22/12/17

Witch Hunter, de Virginia Boecker

Witch HunterOrpheline, Elizabeth a grandi auprès de son ami Caleb dans les cuisines du château du roi Malcolm, avant d'être tous deux recrutés pour devenir des chasseurs de sorciers sous les ordres de l'inquisiteur Blackwell. La jeune fille est douée et redoutable, elle mène ses traques avec succès et sans une once de remords. Un jour, elle est pourtant arrêtée en possession d'herbes de guérisseuse et aussitôt jetée en prison en attendant son procès. Malade et hagarde, elle croit halluciner lorsque Nicholas Perevil, le plus grand sorcier recherché dans tout le pays, lui propose de s'évader. En échange, Elizabeth devra le délivrer d'une malédiction au terme d'une épopée qu'elle seule semble pouvoir accomplir. Qui, comment, pourquoi ? Beaucoup de questions affluent à la lecture de ce roman sensible et captivant. 

En ce qui me concerne, j'ai été totalement emballée. L'univers est prenant, l'intrigue bien tissée, les personnages sont fougueux et adorables. Elizabeth est une héroïne touchante et courageuse, qui comprend tardivement que son monde n'est ni tout blanc ni tout noir. C'est d'ailleurs auprès de ceux qu'elle avait appris à détester qu'elle mesure les conséquences de ses actes. C'est aussi auprès de John, un guérisseur au charme ténébreux, qu'elle découvre le sentiment de sécurité. Entre eux l'attirance est palpable, mais agitée par le tumulte des émotions contradictoires (désir, haine, amour interdit...). Et c'est du petit lait à boire, car on sourit béatement à l'évocation de cette idylle naissante. Ajoutez de l'humour, de l'aventure, des rebondissements, du sang, des larmes, des drames... On savoure alors les 380 pages du roman, qui inspire une agréable sensation de confort et de divertissement. Simple, sans surprise mais efficace ! On est proche du coup de cœur. ☺

La suite est déjà disponible : L'assassin du roi 

PKJ, 2016 - Trad. Sidonie Mézaize


Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


L'Héritière, de Melinda Salisbury

A66545

Arrachée à sa famille pour être adoptée par la reine de Lormere, Twylla découvre qu'elle est la nouvelle Daunen incarnée. La jeune fille possède un don - ou un pouvoir - car elle est capable de tuer ceux qu'elle touche. Promise à épouser le prince héritier, Merek, Twylla vit cloîtrée dans sa tour, sous la bonne garde de Dorin et Lief. Lorsque le premier tombe gravement malade, Twylla se retrouve seule face à la nouvelle recrue, venu d'un pays voisin. Lief est charmant, attentif à ses besoins et montre rapidement qu'il n'a pas peur d'elle. Cette promixité va peu à peu fragiliser les remparts derrière lesquels Twylla se calfeutrait, pour également la pousser à envisager autrement sa destinée.

Très, très beau roman ! Déjà par sa couverture magnifique, puis par son univers empreint de sensualité et de mysticisme. J'ai été conquise. Le début de l'histoire peut sembler lent et abscons, avec une héroïne distante et froide, qui vit sous la coupe de sa mère adoptive, totalement soumise à ses desiderata. Twylla est docile et ne porte aucun jugement sur le rôle qu'elle joue à la Cour. On perçoit néanmoins qu'elle va s'épanouir au contact du jeune garde - doux, romantique et séduisant. On en oublierait presque son soupirant attitré, le prince Merek, soudain trop beau pour être honnête ! L'auteur a pourtant encore des tours dans son sac, car la suite n'aura de cesse de surprendre en enchaînant action, émotion et suspense. La deuxième partie du roman est beaucoup plus captivante, les masques tombent, les trahisons pleuvent, les manipulations sont de rigueur, les cartes sont redistribuées. J'ai terminé ma lecture en sursautant et en poussant des cris de stupeur. D'où ma peine au moment de tourner la dernière page - je conçois l'épilogue, sauf que je n'ignore pas l'existence des deux autres romans de la série (The Sin Eater’s Daughter), qui ne seront vraisemblablement pas traduits en VF. Je me sens frustrée de m'arrêter en si bon chemin. Tentez l'aventure, reboostez les ventes et brûlez des cierges pour la suite ! ☺

 

Gallimard jeunesse, 2015 - Trad. Emmanuelle Casse-Castric

 

Posté par clarabel76 à 10:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21/12/17

Alfie Défenseur du Royaume #1: Chevalier blanc contre Dragon noir, de Nick Ostler & Mark Huckerby

Alfie Chevalier blanc contre Dragon noirHéritier du trône d'Angleterre, Alfie grandit sous l'œil scrutateur de l'opinion publique et des objectifs des photographes. Ses moindres faits et gestes sont passés au crible, et ses maladresses souvent tournées en ridicule. Alfie n'a pas choisi son destin et rêve d'échanger sa place avec son frère jumeau, Richard, son cadet de dix secondes, loué pour son charme et son charisme. Mais le temps n'est pas aux apitoiements, car le royaume vient de perdre son souverain, contraignant Alfred à assumer son héritage plus tôt que prévu. Chaperonné par le grand chambellan et son maître d'armes, il découvre les coulisses du pouvoir et ses enjeux. Et là, grande surprise, c'est désormais lui qui doit endosser l'armure secrète du Défenseur du Royaume, ce superhéros survolant le pays à dos de cheval ! Gloups. Alfie est sous le choc, mais doit agir pour affronter le danger aux portes du château. Un Dragon Noir vient de semer la terreur dans la Tour de Londres... et une adolescente, témoin de la scène, a emporté une précieuse écaille arrachée de la cuirasse du monstre. Roulement de tambours, sonnez les trompettes - cette série fait son entrée en fanfare !
L'idée d'un monarque à la double vie est excellente, même si l'histoire ne nous présente pas un garçon à la hauteur du rôle dévolu. À la place, on suit un adolescent accablé par le poids des responsabilités, fruit d'une longue lignée de héros chevaleresques, indécis et angoissé face aux attentes. C'est cependant tout à son honneur, car cela rend Alfie attachant et plus proche du jeune lecteur. Certes, l'aventure tourbillonne et nous embarque rapidement dans un flot de péripéties, où l'action, l'humour et les rebondissements se bousculent. C'est stupéfiant, très agréable et distrayant à parcourir. La lecture se veut pleine de surprises et débordante d'enthousiasme... pour preuve, le dénouement et ses révélations renversantes. J'ai tout aimé, sauf les couleurs criardes de la couverture du roman. ☺

Gallimard jeunesse, 2017 - trad. Sophie Brun

illustration de couverture : Loïc Sécheresse

20/12/17

Lumikko, de Pasi Ilmari Jääskeläinen

LumikkoCe roman est tout simplement hors du commun ! J'ignorais tout de son contenu, si ce n'est que la couverture fort séduisante me faisait de l'œil et m'invitait à m'y pencher. C'est maintenant chose faite, et j'avoue n'avoir pas été déçue du voyage.
Direction un petit village finlandais, à Jäniksenselkä, où Ella Milana découvre, en corrigeant ses copies, que l'exemplaire de Crime et Châtiment, emprunté par un élève à la bibliothèque, est truffé d'erreurs. Elle se rend sur place pour rencontrer la responsable, Ingrid Kissala, qui balaie le problème d'une main désinvolte, avant de confiner l'exemplaire dans une pièce à part. Ella Milana ne renonce toutefois pas à comprendre cette incongruité et va s'embarquer dans une traque insensée pour percer, entre autres, la personnalité de Laura Lumikko, célèbre auteur de romans pour la jeunesse, également connue pour avoir créé une Société littéraire dont l'entrée est verrouillée. Chance incroyable, Ella est conviée à devenir le dixième membre... Mais au cours de la cérémonie de son intronisation, une effroyable tempête de neige ravage tout sur son passage et fait disparaître la maîtresse des lieux. Ella est alors à la croisée des chemins et a la sensation d'avoir été assise sur un strapontin. Qu'importe, elle décide de poursuivre son enquête et s'applique à suivre les règles tordues du Jeu - qui consiste à se faufiler chez les autres sociétaires et les obliger à “déverser”, en usant parfois de méthodes douteuses. Les dés sont lancés, la partie de “strip-tease psychique” peut commencer. Ella Milana va ainsi pénétrer dans les coulisses d'une société secrète avec des écrivains dont les révélations vont faire chavirer la barque ! 
Au final c'est drôlement vicieux, assez étrange et malgré tout fascinant. J'admets avoir été parfois paumée ou mal à l'aise, mais pas du tout rebutée par ce que je lisais. Au contraire, en dépit des excentricités et autres divagations, j'avais toujours envie de découvrir la suite ! Car cela reste une expérience de lecture peu banale, et plutôt enthousiasmante. Il y a pas mal de charme, de mystère et de “réalisme magique” au menu. Une ambiance singulière et des personnages pas du tout attachants. Mais c'est ce mélange qui rend l'aventure incroyable, puisqu'on s'égare volontiers dans les méandres de cette histoire où se mêlent le processus d'écriture, la création littéraire, la mythologie, les spectres et les croyances. Cela foisonne en toute allégresse. Résultat, la lecture est à la fois tendre, ironique, subtile et troublante. Elle procure une immersion originale et marquante ! ☺

“Les détectives amateurs dont regorge la littérature l'avaient toujours agacée par leur manque de crédibilité. Elle n'avait aucune intention de devenir une petite fouineuse du dimanche façon Miss Marple ou une version bon marché de l'homme de Baker Street, et elle n'avait pas la moindre envie de finir dans les gros titres des journaux à sensation. Ce n'était pas ainsi qu'on bâtissait une carrière universitaire. Elle ne voulait pas être le bras de la justice, elle voulait simplement écrire une bonne étude littéraire et gagner sa vie.”   

10x18 (2017) - Trad. Martin Carayol

Posté par clarabel76 à 15:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Un Noël à New York, de Anne Perry

Un noel à new yorkEn ce mois de décembre 1904, Jemina Pitt traverse l'Atlantique pour se rendre à New York avec son amie Delphinia Cardew qui doit épouser le fils de l'associé de son père. Accueillie chaleureusement par la famille Albright, Jemina est également séduite par le nouveau continent et par son ambiance cosmopolite. Harley Albright, le frère du fiancé, s'est même offert d'être son guide personnel durant son séjour. Ainsi, au détour de leurs flâneries, celui-ci s'épanche sur la possible menace qui plane sur les prochaines noces. En effet, il a eu écho du retour en ville de la mère de Delphinia, qu'on croyait disparue depuis des années. Harley craint qu'elle ne s'approche de sa fille pour lui extorquer de l'argent. Afin d'empêcher tout scandale, Jemina accepte de faire équipe et de mener une enquête discrète. Mais les affaires de famille peuvent parfois se révéler périlleuses, entraînant dans leur sillage la réputation et l'innocence de notre héroïne.
L'ambiance hivernale et le paysage new-yorkais à l'approche des fêtes plantent le décor et sont les principaux atouts de cette lecture. L'histoire est délicieuse, nous présentant la fille de Thomas Pitt comme étant une demoiselle indépendante, au tempérament affirmé et doué de bon sens. Ce qui se trame en coulisses est également charmant et captivant (dîners dans la haute société, secrets et non-dits). J'étais pleinement intriguée, curieuse d'aller plus loin et désireuse de fouiller encore. Hélas, le format du conte traditionnel est court (moins de 200 pages), ce qui ne permet guère à l'histoire de se déployer. Or, j'avais envie d'ampleur et de ne pas m'arrêter en si bon chemin. Au lieu de ça, le livre se termine trop tôt, avec un dénouement précipité. Je suis franchement frustrée, car j'avais anticipé un rendez-vous à la hauteur des promesses vendues. Dommage. La lecture est loin d'être mauvaise, mais nous laisse une sensation de dispersion et de brusquerie en raison de son format imposé. Les contes de Noël façon Anne Perry demeurent, malgré tout, une rencontre incontournable en cette période ! ☺

10-18 Grands Détectives, 2016 - Trad. Pascale Haas

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


19/12/17

Un Noël en Sicile, de Anne Perry

“En ce mois de décembre, la neige ne tarderait pas à tomber chez lui en Angleterre, mais là, tout près de la Sicile, la brise chargée d'embruns était d'une extrême douceur. (...) Passer trois semaines à Noël sur une île volcanique de la Méditerranée changerait-il quelque chose ? Ce séjour le guérirait-il de ce sentiment de désespoir, de petits échecs sans fin ?”

Un noel en sicileÂgé d'une quarantaine d'années, James Latterly se sent déjà vieux et rongé par l'amertume. L'homme vient de perdre son épouse, mais n'éprouve aucun réel chagrin. Outre un parcours professionnel gratifiant, James pose un regard vide sur le reste de son expérience. En s'isolant sur l'île de Stromboli, il espère au mieux oublier ses idées noires et retrouver l'élan qui lui fait défaut. Dans la petite pension qu'il occupe, notre homme croise d'autres vacanciers en déroute - un écrivain pompeux, un colonel guindé, des époux mal assortis et un vieillard malade. Seule une jeune adolescente, Candace Finbar, détonne en débordant de joie et de vie dans ce paysage sinistre. S'ajoutent, en toile de fond, les grondements sourds et insistants du volcan situé non loin de leur logis. Débonnaire, leur hôte assure que la situation est sous contrôle, mais James pressent un drame en puissance. Bingo. Quelques chapitres plus loin, c'est une avalanche de catastrophes qui s'abat sur l'histoire et les personnages. Quel revirement de situation ! La lecture, qui affichait pourtant un rythme de croisière pépère, devient soudainement plus intense et tragique. C'est aussi dans une atmosphère apocalyptique que l'on avance dans ce récit, où les corps tombent comme des mouches, mais où l'instinct de survie prévaut. Si James en doutait encore, cette réalité brutale va lui secouer les puces.
Au final, j'éprouve la sensation confuse d'avoir lu un roman décousu et échevelé, mais où le charme et l'élégance d'Anne Perry priment et travaillent en force pour vaincre les réticences. Je ne suis pas profondément déçue, les récents titres de cette collection ont déjà prouvé leurs limites, toutefois c'est enrichissant d'aller à la rencontre des personnages secondaires des sagas fétiches de l'auteur (James est le frère d'Hesther Monk). De plus, la promesse d'évasion est remplie, à défaut de baigner dans une ambiance de Noël digne de ce nom. ☺

10-18 Grands Détectives, 2017 - Trad. Pascale Haas

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le secret de la manufacture de chaussettes inusables, d'Annie Barrows

À offrir ! Édition de poche collector avec couverture à rabats.

LE SECRET DE LA MANUFACTURE DE CHAUSSETTES INUSABLES COLLECTOR

Fâchée avec son sénateur de père, qui souhaitait la fiancer contre son gré, Layla Beck accepte le premier job venu - écrire l'histoire de Macedonia, une petite ville de Virginie-Occidentale, pour le compte d’une agence gouvernementale. Contre toute attente, cette expérience va s'avérer grisante et pleine de surprises ! Layla s'installe chez les Romeyn, dans la moiteur d'un été caniculaire, et découvre chez cette famille un passé cerné d'ombres et de fantômes. À force de fouiller dans les archives de la ville et les anecdotes des habitants, la jeune femme va se connecter avec un secret familial, doublé d'un drame sentimental, qui a plongé Jottie Romeyn, son frère Félix et leurs proches dans un silence pesant et expliquerait leur mode de vie engourdie.

Ce roman, très attendu depuis que j'avais été enchantée par Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, co-écrit par Annie Barrows et sa tante Mary Ann Shaffer, ne lui arrive sans doute pas à la cheville, mais offre malgré tout un instant de lecture absolument réjouissant. L'histoire nous balade gentiment à travers les rues de Macedonia, en compagnie d'une brochette de personnages attachants, qui se plaisent à colporter toutes sortes de fables et dressent ainsi un tableau de la ville particulièrement cocasse. On se sent vite comme un coq en pâte, pas mécontent de notre visite. À côté de ça, le secret de la famille Romeyn nous taraude. Et c'est grâce à la curiosité insatiable de la jeune Willa, douze ans, que certains mystères du passé vont se lever. Pourquoi Jottie se refuse d'aimer à nouveau ? que fabrique Félix dès lors qu'il s'échappe de la maison pour revenir les poches pleines d'argent ? quels mensonges Vause Hamilton a-t-il emportés dans sa tombe ? qu'est-ce qui a pu briser leur amitié avec Sol McKubin ?

Même si le rythme est lent et le roman copieux, la lecture n'inspire aucun ennui. Au contraire, j'ai été charmée par l'ambiance, captivée du début à la fin. J'avais l'impression de décrocher avec la réalité qui m'entourait pour voyager dans un décor dépaysant mais chaleureux. Cela m'a beaucoup plu. Les histoires de famille et les petites villes américaines n'ont pas fini d'exercer leur attrait sur moi ! ♥☼

10-18 COLLECTOR, 2017 -  672 pages - Traduit par : Claire ALLAIN, Dominique HAAS

 

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

X-Files : Les nouvelles affaires non classées (Première partie) par Joe Harris, Chris Carter, Dirk Maggs

X Files audible

X-Files revient en format omnisonore exclusivement pour Audible grâce à Chris Carter, le créateur de la célèbre série, à Joe Harris, l'auteur de comic books, et à Dirk Maggs (Alien : La sortie des profondeurs) pour son adaptation audio. 

X-Files : Les nouvelles affaires non classées nous permet de retrouver le célèbre duo d'agents du FBI, Scully et Mulder, dans cinq épisodes mijotés aux petits oignons. Retirés du service, les deux enquêteurs sont retournés à la vie civile sous de nouvelles identités. Mais un simple coup de fil de Skinner, les alertant que leurs dossiers ont été piratés, suffit pour convoquer tout ce beau monde dans leur petit bureau au sous-sol du J. Edgar Hoover Building pour y reprendre leurs anciennes fonctions. Poursuites infernales, kidnappings, réapparition de fantômes du passé, entités extraterrestres, complots et subterfuges tendancieux... On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de la série, on recroise l'homme à la cigarette, Alex Krycek, Mr X ou les Lone Gunmen, on renoue avec l'humour potache de Fox et le pragmatisme de Dana, on est au cœur même du récit, au plus près de l'action, en train de perdre pied, de guetter le moindre bruit suspect, d'échapper à une fusillade, de tomber dans les pommes ou de vivre une expérience interdite. C'est tout simplement génial.

Outre l'intérêt trouvé dans chaque histoire, j'ai particulièrement savouré la mise en scène avec effets sonores, générique de la série etc. La réalisation est saisissante de réalisme, on se trouve aux premières loges des enquêtes, chaque action est détaillée avec tact (oui, là je cours ou je viens de sauter d'un étage avant d'atterrir sur des draps... youplaboum). De plus, ce sont les vraies voix françaises de Gillian Anderson et David Duchovny, ainsi Danièle Douet et Georges Caudron, qui accompagnent cette lecture pour une immersion parfaite. Cette création omnisonore a donc été réalisée dans les règles de l'art et a veillé à ne négliger aucun détail susceptible de fâcher les fans. ☺ Le résultat est époustouflant et distrayant ! Il me tarde déjà d'en découvrir davantage... après tout, X-Files, la vérité est ailleurs ! 

 

Figurent au programme les 5 épisodes suivants :

Ceux qui croient Alors que Mulder et Scully, retirés du service, se cachent sous de nouvelles identités, un piratage informatique dérobe l'ensemble des dossiers du bureau des affaires non classées. Le soir même, Scully est poursuivie par des inconnus dotés de pouvoirs psys. Un inconnu la sauve de leurs griffes. Mais est-ce pour son bien ? 

Les hôtes La luxueuse station balnéaire de Martha's Vineyard est le théâtre de cinq disparitions. Mulder et Scully, récemment ré-affectés au bureau des affaires non classées, prennent l'enquête en main et en découvrent un peu plus sur une des premières menaces qu'ils avaient dû affronter. 

Pour le bien de Monsieur X Mulder reçoit d'étranges appels téléphoniques et des signes laissent entendre que Mr X cherche à le contacter. Ce serait parfait si Mr X n'était pas mort depuis dix ans. Mulder en apprendra beaucoup plus sur l'huile noire. 

Nouvelles méditations de l'Homme à la cigarette Cherchant comment il peut bien être vivant, alors qu'il se souvient être mort une fois, l'Homme à la cigarette fouille les archives du syndicat et ouvre la porte à de nombreuses explications. Le premier doyen ne lui sera pas forcement d'une aide bienveillante. 

Pèlerins Suite à un attentat sur une station de forage américaine en Arabie Saoudite, Mulder et Scully découvrent sur place une série de phénomènes inquiétants qui leur rappellent plusieurs affaires passées. S'approcheraient-ils enfin de la source de l'huile noire, cette matière qui prend possession des personnes qu'elle touche ! 



Avec : Georges Caudron dans le rôle de Mulder, Danièle Douet dans le rôle de Scully, et Sylvain Agaësse, Véronique Augereau, Robin Barde, Jacques Brunet, Guy Chapellier, Julien Chatelet, Olivier Chauvel, Pascale Chemin, Marie Chevalot, François Creton, Gérard Darier, Juliette Degenne, Véronique Desmadryl, Thierry Desroses, Laurence Dourlens, Philippe Dumond, Hervé Furic, Pascal Germain, Brigitte Guedj, Jean-Bernard Guillard, François Hatt, Fily Keita, Régis Lang, Karim Lebdiri, Gabrie Ledoze, Jean-Pierre Leroux, Gilbert Levy, Cyril Monge, Jean Pavageau, Marc Perez, Laura Prejean, Emilio Rabat, Mathieu Rivolier, Ludmila Ruoso, François Tavares, Pierre Tessier, Slimane Yefsah. 

Ce titre est une création omnisonore d'Audible : il s'agit d'une fiction jouée par plusieurs comédiens et enrichie par des effets sonores. Le son 3D permet une immersion sonore innovante et une expérience d'écoute exceptionnelle. 


>> Cet enregistrement original est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2016 The X-Files (TM) / Twentieth Century Fox Film Corporation. All Rights Reserved. Traduit de l'anglais par Novelcast (P)2017 Audible Originals, LLC / "The X-Files Theme": Written by Mark Snow, published by T C F MUSIC PUBLISHING, INC. (ASCAP), courtesy of Twentieth Century Fox Film Corporation

 

Lien direct : X-Files - Première partie (X-Files : Les nouvelles affaires non classées 1)

 

 

18/12/17

Agatha Raisin enquête #8: Coiffeur pour dames, de M. C. Beaton

Coiffeur pour dames Audible

Préoccupée par ses récents déboires sentimentaux, Agatha n'a plus le temps de se consacrer à sa petite personne. C'est donc avec horreur qu'elle découvre de fins cheveux blancs parsemés dans son noir de jais. Mrs Bloxby lui recommande donc l'adresse d'un coiffeur à Evesham - un certain Mr John - qui serait un vrai magicien. Agatha fait ainsi la rencontre d'un homme séduisant, pas avare en compliments, de quoi mettre un peu de baume à son cœur rabougri. Elle accepte ainsi de sortir avec lui, mais se retrouve bien vite en délicate posture, car notre séducteur impénitent va succomber sous ses yeux à un empoisonnement ! La malédiction plane sur notre chère Agatha. La voici de nouveau confrontée à une enquête rocambolesque en compagnie de l'indécrottable sir Charles Fraith - exit James Lacey ? C'est tout un programme, et quel plaisir de partir à l'aventure dans la verte campagne anglaise. Agatha est une héroïne casse-cou et casse-pied, pas très vernie en amour, mais je dois admettre que le couple formé avec Charles est franchement hilarant. Le type est odieux, opportuniste, pingre, etc. Il ne s'en cache pas, d'ailleurs Agatha en a parfaitement conscience et n'hésite pas à épingler ses nombreux défauts, mais le duo fait mouche. La présence de Charles vient, certes, soulager la défection honteuse du voisin - le sort en est jeté. Et au diable les miettes de languissement de notre Agatha ! Je prends un plaisir sadique à suivre l'ironie de la situation, car jusqu'au bout de la lecture, notre aristocrate n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat ! ☺

La série poursuit son bonhomme de chemin, sans surprise, sans déconvenue. N'espérez aucune esbroufe, l'affaire est entendue. Toujours la même intrigue, toujours les mêmes personnages, toujours les mêmes réactions. Le mode opératoire est récurrent. On passe néanmoins un très bon moment dans les Cotswolds, au rythme des enquêtes farfelues de miss Agatha Raisin. C'est léger et distrayant, à écouter en exclusivité sur Audible, avec une Françoise Carrière qui pimente de saveur aigre-douce ce thé noir parfumé aux épices. Délicieux.

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

Texte lu par Françoise Carrière (durée : 5h 27)

©2017 Albin Michel. Traduit de l'anglais par Marina Boraso (P)2017 Audible Studios

 

Le Club des Super-Héros #2: Forteresse Solitude, de Derek Fridolfs & Dustin Nguyen

Forteresse SolitudeAprès une année scolaire bien mouvementée, cf. Justice Académie, Clark, Bruce et Diana reçoivent une invitation à rejoindre une semaine le camp nature de Verte Vallée. Malgré l'enthousiasme de ses deux camarades, le jeune Wayne se montre particulièrement ronchon et méfiant. Après tout, pourquoi avoir confisqué tous les appareils électroniques des élèves ? quel est cet étrange épouvantail auquel fait référence le programme ? à qui appartiennent les étranges traces de pas près du lac ?
Clark et Diana ont pris le parti de profiter de l'instant présent et de participer aux nombreuses activités du camp - tir à l'arc, concours de mangeurs de tartes, course à trois pieds ou en canoé... Or, plus les jours passent, plus des événements anormaux surviennent. Et force est de reconnaître que Bruce n'a pas complètement tort en flairant un parfum de suspicion autour des organisateurs du camp de Verte Vallée. Les enfants du groupe disparaissent les uns après les autres. Aucune alerte n'est donnée. Et nos amis sont coupés du reste du monde.
Le Club des Super-Héros doit reprendre du service, sans plus attendre ! Nos futurs Batman, Superman et Wonder Woman n'ont qu'à bien se tenir, car ils vont trouver au sein du camp des alliés de choix, dont les patronymes évoquent les prochains Captain Cold, Vixen, Zatanna, Aquaman, Green Arrow, Cyborg, Catwoman ou Harley Quinn... Du beau monde en approche.
Cette idée de plonger dans la jeunesse des héros fétiches de DC Comics procure autant de curiosité que de plaisir. J'ai passé un vrai bon moment, entre les extraits de journaux intimes, les petits billets échangés en douce (puisque internet ne fonctionne plus, on revient aux bonnes vieilles méthodes), les pages de bande dessinée, où le graphisme parfois brouillon rend cependant les personnages difficilement reconnaissables. 
Pour le reste, c'est tout bon. On a une histoire qui tient la route, une enquête rondement menée, du suspense, de l'humour, des figures légendaires et des clins d'œil à foison. Si l'univers DC vous passionne, ou fascine vos enfants, n'hésitez plus à leur confier cette petite série pleine d'intrigues et de références à l'imaginaire caractéristique des super-héros (et super-vilains). ☺

Gallimard jeunesse, 2017 - trad. Marie Leymarie