printemps 1914 - et les guest stars illustres - Churchill ou Conan Doyle. On sent le souci de bien faire, les détails abondent, l'écriture est ingénieuse, l'émotion est au rendez-vous, au même  titre que l'action et le suspense. C'est pas mal du tout et cela me fait penser à la brillante collection Grands détectives chez 10-18 ! 

L'Archipel, coll. Suspense, 2017


Posté par clarabel76 à 13:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


19/03/18

Un traître à Kensington Palace, d'Anne Perry

UN TRAÎTRE À KENSINGTON PALACEJ'aime beaucoup Anne Perry - dont je lis sans déroger toutes les parutions spéciales pour les fêtes de Noël - par contre j'ai accusé beaucoup de retard dans sa célèbre série du couple Charlotte et Thomas Pitt, dont voici le 32ème volume ! Ahem. Je tiens donc à saluer l'initiative des éditions Thélème qui proposent la version audio du titre. Pourquoi celui-ci, et pas le tout premier - L'étrangleur de Cater Street ? J'avoue que cela m'échappe, mais je n'ai pourtant pas boudé mon plaisir. Si je peux enfin recoller les wagons éparpillés et suivre cette série par livre audio, ce serait pour moi une formidable aubaine ! Un autre titre est d'ailleurs annoncé pour avril 2018, soit L'attentat de Lancaster Gate (n°31), qui confirme le choix de publier la série à rebours. Un détail discutable, malgré tout.

La vie de Thomas Pitt a grandement évolué depuis ses débuts dans L'étrangleur de Cater Street, et près de vingt ans ont passé quand on le retrouve dans Un traître à Kensington Palace ! Marquée par son veuvage et la vieillesse, la Reine Victoria convoque Thomas dans ses appartements privés pour évoquer la mort de son ami John Halbert, dont le corps a été repêché dans la Serpentine. Si l'enquête policière a conclu à une noyade accidentelle, la Reine souhaite en avoir le cœur net et demande à Pitt de dissiper ses soupçons. Ses rapports avec son fils Edouard ne sont pas au beau fixe, le Prince semblant s'attirer des amitiés à controverse, il revient à Thomas d'enquêter en toute discrétion pour éviter l'incident diplomatique. La mission est tendue, car Thomas est livré à lui-même et ne peut se confier à personne. Son épouse Charlotte ressent toute sa frustration mais va parvenir, avec sa vivacité légendaire et la complicité de sa sœur Emily, à aiguiller habilement les démarches de son mari.

L'intrigue policière est basique, on suit un Thomas Pitt confronté à sa conscience et forcé d'éprouver les limites de sa loyauté, d'où ce sentiment d'un homme tiraillé tout au long de son affaire, mais l'évasion historique est irréprochable (l'époque victorienne et son tableau sociétal). C'est la grande force de la série, en plus des personnages et de la satisfaction de les retrouver, livre après livre. La lecture audio faite par Frédérique Dufour pour les éd. Thélème est sobre et épurée (sans réalisation sonore). Cela peut déconcerter au début - le texte est livré dans son jus, sans artifice. La simplicité a du bon aussi !

10/18 Collection Grands Détectives (2017) / traduit par Florence Bertrand

(P)2016 Éditions Thélème. Lu par Frédérique Dufour. Durée : 9h env. -- Téléchargeable sur Audible

Couverture de Un traître à Kensington Palace

 

Le mot de l'auteur 

La série Pitt démarre en 1879 – le décor idéal d’un roman policier. Entre faste et misère, optimisme et désespoir, rien n’est plus romanesque que ces somptueux costumes, l’éclairage au gaz, les fiacres ou des empreintes dans la brume… Et puis, l’envie, la crainte, l’espérance, la disgrâce et l’avidité restent entièrement semblables hier ou aujourd’hui. Comme, malheureusement, les maux de cette société victorienne. Avec la famille Pitt nous explorons autant la pittoresque histoire de Londres que les vies singulières, les liens, ou encore les triomphes et les désastres de ses membres.

ANNE PERRY

09/03/18

British Mysteries : Marathon de lecture du 9 au 11 mars 2018

Organisé par Lou dans le cadre de son British Mysteries Month, voici le nouveau marathon de lecture qui va occuper notre weekend, et dont le thème porte cette fois sur les mystères, enquêtes et phénomènes surnaturels qui secouent le royaume britannique. Youhou.

British mysteries marathon

®Logo réalisé par Hilde 

 

J'ouvre les festivités avec le roman de Jean-Pierre Croquet, La Loge noire (L'Archipel). Où il est question de meurtres étranges, qui ne sont pas sans rappeler ceux de Jack l’Éventreur, et où plane l’ombre de Conan Doyle dans une course contre la montre entre révolutionnaires irlandais, espions allemands, anarchistes et francs-maçons...

IMG_7248

 

 

Samedi 10 Mars - Courant de l'après-midi

Et je cours après le temps ! Soirée vin blanc + matinée à la banque = des lectures en attente ! ☺

Je pense avoir bientôt bouclé La Loge noire (les chapitres sont courts, il  y a du rythme, du suspense donc tout va bien !). J'ai également déjà bien entamé 2 autres livres, Meurtre à Oxford de Tessa Harris & Un traître à Kensington Palace d'Anne Perry (version audio). 

IMG_7249

 

Je retourne me préparer une tasse de thé (réglisse & cardamone). Slurp. 

 

Au passage, je m'absente pour la soirée.
RDV demain dimanche ! ☺

 

Dimanche 11 mars

Grosse balade matinale, pour profiter du ciel bleu et du soleil, un miracle en Normandie, après de longues semaines d'un hiver sans fin... Je reprends les mêmes bouquins pour les finir en moins de deux ! 

❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿

 

Doucement, mais sûrement. J'ai terminé La Loge noire = une bonne lecture, aux chapitres courts et à la mise en scène pertinente, mais que de crimes & de rebondissements ! J'ai été souvent prise au dépourvu, et pas mal secouée par les événements survenus dans la dernière ligne droite. 

Ensuite, il me reste 200 pages à lire dans Meurtre à Oxford - j'ai l'impression d'avoir tout deviné, cependant je tourne les pages avec avidité car je pense être dupée tôt ou tard. L'histoire est intéressante, si l'on aime les histoires de procès et de médecine légale (version 18e siècle)... 

Et n'oublions pas Un traître à Kensington Palace - 80 pages lues, très très bonnes, en version audio pour la forme. J'aime beaucoup et je savoure mes retrouvailles avec Charlotte & Thomas !

 

Je vais consacrer les dernières heures du marathon à quelques titres jeunesse...  à piocher ! 

IMG_7252

 

Bonne soirée aux vaillantes marathoniennes  ! ☺

 

❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿❀ ✿

Lundi 12 mars

J'ai donc lu toute la soirée et terminé Étiquette & Espionnage de Gail Carriger - un univers follement original, beaucoup d'excentricité dans l'air, sans doute trop pour m'attacher à continuer la série. Dommage, j'avais aimé Le Protectorat de l'ombrelle du même auteur mais je garde de bons souvenirs de cette rencontre. Le Pensionnat de Mlle Géraldine est, au passage, une série ciblée jeunesse. ☺

 

Chouette bilan pour ce weekend de lectures thématiques !

 

 

 

Posté par clarabel76 à 16:30:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : ,