21/12/06

L'envol de l'Abîme - Danielle Martinigol

envol_de_l_abimeQuinze ans ont passé depuis le tome 1 : Sandiane et Mel se sont mariés, ils ont une petite fille de 9 ans, Aëla, surnommée la "petite fée des Abîmes", car l'enfant, gracieuse et ravissante, est réputée mystérieuse de par son silence et son pouvoir de communication avec tous les vaisseaux de la planète d'Autremer... La planète-océan a perdu son bouclier de protection et son secret concernant les perls et les Abîmes a été divulgué. Autremer doit désormais s'ouvrir aux autres communautés inter-planétaires, notamment pour le recrutement des pilotes de leurs fantastiques vaisseaux.

En se rendant sur l'hostile planète Djauze, Sandiane fait la connaissance d'un adolescent de 16 ans, Corian. C'est un clandestin, il se cache avec son père, pourtant son rêve est de devenir perl. Par une incroyable circonstance, l'Abîme de Sandiane va décider de LE sélectionner pour les épreuves d'osmose. Corian et son meilleur ami Djem vont donc partir dans cette formidable aventure, avec une équipe de journalistes collée à leurs basques. L'ère des émissions tapageuses est en cours, l'esprit du reality show vient souffler sur Autremer, au grand dam de Mel Maguelonne qui rend son épouse responsable de cette "chiourme".

Le Tome 1 était mystérieux, chantait la gloire des Abîmes, auréolés de secrets, et l'intrigue du livre était prenante. Le Tome 2 a perdu cet aspect de voile nébuleux mais a su rebondir avec brio sur la relation exceptionnelle liant l'Abîme à son perl (c'est-à-dire le pilote). Il y a un pouvoir de séduction, de fascination dans "L'envol de l'Abîme". L'histoire va s'enrichir de quelques rebondissements avec l'apparition d'un vaisseau inconnu, un Abîme non identifié. Au coeur du roman, Sandiane et Mel Maguelonne ont perdu les premiers rôles, c'est un autre adolescent ténébreux qui brille sous les spotlights. Mais c'est important de garder une trace, de suivre le chemin des personnages, de découvrir les nouvelles recrues. Cette série de Danielle Martinigol est absolument passionnante, elle sait captiver du début à la fin, pas seulement à surfer sur la vague des délires de SF et des aventures tonitruantes, il y a dans son univers de la poésie, de la luminosité et une ôde pour le respect des choses, des êtres et de la nature. C'est pour cela que tout public y trouvera son bonheur, petits et grands inclus !

Mango jeunesse

Posté par clarabel76 à 09:53:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,


19/12/06

Les Abîmes d'Autremer - Danielle Martinigol

abimes_d_autremerSandiane, 16 ans, assiste son journaliste de père dans des reportages très souvent racoleurs, tous deux assoifés de sensationnel et de reconnaissance médiatique à outrance, sans le moindre souci de conscience. La planète d'Autremer les attire, car la communauté des Autremeriens se préserve du reste de la galaxie, vit en décalage de l'avancée technologique et pourtant ils sont riches de vaisseaux puissants et admirables : les Abîmes. Leur science est un mystère, Sandiane et son père tentent de percer les failles du système d'Autremer, mais ils se heurtent à une résistance farouche, menée notamment par la famille Maguelonne.

"Les Abîmes d'Autremer" est une série passionnante, qui combine avec ingénuosité les joies de la sf, de l'aventure et de la romance. Des ingrédients indispensables pour mitonner une bonne soupe ! Il faut reconnaître à ce 1er tome de Danielle Martinigol une prouesse qui force l'étonnement, car s'il est publié en collection jeunesse, ce livre est accessible pour tout public. De plus, l'auteur démontre qu'elle prend en haute considération les "jeunes" lecteurs, ce n'est pas une littérature mineure, c'est de la prestidigitation où l'on peut introduire la notion d'écologie, de déontologie et de l'exploitation médiatique en deux tours de magie, ni vu ni connu. Le lecteur savoure cette lecture où la beauté est incomparable (le style de Danielle Martinigol est à la fois simple et élaboré, ses descriptions nous embarquent, son monde imaginaire nous "parle" aussitôt...). Et puis, on gobe tout, on suit la paire des journalistes Ravna avec un effroi teinté d'admiration, on attend le mystère, on voit s'écouler le temps, l'attente... mais quel est donc le "fameux" secret des Abîmes ? Embarquez de suite à bord de ces "fabuleuses machines" où l'imagination est maîtresse des âmes !

Mango jeunesse

Posté par clarabel76 à 14:46:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

06/12/06

Blanche ou la triple contrainte de l'Enfer - Hervé Jubert

Blanche1870. Engagée contre l'armée prussienne, la France vit des heures sombres qui font trembler de peur les Parisiens et les poussent à quitter la capitale pour se réfugier à la campagne. Dans une gare bondée, la famille Paichain entend regagner la Sarthe en poussant du coude. C'est alors que, dans la cohue générale, la plus jeune fille, Blanche, 17 ans, est séparée des siens et voit le train partir sans elle. Seule dans Paris, Blanche est aussitôt prise en charge par son oncle Gaston Loiseau, commissaire de police, et sa meilleure amie Emilienne, la fille de la concierge. Et comme notre demoiselle ne tient jamais en place et aime fourrer son nez partout, elle va se mouiller dans une enquête criminelle pour le moins étrange, car les cadavres ont la particularité d'être marqués d'un singulier tatouage au bras avant de disparaître. Pour disculper un innocent, Blanche intervient dans les affaires de son oncle et tente de le mettre sur la piste d'un individu polymorphe, amateur de sorcellerie et de magie noire.

Blanche Painchain est une héroïne épatante, qui sous des dehors ordinaires, jeune fille de bonne famille, aimant la lecture et les activités intellectuelles, se passionne aussi d'anthropologie, d'anatomie et de théâtre, d'où son impassabilité face aux blessures des soldats sur leur lit d'hôpital ou face aux scènes de dissection qui ne la font pas flancher. Ce petit bout de femme a tout pour plaire ! Elle nous entraîne à sa suite dans un Paris du 19ème décrit de manière authentique, c'est bruyant, c'est violent, c'est le chaos général, et au milieu de tout ça, des crimes barbares font leur nid à la barbe de la police dont l'enquête piétine. L'intervention de Blanche n'est pas anodine, pas incongrue non plus, sa relation avec son oncle Gaston étant riche en complicité, et plus encore... De son côté, l'auteur s'éclate à nous planter son décor, à peaufiner les détails, à truffer ses dialogues de l'argot de l'époque et à insuffler une verve étourdissante à son récit. L'intrigue est également rondement menée et tient le lecteur en haleine. Pour une première approche du personnage de Blanche, cette lecture contient un souffle romanesque flamboyant, lequel ne manquera pas de se déployer dans les deux autres tomes de la série (L'œil du Grand Khan & Le Vampire de Paris). Pour l'heure, la séduction a déjà pleinement opéré. Je. Suis. Conquise. 

Albin Michel jeunesse, coll. Wiz / Mai 2005 ***

Relooking de la couverture en  mai 2014 : 

Afficher l'image d'origine

Posté par clarabel76 à 20:37:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05/12/06

Grimpow, l'élu des Templiers - Rafael Abalos

grimpowSur une route enneigée des Alpes, en plein hiver 1313, Grimpow, petit bandit des grands chemins, découvre un cadavre. A ses côtés, quelques richesses, un sceau en or, un parchemin et une mystérieuse amulette. Cette pierre prend une lueur différente dans la main du garçon, c'est forcément un signe, car elle lui révèle un message : "L'ombre et la lumière sont dans le ciel. Aidor Bilbicum. Strasbourg". S'apercevant qu'il détient un savoir insoupçonné, Grimpow se réfugie à l'abbaye de Brinkdum où le bibliothécaire Rinaldo de Metz va le prendre sous son aile et lui enseigner d'étranges leçons qui sont liées à cette pierre.

Car Grimpow a été élu. Sa vie est désormais transformée. Il va au-devant d'une prédestination nouvelle où s'affrontent le secret des templiers, un mystérieux trésor revenu des Croisades, la convoitise du roi de France, la persécution des sages... L'amulette qu'il porte autour du cou n'est-elle pas porteuse de malheurs ? est-elle la clef de tous les mystères, surtout sur "le secret des sages", capable d'assurer richesse et immortalité à celui qui le démasquera ?!

Le parcours de Grimpow n'est pas de tout repos, il doit déjouer les convoitises, se cacher du terrible chef de l'inquisition, un certain Boulvar de Goztell. Pour atteindre son but, Grimpow a repris la route aux côtés d'un chevalier errant, Salietti d'Estaglia. Cet homme est-il ce qu'il prétend être ? Car au fil des pages, les secrets enflent, un souffle de terreur sanguinaire apparaît, une menace de plus en plus imminente est aux trousses des protagonistes et de la société qu'ils tentent de protéger.

Ce roman de l'espagnol Rafael Abalos sait admirablement emporter son lecteur, quelque peu circonspect aux 100 premières pages de l'aventure. Il faut dire que l'histoire est un tantinet complexe et riche en longues descriptions sur le contexte historique. J'ai quelques doutes sur l'intérêt littéraire que pourrait porter un jeune lecteur auquel ce livre est destiné (publié dans l'excellente collection Wiz, d'Albin Michel). "Grimpow" a une portée plus spirituelle et philosophique qui varie complètement des romans d'aventures habituels. C'est passionnant, la quête du jeune héros ne manque pas de rebondissements, mais c'est une lecture exigeante pour lecteur averti. A mon avis.

Albin Michel jeunesse, coll. Wiz

Posté par clarabel76 à 10:13:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/11/06

La prédiction - Alice Hoffman

prediction_laLa figure mythique des Amazones vous intéresse ? Alors, je vous conseille d'ouvrir ce livre. Il raconte le destin de Pluie, enfant né d'un viol, fille de la reine Alina, qui grandit loin du regard aimant de celle-ci. La vie des Amazones est celle d'une tribu qui se bat pour sa défense, qui a la haine des hommes, qui cultive une osmose avec le cheval, qui se nourrit du lait et de sa viande, qui se vêtit de sa peau, qui s'occupe des abeilles dont le miel couvre le visage des mortes et des filles qui vont franchir le cap, gagner en séduction pour conquérir le corps d'un prisonnier et procréer... Pluie grandit dans cette organisation qu'elle semble remettre en question, de son côté, à force d'observation et de réflexion. Sa mère ne pose pas le regard sur elle, a le désir d'un autre enfant pour en faire une véritable reine... et alors ? Pluie ne sait pas si elle souhaite perpétuer les traditions, elle est curieuse, intriguée sur la vie d'autres communautés, rencontre un jeune homme et commence à nourrir des sentiments qui ne sont pas du ressort des guerrières. Pluie expérimente la pitié et la compassion, est-ce absolument une honte ?

Sa vie et sa place au coeur de sa tribu vont évoluer. Les années passant, Pluie doit se plier aux règles du sang, du combat et de l'héritage. Sa vision est très honorable, car Pluie met de plus en plus en doute la nécessité de la guerre pour se préserver. Elle comprend aussi qu'elle devra prouver sa loyalité au sein de sa propre tribu... des combats, des preuves, encore et toujours. "La prédiction" d'Alice Hoffman en raconte l'histoire et le parcours initiatique d'une jeune fille livrée à son sort. Ce roman est classé chez la jeunesse, pourtant je déconseille au lectorat de moins de treize ans de s'y attarder. Le texte est brut, sans fioritures. Il livre dans les détails la sauvagerie des tribus qui s'affrontent, l'art de la guerre, la soif de pouvoir en dépit de tout. La sagesse de Pluie est édulcorée, la jeune fille fait également face à des choix cruciaux. Pourtant certaines prises de risques (de la part de l'auteur) ne sont pas totalement poussées jusqu'au bout, comme les rapports entre femmes et l'homosexualité. Certes Alice Hoffman ne fait pas dans la dentelle, son style est franc mais ensorcelant, comme le chant de la jeune Io (autre personnage au passé maudit). Bref, moi j'ai aimé la couverture du roman, j'ai cru une histoire plutôt sage mais finalement j'ai été stupéfaite et enthousiaste car ce roman ose et va au-delà de son étiquette !

Gallimard Scripto

Posté par clarabel76 à 18:36:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

06/11/06

Seize ans ou presque, torture absolue - Sue Limb

seize_ans_ou_presqueVous pensiez avoir passé l'âge ? Détrompez-vous, car lire ce roman désopilant de Sue Limb est l'équivalent d'un bain dans la fontaine de jouvence. C'est revigorant et frais comme un bonbon à la menthe. Miam, j'en redemande ! "Seize ans ou presque, torture absolue" est en fait le tome 2, la suite de "Quinze ans, charmante mais cinglée", où une jeune adolescente, Jess, fille unique de parents divorcés, traverse avec humour et cynisme sa crise de l'âge bête.

Dans ce tome 2, Jess apprend par sa mère qu'elles vont passer l'été chez son père à St-Ives, en bord de mer. Pour Jess, ce projet (en apparence idyllique) se révèle un dilemme : la jeune fille est amoureuse, elle comptait profiter de ses vacances pour passer chaque seconde avec ce soupirant. Impossible d'en toucher mot à sa mère, bibliothécaire de 40 ans, farouchement opposée à ce qu'un représentant de sexe masculin franchisse le seuil de la maison, n'ayant jamais digéré sa séparation ni expliqué les raisons de son divorce à sa progéniture.

Jess, sa mère et la grand-mère Gertrude partent donc toutes les trois pour une tournée des châteaux d'Angleterre avant de débarquer en Cornouailles. S'ensuivent des situations irrésistibles entre l'exaltation de la mère, la moue boudeuse de la fille et les pensées rêveuses de la grand-mère... Cependant Jess est rongée par la jalousie en pensant à son petit copain, seul, livré aux ongles longs et acérés de belles blondes prêtes à lui sauter dessus (pense-t-elle).

Jess envoie des sms, des lettres, fait des rêves qui virent aux cauchemars, traîne les pieds, soupire profondément... ah, c'est dur la jeunesse ! Cruelle est la vie de passer des vacances (culturelles) en famille ! Jess donnerait tout l'or d'un empire pour rentrer chez elle et retrouver son chéri.

Le roman ne manque pas d'humour, de rebondissements et d'ingénuité. C'est vivifiant, très peu niais (quand on a trente ans, c'est plutôt drôle de lire les chichis d'une ado qui se torture les méninges par jalousie...). J'ai foncièrement adoré, un peu regretté la fin trop lisse et prévisible, dommage, mais j'ai plongé les deux mains en avant d'entrée de jeu. Un régal, à conseiller si vous avez des enfants de cet âge et même si avez atteint l'âge "canonique" de trente ans (et plus, n'hésitez pas) !... Croyez-moi, Sue Limb et son héroïne Jess Jordan vont devenir vos nouvelles copines !

Gallimard jeunesse

Posté par clarabel76 à 21:30:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26/10/06

Les Guerres du Miroir, Alice en exil (T.1) - Frank Beddor

 

alyssAu cours du 7ème anniversaire de la princesse Alyss, un soulèvement conduit par Redd, la soeur de la reine Geneviève, amène au massacre du couple royal et force la fillette à fuir en traversant le miroir. Elle débarque dans l'Angleterre du 19ème siècle dans un orphelinat misérable où la famille Liddell vient l'adopter et l'emmener à Oxford. Là l'enfant grandira en se détachant de son passé, persuadée d'avoir été abandonnée, trahie et incomprise, surtout depuis la récente parution d'un livre sordide inspiré de ses confidences au Révérend Dodgson.

A près de vingt ans, Alyss a décidé de se marier avec le Prince Leopold d'Angleterre... mais c'est sans savoir le profond gouffre dans lequel est plongé son royaume, où un groupe de résistants, les Alyssiens, tentent de combattre l'Imagination Noire de la reine Redd, espérant le retour de leur princesse, un jour prochain. C'est le Chapelier Madigan qui est chargé de retrouver Alyss pour la ramener chez elle et sauver le Pays des Merveilles.

Ce 1er tome de la trilogie des Guerres du Miroir est une brillante idée et une aventure passionnante, qui s'inspire de la fameuse Alice du livre de Carrol, mais qui l'exploite de manière plus sombre. C'est effectivement une histoire de guerre dans cette saga de Frank Beddor avec soif de vengeance, réglements de compte et armée de résistance. On est honnêtement très, très loin de Lewis Carrol, et ce n'est pas un manque de respect pour l'oeuvre originale.

A chacun d'ouvrir son esprit, de rencontrer cette autre Alyss, princesse perdue de son Pays des Merveilles, en compagnie de personnages récurrents, comme le Chapelier Madigan, le précepteur Bibwit Harte, le général Doppelgänger, la Tour Blanche et le farouche Dodge Anders. En décor, on croise la Chenille Bleue, les Figures, un Gouinouk, des Jabberwocky, le Chat assassin à la botte de Redd et des soldats-cartes. "Coupez-leur la tête" ! est le cri démoniaque de la redoutable Redd. C'est par ces détails qu'on croise le "spectre" de l'original, mais sans quoi, on oublie très vite et on est complètement captivé par cet épisode, "Alice en exil".

Destiné à un public adolescent, ce livre peut ravir un public plus large, sachant qu'il prendra entre les mains un récit plus obscur, plus sanguinolent, plus romanesque aussi. L'histoire entre Alyss et Dodge Anders ne manque pas d'étincelles... Ne vous fiez pas à l'illusion guerrière, cette trilogie est également une reconstruction de soi et un hymne à l'imagination, le personnage d'Alyss est fin, délicat, très sensible. Son aventure promet monts et merveilles ! 

Bayard Jeunesse - 352 pages - Traduit par Sidonie van den Dries * 15,90 €

Posté par clarabel76 à 09:47:00 - - Commentaires [63] - Permalien [#]
Tags : ,