The Magpie SocietyTout d'abord conquise par cette couverture, je n'ai pas hésité à accepter l'invitation à me rendre à Illumen Hall. L'ambiance du pensionnat anglais est un mélange de traditions archaïques, de jeunesse insouciante et de folklore intouchable. Les étudiants sont en effet tous beaux et brillants, seulement en apparence, car un drame a récemment eu lieu avec une jeune fille retrouvée morte sur la plage. L'enquête de police a conclu à un suicide malgré les protestations de la famille.

Audrey, une nouvelle élève américaine, découvre la tragédie en s'installant dans la chambre de la défunte. Sa colocataire ne lui montre aucun intérêt et ne pense qu'à sa réussite scolaire. Toutefois, nombreux sont les candidats à jouer un double rôle dans ce psychodrame et le podcast d'une Voix Mystérieuse vient rapidement semer la zizanie. L'émission prétend que la vérité a été étouffée alors que la menace court toujours. L'ombre d'une société secrète plane également sur cette tragédie et les murs de cette vieille bâtisse n'ont pas encore livré tous ses secrets.

Finalement l'histoire nous recadre dans une intrigue à suspense - assez conventionnelle car les révélations ne sont guère émoustillantes. Et pourtant ça se lit vite et bien car l'ambiance tendance gothique et mystérieuse / version Pretty Little Liars / offre un aspect plus actuel et moins pompeux. Le roman n'est pas innovant mais correspond sans sourciller à un thriller YA. Deux tomes sont à venir. La fin de celui-ci est d'ailleurs assez grinçante car on voudrait en connaître davantage !

La Martinière J. / 2020 

Traduit par Christophe Rosson