IMG_2480Est-il possible d'apprécier ce qu'un livre nous offre, même si au final on se sent également déçue ? C'est ce qu'il m'arrive ! Je suis incapable d'affirmer ce que j'ai ressenti pour l'ensemble de Si tu m'entends. J'ai été captivée par l'intrigue policière, je me suis ennuyée quant au lien télépathique qui se noue entre le frère et la soeur, j'ai trouvé la fin triste et chiante, je n'ai pas du tout été sensible à l'histoire d'amour, j'ai trouvé insupportable d'avoir une tordue et de ne pouvoir l'éviter, j'ai aimé le cadre et le paysage de la Cornouaille... Bref, voilà un roman qui me laisse un goût mitigé. Beaucoup de frustration, d'amertume et un sentiment de malaise qui n'a cessé d'enfler au fil des pages.

Depuis un an, les Ditton vivent un drame familial : leur fille aînée, Charley est plongée dans le coma. C'est son frère, Hal, qui a retrouvé son corps en pleine nuit, en bord de mer. Que s'est-il passé ? Au-delà du choc, du chagrin, de la colère et de la jalousie, Hal va chercher à démêler le noeud du problème lorsque ses parents choisissent de retourner en vacances sur "les lieux du crime". Et c'est alors que le garçon se surprend à entendre la voix de sa soeur, à saisir son combat entre la vie et la mort, à suivre ses souvenirs et à reconstruire le puzzle.

Sincèrement, j'en attendais plus ! La couverture est jolie, mais n'espérez pas de la légèreté (à la rigueur, je peux faire sans, ce n'est pas un problème non plus). Je crois, néanmoins, avoir mal digéré les drames cachés derrière l'accident de Charley - tout ça pour ça, quoi. Absolument inutile et regrettable. Un beau gâchis. J'en garde un goût amer, envers et contre tout. Car au-delà, il ne faut pas oublier le portrait d'une famille bousillée qui s'accroche à un maigre espoir, un frère déboussolé et qui veut faire payer à l'absente les conséquences de son drame (il y a également une petite soeur, un peu bizarre, et qui disparaît pratiquement du roman dans la dernière partie !?). Je reste circonspecte quant au choix de l'auteur concernant l'osmose télépathique entre Charley et Hal, je n'ai pas trop aimé ce qui survient à la fin non plus, mais c'est un avis personnel. Sharon Dogar nous montre une jolie maîtrise littéraire, qui ne manquera pas de s'associer à une histoire qui me touchera davantage. (Elle a tout de même été l'élève de Philip Pullman !)

Si tu m'entends - Sharon Dogar
Albin Michel, coll. Wiz (2011) - 358 pages - 15€
traduit de l'anglais par Hélène Collon

Lire aussi l'avis d'Amadis

 

[Concours] Gagnez un exemplaire de Si tu m'entends de Sharon Dogar