Morsure mauditeCarrow est une jeune femme solitaire, dont la vie humaine est triste et ordinaire. Certes, elle possède la particularité de visualiser des bouts de vie rien qu'en touchant une personne ou un objet. C'est comme ça qu'elle est attirée sur une scène de crime et confondue par la police qui la considère comme principale suspecte. N'attendant pas de s'expliquer, elle décide de s'échapper pour mener sa propre enquête. Elle pousse alors la porte d'un pub dans une allée sombre et débarque dans une dimension magique où vivent sorciers, métamorphes, vampires et autres.

Bienvenue à Guild City. La Guilde des Ombres. Carrow pense halluciner mais fait les bonnes rencontres (Quinn, Mac et Eve) qui vont l'aider à s'acclimater à ce monde parallèle. Elle croisera aussi Celui qui fait trembler les murs de la Cité - Le Diable de Valléesombre - face auquel elle ressent un mélange d'angoisse et d'attraction. Lui aussi va être intrigué par l'inconnue qui semble imperméable à ses pouvoirs. Surtout qu'ils vont travailler ensemble sur son affaire de meurtre. Pour l'instant, la relation est plutôt curieuse mais non dénuée d'intérêt. Ce qu'une Oracle cherche à leur apprendre risque également d'apporter du piquant à l'histoire !

Ne vous laissez pas abattre par le début qui est lourd et confus - il m'a fallu quelques chapitres avant d'accrocher. L'auteure a tendance à tourner en boucle soit parce qu'elle ne sait pas comment avancer, soit pour accentuer des détails sans importance. Combien de fois nous rappelle-t-on que la nouvelle vie de Carrow est incroyable en comparaison de son existence humaine (isolée, sinistre, fade). Même constat dans les introspections du Diable - lui, le monstre au passé sanguinaire qui n'a plus goût à rien et qui trouve sa pilule miraculeuse en la personne de l'humaine. Soupire. Sans cela, j'ai aimé me plonger dans l'univers de Carrow et suivre ses aventures. Le monde surnaturel dévoile doucement son potentiel. La relation entre les personnages va encore se décanter. Je pense qu'on tient quelque chose, maintenant que les présentations sont faites. Oui, il y a de fortes chances que je continue la série !

Dans le monde des humains, je ne faisais qu’exister : j’étais une ombre de vie dans un monde plein d’ombres. Là sans être là. À demi morte, même. Il n’y avait que moi, Cordélia et mes petits cubis de vin. Et à présent, je me trouvais ici et le monde me paraissait si grand, ouvert et incroyable.



Si j’étais plus maligne, je serais intéressée par Quinn. Séduisant, fort, intelligent, sympa. Au lieu de ça, j’avais envie du Diable de Valléesombre. Lui aussi séduisant, fort et intelligent, mais effrayant et puissant, froid et mystérieux. Idiote.

Éditions Alter Real, 2021 pour la traduction. Traduit par Annabelle Blangier

⭐⭐⭐⭐