19/09/17

Quand le destin s'emmêle, d'Anna Jansson

QUAND LE DESTIN S’EMMÊLEAngelika n'est pas seulement coiffeuse, à Visby, petite ville pittoresque de l'île de Gotland. Elle se sert aussi de son salon pour sonder sa clientèle et composer des couples potentiels en provoquant des rencontres. 
Veuve depuis plusieurs années, Angelika compense son vide affectif par la réalisation du bonheur des autres. Et cela lui réussit bien ! Avec son jeune assistant Ricky, elle ne chôme pas pour recruter des âmes esseulées, en quête d'amour etc., et oublie de penser à son bien-être personnel.
C'est en croisant un individu, déguisé sous le profil d'Arsène Lupin, que son cœur va faire boum. Ce bel inconnu lui fait tourner les sens et l'entraîne dans un périple nocturne complètement abracadabrant. Seulement, quelques jours plus tard, c'est la douche froide. Ce gentleman-cambrioleur n'aurait-il pas abusé de son charme pour usurper son titre de propriété ? Car en rentrant chez elle, Angelika surprend avec horreur un inconnu dans son lit. Ce même loustic prétend être le nouveau propriétaire de sa maison !
Un vent de panique souffle sur la paisible communauté de Visby et frappe de plein fouet notre entremetteuse qui ne sait plus à quel saint se vouer. S'ensuit une course folle pour retrouver le bellâtre masqué, tout en maintenant le statu quo dans son salon. Le quotidien d'Angelika se résume à courir après les clients, sauver sa maison, rembourser son crédit auprès de ses sœurs et venger l'honneur de toutes les victimes d'une escroquerie à la chaîne !

Ce rendez-vous ne manque ni de pep's, ni de légèreté, pour qui attend une histoire guillerette et distrayante à souhait. J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale, les personnages fantasques, la bonne humeur contagieuse, le tourbillon émotionnel et les petits arrangements faciles, pas forcément prévisibles, avec la vérité. Même le dénouement est bluffant, malgré quelques longueurs pour y parvenir, j'ai au final été grisée par cette invitation généreuse, pleine de fraîcheur et d'allégresse, qui permet de passer un vrai bon moment.
Encore une découverte éclatante au cœur de mon été - une lecture parfaite pour se changer les idées. ☺

POCKET - 2017

Traduit du suédois par Anne Karila

 

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Les Jonquilles de Green Park, de Jérôme Attal

LES JONQUILLES DE GREEN PARKQuel joli roman sur l'enfance - pourtant mise à mal par la violence du Blitz qui chamboule le quotidien des londoniens en cette année 1940 - roman qui parvient à s'extirper du chaos pour nous plonger dans la vie turbulente et facétieuse de la famille Bratford !
L'histoire s'attache avant tout au jeune Tommy, 13 ans. Un chic môme amateur de comics et de Mila Jacobson, la fille la plus formidable de Londres. On suit donc ses folles escapades en ville, souvent avec son pote Oscar, qui vient de Pologne et dont le père a rejoint la Royal Air Force. Tous deux s'échappent de la réalité avec leurs jeux et leurs lectures, craignent un prochain exil à la campagne mais ne s'étonnent plus d'interrompre leur réveillon de Noël pour se planquer dans une cave en écoutant la nouvelle radio de son père. Dans la famille Bratford, on compte aussi un joli panel de personnalités excentriques et attachantes - il y a d'abord le père, qui passe son temps à inventer des choses farfelues, comme un tatou de la taille d'un brontosaure, censé protéger la population des bombardements, son épouse s'en va pédaler en chantant jusqu'à son usine d'ampoules électriques, et Jenny, leur fille de seize ans, est en quête du grand amour, à défaut de rencontrer Clark Gable.
Ce portrait de doux-dingues est coloré, charmant, joyeux et insolite, ce qui rend la lecture radieuse et espiègle. Mais sous l'humour, l'insouciance et la légèreté, on ne traite pas moins des heures sombres de cette guerre effroyable, qui éprouve les familles dans un contexte de sursis. J'ai été séduite par la plume de Jérôme Attal, par son exercice à jongler entre le rire et les larmes, par son hommage voilé à la désinvolture des jeunes années, par sa poésie à chasser le gris des bombes en évoquant les jonquilles de Green Park.
En bref, c'est un roman lumineux, très touchant. Une très belle découverte, lue dans le courant de mon été... d'où mes souvenirs un peu vagues, si ce n'est d'avoir aimé fort, fort, fort. ♥

POCKET, 2017 

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

En poche ! Au-dessus de tout soupçon, de Declan Hughes

AU-DESSUS DE TOUT SOUPÇONDanny et Claire Brogan vivent avec leurs deux filles dans une belle propriété du Wisconsin. Ils y mènent une existence douce et heureuse, selon toutes les apparences. Mais au retour d'un weekend à Chicago - pour y retrouver son amant - Claire tombe des nues en découvrant une maison vide, sans nulle trace de son mari ni de ses enfants, et hurle d'effroi en tombant sur le cadavre de son chien. Lorsque les enquêteurs interviennent, ils trouvent à leur tour le corps d'un ami d'enfance de Danny.
Coup de projecteur sur le passé - à l'âge de onze ans, Danny et trois copains ont incendié une maison avec ses occupants à l'intérieur. Un geste accidentel et malheureux. Et une tragédie qui vient se télescoper sur la famille Brogan, trente ans après. 

Au départ, le roman surprend par son style narratif tarabiscoté - humour grinçant, tendance à blablater droit devant, mode sarcastique dérangeant. Cela a rendu mon début de lecture difficile et peu engageant. J'ai finalement passé outre pour connaître le dénouement de l'intrigue, alléchée par une entame franchement très bonne - imaginez une soirée de barbecue assez flippante, des personnages douteux, des secrets longtemps enfouis et une vengeance concoctée dans les règles de l'art. Du suspense, du flou, des meurtres sanguinaires, une jouissance déplacée à tout nous raconter... Un roman surprenant et inclassable, qui se lit avec une curiosité aiguisée. 

Traduit par Cécile Leclère (All The Things You Are)

POCKET 2017

Posté par clarabel76 à 08:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18/09/17

Nightfall, de Jake Halpern & Peter Kujawinski

NIGHTFALLAprès quatorze années de Jour, l'île de Bliss se prépare à plonger dans quatorze années d'une Nuit secrète et impénétrable. En effet, toute la population doit évacuer les lieux à bord de navires, après avoir procédé à un rituel rigoureux au moment de tout quitter. Chaque famille doit nettoyer à fond leur maison, rendre aux logis une “propreté immaculée”, positionner les meubles exactement comme à leur arrivée, soigner les moindres détails, et ne jamais poser de questions.
Pour Marine, son frère Kana et leur meilleur ami Liam, la situation inspire de l'inconfort et du doute, même s'ils s'appliquent à suivre strictement les consignes. Quelques semaines plus tôt, ils ont osé s'aventurer dans les bois et emprunter un sentier interdit. Ils sont rentrés bredouilles, et fâchés. Marine a égaré un précieux collier sur place et accuse Liam de négligence. Même Kana s'en mêle, supportant de moins en moins le rapprochement entre sa sœur et son pote.
Et bim, le jour du départ, Liam manque à l'appel. Kana et Marine estiment avoir suffisamment de temps pour le retrouver... Toutefois, les embarcations ne vont pas s'éterniser et charger tout le monde dans un chaos indescriptible. Effarés, Marine, Liam et Kana vont alors percer le mystère de Bliss et le regretter amèrement.

Le point fort du livre ? Son ambiance. Je le dis tout de suite, c'est super flippant. Les auteurs sont parvenus à dépeindre un décor sombre et inquiétant, d'où l'on perçoit l'angoisse des personnages perdus dans ce labyrinthe cauchemardesque. La tension dramatique est palpable. On avance à pas feutrés, on a le trouillomètre dans le rouge écarlate, on n'en mène pas large et on attend de découvrir ce que cache l'île de Bliss après la tombée du Jour. Verdict, c'est pas beau ! Voire, carrément terrifiant.
Certes, j'aurais sans doute espéré que l'histoire aille encore plus loin et bouscule les personnages, mais public jeunesse oblige, on reste dans une esquisse de thriller - néanmoins efficace - et on se contente de dessiner les contours. L'aperçu est bon, mais frustrant. J'attendais davantage, esprit sadique que je suis. Malgré tout, j'imaginais sincèrement que ce roman pouvait se suffire à lui-même, et puis j'ai découvert que Peter Kujawinski prévoyait d'autres livres inspirés de l'univers de Bliss, avec notamment les Fourreurs ou les Territoires Désertiques en figures de proue.
En attendant, cette lecture se découvre les soirs d'automne, par temps pluvieux, histoire de justifier les frissons qu'elle inspire ! Bonne chasse. ☺

PKJ - 2017

TRAD. Hélène Zilberait

Chicago commercial photographers

Posté par clarabel76 à 18:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

It Girl #2: Pas facile d'être une It Girl, de Katy Birchall

IT GIRLLe roman de Katy Birchall - IT GIRL - avait été mon péché mignon au moment de sa découverte, l'an dernier. J'avais adoré le personnage d'Anna, une adolescente commune et maladroite, brutalement propulsée sur le devant de la scène parce que son père fréquente une actrice à la mode.
Depuis, notre demoiselle apprend à gérer cette soudaine popularité tout en menant une vie de lycéenne empotée, d'où les vidéos la surprenant dans des situations embarrassantes et qui viennent polluer les réseaux sociaux. Qu'à cela ne tienne, Anna garde la tête haute et assume d'être un boulet. Tant que son ami Connor, qu'elle aime secrètement, continue de cerner son potentiel d'héroïne, tout roule !
Et puis, bim ! Un article vient gratouiller sa confiance en elle en déplorant le vide existentiel des fameuses “it girls” et leur incommensurable superficialité. Déjà dans le creux de la vague, car elle a le sentiment que Connor s'éloigne d'elle, Anna décide de passer à l'action et brigue le poste de capitaine sportif dans une compétition de son école. 
Pour une fille godiche et nulle en sports, l'enjeu s'annonce spectaculaire ! Mais Anna se lance dans la bataille, non seulement pour prouver à tous qu'elle n'est pas qu'une nigaude à la motricité douteuse, mais également pour attirer l'attention de Connor et récolter son premier baiser.

Youhou. Ce roman affiche crânement ses couleurs - il est drôle, savoureux, décalé, avec une héroïne extra, pleine d'autodérision, entourée d'amis et d'une famille aussi hilarants qu'elle. On assiste notamment aux préparatifs du mariage de son père et de sa dulcinée, la célèbre actrice, sauf que celle-ci s'emballe dans des délires et des projets qui mettent les nerfs de son entourage à rudes épreuves. 
On suit donc cette joyeuse frénésie à travers les échanges de mails, ou en lisant les messages de Jess, sa copine délurée et extravagante, qui pousse souvent Anna à franchir la ligne jaune. Comment ne pas ricaner en avançant dans l'histoire parsemée de petits cailloux aussi biscornus ?
Si vous êtes en quête d'une lecture distrayante et décomplexée, tentez la série IT GIRL et son humour british salvateur ! ♥

PKJ, 2017 - Trad. Juliette Lê

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Princesse Henriette #1: Hamster au bois mordant, de Ursula Vernon

PRINCESSE HENRIETTE HAMSTER AU BOIS MORDANTHenriette de La Grignote est une princesse hamster audacieuse et anticonformiste - elle refuse d'afficher un air mélancolique en végétant entre les murs du château de ses parents. Ce qu'elle désire, c'est vivre une aventure, avec de l'action, du danger, un vrai sens à sa vie. En apprenant qu'une malédiction pèse sur ses épaules, Henriette joue son va-tout et profite de son sursis pour assouvir pleinement sa passion. De la baston, encore et toujours, et une solide réputation de princesse cinglée à la clef !
Car le jour de ses douze ans, Henriette va se piquer le doigt à une roue pour hamster et sombrer dans un sommeil éternel. La bonne blague. Notre princesse intrépide choisit d'affronter son destin et va résister à la méchante fée Ratcabosse. Chemin faisant, tout son univers est sens dessus dessous et notre tête couronnée doit voler à travers le royaume pour dénicher un prince digne de ce nom et rompre la fatalité. 

Ne vous attardez pas au titre, à la couverture rose pétante, aux liserés argentés, au hamster ou à la princesse, car c'est loin, très loin des expectatives ! Ici, point d'héroïne nunuche ou d'histoire prout-prout. La princesse en chef est une rebelle dans l'âme, qui chevauche les plaines et les vallées à dos de caille de course, qui montre une véritable adresse avec son épée (mieux qu'avec une aiguille à coudre), et qui ne fait pas la fine bouche pour zigouiller les monstres répugnants. Princesse Henriette, elle, prend son pied à vivre au péril de sa vie. Et on applaudit.
On la suit donc dans sa folle quête du prince charmant, en savourant sa fougue, son entrain, son énergie etc., et on tombe sur Wilbur, qui est tout le contraire de notre vaillante héroïne. Leur duo est cocasse et donne encore à lire une histoire pétillante et pleine d'humour.
Avis aux lecteurs qui fuient la guimauve, cette série est assez désopilante dans son genre ! À partir de 8 ans.

MILAN - 2017

Série : PRINCESSE HENRIETTE

Tome 2 déjà disponible : PRINCESSE HENRIETTE : LE BAL DES DOUZE SOURIS

Couverture de « Le bal des douze souris »

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Apolline et le renard mauve, de Chris Riddell

apolline et le renard mauvePour cette quatrième aventure, la jeune et jolie Apolline décide d'organiser une petite fête, chez elle, dans l'appartement 243 de la tour P.W Huffledinck, autrement dit le Poivrier. Avec son inséparable monsieur Munroe, elle dresse une petite liste des derniers détails à convenir : les invités, le repas, le ménage... Et sans plus tarder, nos deux amis se mettent en l'ouvrage et procèdent à un grand dépoussiérage dans les placards qui débordent.
C'est donc en se rendant aux poubelles - pour se débarrasser des dernières babioles collectées à travers le monde par ses parents - que la fillette fait une étrange rencontre. En effet, un renard au pelage mauve l'invite à visiter son humble demeure, la poubelle 34, et lui explique, face à son étonnement, qu'il existe un grand nombre d'animaux vivant dans la Grande Ville sans que personne ne les remarque jamais. Pour preuve, il l'invite à un safari urbain et lui donne rendez-vous, le lendemain soir à minuit...

Très belle lecture que voilà ! Chris Riddell nous régale avec cette promenade poétique et débordante d'imagination dans son univers atypique - et attachant - de la jeune Apolline. Au programme : des rencontres, des découvertes, des histoires palpitantes, de la tendresse, de l'humour, des détails cocasses, de la fantaisie, et j'en passe, tout ça dans un écrin sur-mesure (couverture cartonnée, illustrations pointilleuses et raffinées).
En bref, on n'en perd pas une miette et on fait rouler les yeux sur toutes les pages du livre. Sans jamais perdre le sourire. Un pur moment de délectation, pour une série à adopter d'urgence. ♥

éditions Milan, 2017 - Trad. Amélie Sarn 

ottoline-and-the-purple-fox-best-childrens-booka

 

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15/09/17

La famille Royale #3: SOS sur île déserte, de Christophe Mauri

La famille royale SOS sur ile deserte

Repoussant l'idée d'assister à l'anniversaire des insupportables Georgettes, Alice et Louis-Junior trompent la vigilance de leurs parents et prennent la fuite à bord de l'hélico royal. Ils kidnappent au passage leurs trois copains, Corentin, Célestin et Colin, puis filent vers l'horizon en mettant le cap vers une île déserte.
Les enfants ont toujours rêvé de vivre une Robinsonnade et s'en donnent à cœur joie - d'abord, ils construisent un camp fortifié, font des concours de plongeon, ramassent des noix de coco, se gavent de petits fours et de jus de fruits (trouvés dans une glacière) et pestent de ne pas avoir de télé. C'est qu'à la longue, les enfants s'ennuient un peu !
Et bim, le soir tombant, les aventuriers aperçoivent au loin une lueur dans les vagues. Ils embarquent dans l'hélico, en s'armant de noix de coco. Sait-on jamais... Ce sont peut-être de dangereux pirates ! Et bam, surprise pour nos jeunes héros. UN HOMME À LA MER. Plus précisément, un homme AVEC UN PACHYDERME ! On croit rêver.

Qu'est-ce que ça donne la pêche ! Voilà une lecture farfelue que l'on parcourt avec le sourire aux lèvres, tant l'énergie des personnages nous éclabousse et nous imprègne. Cette série de Christophe Mauri propose de mettre en scène une famille royale, assez peu conventionnelle, dans des situations rigolotes et improbables. Après les vacances à la mer ou les Jeux Olympiques pour têtes couronnées, on bazarde tout pour un retour à la vie sauvage, façon Robinson Crusoé, moyennant quelques entorses au confort rudimentaire. C'est super drôle, plein d'énergie, débordant de joie et d'imagination. Pour jeunes lecteurs, dès 7 ans. Je recommande ☺

GALLIMARD JEUNESSE - 2017

Illustrations d'Aurore Damant

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Anita mène l'enquête #2: Une lumière très étrange, de Norma Huidobro

ANITA MÈNE L'ENQUÊTE UNE LUMIÈRE TRÈS ÉTRANGEUn soir d'été, alors qu'elle rentre du restaurant avec sa grand-mère, Anita surprend une lumière étrange depuis la fenêtre d'une maison voisine. Puis plus rien. Seul le bruit d'une voiture qui démarre et part en trombe vient troubler la quiétude du quartier. Fatiguée, sa grand-mère lui recommande de se coucher sans plus tarder. Mais dès le lendemain, Anita se confie à son meilleur ami Matías, également son fidèle acolyte en matière d'enquêtes à résoudre (Anita est fan de Hercule Poirot et de Sherlock Holmes).

On ne fait plus les présentations de notre tandem, ou reportez-vous au précédent ouvrage, cf. Le parapluie à fleurs, pour goûter aux plaisirs d'une vie de quartier populaire, avec ses petits commerces, ses potins et ses secrets. Notre jeune héroïne savoure cette ambiance et s'y sent comme un poisson dans l'eau... Certes, elle rouspète souvent d'être coincée au salon de coiffure de sa grand-mère à servir du maté à la clientèle, sauf que cela s'avère également pratique pour glaner des informations et obtenir des indices.

J'ai été agréablement surprise par le suspense glissé entre les lignes, et par l'intrigue finement composée. Ma curiosité a été immédiatement titillée. C'est simple, on se prend au jeu et on élabore des théories sur ce rituel de la lumière et sur l'énigme du parfum lilas d'orient qui embaume le linge de toutes les ménagères. On peut penser ce qu'on veut, mais c'est conduit avec beaucoup de dextérité. Pas si naïf que cela, finalement ! Anita et Matías nous entraînent à leur suite et font de nous ce qu'ils veulent. C'est du tout-cuit. Ne manque plus que le choripain pour aider les petites cellules grises à s'activer, et hop. 

Une série de plus en plus réjouissante, qui nous installe en Argentine, au cœur d'un quartier chaleureux, où il fait bon croiser les figures familières et courir en douce après les mystères ! Très, très sympa.

Neuf de l'Ecole des Loisirs, 2017

Illustrations de Charline Collette / Traduction de Myriam Amfreville

 

♣♣♣♣♣♣

 

L'ÉCOLE DE MA VIE, de MARIE DESPLECHIN / Illustré par Glen Chaperon

 

l'école de ma vieEnfin les vacances d'été ! Pour Fanta, l'année scolaire n'en finissait plus de finir. Adieu le CP, place à l'aventure ! La fillette se rend, pour la première fois, en train à la campagne. Et quelle belle vie ! Tout est plus calme, la nature recèle des trésors insoupçonnés, on oublie les livres, les cahiers, les lectures du soir... On verra plus tard.

Mais les jours passent, et Fanta est à court d'excuses pour s'entraîner à la lecture à voix haute. C'est comme pour la piscine, quand l'amie de sa maman découvre qu'elle ne sait pas nager. Fanta n'est plus à un secret près !

Un petit roman sur la dyslexie et le casse-tête des enfants face à un texte où toutes les lettres se mélangent. Évidemment l'histoire montre qu'il ne faut pas dramatiser, être ou ne pas être intelligent, là n'est pas la question. C'est comme pour la nage, tout s'apprend. Et Fanta peut continuer de croire dans les étoiles en chuchotant des vœux. C'est tout plein de tendresse et d'espoir là-dedans ! 

Présentation en vidéo : YouTube.com


 

14/09/17

[Pêle-Mêle] L'histoire de Diva et Filou - Cucu la praline à Paris - Mon frère est un super-héros

L'histoire de Diva et FilouDiva est un petit chien blanc, coquet et timoré, qui n'a jamais franchi les limites du 11 avenue Le Play. Diva aime son confort, tenir l'inconnu à distance, aboyer et partir en courant. Un jour, elle rencontre Filou, un chat errant, qui adore flâner dans les rues de Paris et raconter ses nombreuses péripéties à ce petit chien pantouflard. Et s'ils partaient ensembler explorer le coin de la rue ? Quelle vaillante idée, pour Diva c'est le début d'une aventure excitante ! En échange, elle aussi fera connaître à Filou son cocon douillet et lui ôter sa vieille peur des balais...

C'est peut-être une banale histoire d'amitié entre deux êtres que tout sépare, etc. Mais tout est formidable et enchanteur dans cette lecture ! On y trouve des illustrations pleines d'élégance, une vision très romanesque de Paris, on se croirait dans une carte postale, ou dans un dessin animé comme Belle et le Clochard. Et on n'oublie pas le fameux message d'ouverture, de découverte et de partage. Toujours important. En bref, c'est un petit bouquin savoureux et joliment mis en scène, où règne une ambiance “hors du temps”, imprégnée de tendresse et de sincérité. C'est adorable.

L'HISTOIRE DE DIVA ET FILOU, de MO WILLEMS & illustré par TONY DITERLIZZI

Collection: Folio Cadet - N°645 (2016)

Traduit par Faustina Fiore

 

Cucu la praline à ParisDans ce nouvel opus de la série Cucu la Praline, on retrouve Angèle Chambar en plein coup de foudre face à une boutique de mode ! Et pour obtenir son précieux trio de couleur fuchsia, avec des motifs de citrons, notre demoiselle décide d'amadouer sa chère grand-mère en lui montrant ses fabuleux ridipulls tricotés pour ses affreux frangins. Cependant, Mamie Chambar est méconnaissable, coiffée, apprêtée, maquillée, et pas de temps à perdre pour ses petits-enfants. Rholala, rien ne va plus ! D'ailleurs, Angèle chamboule l'équilibre des planètes en s'alliant avec ses insupportables frères. Mais que cache leur grand-mère ?

Ce mystère résolu, la guerre fratricide reprend de plus belle. La classe de JM a gagné un voyage à Paris, heureusement Angèle décrochera à temps son ticket pour être de la partie et roucouler joyeusement avec son Kevinounet chéri. C'est parti pour un tuk-tuk tour dans la ville romantique ! Et pour finir, Cucu la praline se découvre une jumelle cosmique, en la personne de Chloé Cœurjoli, sa meilleure amie. Celle-ci se plaint d'être fille unique, mais elle ne soupçonne pas sa chance, soupire Angèle.

La scène où elles vont se peinturlurer comme des “femmes” est hilarante ! Bravo Ronan Badel d'apporter cette touche d'humour à un texte déjà pétri de bonne humeur. La série Cucu la Praline est un vrai succès auprès des plus jeunes (dès 7-8 ans) qui se régalent à la lecture des douces complaintes d'une fillette coincée dans sa famille où ses deux grands frères lui font vivre les pires misères. C'est cocasse, drôle et pétillant. On ne s'en lasse pas ! ☺

CUCU LA PRALINE À PARIS, de FANNY JOLY & illustré par RONAN BADEL

Folio Cadet - N°652  (2017)

 

Mon frère est un super-hérosLuke Parker a onze ans et vit dans la banlieue de Londres. C'est un passionné de comics et de super-héros. A contrario de Zack, son frère, qui a toujours le nez plongé... dans ses livres de maths. Lui, les histoires de super-héros, ça ne le passionne pas du tout. 
Un soir, pourtant, alors qu'ils étaient tous deux perchés dans leur cabane en bois, Luke a une envie pressante et se rue aux toilettes pour se soulager... sauf que, pendant ce temps-là, Zorbon le Décideur, un voyageur interdimensionnel, est descendu de son vaisseau pour annoncer à Zack qu'il avait été choisi pour sauver l'univers et qu'il détenait maintenant de nouveaux pouvoirs. o_O 

Quelle aventure ! Le plus drôle, dans tout ça, outre l'imagination débordante et les savoureuses références à l'univers des super-héros et de la culture geek, c'est la narration faite par le jeune Luke Parker, le cadet, frustré à vie. Celui qui a le sentiment d'être passé à côté de sa destinée.
Il nous raconte donc cette incroyable histoire avec autant d'ironie, d'incrédulité, de jalousie et d'admiration à la fois. Pour compenser, il va coacher son frangin, devenu Star Mec, avec son pull à capuche.
Propulsé nouvelle coqueluche des habitants, il fait la une des journaux grâce à ses exploits en ville, tandis que Luke veille scrupuleusement sur son anonymat. Car la redoutable Lara Lee est prête à tout pour décrocher un scoop pour la feuille de chou de leur école. Luke devra déployer autant d'énergie à lui mettre des bâtons dans les roues que de superviser son grand frère, un apprenti super-héros pas toujours au point. 

La lecture est époustouflante d'inventivité, de drôlerie et de rebondissements. On sent que David Solomons a pris un plaisir fou à concocter cette histoire et son enthousiasme est parfaitement communicatif. Une excellente entrée en matière, à poursuivre avec Ma prof de gym est une alien.

MON FRERE EST UN UN SUPER-HEROS, de DAVID SOLOMONS

Collection: Folio Junior - N°1795 (2017)

Ilustration de couverture : Laura Ellen Anderson - Trad. Karine Chaunac