13/06/16

Half Bad : Traque Blanche, de Sally Green

Half Bad 1

Au commencement, se trouve un garçon dans une cage, les poings ferrés par des anneaux, un collier autour du cou. Nul espoir de s'échapper. Sa geôlière veille nuit et jour sur lui. Le gamin, loin de se soumettre, lui fait vivre un enfer et n'a de cesse de saisir la moindre opportunité pour tenter sa chance et s'évader. Pourquoi un tel sort ?

Car notre monde abrite des sorciers. Des sorciers blancs, qui sont bons. Et des noirs, qui incarnent le mal. Nathan est né d'une liaison interdite, entre sa mère, grande sorcière blanche, et son père le plus puissant des sorciers noirs. Sa mère décédée, le garçon a été élevé par sa grand-mère, avant d'être arraché par les membres du conseil pour l'enfermer dans une prison et l'éloigner de Marcus. Son père représente la plus grande menace dans l'histoire de la sorcellerie. Tous rêvent de l'attraper et lui faire payer ses crimes. Nathan aussi voudrait retrouver son père, ses sentiments à son sujet sont partagés, mais l'injustice qu'il subit de la part des sorciers blancs le pousse à basculer vers sa nature noire. Pour le moment, il se contient. 

À l'approche de son dix-septième anniversaire, Nathan doit recevoir son Don et trois présents par un membre de sa famille pour consacrer son statut de sorcier. Il n'y a que Marcus pour pouvoir pratiquer cette cérémonie. Mais le conseil aussi veut l'empêcher d'obtenir ses objectifs et entend se servir du garçon pour atteindre le père. Dans cet univers machiavélique et sournois, Nathan se débat pour survivre et peine à trouver sa place, à force de subir coups durs et trahisons. Son sang mêlé fait de lui un être exceptionnel, une arme puissante pour les uns, un danger pour les autres, mais également pour lui-même. Il est une énigme à part entière. Toujours est-il que Nathan fait peur, car il est différent. Bon ? Mauvais ? Nul ne le sait.

Le roman ouvre sur d'excitantes perspectives et propose une thématique originale dans un monde de sorciers très durs et implacables, avec au centre un jeune héros torturé, tourmenté, jamais trop parfait, plutôt impulsif et audacieux, et encore moins honoré de louables intentions. Ce môme est paumé, stigmatisé à cause de ses origines. On ne lui a jamais donné sa chance pour prouver sa valeur mais a servi de cobaye dans des luttes de pouvoir, si bien qu'il a grandi dans la méfiance et ne compte plus que sur lui-même. Par contre, pour raconter tout ça, l'auteur s'embrouille avec son sens du rythme et des effets stylistiques maladroits (comme l'emploi de la deuxième personne du singulier). Cela donne une impression de lecture tantôt poussive tantôt entraînante. C'est assez inégal. Sans quoi, cette nouvelle série séduit pour son aura inquiétante et son ton percutant qui ne laisse place à aucun sentimentalisme inutile.  

Traduit de l'anglais par Marie Cambolieu, pour les éditions Milan (sept. 2014)

 

British mysteries

# Mois Anglais 2016 : British Mysteries

Sally Green vit dans le nord-ouest de l'Angleterre. Elle a fait divers métiers (certains payés, d'autres non) et a même eu un début de carrière… pour finalement décider qu'il était temps d'écrire les histoires qu'elle avait en tête. Elle aime lire, marcher, et aimerait boire moins de café. "Half Bad" est son premier roman.

 

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


28/05/16

Supion et ses amis, de François Maumont

IMG_6659

Supion la pieuvre vit au fond de l'océan et, grâce à ses huit tentacules, fait souvent un tas de choses en même temps. Ses amis aussi trouvent cela pratique et n'hésitent pas à l'appeler pour leur filer un petit coup de main. Ainsi, après avoir avalé quelques crêpes, Supion court dépanner monsieur Anatole, la sole meunière, qui doit charger de gros sacs de farine, puis c'est au tour de Martin l'oursin, dépité de ne pas arriver à gonfler des ballons pour sa fête, et enfin Simon l'espadon bûcheron, embêté d'avoir égaré ses lunettes dans la forêt de corail.

Ni une ni deux, Supion rend service à ses potes et se sent heureux de les voir aussi soulagés. En rentrant chez elle, la pieuvre perd le contrôle de sa boîte à sardines et tombe dans le piège du pêcheur. Catastrophe ! Supion s'époumonne en criant à l'aide... quand enfin, ses amis arrivent les uns après les autres à la rescousse. Soulagement général. L'amitié, c'est vraiment sacré. 

Avec ses belles couleurs et ses illustrations rigoureuses, l'album de François Maumont est agréable à lire et nous fait plonger dans les fonds marins entre fantaisie et authenticité. Cet univers pas très éloigné de Bikini Bottom (aka SpongeBob) est tout à fait charmant et ludique.

L'auteur prend garde à présenter la vie sous-marine, sa faune et sa flore, en veillant à y apporter certains détails - prise de panique, à l'approche des abysses, Supion crache toute son encre - et d'illustrer son propos avec humour. Une bonne lecture, avec des héros hors du commun. 

Milan, mai 2016

IMG_6660   IMG_6661

IMG_6662   IMG_6663

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21/05/16

Baba Yaga, de Christine Palluy & illust. de Marie Desbons

IMG_6471

Il était une fois une jeune fille qui vivait avec son père et sa belle-mère.
Mais celle-ci, qui rêvait en secret de la faire disparaître, 
l'envoya chez sa soeur, l'affreuse sorcière Baba Yaga...

Marie Desbons, de nouveau, enchante le lecteur par ses illustrations fraîches et éblouissantes, qui nous plongent dans le folklore russe avec cette histoire de sorcière, la terrifiante Baba Yaga, qui dévore les enfants ! 

Anouska, une fillette orpheline, est expédiée par sa belle-mère chez cette vilaine bonne femme, mais va ruser pour éviter le piège tendu. Elle va trouver de l'aide auprès d'une servante, d'un chat et d'un boulot, grâce aux trois présents confiés par sa tante.

En découvrant la fuite de l'Anouska, l'horrible Baba Yaga va se lancer à sa poursuite ! Brrr...

Cette histoire pour faire peur trouve dans cette nouvelle version du charme et de la poésie à travers les dessins raffinés de Marie Desbons. Le texte aussi est rythmé et nous entraîne dans une histoire racontée à vive allure, qui tient les lecteurs en haleine. Une belle réussite, riche en émotions, en action et en couleurs. 

Milan / Mai 2016

IMG_6472   IMG_6473

IMG_6474   IMG_6475

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le loup - un imagier à dévorer, de Laurent Simon

IMG_6414

Cet imagier, en plus d'être drôle et original, n'est pas non plus complètement bêta, puisqu'il vous apprend tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le loup. Il est question de lieu commun (la hiérarchie au sein de la meute, son cri qui varie du hurlement au jappement, du glapissement au grondement, du grognement à l'aboiement, car oui le loup est très proche du chien, ou vice versa).

On trouve aussi et surtout des expressions sur le loup, et même des jeux de mots, “quand on parle du loup, on en voit la queue”, “la faim fait sortir le loup du bois”, “se jeter dans la gueule du loup”, “le loup a les crocs” et tant d'autres exemples encore. L'auteur rappelle aussi l'importance du loup dans les histoires et les contes pour enfants (le chaperon rouge, les trois petits cochons), ou les comptines (promenons-nous dans les bois).

Ah, le loup, cette créature indispensable dans l'imaginaire littéraire ! ^-^ En somme, cette lecture qui manie aussi bien le premier que le second degré est à dévorer sans retenue ! 

Milan, mai 2016

IMG_6416   IMG_6417

IMG_6421   IMG_6422

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le Bureau des poids et des mesures, par Anne-Gaëlle Balpe & Vincent Mahé

IMG_6389

Marcel Gramme est ingénieur au Bureau des poids et des mesures. Chaque jour, il met sa blouse blanche et mesure sans relâche tout ce qui peut l'être. C'est sa façon de donner des repères au monde.

Le jour où son fiston rentre avec le sourire à l'envers, Marcel Gramme se sent frustré. Tout ne peut pas se mesurer (les émotions, les sentiments). Et il se met à travailler en équipe avec son garçon pour y remédier.

Ensemble, ils vont créer de nouveaux instruments de mesure, comme le pleuromesureur, le jtèmoscope, le compas gradué en youpis, le brrrmètre, la jauge à jenveux et le spectromiamomètre ! 

Sauf qu'à la fin, une vraie pagaille règne en ville ! Les couples sont en crise, les familles au bord de l'implosion... À force de tout mesurer, les gens ne se parlent plus, ne se comprennent plus et se chamaillent. 

Hop, le père et le fils déclarent leurs inventions obsolètes et lancent un appel général pour rapporter tous les instruments mis sur le marché. Ils finiront au musée, c'est mieux ! Et cela n'empêchera pas notre duo ingénieux de créer des inventions juste pour rire. 

Un super album à l'esthétisme original, un brin vintage, et qui raconte une histoire désopilante sur ce besoin irrépressible de vouloir tout contrôler, sans prendre en compte la complexité des sentiments. Une lecture qui invite à une réflexion intéressante ! 

Milan, mai 2016

IMG_6390   IMG_6391

IMG_6392

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Grrrrr! de Rob Biddulph

IMG_6362

Fred le grizzli est la star de la forêt. C'est un excellent pêcheur, un grand danseur de hula-hoop et il sait aussi faire très, très peur aux visiteurs. Par trois fois, Fred a gagné le concours grâce à son grognement puissant et imbattable. Par contre, vu qu'il s'entraîne beaucoup, il n'a pas le temps de se faire des amis mais ne s'en soucie pas non plus. Son truc, c'est collectionner les coupes et les médailles.

Puis, débarque un nouveau venu, Boris. Il est grand, fort, rapide et très malin. Il a aussi très envie de gagner le concours et n'hésite pas à prendre tous les risques pour atteindre son but. Car la concurrence est rude... Sur ce, Fred est frappé d'un grand malheur. Il vient de perdre son Grrrrr ! Comme ça, en se réveillant le matin du concours, plus rien ! Quelle catastrophe.

Sans l'anticiper, une mobilisation générale se crée autour de lui. Les animaux de la forêt, sensibles à sa détresse, se liguent pour l'aider dans sa quête du Grrrr et soutenir leur champion, mais le temps presse et déjà la compétition commence. Comment Fred va conquérir son titre ? Surprise, surprise !

Car cet album rigolo vous réserve une chouette histoire, riche en couleurs et aux illustrations adorables. De plus, la lecture prône les belles valeurs de l'amitié, la solidarité et l'honnêteté. Tout est bien qui finit bien dans cette forêt merveilleuse, où l'on pêche aussi bien qu'on danse le hula-hoop, tout en grognant en chœur ! ;-)

Milan, avril 2016

IMG_6363   IMG_6365

IMG_6367   IMG_6368

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09/05/16

#Lalabulles : Blou adore les bisous / Coline et Malo se disputent tout le temps, de Karine Dupont-Belrhali & Lucie Brunellière

IMG_6440

Cette nouvelle série annonce la couleur par ses couvertures pimpantes, qui promettent des histoires doucereuses et adorables !

Blou est une petite pieuvre hyperactive, qui adore bouger, sortir de chez elle et jouer avec ses amis, mais elle exprime son enthousiasme par des démonstrations empressées et malhabiles. Résultat, ses amis lui tournent le dos et ne veulent plus rester avec elle.

Une petite Blou chagrinée, qui pleure à gros bouillons ? Non, ce n'est pas possible ! 

Sibra, la petite étoile de mer, vient à son secours et lui explique la méthode douce. Ou comment ne pas effaroucher ses camarades par un trop-plein d'excitation. Et ainsi tout va mieux dans le meilleur des mondes (à Bloubville !). ^-^

🐠.🐠.🐠.🐠.🐠

IMG_6441   IMG_6442

🐠.🐠.🐠.🐠.🐠.🐠.🐠

🐠.🐠.🐠.🐠

IMG_6443

Les deux petites sardines, Malo et Coline, sont frère et sœur. Seulement, ils n'arrêtent pas de se chamailler pour des broutilles. Et leurs bagarres se soldent toujours sur des bouderies.

Ce n'est pas drôle d'être une fratrie avec un fort caractère ! Heureusement, il y a Charlie le poisson-clown, qui trouve qu'on ne devrait jamais se disputer. Et à sa façon, il va réconcilier le frère et la sœur en s'amusant tout simplement à faire des pirouettes ou des zigzags, ou pour jouer au requin.

Cette série aborde donc des thèmes gentillets, sur l'amour fraternel, la jalousie, l'amitié, les envies et les besoins des uns et des autres. La lecture amènera ainsi les enfants à identifier et mieux comprendre leurs émotions. L'approche est délicate, illustrée avec des couleurs acidulées, qui enchantent les plus jeunes.

L'univers sous-marin a déjà fait ses preuves - Bob l'éponge, first and foremost ! - et confirme qu'il a toujours le vent en poupe ! 

🐠.🐠.🐠.🐠.🐠.

IMG_6444   IMG_6445

IMG_6446   IMG_6447

@Milan, mai 2016

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19/03/16

Le Renard et les Poulettes, par Agnès Cathala & Kiko

IMG_6033

Trois petites poulettes quittent le foyer maternel pour voler de leurs propres ailes. Elles partent ensemble s'installer dans une clairière pour y construire leur maison avec cheminée et poulailler vitré. Elles ne se doutent pas que, non loin de là, le renard rusé les guette depuis son terrier. Miam, miam, notre fin gourmet se pourlèche les babines. À lui les œufs, fraîchement pondus, à l'œil, pour assouvir sa passion d'œufs durs, au plat, à la coque ou en omelette. Et pour le nouvel an, il mitonnera forcément de la volaille ! ;-)

C'est ainsi que, toutes les nuits, notre rusé renard se faufile dans le poulailler pour commettre son larcin. Mais les poules finissent par rouspéter après le malotru. Qu'il desserre les cordons de sa bourse, pardi ! Elles vont donc le prendre à son propre piège et échanger leurs œufs contre des cailloux ou des glaçons. Le renard dupé redouble d'énergie pour récupérer sa pitance. Au diable le nouvel an, les poulettes vont payer de leur vie leur effronterie ! Et là... mazette ! une délicieuse odeur de chocolat s'échappe des fenêtres du poulailler. La messe est dite, les amis. ^-^

Cette histoire, très drôle, offre une version pour le moins personnelle de la tradition des œufs de Pâques. Eh oui, les poulettes avaient coutume de répéter au renard, « Ces oeufs ne sont pas que pour toi ! ». Mais cet album est avant tout une lecture rigolote de poules et de renard, qui vont signer un contrat et devenir des associés de chocolaterie. Il n'y a pas une once de malice au programme, tout est délicieusement gourmand et gourmet. Et les illustrations sont charmantes. À déguster.

Milan / Mars 2016

IMG_6034   IMG_6035

IMG_6036   IMG_6037

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

25/02/16

Devinez COA ! de Paule Battault & Vincent Boudgourd

IMG_5870

Ouhlàlà, accrochez-vous ! Voici l'histoire d'une devinette interminable, un peu vicieuse, mais carrément déjantée ! 

Tout commence avec la mouche qui aime les cerises, puis l'araignée entre en scène. Devinez ce qu'elle aime ? Les mouches qui aiment les cerises. Tiens, une grenouille ! Qui aime les araignées qui aiment les mouches qui aiment les cerises. Et puis, la couleuvre... la corneille... le renard...

La chaîne alimentaire n'en finit plus de s'allonger et d'étourdir l'attention des petits lecteurs, qui gardent les yeux rivés sur les pages du livre. Encore, encore ! se disent-ils avec impatience. La lecture les tient en haleine, car dès qu'un nouveau personnage fait son apparition, c'est pour mieux dévorer le précédent. Ah, ah.

Bon, tout se corse avec la petite sorcière, qui pensait aimer ci et ça, et puis non, finalement, ce qu'elle préfère, devinez coa! ...

La chute est désopilante. Elle survient comme le coup de gong final d'une pièce de théâtre, hop les lumières s'éteignent, bim bam gnac... Et lorsque le rideau se lève à nouveau, il n'y a plus qu'à déplorer la victime, qui brille par son absence, mais pas seulement. Les auteurs ont volontairement glissé des petits indices très rigolos.

Cet album se lit comme une comptine et fait appel à l'écoute et au sens de l'observation de l'enfant. Même les illustrations, d'apparence indisciplinée, allient griffonnage et finesse, pour donner encore plus de force à cette histoire farfelue. Une chouette découverte ! 

Milan / Février 2016

IMG_5871   IMG_5872

IMG_5873

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/02/16

Les Dents de la jungle, de Jarvis

IMG_5767

Ali est un alligator terrifiant et, comme tous ses ancêtres, il règne sur la jungle en maintenant un climat de terreur. Tous les matins, il procède à son rituel en effectuant une toilette minutieuse, depuis ses écailles brillantes, à ses griffes aiguisées et aux dents longuement brossées. Puis, il parcourt les alentours en poussant des cris effrayants et en faisant claquer sa mâchoire. L'effet est radical, les grenouilles, les singes et les perroquets se planquent en hurlant comme des malades.

Ali est ravi de l'effet qu'il produit, fier d'inspirer de la crainte. Sauf que l'histoire ne dit pas tout : chaque soir, à l'abri des regards indiscrets, Ali ôte son dentier. Eh oui, un dentier ! Notre grosse bestiole terrifiante est finalement aussi inoffensive qu'un agneau, mais chut ! surtout n'ébruitez pas son secret. Ali serait malheureux sans ce sentiment de puissance, après tout il ne sait rien faire d'autre qu'effrayer les habitants de la jungle.

Et puis, un matin, Bertrand le castor découvre malencontreusement le dentier d'Ali, tandis que celui-ci est encore en train de roupiller un petit somme dans son marais. Quelle aubaine. La révolution peut commencer ! Bertrand et ses camarades prennent le pouvoir et décident d'en faire baver à leur tortionnaire. Du moins, ils vont le faire marcher une bonne journée, avant de se ressaisir face à sa détresse et ses gros sanglots.

Il faut croire que même les brutes ne méritent pas d'être humiliées indéfiniment, surtout si la leçon a été bien apprise. Tous conviennent donc d'un pacte de cohabitation en bonne et due forme. Ali l'alligator va se trouver une nouvelle vocation en s'improvisant jardinier, coiffeur, dentiste et même conteur d'histoires à faire peur ! C'est tout de même son point fort, ne l'oublions pas ! ;-)

Bref. Cette histoire espiègle et drôle est extraordinairement mise en scène par les illustrations colorées et cocasses de Jarvis. Le ton humoristique s'étale à chaque page - même Ali l'alligator ne fait pas peur du tout ! Sa tronche et son sourire canaille font franchement sourire. Cela donne à la lecture une tonalité pleine de pep's et de jovialité, qui plaît beaucoup aux enfants... qui en redemandent. Un album très, très sympa, à découvrir. 

Milan / Février 2016 ♦ Adaptation française de Mim

IMG_5768   IMG_5769

IMG_5770   IMG_5771

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,