Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Clarabel
28 juillet 2021

Bilan du mois : Juillet 2021 ♪♫•*¨*•...•*¨*•♫♪

Hot summer swing

Drôle d'été... vraiment. Météo maussade, mais on s'y habitue. En fait, j'ai davantage ressenti une sensation de stand-by au cours du mois. L'été est là, ou presque. L'insouciance ne suit pas. Le lâcher prise etc. Non, rien. Très bizarre.

Sinon, manque de concentration dans mes lectures. Envie de relectures, en majorité. Ceci dit, tout va bien.

╰⊱♥⊱╮ღ꧁ ꧂ღ╭⊱♥≺

 

Parmi mes bonnes pages du mois, on trouve :

 

☼ Si belle, Sybille ; de Valentine Lalande

☼ Love Lesson #1, d'Emma Chase

☼ Dirty Devil (relecture), de L. J. Shen

☼ la série Rebecca Kean (ce mois-ci j'ai lu les tomes 5 et 6), de Cassandra O'Donnell

☼ Leonora Kean (série dérivée de Rebecca Kean), de Cassandra O'Donnell

☼ Briar University 4 : The Dare, par Elle Kennedy

☼ Les Vampires de Chicago (relecture), de Chloe Neill

 

Lisez peu ou bien ou pas du tout ! Soyez heureux. Vaccinez-vous, tout de même. 😊

28 juillet 2021

Petites morsures entre amis (Les Vampires de Chicago #2), de Chloe Neill

Petites morsures entre amisRELECTURE. Pour la deuxième fois, j'ai adoré ! ❤️‍🔥

Merit s'acclimate difficilement à sa vie de vampire et sent qu'une part d'elle (la part humaine) se chamaille avec la prédatrice. Elle se sent anormale et dispersée. Il est pourtant hors de question de s'épancher. Pour se convaincre du contraire, elle continue d'arroser son Sire de mille reproches. C'est la faute d'Ethan si elle a quitté l'université et subi sa transformation sans son consentement. Et gnagnagna.

Comble de tout, entre le Maître de Cadogan et la Sentinelle, la relation est explosive. Tension sexuelle et tout le bazar. C'est chaud ! Mais Merit refuse de succomber. Cet homme ne cesse de la manipuler et se moque d'elle. Il n'a jamais caché son attirance sauf qu'il juge qu'elle n'est pas assez bien pour lui ! Y'a du Darcy dans l'air... en mode tyrannique et sexy.

Plus globalement, Merit en a marre de jouer les pions pour les stratégies politiques de la Maison. Dernièrement, elle n'a pas eu d'autre choix que de renouer avec sa famille et se rendre à des mondanités afin de désamorcer la bombe qui pèse sur la réputation des vampires. En gros, elle doit amadouer son ex devenu journaliste et qui semblerait tellement en pétard qu'il promet un article suicidaire.

Pauvre Merit. Entre ses histoires de famille, ses peines de cœur et sa position flageolante au sein des Cadogan, son existence n'est pas de tout repos. Sa relation avec Morgan ? compliquée. Son amitié avec Mallory ? sur la corde raide. Son enquête en cours ? un casse-tête. Et l'ennemi de toujours est également de retour.

En bref, j'adore ça. Je continue sur ma lancée. J'ai enfilé mon cuir et saisi mon katana. Je suis prête pour la suite des aventures ! 

Milady, 2011 pour la traduction. Traduit par Sophie Barthélémy

Des vampires À Chicago ?
En apprenant ça, les citoyens auraient dû partir en chasse… eh bien, pas du tout ! Nous sommes devenus des stars et nous devons tenir à distance les paparazzis, presque si redoutables que les pieux et les crucifix. Mais ce fragile équilibre risque d’être rompu à cause d’un journaliste décidé à révéler l’existence des raves, ces orgies où les vampires regroupent les humains comme du bétail avant de s’offrir une petite beuverie. C’est pourquoi Ethan Sullivan, mon Maître, me demande de renouer avec ma famille afin de faciliter les interactions entre humains et vampires. Mais quelqu’un ne voit pas ça d’un très bon oeil. Quelqu’un qui nourrit une vieille rancune...

⭐⭐⭐⭐

23 juillet 2021

Léonora Kean #1 : Chasseuse d'âmes, de Cassandra O'Donnell

Léonora KeanCette série dérivée de Rebecca Kean ne pouvait exister autrement, car elle donne enfin à sa fille Leonora le premier rôle !

Il était temps de lâcher la bride à la jeune fille dont les pouvoirs extraordinaires ne cessent d'éclore (fille d'un père vampire et d'une mère sorcière). Mais ce n'est pas tout. Leonora est, comme sa mère, une créature hors du commun. Il faut d'ailleurs lire cet ouvrage juste après le sixième tome de la série Rebecca Kean - Origines

En effet, suite aux derniers événements, Leonora a été expédiée chez les Vikaris auprès de sa grand-mère. Elle est accompagnée de son ombre, Ariel, un garçon arrogant et persuadé d'appartenir à sa destinée. Toutefois, la présence de Leonora ne fait pas l'unanimité. La jeune fille se sent isolée et malheureuse. Rappelez-vous, son cœur est brisé.

Mais de nouveaux faits vont accaparer son esprit. Les Vikaris subissent d'étranges attaques, toutes ciblées. Leo comprend qu'on tente de l'éliminer et décide de s'enfuir pour protéger le clan. C'est finalement auprès de son père qu'elle trouvera refuge. Aaaah, le retour de Michael ! Ô joie.

Les liens entre eux ont certes été fragilisés, mais ils ne demandent qu'à se renforcer. Cette deuxième partie de l'histoire, se déroulant chez les vampires, est donc aussi croustillante et pleine de surprises. En bref, pour un premier tome, c'est réussi (même si je déplore la présence d'un certain Ariel alors que je réclame ardemment le retour de William). Soupire.

Précisons que deux autres tomes doivent paraître (dont l'un en Novembre 2021). J'ai hâte. L'ADN de Leonora Kean ne ment pas - l'héroïne est insolente, drôle et sarcastique. Elle ne craint rien ni personne. Du moins, ses boucliers sont fragiles. Et au fond, c'est une demoiselle sensible et très émotive. Mais ne le dites à personne.

©2018 Flammarion (P)2019 Audible Studios

PARUTION DU TOME 2 REPOUSSÉE À FIN MARS 2022 🥺😭

⭐⭐⭐⭐

23 juillet 2021

Certaines mettent les dents (Les Vampires de Chicago #1), de Chloe Neill

Certaines mettent les dentsIl semblerait que ces temps-ci, seule la relecture trouve un écho favorable dans mes choix - ma concentration étant particulièrement volage. Au moins je vais pouvoir me mettre à jour dans mes séries, d'où cette envie de replonger dans Les vampires de Chicago. Une lecture extra. Dix ans après (ouille), je ne boude pas mon plaisir.

On ne présente plus cette chère Merit, une étudiante en littérature médiévale dont la vie a basculé suite à une agression sur le campus. Sauvée in extremis par un vampire, elle a été transformée dans la foulée mais un peu contre son gré. Lorsqu'elle se réveille trois jours après, vêtue d'une robe de créateur, elle tombe des nues et voit rouge.

Elle se précipite donc à la porte de son Créateur et le provoque devant ses fidèles. Car Merit veut qu'on entende sa réclamation et n'y va pas avec le dos de la cuillère. Face à elle, Ethan Sullivan. Maître de la Maison Cadogan. Superbe. Arrogant. Odieux. OMG.

Sitôt cette première rencontre enflammée, Ethan lui propose de partager sa couche. La jeune vampire est cependant outrée. Scandalisée par son impudence. Ne doute de rien, le Sire. Elle lui oppose un refus ferme et catégorique. Puis s'en retourne chez sa coloc.

Voilà qui augure une relation tendue et orageuse. Mais ce n'est pas tout. Pour l'heure, Merit a surtout besoin de se construire, de découvrir son nouveau monde, de tester ses limites. De prêter allégeance ou pas. Ce qui met les nerfs de notre Maître Tout-Puissant à cran.

Bref. C'est électrique, chimique et magique. Ça fait frétiller et glousser honteusement. Eh oui, j'adore ça. Les stratégies politiques aussi se mettent en place. Accessoirement, un meurtrier zigouille à la chaîne des nanas physiquement semblables. La ville commence à suer de grosses gouttes. La presse s'en mêle. Les vampires ont les crocs. La résolution est hâtive mais ouvre la porte vers d'autres intrigues à venir.

Chic ! Je poursuis l'aventure, forcément.

Milady, 2011 pour la traduction. Traduit par Aurélie Tronchet

Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.
Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait. Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction…

⭐⭐⭐⭐

17 juillet 2021

Tempête d'une nuit d'été, de Meg Rosoff

Tempête d'une nuit d'étéAu cœur d'une maison plantée sur le sable, une famille retrouve ses habitudes de vacances pleines d'insouciance (lectures, baignades, virées à vélo). Le cadre est planté : la bicoque sent les vieilles tentures, le sel et le renfermé. Les chambres sont petites mais douillettes. Et de toute façon, la vraie vie se passe ailleurs.

Cette année, leur tante annonce qu'elle va se marier et prépare la cérémonie qui se tiendra au cours de la saison. Ça parle théâtre, comme ça parle de fleurs et de dentelle. Rarement un bouquin n'aura su me capturer dans ses filets avec autant de facilité. J'étais conquise, dès les premiers chapitres.

Étourdie par cette atmosphère languide et ce climat lourd, chaud d'un été riche en promesses. Troublée par cette désinvolture qu'on jette dans chaque mot, chaque ligne. Meg Rosoff est unique pour inspirer autant de dévotion.

Mais surtout, elle a ce don pour décrire ses personnages. La famille n'a pas de nom, la narratrice non plus, même si leur valeur n'est pas quelconque non plus. Simplement, l'attention est fixée sur les frères Godden. Le solaire et le taciturne. Car Kit séduit à tour de bras, tandis que Hugo fuit toute compagnie. Et déjà la famille est chamboulée par leur présence.

Dans ce roman, il est donc question d'apprentissage du désir et de la trahison. Un rien qui devient dévastateur. Une relation toxique, puissante et incontrôlable. Cette lecture sait admirablement raconter tout ça, de façon poétique et fascinante.

Sensation fugace d'une lecture bouleversante.

Rageot, 2021 - Traduction de Clémentine Beauvais

⭐⭐⭐.5

17 juillet 2021

Origines (Rebecca Kean #6), de Cassandra O'Donnell

OriginesMoi qui voulais avancer dans la série par petites bouchées, j'ai finalement dévoré ce sixième tome dans la foulée ! Tsss. C'était trop tentant.

Mais l'univers de Rebecca Kean est tellement accrocheur. Et même si les événements surviennent rapidement ou bousculent nos idéaux, on en redemande. Là, j'avoue, les prétendants de notre Asayim m'ont terriblement manqué. Bruce, reviens ! Ali, comment est-ce possible ! ? C'est bien ce que je crois, Raphaël ? !!! Enfin, la valse des sentiments est étourdissante.

Par contre, les héroïnes de la série explosent. Les Vikaris sont extraordinaires. Beth me touche en plein cœur. Et Leonora n'en peut plus de prendre le pouvoir. Comme elle, je refuse de renoncer à William. Ariel, c'est noooon ! Ouhlala.

Enfin, voilà. C'est déjà terminé. Ô frustration. Ce roman était dramatiquement trop court - et je me retiens pour lire le prochain. Sauf que j'en veux encore. 😚

©2017 Les éditions J'ai lu (P)2017 Audible Studios

  • Lu par : Caroline Klaus
  • Série : Rebecca Kean, Volume 6
  • Durée : 8 h 11
  • Une bande d'illuminés et de créatures magiques fanatiques ont discrètement envahi mon territoire, ma meilleure amie est tombée enceinte (on ne sait comment) de son amant muteur, ma fille est en train de se transformer en "ange de la mort" et je m'apprête à entamer l'un des voyages les plus terrifiants de ma vie... pas de doute : cette fois, j'ai vraiment besoin de vacances.
  • Performance audio au top. Merci Caroline Klaus.

⭐⭐⭐⭐⭐

17 juillet 2021

Le Dernier Message, de Nicolas Beuglet

Le Dernier Message

Des plaines d'herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du "Chemin des morts", la silhouette grise du monastère.

Derrière ces murs suppliciés par le vent, un pensionnaire vient d'être retrouvé assassiné. Son corps mutilé de la plus étrange des façons. 

Sous une pluie battante, Grace pousse la lourde porte du monastère. Elle affronte les regards fuyants des cinq moines présents. De la victime, ils ne connaissent que le nom, Anton.

Tous savent, en revanche, qu'il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Un cabinet constellé de formules savantes...

Le début du roman est excellent. Il nous plonge dans l'ambiance mystique de l'abbaye d'Iona. Pluie battante, vents déchaînés, caillou inaccessible pour les mortels.

L'inspectrice Grace Campbell débarque pour constater un crime et réalise très vite que l'affaire est moins anodine. Selon elle, le coupable se cache encore sur l'île. Le temps est donc compté.

Mais Grace doit aussi montrer patte blanche. Suite à une bévue, sa carrière a pris du plomb dans l'aile. L'inspectrice a été appelée à la rescousse par dépit. Qu'importe. Elle voit l'occasion de redorer son blason auprès de ses supérieurs.

Or, l'enquête est hors normes et dépasse le schéma classique. Grace n'avait pas le droit à l'erreur et pourtant elle doit affronter des défis qui ne sont pas de taille. 

La lecture a été majoritairement entraînante. D'abord, avec l'Écosse en toile de fond, c'est magique. J'avais le sentiment de me déconnecter de la réalité. J'ai ensuite continué de voyager, en partant sur les terres froides et isolées du Groenland. Là encore, total dépaysement. C'était superbe.

Le pas de course imposé est engageant. Le ton est vif, intense. Jusque là, le thriller tient toutes ses promesses.

Puis, le roman succombe fatalement au syndrome de ses semblables : folles théories scientifiques, politiques, complotistes etc. Bof, bof. L'intrigue devient complexe, bizarre, incongrue... et elle force sur le sensationnel. Comme souvent dans les romans de l'auteur. Ajoutez un dénouement hâtif et tiré par les cheveux. Je suis déçue.

En fait, j'aime de moins en moins qu'on me serve des délires improbables à partir d'études expérimentales (là, par exemple, c'est un simple constat sur l'appauvrissement intellectuel de la population). La tendance, aujourd'hui, c'est de ne plus servir un roman à suspense basique, mais presque de la science-fiction. Et quand ça devient trop laborieux, moi je ... zzzZZZzzz.

Sinon, la lecture est distrayante. Et à écouter en livre audio, c'est très bon ! Valérie Muzzi incarne une héroïne poignante et meurtrie par de lourds secrets... (Mais que cache la porte blindée dans son appartement ?) J'espère qu'on retrouvera Grace Campbell dans d'autres romans.

©2020 XO EDITIONS (P)2021 Lizzie, un département d'Univers Poche

  • Lu par : Valérie Muzzi
  • Durée : 9 h
  • Après les succès du Cri, de Complot, de L'île du Diable... Nicolas Beuglet met en scène sa nouvelle héroïne, l'inspectrice écossaise Grace Campbell.

⭐⭐⭐.5

16 juillet 2021

L'armée des âmes (Rebecca Kean #5), de Cassandra O'Donnell

L'armée des âmesEn terme de révélations, ce cinquième tome tient franchement toutes ses promesses !

Les Vikaris débarquent et font sensation. Loin d'être perturbée par les menaces de sa grand-mère, Rebecca s'en tient à ses prérogatives et accomplit son boulot d'Asayim avec un sang-froid inégalable. Accessoirement, elle enquête sur le meurtre d'un chaman en dézinguant deux, trois parasites au passage.

Sa fille de treize ans ne cesse de s'épanouir comme une fleur et développe autant d'étonnantes dispositions. Quel caractère, aussi. Leonora a déjà le potentiel d'une grande et trouve logiquement le chemin de l'émancipation en devenant l'héroïne de sa propre série (Chasseuse d'âmes).

Sinon, Rebecca a du pain sur la planche : une force maléfique à traquer, un harem à chouchouter, des petites vieilles belliqueuses et d'autres surprises qu'on ne voit pas venir. Argh ! Les liens se brisent, d'autres se tissent, des héritages tombent du ciel, des menaces grondent.

On n'a pas le temps de dire ouf. Les personnages font parfois une courte apparition, mais quelle apparition. Soupire !!! Bruce, Ali, Raphaël, William. Tous sont attachants et indispensables.

Oh oui, cette série tient la route. Ce cinquième tome ne faiblit pas. Mon enthousiasme est toujours débordant. Et c'est uniquement pour empêcher le manque ou la frustration si je ne dévore pas la suite dans la foulée. Grrrr !

©2014 Les éditions J'ai lu (P)2016 Audible Studios

  • Lu par : Caroline Klaus
  • Série : Rebecca Kean, Volume 5
  • Durée : 10 h 14
  • Ah, les joies de la famille. Les flambées de vampires, les batailles sanglantes, les coups de fouet, les séances de torture ludiques, les joyeux exorcismes... Tous ces petits bonheurs simples me reviennent à l'esprit depuis que grand-mère et les Vikaris m'ont retrouvée et ont débarqué en ville dans l'intention évidente de me liquider ! Nostalgie, quand tu nous tiens...
  • La lecture audio est la cerise sur le gâteau : c'est captivant. On ne voit pas le temps passer. 

⭐⭐⭐⭐⭐

9 juillet 2021

Si belle, Sybille ; de Valentine Lalande

Si belle, Sybille

Oh, quel chouette roman ! On le lit, on le savoure, on sourit, on rigole, on en redemande.

C'est l'histoire de quatre lycéens qui vont apprendre à dépasser leurs préjugés au cours d'une année riche en émotions. Sybille et Sofia sont amies de longue date et inséparables. L'une est transparente et secrètement amoureuse, tandis que l'autre masque ses complexes sous des dehors excentriques. Samuel est le rebelle de la classe et Soren le solitaire inaccessible.

Entre ces quatre-là, il y a de l'amitié amoureuse et des quiproquos qui viennent taquiner l'échiquier et redistribuer les cartes. Et c'est tant mieux. La lecture est certes ordinaire mais gonflée de bonne humeur. On s'attache vite aux personnages, sensibles et pudiques. Ils vont grandir au fil des chapitres, apprendre à se connaître et revoir aussi leurs opinions.

C'est hyper réconfortant à lire car le message est positif et bourré d'humour. J'ai beaucoup aimé. 💛

Hugo New Way / 2020

Parution Format Poche en Septembre 2021

⭐⭐⭐⭐

9 juillet 2021

Benedict (La chronique des Bridgerton #3), de Julia Quinn

BenedictLe deuxième fils Bridgerton n'a pas su détrôner son aîné dans mon cœur. Anthony forever ❤️

Que dire sur Benedict ? Il tombe fou amoureux d'une inconnue rencontrée lors d'un bal masqué. Puis la perd de vue et se morfond durant deux années car il ignore son identité.

C'est alors qu'il vient au secours d'une jeune domestique malmenée par ses amis de la haute. Il décide de la conduire chez sa mère en faisant un détour mais attrape un mauvais rhume à cause d'une averse essuyée sur la route. Sophie veille sur lui et la connexion prend forme.

Ce que je regrette, au fond, c'est la liberté prise par notre gentilhomme au moment de séduire la jeune femme (faible et vulnérable), puis sa proposition indécente. Et plus loin, sa réaction capricieuse en comprenant les origines de Sophie.

En fait, ce prétendant est fade. Tellement aveugle face à l'évidence. Soupire ! Sinon l'histoire est digne d'un conte de fée avec un chapitre 17 épicé et une famille incroyable.

©2009 Editions J'ai Lu (P)2021 Editions Gallimard

  • Lu par : Clotilde Seille
  • Série : La chronique des Bridgerton, Volume 3
  • Durée : 11 h 40
  • Clotilde Seille est une véritable conteuse : j'apprécie de plus en plus de suivre la série Bridgerton par le format audio & grâce à sa lecture élégante. Pour l'histoire, Benedict n'est pas mon préféré de la fratrie mais l'histoire demeure savoureuse et plaisante.

⭐⭐⭐.5

1 2 > >>
Chez Clarabel
Newsletter
2023 Reading Challenge
Clarabel has read 8 books toward her goal of 200 books.
hide
Sauveur & fils
Quatre sœurs : Geneviève
Audrey Retrouvée
Le sourire étrange de l'homme poisson
Calpurnia et Travis
L'homme idéal... ou presque
Trop beau pour être vrai
Tout sauf le grand amour
Amours et autres enchantements
Ps I Love You


Clarabel's favorite books »