11/04/11

"If the world comes to an end, I'm going to want cookies."

IMG_3311

Cela commence par l'annonce d'un astéroïde qui va entrer en collision avec la lune. L'événement est suivi avec excitation, pas nécessairement d'appréhension. Et le choc a lieu sous le regard ébahi de milliers de spectateurs, dont Miranda et sa famille, un choc d'une telle violence qu'il fait dévier la lune de son orbite. Et là, tout bascule, la tension devient palpable et les catastrophes naturelles s'enchaînent.

Vous ne trouverez aucun sensationnalisme à deux sous dans ce roman, au contraire je l'ai trouvé long et monotone, essentiellement parce qu'il s'agit du journal de Miranda, une adolescente ordinaire qui vit à Howell en Pennsylvanie. L'ambiance est donc minimaliste, routinière mais pesante. Je ne vous cache pas combien la lecture se révèle stressante ! Ce sont 300 pages qui vous mettent à bout de nerfs, on ne cesse de se demander jusqu'où ira le calvaire de Miranda et de ses proches, rien que pour ça l'auteur a parfaitement réussi à nous enfermer dans cette maison privée d'électricité, puis d'eau et de chauffage, sans compter le manque de nourriture qui finit par les rendre déséspérés et un peu dingues (j'avais presque honte de grignoter une gaufre au chocolat à côté). Il n'y a pas à dire - c'est flippant ! Par contre il faut supporter les observations au ras des pâquerettes et les réflexions mesquines de l'adolescente, particulièrement pénible et égoïste, même si elle évolue sur la fin, je l'ai tout de suite prise en grippe et elle m'agaçait prodigieusement.

Prochain livre à paraître en septembre, où nous suivrons la destinée d'un jeune new-yorkais et de ses soeurs. (Tome 2 : L'exil)

Chroniques de la fin du monde (tome 1) par Susan Beth Pfeffer
Pocket jeunesse (2011) - 390 pages - 17,50€
traduit de l'anglais (USA) par Laure Mistral

Posté par clarabel76 à 19:30:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10/02/11

Pêle-mêle Clarabel #22

La Cité de l'Ombre - Jeanne DuPrau : Une ville souterraine créée pour sauver l'humanité. Le temps qui passe. La boîte de survie qui s'égare. Un maire tyrannique, qui s'enrichit sur le compte des autres. Un couple de jeunes héros prêt à comprendre, décoder, risquer et découvrir la vérité. Ou la réalité. C'est selon. Ma foi, l'histoire sur le papier est intéressante mais son traitement est frustrant. Clairement l'écriture est trop simple, cette série se destine à un lectorat jeune - dès 11 ans. Donc voilà, suis un poil déçue !

Ce livre a également été l'objet d'une adaptation cinématographique par Gil Kenan - qui a vu le film ? C'est bien ?

Folio junior (2008) - 294 pages - 6,70€
traduit de l'anglais par Julien Ramel

IMG_2378

Airman - Eoin Colfer : Un jeune garçon, né dans un ballon dirigeable, va ainsi être marqué à vie par les airs. Enfant intrépide et rêveur, il s'intéresse à la science et prévoit de créer sa propre machine à voler. Hélas, son destin connaîtra un sinistre revirement puisqu'il sera condamné à l'exil. Loin de lui, ses parents panseront leurs plaies, sa meilleure amie assumera ses fonctions royales, les vieux souvenirs seront enfouis. Pourtant l'heure de la vengeance a sonné et Conor s'est juré de rétablir son honneur et de faire éclater la vérité. Ce roman enlevé et au ton humoristique nous fait découvrir une autre étendue du talent du papa d'Artemis Fowl - Eoin Colfer nous embarque dans son monde chargé de références, et malgré quelques longueurs, le rythme ne manque pas de souffle et l'aventure de panache. Cela se lit vite, et avec grand plaisir !

Les dialogues font mouche - par exemple :

- Traverserez-vous le ciel pour venir me voir, sir Airman ?
- Je ne suis qu'un sir. N'est-ce pas trop roturier pour une reine ?
- C'est facile à arranger. Une simple piqûre de mon épingle à chapeau peut faire de toi un prince.
- Une épingle à chapeau ? Est-ce légal ?
- Il n'est pas nécessaire d'utiliser une épingle à chapeau, du moment que le sang coule et que tu souffres terriblement.
Conor prit sa main dans la sienne.
- Je crois maintenant que je vais terriblement souffrir jusqu'à mon retour.

Une adaptation pour le cinéma est actuellement en cours.

Folio junior (2011) - 506 pages - 8,10€
traduit de l'anglais par Philippe Giraudon

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/02/11

Life first.

IMG_2375Si je n'en étais pas déjà convaincue, cette lecture confirmerait que je suis définitivement convertie et accro à la dystopie ! Birthmarked a su me prendre dans ses filets, m'interroger, me toucher, me révolter et m'émouvoir. J'en étais à me demander si je ne devenais pas sadique à la fin, à subir toujours la même rengaine, et à endurer encore cette fichue frustration parce qu'il faudra patienter pour connaître la suite !

Birthmarked nous plonge dans une ambiance sombre, poussiéreuse, amère et inquiétante. C'est l'histoire de Gaia Stone, seize ans. Elle a suivi l'exemple de sa mère en devenant sage-femme. A son tour, elle aide les femmes à accoucher et prend leurs bébés pour les confier à l'Enclave. C'est son devoir. Elle est jeune et déjà mature pour son âge, pourtant elle ne remet pas en question le principe du bien et du mal. Elle a deux frères aînés qui vivent derrière les murs, au coeur de la cité plus riche et prospère, loin de Wharfton où vit la population plus modeste. Sa mère lui a appris à tatouer chaque bébé en leur mémoire, tout en offrant une tasse de thé aux parturientes. Et ainsi va la vie.

Puis, un soir, en rentrant chez elle, Gaia découvre le Sergent Grey venu lui annoncer l'arrestation de ses parents. Ils seraient suspectés de trahison, la jeune fille tente de défendre leur honneur et refuse de se plier à l'interrogatoire. Ses soucis ne font que commencer, mais qu'importe, il est temps d'agir et Gaia décide de franchir clandestinement le Mur.

La suite de l'histoire ne cesse de surprendre, de secouer, de terrifier et d'abasourdir. C'est lourd, c'est fort mais c'est bon. Il y a à la fois un calme apparent et un suspense tendu au cordeau, l'action ne manque pas, de plus il n'est pas rare de tomber sur des rebondissements au détour d'une page. L'auteur a su cultiver une tension permanente, c'est captivant.

Gaia elle-même est une héroïne attachante, qui manque totalement de confiance en elle. Une cicatrice mange une partie de son visage, depuis toujours elle a enduré les réflexions, les regards et les moqueries. Elle se sent monstrueuse, aussi elle s'est réfugiée dans son travail, solitaire et malheureuse, pour ne plus y penser. Espoir vain. En débarquant au coeur de l'Enclave, elle attire aussitôt l'attention. Son physique, d'abord. Et aussi ses choix de vie et de survie. Gaia Stone devient une héroïne, à l'image d'une Katniss Everdeen, car sans le savoir, sans le vouloir, elle va représenter l'espoir et devenir un symbole d'insoumission.

J'ai aimé aussi la romance, pudique et balbutiante, qui naît au fil des chapitres. Pour une fois, le coup de foudre ne s'impose pas. Les deux personnages sont face à face, ils ne se comprennent pas et parfois se déçoivent, toutefois le lien existe, se tisse doucement mais sûrement. D'ailleurs, les dernières pages nous renvoient cruellement à nos foyers, en nous plombant le coeur. Quelle déchirure. A quand la suite ? (November 2011 : Prized.)

Birthmarked - Caragh O'Brien
Published March 2010 by Roaring Brook Press

 

LUENVOLu en VO - 7

A PARAÎTRE EN VF LE 11 FEVRIER 2011 !

I_love_dystopie

01/02/11

"I love you. Remember. They cannot take it."

Imaginez un monde où l'amour est proscrit. Où aimer revient à attraper une maladie mortelle. Pour en guérir, il faut s'immuniser. Vivre dans une société où les émotions sont étouffées, éteintes, douchées dès votre 18ème anniversaire.
Aucun désordre. Aucune palpitation démesurée. Tout est sous contrôle.
Lena a longtemps vécu dans cette attente, n'en pouvant plus de vivre sa vie terne, d'éradiquer la douleur, les souvenirs, les questions. Elle n'avait que six ans lorsque sa mère s'est suicidée, elle a été recueillie chez sa tante, elle n'a depuis connu qu'une existence bridée et modelée pour son Protocole.
L'heure de délivrance approche enfin. Lena passe son dernier été, auprès de sa meilleure amie. Même si elle est très attachée à Hana, elle sait que tout s'effacera après son opération, qu'elle l'oubliera. Et c'est ce qu'elle désire le plus : recommencer une autre existence, repartir du bon pied. Elle en a terriblement besoin.
Or, cet été va également lui apporter ce qu'elle redoutait le plus : l'amor deliria nervosa ! Lena rencontre Alex, elle pensait être à l'abri, mais dès qu'elle a posé les yeux sur lui, son univers a basculé. Elle ne se rendra pas si facilement, elle va longtemps lutter et chercher à résister. Elle va vouloir se convaincre, se rassurer, mais ce sera trop tard, Lena va être contaminée.
Et c'est bouleversant à lire, à suivre, à découvrir. C'est une histoire incroyable. Lena est une héroïne imparfaite, qui sait être touchante, révoltante, passionnante. Elle est craintive, se replie pour mieux se protéger, n'ose pas ou peu. Progressivement elle prendra conscience des énormités qui l'entourent, aimer ne signifiera plus mourir, ce ne sera plus sale - au contraire. Sa prise de conscience demandera du temps, mais qu'est-ce que ça vous prend aux tripes.
J'ai cru devenir folle au moment de tourner la dernière page, j'ai cru hurler et pleurer de rage et de désespoir. Vous comprendrez. Et dire qu'il faudra patienter longtemps - 2012 - pour la suite ! C'est frustrant...
Envie d'un roman doux, tendre et merveilleux ? D'une rencontre forte, belle et revitalisante ? Lisez Delirium ! Ce livre vous fera prendre conscience que l'amour donne la vie, qu'il est souffrance et bonheur à la fois, mais que ça vaut le coup et qu'il faut refuser les barrières, les frontières, les prisons ! Qu'on ne peut pas être vraiment heureux si on n'est pas aussi malheureux parfois. 

IMG_2350 

Delirium - Lauren Oliver smileyc219
Hachette, coll. Black Moon (2011) - 450 pages - 18€
traduit de l'anglais (USA) par Alice Delarbre

Francesca est également TOTALEMENT emballée !

03/01/11

The Dystopia challenge 2011

Hosted  @ BA Reading Challenge,

 

dystopia_challenge_2011 I_love_dystopie

I'm going to choose level Soldier and read 30 books. 

  1. LU : Candor - Pam Bachorz
  2. LU : The Other Side of the Island - Allegra Goodman
  3. Uglies - Scott Westerfeld
  4. Gone -  Michael Grant
  5. The Maze Runner - James Dashner
  6. Pastworld - Ian Beck
  7. The Line - Teri Hall
  8. LU : Life as we knew it - Susan Beth Pfeffer
  9. LU : Birthmarked - Caragh M. O'Brien [#]
  10. Genesis - Bernard Beckett
  11. The Knife of never letting go - Patrick Ness
  12. The Giver - Lois Lowry
  13. LU : Unwind - Neal Shusterman
  14. The Dead-Tossed Waves - Carrie Ryan
  15. LU : The City of Ember - JeanneDuPrau  [#
  16. LU : Matched - Ally Condie 
  17. The Resistance - Gemma Malley
  18. The Legacy - Gemma Malley
  19. LU : Delirium - Lauren Oliver  [#]
  20. Inside Out - Maria V. Snyder
  21. Across the Universe - Beth Revis
  22. LU : Divergent - Veronica Roth
  23. LU : Enclave - Ann Aguirre
  24. LU : Wither - Lauren DeStefano 
  25. LU : Feed - M.T. Anderson (en VF : Interface)
  26. LU : Blood Red Road (en VF : Saba l'Ange de la mort)
  27. LU : Shatter Me - Tahereh Mafi
  28. LU : Possession - Elana Johnson

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :