21/09/20

Derrière toi (La Malédiction des 33), par Evelyne Brisou-Pellen

Derrière toi La malédiction des 33Voilà un roman intéressant, avec beaucoup de potentiel mais hélas sous-exploité ! En cause : un format court et une intrigue trop riche car l'ensemble déborde. Ou l'on cherche à nous simplifier la lecture, ou l'on brouille nos repères... dans tous les cas, c'est déconcertant.

Lors d'une visite au château d'Amboise, Tess découvre un curieux objet qui la projette brutalement dans le passé. En fait, tout se passe dans ses pensées car elle se voit dans la peau d'un soldat de l'armée napoléonienne en pleine campagne russe. Elle n'ose encore rien dire à son cousin Gabin tant que ses moments d'absence passent inaperçus, sauf qu'ils vont de plus en plus se répéter.
Elle lui avouera alors qu'elle est en train de revivre toute l'affaire du Courrier de Lyon (une affaire criminelle survenue en avril 1796 et connue pour être la première grande injustice française). Sans comprendre pourquoi, Tess est prise à témoin pour assister à cet évènement.

Globalement j'ai bien aimé ce principe de mêler les époques et de créer du mystère à partir d'un fait réel. On ajoute une pointe de surnaturel, des secrets de famille et pourquoi pas une malédiction... 
Sauf que le résultat me laisse perplexe. Selon moi, l'histoire est parfois compliquée à suivre. 
Les transitions entre présent et passé sont particulièrement abruptes et trop floues. À chaque fois on doit se rappeler qui nous sommes, où nous sommes (pour la cause, on attendra encore). Quant aux grandes lignes de l'affaire du siècle, la documentation est riche mais quel fouillis...
Suis donc moyennement convaincue par ce premier tome. Les personnages sont également à peine esquissés - Tess et son cousin Gabin sont pourtant unis par un drame familial. La jeune fille possède un don qu'on nous dévoile presque platement, sans cérémonie et sans explication. En somme, il faut s'emparer des petites perches tendues comme des cadeaux précieux ou sinon on reste dans l'incertitude. Pour une lecture de cette qualité, honnêtement, j'espérais mieux et suis un peu déçue.

Bayard jeunesse / 2020

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Balto, le dernier des Valets-de-Cœur ; par Jean-Michel Payet

Balto le dernier des Valets-de-CœurDéjà séduite par la couverture illustrée par Germain Barthélémy, je n'imaginais pas une seconde être déçue par ce roman ! Eh bien mes espoirs n'ont pas été vains et mon vœu a été exaucé : c'était génial comme lecture. L'histoire est rondement menée et captivante. Les personnages sont bien campés et les mystères savamment entretenus.
Aussi beau que bon... n'est-ce pas fabuleux ?

L'auteur nous invite à plonger dans le Paris de 1920 et plus particulièrement dans le quartier de la Zone où règne la misère sociale. Un gamin de 14 ans, Balthazar dit Balto, se désespère du retour de son frère Victor (aux prises avec la justice). Convoqué pour un rendez-vous secret, le garçon va malheureusement tomber sur un cadavre et être suspecté par la police. C'est finalement grâce à une jeune et charmante journaliste que Balto pourra s'en tirer in extremis même si ses ennuis ne sont pas terminés. Car Victor est recherché par les enquêteurs pour répondre à une série de meurtres (tous des anciens soldats se faisant surnommer les Valets de Cœur). Or ces six Poilus auraient scellé un drôle de pacte dans les tranchées boueuses de la Somme et sous le feu des balles allemandes. Or, depuis la fin de la guerre, tout part en vrille !

Bref. Voilà un roman qui mérite d'être découvert et épluché à son rythme car il est franchement surprenant. Il y a de l'humour, une pointe d'amour et surtout beaucoup de mystère entre ses lignes. L'objet est aussi beau qu'il est merveilleusement écrit - avec un peu de gouaille populaire, de panache et de caractère. On se régale de bout en bout. Vraiment, c'est un excellent roman ! ♥

École des Loisirs, collection Médium+ (2020)

Couverture illustrée par Germain Barthélémy

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18/09/20

Hunger Games : La ballade du serpent et de l'oiseau chanteur, de Suzanne Collins

Hunger Games La ballade du serpent et de l'oiseau chanteurMême si je n'avais pas prévu de lire ce roman, je ne regrette absolument pas l'expérience car j'ai adoré retrouver l'ambiance des Hunger Games ! Cette fois l'histoire se consacre aux coulisses et aux habitants du Capitole, dont un certain Coriolanus Snow âgé de dix-huit ans.

Réduit à vivre chichement (en sauvant les apparences), le garçon a vite compris qu'il devait bosser deux fois plus pour entrer à l'université et rejoindre le haut du panier. En devenant le mentor de la candidate du District 12, il se dit alors qu'il pourrait tirer profit de la situation. D'ailleurs la jeune Lucy Gray lui offre vite la possibilité de rendre leur duo remarquable.

On suit ainsi les rouages diaboliques qui s'activent et s'emboîtent dans le cerveau du futur dictateur. Pour l'heure ce n'est sans doute pas un mauvais bougre mais son besoin de dominer vient souvent chatouiller sa corde sensible. Sincère ou pas ? En tout cas, j'ai douté à plusieurs reprises. Vraiment, chapeau Suzanne !!!

Par contre le roman a un problème de rythme : des émois amoureux, des discours philosophiques, des envolées lyriques, des crimes et des rebondissements. Ça s'éparpille. Il aurait mieux valu écrire une suite rien qu'avec la troisième partie par exemple car ça m'a semblé interminable comme histoire !

Mes 4 étoiles sont dédiées à l'atmosphère unique et inoubliable des Hunger Games. 🤘

©2020 Suzanne Collins / Pocket Jeunesse. Univers Poche pour la traduction française (P)2020 Audiolib

C'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce et d'inventivité pour faire gagner sa candidate. Dans l'arène, ce sera un combat à mort. Pour assouvir son ambition, tous les coups sont permis...

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Fête de famille fatale, de Juliette Sachs

Fête de famille fatale

Dans la catégorie Comédie policière, je demande Juliette Sachs avec ce roman dynamique et enthousiasmant. Si vous aimez les héroïnes de Sophie Henrionnet ou Cassandra O'Donnell, vous apprécierez forcément les aventures de Camille Joubert, journaliste et amatrice de scoops, intrépide, curieuse et fonceuse, elle est toujours au cœur de l'action !

En couple avec son patron, Camille est conviée à rencontrer pour la première fois sa belle-famille durant les fêtes de fin d'année. La jeune femme a la boule au ventre, voulant plaire à tout prix, elle manque de confiance en elle et préfère enjoliver son portrait en prétendant jouer au bridge comme personne ou faire un tiramisu à tomber par terrer. Elle va donc se couvrir de ridicule à maintes reprises mais garde la tête haute, surtout en présence de l'ex envahissante de son fiancé.

Malheureusement le réveillon va tourner au vinaigre lors d'une fête au village. Au moment de servir une tournée de champagne, Camille est témoin de la mort d'un homme (qui s'effondre à ses pieds) et se voit accusée de l'avoir empoisonné. Quel cauchemar. Elle a beau jurer son innocence, elle comprend qu'elle doit se débrouiller toute seule et se lance dans sa propre enquête.

On ne fait certes pas grand cas du suspense - le dénouement est prévisible. L'intrigue criminelle vient simplement épicer les péripéties de l'héroïne... toutes plus délirantes et improbables. Autour d'elle, les personnages sont ravagés (palme d'honneur à la mère de Camille) et les situations cocasses s'enchaînent à un rythme effréné. On sent là encore l'influence de la Grande Prêtresse Janet E. ! Gare cependant aux échanges trop familiers, surtout entre Lucie et Camille. Les insultes et les grossièretés n'ont pas lieu d'être. Et encore moins dans une ambiance aussi légère et insouciante...

Sans quoi, le pari est réussi : offrir un pur moment de détente à des lecteurs séduits par l'humeur joyeuse du roman. C'est simple, chaleureux et foncièrement distrayant. Très sympa. ☺

City éditions / 2020

Juliette Sachs - Posts | Facebook

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16/09/20

Du lard ou du cochon (Agatha Raisin enquête #22), de M. C. Beaton

du lard ou du cochonLe succès d'Agatha Raisin ne se dément pas, mais la série s'essouffle. Je ne dis pas le contraire : la lecture reste sympathique malgré une intrigue redondante.

Preuve encore dans ce nouveau tome. Agatha s'ennuie, Agatha cherche des clients pour son agence, Agatha se mêle de la vie de son entourage... Avec elle, un simple barbecue devient le lieu d'un crime. Sa relation avec sa jeune assistante connaît des hauts et des bas. Autre détail : Agatha semble enfin avoir tiré un trait sur les hommes de sa vie. Aucun éparpillement hormonal à l'horizon. Ahem.

Enfin, pour se consoler, Agatha veut dicter les choix amoureux de Toni. Mauvaise pioche. La réaction de celle-ci n'est plus nouvelle non plus : la demoiselle est agacée et menace de démissionner. À ce stade, les personnages sont hélas tous catalogués et enfermés dans leurs rôles en servant les clichés attendus.

C'est un peu lassant car la série tourne en rond et les prochains tomes à paraître ne prévoient vraisemblablement guère de révolution. Autant se résigner : les livres se suivent et se ressemblent mais le rendez-vous demeure incontournable.

Et puis, j'adore toujours autant l'interprétation de Françoise Carrière donc je privilégie le format audio pour être à la page.

Par contre, il ne faudrait pas non plus que AUDIBLE abuse de la tendance actuelle car ses tarifs augmentent : presque 20€ pour ce volume 22, alors que les premiers tomes de la série coûtaient entre 10-12€.
Soyez corrects SVP, merci.

©2020 Albin Michel (P)2020 Audible Studios

Noël a été décevant dans les Cotswold, fief d'Agatha Raisin. Pour réchauffer les cœurs et les estomacs, le petit village de Winter Parva propose une fête avec costumes, danseurs folkloriques et cochon de lait rôti.

Amatrice de barbecue, Agatha Raisin se jette sur l'occasion. Le tournebroche qui grésille a de quoi ravir les foules par cette journée brumeuse ! Mais la fête tourne au cauchemar lorsquon découvre que la bête n'est autre qu'un homme assassiné et embroché. 

 


15/09/20

Opale (Lux #3), de Jennifer L. Armentrout

Opale Lux 3 audible12 heures d'écoute pour suivre la mise en place d'une mission qui occupe beaucoup les esprits et qui finalement se concrétise en 15 minutes... euh ? Oui, c'est trop long. Surtout que le reste du temps, tout n'est que niaiserie.

Et entre nous, la relation entre Daemon et Katy est désespérément mièvre et puérile. Ça ne m'embarque pas du tout dans leur bulle. Quid du garçon au charme ombrageux ? Je le cherche encore.

Bref. Ce troisième tome est d'un ennui. Par contre le dénouement est tellement... tellement... J'avais carrément envie de m'esclaffer et de toper dans la main du chef d'orchestre. Mouahahah ! 😆

©2012 / 2016 Jennifer L. Armentrout / Les éditions J'ai Lu. Traduit de l'anglais par Cécile Tasson

(P)2019 Audible Studios

Résumé (avec spoilers) : Si elle a été sauvée in extremis par les pouvoirs de Daemon, Katy n'est désormais plus tout à fait la même. Et il lui faudra du temps pour apprivoiser sa nouvelle nature.

Néanmoins, la communauté des Luxens a des problèmes plus urgents à régler dans l'immédiat : un deuil qui fait dissension, le retour inattendu de Dawson, et la recherche d'un plan visant à tromper la surveillance de la Défense.

 

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/09/20

The Loop, de Ben Oliver

THE LOOPUn premier tome surprenant et rudement accrocheur !
J'ai tout de suite adhéré au cadre pénitentiaire et à son univers opaque et glaçant. Même le personnage est attachant - Luka, seize ans et incarcéré depuis deux ans au Loop. On apprend doucement à connaître son histoire mais on sait déjà que c'est un grand lecteur et qu'un prisonnier hurle tous les soirs depuis sa cellule pour lui faire la peau.
Le Loop est une prison ultramoderne tenue par une intelligence artificielle (Happy) qui contrôle les détenus d'un simple battement de cils. Tous les jours, Luka se plie à la même routine : repas, exercices physiques, lectures, discours abrutissants et Récolte de son énergie. Son seul salut, c'est d'apercevoir Wren la gardienne qui lui file des bouquins et échange quelques mots pour tromper sa solitude.
Mais la folie rôde dans les couloirs et des rumeurs se propagent. Les dernières convocations aux Reports mettent d'ailleurs la puce à l'oreille (ils doivent servir de cobayes à de nouvelles expériences scientifiques) alors qu'ils en sortent à peine et pressentent que la fin est proche.
La mise en place est alléchante car elle soulève déjà des tas de questions et cultive le flou jusqu'au bout (surtout pour endormir le lecteur). Une très bon point, pour moi. Ça donne envie de connaître la suite et ça ne tombe pas dans la mièvrerie.
Du suspense, de la tension qui gonfle sournoisement et puis boum... l'action vous cueille à chaque coin de page. Vraiment, cette lecture est efficace et prenante !

La Martinière J. (2020) - Traduit par Christophe Rosson

 

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Pêle-mêle Albums : Mini Cowboy - Silex - Elle et moi - Mon île - Les Chiens Pirates : Adieu côtelettes !

Mini cowboy

Mini Cowboy a un souci de taille et peine à gagner le respect de ses pairs... mais il ne s'avoue pas vaincu non plus ! Et croyez-moi, il leur fera bientôt avaler les 10 dollars de récompense promise pour sa capture. Non mais.

Très, très chouette lecture aux illustrations grandioses, colorées et vivifiantes ! J'adore l'ambiance du Far-West et j'ai savouré cette histoire d'un petit bonhomme qui va trouver la combine parfaite pour asseoir sa réputation.

C'est fin, c'est rusé, c'est savoureux. ON ADORE ! ♥

Mini Cowboy, de Daniel Frost

l'école des loisirs, 2020

==========================

 

Silex

Encore une histoire de complexe d'infériorité... injuste et cruelle ! Sauf que les histoires ont de la rouerie sous la plume et projettent des héros astucieux qui feront mordre la poussière aux plus bêtes !

Sur la planète Homo-Dino, Silex est pointé du doigt car il est haut comme trois pommes. Ce n'est pas digne d'un chasseur... se moquent ses camarades. Rouge de colère, Silex décrète qu'il parviendra à ramener au camp trois redoutables bestioles. Tout ça, en moins de sept lunes.

En plus d'une histoire drôle et palpitante, on applaudit l'univers graphique dont les nuances beige & caramel font revivre une époque préhistorique assez débonnaire et impitoyable. Là, sous les traits de Silex, on sent notre sang bouillir dans les veines, notre cœur battre la chamade, on vit pleinement l'aventure & c'est génial ! Je recommande fortement.

Silex, de Stéphane Sénégas

Kaléidoscope, 2020

==========================

 

elle et moi

Petit moment de tendresse avec cette lecture qui reprend les thèmes fétiches de l'auteur : différence, amitié, tolérance...

Un scarabée solitaire rencontre une petite chenille qui se tape l'incruste sur son rocher. Au lieu de s'en offusquer, le scarabée lui offre un bon repas. Et les jours passent, et ils deviennent inséparables.

Aussi, le matin où il réalise la disparition de son amie, notre scarabée ramasse les morceaux de son cœur brisé pour partir à sa recherche. Pensant apercevoir son corsage rouge dans la verdure, il s'envole aussitôt... baluchon sur le dos.

Là aussi, le rendez-vous est pétri de douceur et de poésie... engagez-vous sur son chemin, croisez la route du scarabée et offrez-vous une sage discussion dans un décor raffiné : c'est mignon, un peu cocasse, vous ne regretterez pas le détour !

Elle et moi, de Chris Naylor-Ballesteros

Kaléidoscope, 2020

==========================

MON ÎLE

On ne va pas se mentir : cette couverture est superbe et fait carrément de l'œil pour découvrir le contenu ! Ma foi, le résultat est également à la hauteur des espérances car la lecture est magique !

Une tempête met en péril l'embarcation d'une famille qui trouve refuge sur une île... enfin, c'est ce qu'ils pensent avant de réaliser que celle-ci se met à bouger et les entraîner vers un voyage incroyable, entre rencontres amicales et terribles dangers, eaux tropicales et mers glaciales, suivant au loin la grande migration. L'histoire nous en fait voir de toutes les couleurs et le message est fascinant : curiosité sur le monde qui nous entoure, bienveillance et préservation de notre écosystème, écoute et prévention envers les plus fragiles, main tendue aux démunis, partage des connaissances et promesse de transmettre le message...

En bref, l'aventure est aussi belle qu'instructive... elle invite à rêver et réfléchir. Très belle découverte !

Mon île, de Mark Janssen

kaléidoscope, 2020

==========================

 

Chiens pirates Adieu côtelettes

Si d'aventure vous croisez la route des Chiens Pirates, fuyez ! Ils affirment être « la terreur des cinq océans, la pire canaille ayant jamais navigué » ! Entre nous, ils nous font bien rire.

Nos pirates sont tiraillés par une faim tenace. Ils doivent au plus vite prendre d'assaut le premier navire dans leur lorgnette pour chiper leurs victuailles. Justement, ils tombent sur l'embarcation d'innocentes petites filles. Des proies faciles, tellement naïves. Oh oui... mais voilà, les demoiselles sont redoutables. Angéliques en apparence, mais délicieusement finaudes. Elles vont tenir la dragée haute à nos joyeux lascars et les mener en bateau.

Qu'est-ce que c'est drôle ! L'histoire est croustillante, palpitante et hilarante. Elle est également bien copieuse et peut se lire sur plusieurs soirs pour les enfants. Promis : vous allez frissonnez de plaisir ! C'était tellement drôle. ♥

Les Chiens Pirates : Adieu côtelettes ! de Clémentine Mélois & Rudy Spiessert

l'école des loisirs, 2019

Grande nouvelle : un deuxième tome est disponible avec des Chiens Pirates Prisonniers des Glaces... brrr !

==========================

 

 

10/09/20

Cursed (La rebelle), de Thomas Wheeler & Frank Miller

cursed la rebelleEn comparaison de la série TV sur Netflix (🤮🤮🤮), le livre est tellement meilleur et plutôt habile dans sa revisite des légendes de la Table Ronde.

On y découvre l'histoire de Nimue, qui a longtemps eu conscience de sa différence au sein de son village. C'est après le massacre orchestré par les Paladins Rouges qu'elle embrasse son destin sans faillir : retrouver Merlin et lui confier une épée. Enfin la magie noire qui grouille en elle trouve peu à peu son explication.

Ceci dit, elle réalise également qu'elle dispose de maigres ressources (du temps, du soutien, des explications...). Foin de tout ça. Elle peut ranger sa confiance dans sa poche et oublier Arthur, ce chevalier un brin opportuniste, qui cherche à dérober son cœur pour ses ambitions personnelles.

Le monde est en plein chaos. Celle qu'on surnomme la Sorcière Sang-de-Loup découvre son rôle et ses origines avec une violence qu'elle n'était pas prête à encaisser. Et ainsi file le rythme du roman - intense et poignant, brouillon et saccadé.

Si vous connaissez déjà la série TV, cette lecture aura le goût de réchauffé. L'adaptation est très fidèle et donne des images à un imaginaire bouillonnant. Pour moi, la distribution des acteurs est catastrophique et la mise en scène sonne parfois cacophonique. Les épisodes m'ont semblé trop longs. J'ai finalement préféré plonger dans le livre même si l'univers graphique n'apporte pas grand-chose. 

Au final, je suis à deux doigts de penser que le buzz a été surestimé car cette découverte n'est pas aussi explosive que prévue. C'est toujours fascinant de lire une nouvelle version des légendes arthuriennes. Ici, il s'agit bien d'une évocation de la Dame du lac. Mais le résultat est bancal, parfois inégal. (Katherine Langford n'est vraiment pas l'incarnation idéale du personnage... quelle déception.)

Gallimard jeunesse, 2019 - Traduit par Nathalie Peronny

L'art mythique du grand Franck Miller et la plume acérée de Thomas Wheeler.

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/09/20

Hippocampus, tome 1 : Le laboratoire secret, de Bertrand Puard

Hippocampus tome 1 Le laboratoire secret

Cette lecture qui commence par un accident de voiture nous entraîne rapidement dans un redoutable casse-tête.

Confrontée à la mystérieuse disparition de son père, Ada doit brusquement prendre en charge sa clinique privée (qui traite des cas les plus rares en matière de neurologie) mais découvre surtout l'existence d'un laboratoire secret au sein duquel l'éminent professeur passait de longues, longues heures.

Car les agissements de Jules Varole vont s'avérer beaucoup plus louches lorsque sa fille comprend qu'il exerçait certaines expériences en trafiquant la mémoire de trois patients. Mais pourquoi un auteur de romans policiers, un commissaire à la retraite et une ingénieure des ponts et chaussées ?

Quel rapport avec la mort de sa mère ? Et quelles autres magouilles se trament au cœur même de l'Hippocampus ?

La mise en place peut sembler longue et le rythme bancal (le roman est très court aussi) mais on mord finalement à l'hameçon en suivant cette enquête à la tournure démentielle. Une fois qu'on a pris place à bord, c'est carrément exaltant et on n'en perd pas une miette. Vivement la suite annoncée pour le mois d'octobre...

Seuil jeunesse, 2020

illustration de couverture : Anna Maria Riccobono

 

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,