04/11/14

Hunger Games III - La Révolte, de Suzanne Collins

Un dernier tome époustouflant !

Hunger Games III - La Révolte

** SpOiLeRs ! **

Après avoir été sauvée in extremis de l'arène, à l'issue des Jeux d'Expiation, Katniss se réveille dans un District 13 ressuscité de ses cendres : les rebelles s'acharnent en effet depuis des années à bâtir une résistance dans des galeries souterraines et envisagent désormais d'instrumentaliser l'héroïne des Jeux pour combattre le régime du Président Snow. Or, Katniss n'a pas choisi cette nouvelle position et se préoccupe davantage du sort de Peeta, disparu entre les griffes du Capitole.

Notre rescapée n'aura pourtant pas le temps de tergiverser, tout de suite elle est mise en scène : c'est le Geai Moqueur, l'incarnation du soulèvement. Elle seule peut mobiliser les foules, toucher le peuple, inciter à prendre les armes, se rebeller contre le pouvoir en place. Katniss agit comme une marionnette, jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus et saisisse toute l'ampleur du kidnapping de Peeta.

Et là, notre héroïne est à ramasser à la petite cuillère. (Oui, elle est lente à la détente. Ce n'est pas nouveau, je l'avais déjà remarqué auparavant. Katniss est centrée sur sa petite personne et sur des considérations, parfois, puériles et assommantes. Gale ou Peeta ? Peeta ou Gale ?) Et pourtant, non cette série n'est pas fleur bleue. Replaçons le contexte : oppression, contestation, révolte. Et qu'obtient-on au bout ? Perte et fracas, car on ne gagne jamais rien sans douleur.

Suzanne Collins ne verse pas dans la facilité et livre un dénouement bouleversant, sans demi-mesure. Toutes nos illusions s'effondrent les unes après les autres, on sort de là le moral dans les chaussettes, mais c'est absolument sans regret. Et c'est sur un ton dur et âpre que la sentence tombe : Hunger Games se range parmi les lectures / séries qui cognent dur et fort, qui s'inscrivent dans la durée, qui font réfléchir et s'analysent dans les moindres détails. Chaque nouvelle lecture apporte sa petite lumière, son éclairage supplémentaire. Et ça me plaît, terriblement... 

Très bonne interprétation de Kelly Marot, la voix française qui double Jennifer Lawrence dans les films au cinéma.

Audiolib, octobre 2014 ♦ texte intégral lu par Kelly Marot (durée d'écoute : 12h 16) ♦ traduit par Guillaume Fournier pour les éditions Pocket jeunesse

« J'ai eu cette idée de livre en regardant notre livre familial sur les plantes. Un ouvrage dans lequel consigner tout ce qu'on ne peut pas confier aveuglément à la mémoire. (...) Lady en train de lécher la joue de Prim. Le rire de mon père. Le père de Peeta avec ses cookies. La couleur des yeux de Finnick. Ce que Cinna parvenait à sortir d'un simple rouleau de soie. Boggs reprogrammant l'holo pour moi. Rue dressée sur ses orteils, les bras légèrement écartés, comme un oiseau sur le point de s'envoler. Et ainsi de suite. On colle les pages à l'eau salée et on se promet de mener une belle vie afin que leurs morts ne soient pas inutiles. »

heart red

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


25/09/14

Hunger Games II - L'Embrasement, de Suzanne Collins

La suite, toujours aussi choquante et bouleversante ! 

Hunger Games II

Katniss a survécu aux Jeux mais doit affronter la colère du Capitole. La riposte, forcément, sera brutale, violente et sans pitié. En cause, la rescapée du District 12 a allumé la flamme de l'espoir. Celui d'un monde nouveau, libéré de ses chaînes. Katniss a cependant mis le feu aux poudres, sans intention de nuire au pouvoir en place. C'est trop tard pour s'en défendre. Désormais non seulement sa vie ne tient plus qu'à un fil, mais ses proches aussi sont menacés - le président Snow lui en a fait la promesse.

J'avais oublié à quel point ce livre était prenant et capable de vous mettre la tête à l'envers. Il est en effet très difficile de résister à la tension dramatique et l'impact émotionnel qui règnent tout du long. La mise en place est assez lente, alourdie par les interrogations de l'héroïne (Katniss ne brille pas par son discernement, hélas !!), ses atermoiements amoureux tellement puérils et secondaires, au vu de la colère en marche. Les peuples se rebiffent, le mécontentement gronde mais elle ne capte rien. C'est sa façon d'être, se barricader derrière une façade d'indifférence, afin de se préserver pour ne pas souffrir etc. Katniss ignore encore qu'elle est devenue un Symbole pour toute une nation... Bref, les enjeux politiques prennent ici une forme plus conséquente, même s'ils sont élaborés de manière plus pernicieuse et intestine.

C'est terriblement excitant, un peu rageant, mais palpitant. Dès l'annonce des prochains Jeux d'expiation (aux règles tordues), l'histoire s'emballe et les émotions sont fortes, ça vous noue l'estomac, vous colle une boule dans la gorge, vous prend aux tripes... dès lors, on retient son souffle jusqu'au point final. Re-dou-ta-ble. Carrément. L'immersion est totale, encore une fois j'étais à fond dans l'histoire. J'ai tout vécu, sans retenue. J'en suis sortie k-o. C'est fort, puissant et bouleversant. Mais tellement bon.

Bravo à Kelly Marot, la voix française de Jennifer Lawrence dans les films, de savoir entretenir le mythe et de participer à sa façon au phénomène de cette saga. L'une des meilleures sur le marché, n'hésitez pas !!

Audiolib, septembre 2014 ♦ texte intégral lu par Kelly Marot (durée d'écoute : 12h 02) ♦ traduit par Guillaume Fournier pour les éditions Pocket jeunesse

Le 3ème volet sort en Audiolib à la mi-Octobre !  

24/07/14

Hunger Games, de Suzanne Collins

Hunger Games

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette mise en scène sinistre. Pour gagner : survivre dans l'arène en éliminant sans scrupule ses adversaires. Katniss Everdeen, qui vit dans le District 12 (le plus pauvre), a conscience du danger lorsqu'elle se porte volontaire. Mais elle n'a plus le choix, puisque c'est le nom de sa sœur, Primrose, qui a été désigné. 
Commence alors une lente et très glaçante dégringolade dans l'horreur, que l'on ressent via le ton de la voix de Kelly Marot (également l'actrice qui double Jennifer Lawrence dans le film). C'est sobre, assez morne, limite déprimant. Au départ, j'avoue, cela a failli me déplaire. Car Katniss est une héroïne animée par la rage, la colère et la frustration. Je m'étais donc préparée à une lecture plus pêchue. Une conduite dynamique et passionnée.
Finalement, c'est assez différent... sans toutefois être décevant. Car le rythme a suivi, l'ensemble a fait corps, entre l'intrigue haletante et les personnages dévastés, le ton apparaît alors assuré, farouche et inflexible. J'ai très vite été dans mon élément ! Certes, ce n'était plus une découverte (lu le roman à sa sortie, vu le film, etc.)... Le plaisir de la découverte est ravalé, mais la sensation de satisfaction intacte. Cela reste une plongée époustouflante pour une relecture toujours aussi palpitante !
Cette fois, place aux émotions et aux introspections (Katniss qui se défend d'être une héroïne, au sens de rébellion encore en gestation, le poids de la culpabilité d'avoir à éliminer ses concurrents, sa nature froide et sans cœur enfin fragilisée par sa rencontre avec Peeta...). Ce n'était plus la fringale insatiable et vorace, mais c'était autrement, un beau et doux sentiment qui rend cette lecture vraiment à part !

Audiolib, juin 2014 ♦ texte intégral lu par Kelly Marot (durée d'écoute : 11h 40) ♦ traduit par Guillaume Fournier pour les éditions Pocket jeunesse

Les deux prochains volets sortiront à l'automne !   

Posté par clarabel76 à 08:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14/11/11

The Hunger Games HD Theatrical Trailer

Posté par clarabel76 à 17:00:51 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

03/05/11

Réel ou pas réel ?

(...) Rien n'indique que l'amour, l'attirance ou même la compatibilité de caractère pèseront dans ma décision. J'examinerai simplement ce que chacun de mes compagnons potentiels aura à m'offrir. Comme si, au bout du compte, tout se ramenait à la question de savoir qui du boulanger ou du chasseur saura me garantir la plus grande longévité. C'est horrible à dire de la part de Gale, et horrible à laisser dire de la part de Peeta. Surtout quand on sait que la moindre de mes émotions a aussitôt été récupérée et exploitée par le Capitole comme par les rebelles. Si je devais trancher maintenant, le choix serait simple. Je survivrais très bien sans aucun des deux.

IMG_3843

Vous ne serez jamais assez préparés pour encaisser le choc de cette lecture : troisième et dernier tome de la série Hunger Games, La Révolte surpasse les attentes les plus folles et Suzanne Collins n'hésite pas à nous servir un roman sans concession. C'est dur, douloureux, déprimant, violent, révoltant et plus encore. L'émotion est présente à chaque page car enfin la rébellion est en place. Katniss, l'héroïne, devenue le symbole du peuple oppressé, n'est pourtant plus que l'ombre d'elle-même, cassée moralement, doutant de chaque implication de ses paroles et gestes, mise en scène et manipulée par tous. C'est vous dire comme c'est fort et inattendu... La couverture d'un bleu représentant l'espoir n'est pas anodine, Katniss va s'arracher de ses chaînes pour obtenir sa liberté, mais à quel prix ! ? J'ai lu le roman en VO sitôt sa parution (fin août 2010), j'avais le coeur lourd au moment de tourner la dernière page, j'étais pleine d'amertume (et je le suis encore un peu) car ce livre est tout simplement bouleversant. Les mois ont passé et je n'ai pas su l'oublier. Aujourd'hui, même sa version française me fait frissonner et me rend la tête lourde. J'ai relu tous les passages les plus éprouvants, les plus renversants et de nouveau j'ai vibré au rythme du Mockingjay - le geai moqueur. C'est captivant, mais frustrant aussi. Bien des moments vous échapperont, vous feront hurler de dégoût et d'incompréhension. Mais c'est ce qui élève cette série au rang de rendez-vous exceptionnel et inoubliable. Mon coeur s'est à jamais perdu dans le District 12...

Hunger Games, tome 3 : La révolte - Suzanne Collins
Pocket jeunesse (2011) - 415 pages - 17,90€
traduit de l'anglais (USA) par Guillaume Fournier

Posté par clarabel76 à 11:15:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


31/08/10

The Hunger Games #3 Mockingjay

Mockingjay_Wallpaper_by_ashcro85

 

 

Je sors à peine de ma lecture et honnêtement j'ai du mal à afficher un plein enthousiasme.
Pourtant j'aime cette série d'amour, j'ai dévoré les deux premiers livres avec impatience et passion, totalement convaincue que cette série se vivait avec intensité. Donc, j'attendais beaucoup du dernier tome, trop peut-être, car j'en sors avec des sentiments divers : soulagement, incompréhension, frustration, amertume, déception. Oui, un peu.

J'étais préparée à recevoir une claque. Je savais que Mockingjay allait être sans concession. Que les personnages seraient malmenés, différents. Alors, oui, c'est sûr, je m'en suis pris plein la figure. Et j'ai tout encaissé, de manière admirable, car proprement stoïque. Après tout, la guerre est déclarée. Il va y avoir des pertes, des sacrifices, de la manipulation et de l'ambition éhontée. Des révélations toutes plus horribles les unes que les autres. Le pouvoir des images, la surenchère dans la violence, la folie de la médiatisation. C'est du lourd, à bien des égards.

Et pourtant, au fil des pages, je me suis sentie étourdie, amère et un peu trahie. Collins a transformé ses personnages, elle a été sans pité, à tel point que le lecteur se sentira déboussolée. Katniss se montre ici une héroïne forte et fragile, mais davantage sur la corde raide, avec des états d'âme et un ras-le-bol qu'on partage bien volontiers. Elle a conscience d'être un pion entre les mains du District 13, elle est mise en scène, joue son rôle mais on la sent si lasse, si peu elle-même. Plus trop the Girl on Fire, sauf à un moment, lors d'une scène assez pénible, et qu'on vit comme un alibi.

Gale, enfin, se révèle et semble fidèle à lui-même : une personnalité loyale, un vrai rebelle qui n'accepte plus la dictature et est prêt à prendre les armes. C'est aussi un ami exemplaire, une valeur sûre et réconfortante. Il va s'afficher, jouer des coudes, se battre aussi pour prouver sa légitimité, se résigner mais faire front. Toujours. Franchement j'ai été touchée par lui. Néanmoins, toute mon attention était tournée vers Peeta. Connaissant son sort à la fin de Catching Fire, les expectatives étaient nombreuses. Soit, je n'en dirai pas plus, mais je me suis sentie trompée.

Bien évidemment, je ne cherchais pas de la guimauve. Simplement, l'amour de Peeta était beau, tendre et pur. C'était trop, peut-être. Car Collins s'en est servi contre lui. La guerre a bon dos, j'ai trouvé que ce retournement au sujet de Peeta a été un peu trop rude.

 

En fait, tout s'explique dans ce livre. Tout est parfaitement logique, même si ça fait mal, même si au final tout paraît long, languissant et assez funèbre. C'est d'ailleurs la petite musique du livre, qu'on retrouve dans ces quelques mots, employés par Katniss pour parler d'elle-même : "Trapped for days, years, centuries maybe. Dead, but not allowed to die. Alive, but as good as dead. So alone that anyone, anything no matter how loathsome would be welcome."

Non, ce n'est pas gai ! J'avais entamé une série qui se voulait sensationnelle, inattendue, bouleversante, riche et captivante. Elle se termine sur une note de tristesse et de lucidité douce-amère. Collins accable les meneurs de guerre, mais souligne que les leçons enseignés par l'Histoire sont trop vite oubliées. "Now we're in that sweet period where everyone agrees that our recent horrors should never be repeated. But collective thinking is usually short-lived. We're fickle, stupid beings with poor memories and a great gift for self-destruction." Elle n'avait pas pour ambition d'écrire une bluette sentimentale, prévisible et bien propre. On l'avait bien compris ! (Si vous en doutiez, passez votre chemin.)

Beaucoup de tristesse, donc, et d'amertume, mais cette série restera à jamais l'une des plus belles révélations littéraires. Elle a su me procurer du bonheur et de la souffrance, j'ai été bluffée et abasourdie plus d'une fois, aujourd'hui elle se boucle de façon abrupte et douloureuse. On n'en sort pas indemne, mais ça fait partie du jeu.

May the odds be ever in your favor !

Mockingjay ~ Suzanne Collins (2010)

A paraître en VF en 2011 !

challenge Lire en VO - 26LireEnVo

13/02/10

Mais qu'est-ce qu'elles racontent ? !

Toujours branchée sur les grandes ondes des blogs américains, j'avais envie de partager leurs derniers délires, à ne pas prendre à la légère. Ceci est un message strictement réservé à ceux et celles qui ont conservé une âme de midinette.

La fête des Amoureux approchant, Heidi R. Kling, auteur d'un premier roman à paraître en juin 2010, qui s'intitule Sea, propose de décerner THE SMOOCHIES - THE BEST YA KISS OF 2009 (Prix du Meilleur Baiser dans un roman jeunesse paru l'an dernier). Le verdict doit tomber le 14 février !

Pour l'instant, plusieurs noms reviennent dans les propositions : 

kiss_notebook1Jace & Clary (Cassandra Clare, The Mortal Instruments)

Sam & Grace (Maggie Stiefvater, Shiver)

Peeta & Katniss (Suzanne Collins, The Hunger Games)

Nick & Mae (Sarah Rees Brennan, The Demon's Lexicon)

Daniel & Grace (Bree Despain, The Dark Divine)

Patch & Nora (Becca Fitzpatrick, Hush Hush)

Jack & Theodora  (Melissa de la Cruz, The Van Alen Legacy)

Adam & Mia (Gayle Forman, If I stay)

Ethan & Lena  (Kami Garcia and Margaret Stohl, Beautiful Creatures)

(Plusieurs de ces romans ont été traduits ou seront prochainement disponibles en édition française !)

Attention, attention : Le couple Katniss / Peeta est en sérieuse compétition avec ... l'autre éventualité, Katniss / Gale !

Ceci nous amenant à L'ETERNEL DEBAT (Steph Su Reads) :

TEAM PEETA  //  TEAM GALE

Waiting_Out_The_Rain_by_RohanElf

Cependant, peut-on vraiment considérer qu'il existe un triangle amoureux dans la série alors que le personnage de Gale, aussi séduisant soit-il, est si peu présent dans les romans ? ... Même dans Catching Fire (aucun spoiler dévoilé), ça reste du léger, très léger !

On retrouve d'excellents arguments dans les deux camps, ce billet de The Page Flipper nous fait hocher la tête de part et d'autre. Je suis notamment 100% d'accord avec ceci :

Peeta is brave, incredibly loyal, sweet and smart. Katniss, in my opinion, is so hard on him because she believes he hasn't suffered back home the way she has. The way Gale may have. But he proves himself to her time and time again and I believe the feelings she has for him are as real as their experience in the arena. And just as scary--because she has spent years trying to cut herself off emotionally from anyone other than her little sister because of the pain involved in feeling. In loving. In trusting since her father died and her mother drifted off into her own world. Which is why, I believe, she never advanced her relationship with Gale past friendship. Hanging on to Gale as her 'ideal' of because he is safe. Because, like Katniss, he isn't able to express his feelings. Whereas Peeta knows exactly who he is. And owns it.

Gale, c'est un grand frère. Et Peeta, c'est... Peeta !
100% Team Peeta.

Avec en aparté :  Now, if Suzanne Collins would have had Gale pick Katniss up at the train station? If he had been leaning against the wall let's say. With a bow slung from his hip and a teary-proud grin on his face? And pulled her into a sexy, cowboy-hunter hug? And kissed her? And Peeta looked on longingly and did nothing? Then this blog post may have had a slightly altered ending. But that's not what the author chose. And that's not a choice I would have made either. Collins chose Peeta, as did Katniss, as do I.

Héhéhé.

Plusieurs lectrices américaines ont même argumenté leurs suppositions quant au tome 3 (à paraître le 24 Août 2010 !!!), concernant cette fin qui nous arrache des cris d'horreur et de frustration dans Catching Fire. Aucun spoiler, je vous jure ! Qu'en pensez-vous ?

Faut-il ou non TUER LE HEROS ?   (Surlignez  ! Ceci n'est que pure spéculation, je vous rassure !)

D'après ce que j'ai pu lire, la réponse est OUI ! Gloups.  Ne lisez pas ce qui suit, GROS RISQUES DE SPOILERS !!!

He's too ideal for the real world. Peeta is actually in his element most in the Games; outside of the arena, we readers hardly ever see him as a fully functioning and capable character. That means that, while he'd make the sweetest and most perfect boyfriend for Katniss, it probably won't happen, because the object of Book 3 is to resolve all the conflicts that Katniss and her Mockingjay rebel crew have stirred up with the government. Peeta belongs to that government-constructed world of terror and killing, much like his idealness is a manifestation of our characters of the "dream guy." When the government topples, it makes sense that he, too, will fall. 

Dans le fond, je suis d'accord. Mais sérieusement, je n'aimerais PAS DU TOUT que ça se finisse ainsi !

(Je dis ça, mais je suis une lectrice qui n'est pas contente de la fin de HP ! Question de logique, le personnage devait mourir, même si c'est dur à encaisser.)

En fait, les auteurs ont du mal à faire mourir leurs héros. Je réfléchis si je ne trouve pas quelques références susceptibles de me contredire, mais non... je ne vois pas.

Et pour finir, le gros buzzz de cette fin de semaine, c'est bien évidemment la révélation du titre et de la couverture de Hunger Games #3 !!!

A suivre...

edit du 14/02 :  les commentaires sont bavards, très bavards... chargés en spoilers, donc prenez garde si vous n'avez pas lu Catching Fire ! 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [79] - Permalien [#]
Tags : ,

11/02/10

Juste, parce que, voilà...

Tadam !

HGMockingjay

C'est officiel !

Aucune autre info n'a filtré, mais la parution du tome 3 de Hunger Games est toujours annoncée pour

le 24 août 2010 !

Posté par clarabel76 à 10:15:00 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : ,

18/10/09

The Hunger Games / Catching Fire ~ Suzanne Collins

First published in the US by Scholastic Inc., 2009
This edition published in the UK by Scholastic Ltd, 2009
470 pages - £ 6.99

(Je pense avoir évité les spoilers !)

catchingfireukOn pensait les Jeux (the Hunger Games) terminés.
Pas vraiment.
Katniss a défié le Capitole, elle sait que sa tête est mise à prix. Le Président Snow en fait une affaire personnelle et la menace n'est pas à prendre à la légère. La jeune fille n'est pas dupe mais elle ignore quand il compte agir, la tournée du Vainqueur est déjà programmée, à travers les douze Districts la tension est palpable. Ce sont des cris de joie, des grondements de mécontentement, du ressentiment, de la jalousie, de la haine qui croisent son chemin. La foule elle-même est tenue en laisse, muselée par les Peacekeepers, devant obéir au doigt et à l'oeil.
Or Katniss - adulée ou méprisée - représente désormais un symbole, illustré par sa broche du mockingjay. C'est hélas la catastrophe pour elle car cela signe définitivement son arrêt de mort.
La dissidence, voilà ce que craint le Capitole.
Il ne faut pas oublier que les Jeux ont été créés pour humilier les districts. Cette année, the Hunger Games célèbrent leur 75ème anniversaire, une édition spéciale avec des règles tout à fait surprenantes.

Ce n'est pas facile de raconter le contexte de ce deuxième livre, surtout si on ne tient pas à dévoiler des éléments importants qui tuent le suspense du premier !!!
Prudemment, mais sûrement donc.
Catching Fire est à considérer comme le livre du milieu, dans une trilogie c'est généralement le plus mauvais numéro, mais pas cette fois. Sur plus de 400 pages, l'histoire ne cesse de nous en mettre plein la vue : c'est stressant, romantique, poignant, injuste et tout ça vous épuise, mais pas question de reposer le livre un seul instant. Hunger Games est une série qui colle aux doigts, c'est confirmé !
J'ai été totalement transportée par l'histoire de Katniss, une héroïne forte et fragile, qui se trouve soudain propulsée au coeur d'un enjeu démoniaque. Face à elle, c'est toute une population qui s'accroche et c'est aussi un leader (Président Snow) qui fout les jetons tant il la déteste. C'est un pervers à l'esprit retors et diabolique, j'ai beau me répéter ce n'est qu'un personnage de fiction, boudiou j'avais la chair de poule et la haine dans le ventre dès qu'il mijotait un mauvais coup. Tout est tellement machiavélique, c'est dingue.
Et puis le public est aveugle, il ne bronche jamais ou il s'émeut artificiellement, pourtant en matière de sensations il est bien servi, je suis à cran de voir une telle passivité. J'avais envie que ça se révolte, que ça dise stop ou pitié. Nevermore. Plus jamais.
C'est vous dire combien j'ai effacé les barrières de l'oeuvre fictive, j'étais complètement dedans !!! Dans l'histoire, aux côtés de Katniss, en train de pleurnicher lorsque les malheurs lui tombent sur la tête. Non mais c'est pas possible, je me disais, pas encore, je vais y laisser ma peau !
(Je VIS mes lectures. Plus besoin de vous faire un dessin.)
Donc oui j'ai encore une fois bien mouillé les manches de mes maillots et usé des mouchoirs, je me suis souvent prise la tête entre les mains, tant j'hallucinais, parce que ça fait un mal de chien de savoir tout ce gâchis.
Pourtant je vous jure que c'est vraiment bien, ça se vit à fond et ça provoque des frissons dans tout le corps. Je n'imagine pas une lecture autrement... Il FAUT lire Hunger Games dans un état fébrile, pas autrement, de toute façon la lecture vous impose un tel rythme, c'est impossible de rester stoïque.
Je ne dis rien des personnages, ou si peu. Ce serait trahir le suspense, encore une fois. Mais hanlala, ils sont tous beaux. Pas physiquement, même s'ils sont évidemment bien roulés, pour émoustiller la ménagère de moins de 50 ans (huhuhu), plus sérieusement je trouve qu'ils sont beaux dans le sens qu'ils sont nobles, droits, charismatiques et admirables. Car au coeur de cette lutte à la vie et à la mort on trouve une histoire d'amour... plus particulièrement, un triangle amoureux. LE cauchemar des lecteurs ! Or, là je vous assure que c'est tout sauf agaçant. Suzanne Collins a su rendre ses personnages tellement attachants, avec leurs qualités et leurs défauts, leur parcours, leur passé, leurs affinités, c'est un casse-tête de prendre parti. Enfin moi je m'y refuse, j'aime tout le monde dans ce livre, oui je suis amoureuse de TOUS les personnages
(sauf Président Snow ... et Thread aussi).
Et maintenant je pleure, parce que c'est fini, parce que je me sens orpheline, parce qu'il faut attendre la suite et parce que je suis contente de lire une si bonne série qui me met en transe (bah oui). Et parce que c'est génial quand ça arrive dans une vie de lectrice...

 

----------------

 

 

Je vous fais grâce de toutes les folies lues, vues et entendues, je ne mange pas ce pain-là, vous le savez bien... (ha ha ha) ; juste ce lien, vers un site qui imagine les ^acteurs^ potentiels pour incarner les personnages, sans aucune prétention, du fantasme ou de la fantaisie. J'aime ça ! :)

A noter : J'ai lu l'édition anglaise, pour avoir un aperçu de la couverture américaine c'est ICI.

A la question, lire Hunger Games en vo est-ce difficile ou pas ?  Je n'ai pas trouvé, après chacun son niveau d'anglais.
Voici donc des liens pour vous permettre de juger votre aptitude en lisant le 1er chapitre de :

  1. The Hunger Games www.scholastic.com/thehungergames/media/hungergames-chapter1.pdf

  2. Catching Fire

A ce jour, il n'existe aucune indication de date pour la publication du troisième tome (j'en suis malade !) mais d'après quelques constatations je penche pour septembre 2010.
C'est troooop long. :/

 

catching_fire_8308342_1280_800

 

 

Posté par clarabel76 à 21:30:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

17/10/09

Hunger Games # 2

totalement impatiente de connaître la suite, j'ai donc craqué en commandant le volume 2 en anglais, il s'intitule Catching Fire, (la livraison fut insupportablement longue, 13 jours d'attente, c'est rude !), et voici un trailer bidouillé par un ^fan^ de la série, je le trouve bien fait...

ça donne des frissons partout, quand je vous disais que c'était une lecture très wooooooow ! ... à plus tard (si je décide de remonter à la surface) !

hihihi, j'ai même trouvé ceci : the_question_bag_p1494547111902458042w9ct_525disponible ICI.

BIENTOT UN FILM !

Lionsgate Entertainment has acquired worldwide distribution rights to a film adaptation of The Hunger Games, which will be produced by Nina Jacobson’s Color Force production company. Suzanne Collins, the author of the novel, will also be the screenwriter.

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,