22/03/17

Verte, de Marie Desplechin & Magali Le Huche

VerteQui ne connaît pas Verte, cette adorable fillette, héritière malgré elle d'une longue lignée de sorcières ? C'est l'une des séries pour la jeunesse les plus drôles, les plus pertinentes et les plus originales. N'attendez plus. Cette fois, Magali Le Huche a allié son talent, sa fraîcheur et sa tendresse pour adapter l'histoire en une bande dessinée tout aussi réussie. J'ai été comblée en apprenant cette nouvelle association et le résultat m'a grandement enchantée. ☺

L'histoire, donc, raconte comment une fillette de 11 ans a choisi de refuser d'entendre parler de lignée, de patrimoine, de succession et de leçon. La sorcellerie ? Très peu pour elle, merci. Sa mère Ursule est dépitée et convoque la grand-mère Anastabotte pour prendre la relève. Chaque mercredi, Verte se rend chez elle pour s'initier aux douces subtilités des sortilèges et des incantations. La fillette fait la moue, à la place elle souhaiterait qu'on lui explique pourquoi toutes les filles de son école sont folles de Soufi et pourquoi ce garçon lui donne un peu le tournis dans le ventre... Qu'à cela ne tienne, sa grand-mère convie le garçon à la maison pour partager le goûter. Quel embarras pour Verte, qui est pourtant ravie de découvrir un nouveau copain, drôle, sympa et fiable. Il est néanmoins convaincu d'avoir déjà croisé la jeune fille quelque part, en vacances, en colo ou à Bure-les-Templiers... tant son visage lui est bizarrement familier ! Tout à son apprentissage de sorcellerie, Verte continue de révolutionner son monde en invoquant un sort inattendu... pour retrouver son père ! Ursule et ses petits secrets n'ont qu'à bien se tenir. 

Quelle lecture exquise, fabuleuse et drôle. L'univers de Marie Desplechin vu par Magali Le Huche est décidément en parfaite osmose ! J'ai beaucoup aimé son imaginaire, son trait d'humour, ses couleurs et son ambiance fantasque dans une bulle hors du temps. L'harmonie parfaite. ♥

Rue de Sèvres - mars 2017

« Alors, comment s'est passée ta semaine, ma chérie ?
- Comme il était inquiet, j'ai dû raconter à Soufi nos histoires de sorcières...
- Tu es inconsciente ! Maintenant il va aller raconter ton histoire partout. Et les ennuis vont commencer. Pendant des siècles, c'est à cause de bavardes comme toi qu les sorcières ont été brûlées sur la place publique.
- Il a juré qu'il ne dirait rien.
- La belle affaire ! C'est parce que les gens ne croient plus aux sorcières qu'ils ne les brûlent plus. S'ils veulent faire du mal à leurs voisins, ils tombent plutôt sur les étrangers !
- D'abord il est étranger, lui aussi.
Sa famille vient de Bretagne.»

Posté par clarabel76 à 09:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Pêle-Mêle : Bonnes Vacances, Mousse ! de Claire Lebourg - Le loup en laisse, de Christian Oster

bonnes vacances mousse

En se réveillant par un matin pluvieux, Mousse se sent soudain seul et triste. Même après le passage de la tempête, la plage est désespérément vide. Pas un seul coquillage abandonné sur le sable. C'est inhabituel.

Il apprend alors que tout le monde est parti en vacances, dans le sud. Direction le soleil, les plages bondées, les glaces, les beignets huileux et les baignades. Mousse aussi suit le mouvement et invite son ami Bichon à le rejoindre. Celui-ci a justement envie de tester les bienfaits de la thalasso. Bain de boue, gommage et pierres chaudes. Nos deux compères sont aux anges.

Sur place, ils font connaissance avec Félix, qui ne manque vraiment pas de toupet et qui finit par s'accaparer la compagnie de Bichon. Mousse ressent une pointe de jalousie et en perd le goût de la glace au chocolat ! Quelle déconfiture. Pour se consoler, il erre seul sur la sable, quand il découvre la passion secrète du fameux Félix. Cette fois, Mousse efface toute rancœur et peut enfin pleinement apprécier les joies des vacances entre copains. 

Une histoire adorable, qui nous fait tourner la tête vers le calendrier en cochant les cases jusqu'aux vacances ! L'univers de Mousse, d'après Claire Lebourg, est infiniment coquet, simple et enfantin. La lecture inspire de doux sentiments de bien-être, de partage, de découverte et de bonne camaraderie. C'est sans chichis, avec un graphisme au ton pastel raffiné et douillet. On s'y sent merveilleusement à l'aise ! ☺

Bonnes vacances, Mousse ! de Claire Lebourg

Mouche de l'Ecole des Loisirs, 2017

 

le loup en laisse

Chic, le retour de Christian Oster ! Il s'agit cette fois de l'histoire du Loup, celui du Petit Chaperon rouge, de la Chèvre de Monsieur Seguin ou des Trois Petits Cochons. On ne compte plus ses nombreux méfaits, aussi tous se gaussent de lui en le découvrant au bout d'une laisse, tenue par la fillette au chaperon écarlate.

En fait, l'animal est en convalescence. Après avoir été recousu pour extirper ses proies de ses entrailles, le loup porte désormais une grosse cicatrice sur le ventre, qui le fait souffrir. Le médecin a prononcé un long discours de prudence et de ménagement. Le bûcheron a confié la mission à la fillette, qui la prend très à cœur. Mais à force de tirer sur la corde... notre loup ne ronge-t-il pas son amère vengeance ? 

Une histoire cocasse, pleine de ruses et de rebondissements, idéalement servie par la plume comique de Christian Oster et les illustrations de Michel Van Zeveren toujours facétieuses. Le cocktail délectable pour relire ses contes classiques dans des versions détricotées pour inspirer les fous rires ! On adore. ♥

Le loup en laisse, de Christian Oster

Illu. Michel Van Zeveren / Mouche de L'école des Loisirs, 2017

 

Posté par clarabel76 à 09:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21/03/17

J'étais là, de Gayle Forman

jetais laSous le choc du suicide de sa meilleure amie, Cody accepte de rendre service à ses parents en se rendant près de Seattle, où leur fille menait sa vie d'étudiante, pour y rassembler ses affaires et quelques indices. Rien n'indiquait que Meg était au bord du précipice. Pour Cody, pointe aussi la douleur de l'incompréhension et du rejet. Les deux amies avaient certes emprunté des chemins différents, mais avaient pour elles des années d'une complicité indiscutable. Le choix de Meg a pris tout le monde au dépourvu, en plus de renvoyer chacun à une prise de conscience.

Sur place, à Tacoma, Meg se glisse dans la vie de Meg, rencontre ses colocataires, découvre une facette de son amie qu'elle ne soupçonnait pas, croise aussi le garçon qui lui aurait brisé le cœur. Cody épingle ce Ben McAllister sans détour, il est responsable de la mort de Meg, il s'est servi d'elle, c'est un pauvre type, etc. Mais Ben se défend et rétorque qu'elle ignorait totalement qui était Meg. À force de fouiller sur une piste de plus en plus froide, Cody parvient à rassembler des faits nouveaux, mais glaçants et déstabilisants. En même temps, elle réalise combien sa propre vie est elle aussi insipide et gâchée par son manque d'ambition ou sa vieille trouille d'affronter l'inconnu.

Un roman solennel, qui aborde le suicide avec justesse et sans pathos, tout en s'attachant à tirer le portrait d'adolescentes secrètes et brisées. Gayle Forman réserve un traitement sensible et pudique au marasme émotionnel que vit l'entourage de la personne disparue, entre le traumatisme, le sentiment de trahison et l'éternelle incompréhension qui foudroie les parents, les amis... C'est une lecture hyper touchante, assez triste et obsédante. Car le chemin du deuil et du contrecoup est long, compliqué et pénible. Un livre à aborder dans les écoles, en famille, entre amis, pour ne plus diaboliser ce sujet préoccupant et pour mieux l'envisager sous toutes les coutures. 

Livre de Poche Jeunesse - Trad. Luc Rigoureau pour Hachette éditions - 2016

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les crevettes ont le cœur dans la tête : Journal sexy d'une trentenaire, de Marion Michau

les crevettes

C'est avec son indéfroissable optimisme, sa gourmandise et ses excès que Marion nous transporte dans son univers de drague et de “perdition”. Chaud devant, voici un journal sexy mais avant tout déjanté !

Célibataire de trente ans, parisienne bossant dans le cinéma, Marion multiplie les rencontres, les aventures et les espoirs fous de trouver le grand amour. Sous ses allures de croqueuse d'hommes, Marion est aussi une romantique éperdue. Sa peur de l'engagement, sa quête de la perfection ou son besoin insatiable de plaire la font néanmoins perdre pied, car Marion aime sans détour, puis hésite, et enfin se plante avec panache, de nouveau regrette et se morfond. Bref. Marion, c'est cette petite nana insatisfaite et indécise qui nous plaît aussi pour ses nombreux défauts, elle est drôle, attachante et pleine de dérision. C'est une Carrie Bradshaw, entourée de ses copines, qui écume les bars et les soirées alcoolisées, parle fringues et chaussures, fantasme sur un comédien inaccessible (Solal, alias Mr Big), rencontre le type craquant et honnête (Adrien, alias Aidan) et joue les girouettes pour x, y raisons. C'est futile, mais pas seulement, car Marion possède aussi les gènes d'une Bridget Jones, à se coltiner des tocards et vivre des situations grand-guignolesques, tout en noyant son chagrin ou son désespoir dans un pot de glace devant sa série tv.

Même si je ne me retrouve pas du tout dans son personnage, Marion me fait beaucoup rire ! Tantôt délurée, tantôt romantique, c'est une femme moderne, sensible et sincère. La lecture de son journal mérite qu'on s'y attarde, simplement pour le plaisir de déguster une histoire croustillante, décalée et décomplexée. J'ai passé un vrai bon moment, avec fous rires, mecs canons, champagne, vacances, soleil, famille, routine, St-Valentin... Un rendez-vous sexy mais jamais de mauvais goût. 

Interprétation mutine et facétieuse de Célia Charpentier pour Audible Studios. La pétillante révélation de la semaine ! 

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2015 Albin Michel (P)2017 Audible Studios

Les crevettes ont le cœur dans la tête : Journal sexy d'une trentenaire | Livre audio

Posté par clarabel76 à 10:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20/03/17

Happy ending, de Victoria Van Tiem

happy ending

Kenzi est accro aux comédies romantiques et rêve de faire de sa vie une réalisation aussi féerique et aboutie ! Pour l'heure, elle a décroché le prétendant idéal, Bradley, un bel avocat que sa famille adore, et qui comble Kenzi de bonheur.

Et puis, bim ! Au moment d'annoncer ses fiançailles, sa belle-sœur lui vole la vedette en révélant qu'elle est enceinte. Sa mère décide alors d'organiser une réception groupée pour fêter toutes ces bonnes nouvelles. Kenzi se sent spoliée, mais ne dit rien. Au boulot, son poste est également sur un siège éjectable, sauf si elle réussit à décrocher le gros contrat d'un nouveau client... Shane Bennett, accessoirement son ex petit copain. Leur histoire a cessé brutalement lorsque Kenzi a découvert qu'il l'avait trompée, puis le gars est parti en Angleterre et elle n'en a plus jamais entendu parler. Ce retour fracassant fait donc vaciller ses fragiles remparts, car Shane lui lance pour défi de rejouer les scènes mythiques de dix films romantiques (Pretty Woman, Dirty Dancing, Le Mariage de Mon Meilleur Ami, Bridget Jones, etc.). Kenzi panique rien qu'à l'idée de partager autant d'intimité avec ce spectre du passé, qui non seulement ravive de folles sensations, mais l'oblige aussi à faire le point dans sa vie et à revoir ses choix.

J'avais clairement fantasmé sur cette lecture, ayant aussi un gros penchant pour les mêmes comédies qui font battre le cœur de Kenzi. L'idée de départ est extra - extirper des scènes cultes pour les transplanter dans la vraie vie - qui n'a jamais rêvé d'une séance de shopping sur Rodeo Drive, d'être portée par Johnny Castle ou de recevoir un baiser de (Mark) Darcy ?! J'étais partante pour glousser comme une dinde, mais au final je me sens un peu flouée car je n'ai pas trouvé le déroulement de l'histoire follement mirifique. En vrai, les personnages manquent d'étoffe et perdent leur temps à gérer des situations de crise (mensonge, trahison, non-dit) éprouvantes pour nos nerfs. Kenzi est une chic fille, coincée entre sa copine sournoise et sa famille monolithique, mais qui s'écrase plus qu'il ne faut pour ne pas les décevoir. Shane resurgit dans son existence sans masquer ses intentions, mais c'est encore trop lisse, trop gentillet pour émoustiller la lectrice en alerte. Heureusement, il  y a de bonnes séquences farfelues (la soirée des homards ou la partie de paintball), qui font oublier les défauts d'une lecture aux attentes, peut-être, trop grandes ! 

Un roman au charme pétillant et dégoulinant de promesses, qui ne tiennent pas toujours la distance, mais qui font miroiter de douces espérances, toujours agréables à grappiller. Recommandé pour une soirée cocooning, avec pop-corn, chocolat chaud et guimauve. ☺

Harlequin - Coll. &H - Trad. Nolwenn Guilloud [Love Like the Movies] - 2017

« Peu importe que les comédies romantiques soient prévisibles, elles nous touchent, car elles sont ancrées dans la réalité et sa magie. »

Posté par clarabel76 à 09:00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


18/03/17

Les voisins d'à côté, de Linwood Barclay

les voisins da cote

J'ai coutume de classer les romans de Linwood Barclay dans la même case que ceux de Harlan Coben : frissons faciles et lectures opérationnelles. Ce titre proposant une histoire de voisinage, il ne m'en fallait pas davantage pour fléchir.

Promise Falls est une petite ville universitaire tranquille, où vivent le couple Cutter, Jim et Ellen, et leur fils Derek. Voulant profiter de l'absence de leurs voisins, pour squatter en douce leur maison avec sa petite copine, celui-ci a été témoin malgré lui du massacre de la famille Langley. Il n'ose rien dire à ses parents, tandis que la police mène son enquête en tirant des conclusions hâtives. Au fil des pages, l'histoire va cependant révéler des aspects sombres et sournois des personnages - le maire dont les nombreuses frasques défraient la chronique, l'ancien chauffeur en manque d'ambition, le directeur de l'université au passé malhonnête, l'épouse infidèle, le môme suicidaire ou le pauvre type avide de vengeance... Mais l'auteur a l'habileté de n'en dévoiler qu'avec parcimonie, privilégiant de multiplier les pistes pour nous conduire subrepticement jusqu'à l'issue fatale. 

Du moins, en théorie. Car j'avais globalement deviné les tristes rouages de l'intrigue. L'ensemble fait toutefois illusion et nous entraîne dans une machination implacable et aux rebondissements affolants. Je ne trouve pas le roman follement ingénieux non plus, mais idéal pour un rendez-vous distrayant, sans prise de tête et au suspense efficace. Un roman assez ordinaire, en somme.  

Texte lu par François Tavares (durée : 12h 12) pour Audible Studios - 2016

>> Ce livre audio en version intégrale est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2010 Belfond. Traduction de l'anglais (Canada) par Marieke Merand-Surtel (P)2016 Audible FR

Les voisins d'à côté | Livre audio

Congo Requiem, de Jean-Christophe Grangé

congo requiem

Quand un criminel n'a pas fini de vous hanter, cf. le chaos sanglant déployé dans Lontano, il est temps pour Erwan Morvan de retourner aux racines du Mal. Direction le Katanga sur les traces de l'Homme Clou ! Mais cette enquête, d'abord techniquement laborieuse à mettre en place, va également déterrer des secrets sur son père et sur sa famille qu'il n'aurait probablement jamais voulu connaître. Grégoire Morvan est pourtant aux aguets. Jamais loin pour contrôler son clan, il tente d'entraver le périple de son fils, tout en cherchant à se rendre lui aussi dans le nord du Congo. Il a placé ses billes exprès pour tenir en laisse son fin limier, mais Erwan trace son chemin en défiant les coups du sort. Dans ce territoire proche de la poudrière, le danger est niché dans chaque fourré ou chaque individu. Les guerres de clan, de drogue ou d'armes sont légion, la corruption fait rage et le français n'a qu'à filer droit. 

Pour le coup, Congo Requiem propose une entrée en matière fracassante et palpitante ! Autant j'ai pu soupirer à la lecture du premier roman, autant j'ai été emballée par l'enchaînement des événements prodigué dans celui-ci. Je craignais le passage au Katanga et au final j'ai totalement accroché. L'histoire dépasse les clichés pour explorer les dessous d'une famille qu'on savait déjà déglinguée. Cette fois, elle fouille plus loin en remontant aux origines de Grégoire Morvan, sa vie en Afrique, ses amours, ses colères et ses cachotteries. Que d'énigmes dans un seul personnage ! C'est foncièrement captivant. La fratrie n'est pas en reste, puisqu'on retrouve Loïc et Gaëlle englués dans des affaires sordides, impliquant la mafia italienne ou un psy au passé mystérieux. C'est Audrey, la collègue d'Erwan, qui va prêter une oreille attentive aux nouvelles crises paranoïdes de la frangine.

J'ai absorbé cette marmite du diable avec avidité et empressement, malgré sa consistance (730 pages, 21 heures d'écoute). Heureusement, le rythme trépidant fait oublier le temps qui passe, le propos aussi tient en haleine. L'enquête sur l'Homme Clou est relancée, de nouvelles hécatombes sont à prévoir. Drames, rebondissements, chausse-trappes... On progresse avec effarement dans cette histoire à tiroirs absolument démentielle ! Hugues Martel, le lecteur pour Audiolib, a repris le micro pour prolonger la magie yombé et développer les non-dits familiaux. Son interprétation est irréprochable et contribue à l'effet addictif du roman.

Agressif et gonflé à bloc, CONGO REQUIEM rattrape de loin les loupés de Lontano.
Une lecture au charme envoûtant et vénéneux.

Audiolib / lu par Hugues Martel (durée : 20h 57) - Juillet 2016

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17/03/17

Girl Online, de Zoe Sugg

EN FORMAT POCHE !

girl online

Penny manque cruellement de confiance en elle et a choisi d'exposer ses états d'âme sur un blog, sous le pseudonyme de Girl Online. Elle parle de sa vie au lycée, de sa “meilleure copine” qui vient de l'humilier en publiant sur un réseau social une vidéo d'elle, s'étalant sur scène, sa petite culotte au grand jour. Blessée, Penny lâche prise derrière son écran, sans réaliser qu'un phénomène est en place. Car, sans crier gare, ses confidences finissent par toucher un large public et créent le buzz. Mais Penny a le succès modeste. Et déjà son chemin l'envoie vers New York, où elle accompagne ses parents qui viennent de décrocher un contrat en or à l'hôtel Waldorf Astoria. Sur place, Penny rencontre un charmant musicien qui va lui faire vivre un véritable conte de fées ! Seulement, l'adolescente oublie que, souvent, les princes redeviennent crapauds après minuit.

Voilà un roman bien dans l'air du temps ! Frais et instantané, il propose une histoire mignonne et quelque peu superficielle, mais qui vend du rêve sur 300 pages et donne l'illusion aux jeunes lectrices qu'elles aussi peuvent se retrouver dans cette bluette pétrie de candeur et de romantisme. Zoe Sugg, alias “Zoella”, une YouTubeuse anglaise propulsée sur le devant de la scène grâce au succès de ses vidéos sur le net, a donc décroché le jackpot en publiant son 1er roman (chaperonné par l'écrivain Siobhan Curham), lequel a remporté une totale adhésion auprès de ses fans qui ont savouré cette histoire adorable et sans prétention. Et puis, ses intentions sont honorables lorsqu'elle cherche à véhiculer des messages positifs (parler de ses peurs, les affronter avec panache, dénoncer l'ostracisme au lycée et le harcèlement sur le net), tout en faisant croire qu'on peut toucher les étoiles mais garder les pieds sur terre. Au diable le cynisme, après tout... 

PKJ. ♦ Collection Best-Seller (format poche) ♦ mars 2017

Trad. de Rosalind Elland-Goldsmith

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Poppy Pym et la pièce maudite, de Laura Wood

Poppy pymRetrouvons avec grand plaisir la jeune Poppy Pym dans une nouvelle aventure, pimentée de drôlerie, de suspense et de rebondissements ! Poppy Pym, rappelez-vous, c'est cette jeune orpheline qui a grandi dans un cirque avant de rejoindre le collège Saint Smithen pour y apprendre quelques règles rudimentaires, à commencer par la vie en communauté ! La fillette, par son tempérament feu-follet, a su rapidement se mettre dans la poche l'amitié d'Ingrid et Letty, ses camarades de chambre, ainsi que Kit Kapur, un garçon de petite taille mais à l'appétit féroce. Se découvrant également une passion pour les énigmes, nos détectives amateurs ont trempé dans un mystère crapuleux en démasquant les vils escrocs (cf. La malédiction du pharaon).

On retrouve la joyeuse équipe en pleine effervescence, entre les préparatifs pour la fête de Halloween, la prochaine visite des familles et la production en ville de Macbeth. La pièce de Shakespeare souffre aussi d'une réputation malheureuse, ce serait la pièce maudite par excellence. Il est d'ailleurs interdit de prononcer son nom en public, à la place les comédiens évoquent la pièce écossaise pour conjurer le mauvais sort (demandez à Kit ce qu'il advient en cas d'étourderie). Et justement, le drame arrive ! En pleine répétition, dans une salle de la mairie, un incendie se déclare et réduit en cendres le théâtre de la ville. Un bâtiment vieux de 200 ans, cadeau d'un certain Phinéas Scrimshaw, un riche mécène qui aurait préféré enterrer son or pour enquiquiner ses héritiers.

Les journées ne sont pas assez longues pour concilier autant d'événements ! Poppy et ses amis ne font que courir, bouquiner et conjecturer sur la chasse au trésor, les préparatifs de la pièce et l'incendie criminel. Que d'énergie positive et fabuleuse au programme ! Cette série combine le sens du rythme à une intrigue enlevée et pétillante. C'est captivant, encadré par de chouettes personnages, ingénieux, sympathiques et attachants. La famille du cirque n'est jamais loin non plus pour agrémenter de séquences loufoques ce roman à suspense bien troussé. Très bonne série, dès 9 ans. 

Seuil Jeunesse - Trad. Cécile Nelson [Poppy Pym and Double Jinx] - 2017

Posté par clarabel76 à 10:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16/03/17

Pêle-Mêle : La soupe aux frites - Le Doudou fou - Mon ami Mahousse - Ouvre grand les yeux

la soupe aux frites

Parce que les enfants font grise mine en découvrant la soupe de papa, celui-ci tempère vite leurs grimaces. C'est nouveau, une soupe aux frites et aux bonbons, et juste un peu de poireaux pour adoucir le goût du sucré ! ... Miam, miam. Les enfants se régalent. Et quand il n'y en a plus, il y en a encore. Les enfants courent vite chercher les ingrédients pour aider leur papa à cuisiner de nouveau cette délicieuse recette ! ^-^

Quelle jolie farce ! Ou comment un papa roublard est également rattrapé par la rouerie de sa progéniture. Tel est pris qui croyait prendre, en somme ! Mais qui n'a jamais eu recours à quelques petits arrangements avec la vérité pour chasser de futiles réticences ? Vu comme ça, les enfants vont adorer les légumes verts. Ou pas.

Une histoire fabuleusement cocasse, des illustrations adorables, pour un album super drôle. ♥

La Soupe aux frites, de Jean Leroy & Ella Charbon

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017

 

le doudou fou

Ouhlàlà, c'est le drame. Lola a perdu son doudou ! Malo vient à sa rescousse et cherche partout la trace du doudou fugueur. Tandis que Lola s'effrondre à vue d'œil, Malo rassemble ses doudous préférés (également un patchwork du doudou fou de son amie) et propose de prendre un bon goûter réparateur. 

Ne jamais sous-estimer l'importance du doudou chez un enfant ! Un album ordinaire, mais efficace avec les illustrations rassurantes de Kimiko, ses couleurs pastel et son histoire qui mêle suspense, rebondissements et humour. Une lecture ravissante, autour d'un sujet “crucial” pour les bambins ! ;-)

Le Doudou fou, de Kimiko

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017

 

Mon ami mahousse

Mahousse l'éléphant et Mini le ouistiti sont deux super potes, et même si l'un est gros, l'autre riquiqui, ils partagent ensemble les mêmes activités (se protéger du soleil ou de la pluie, jouer de la musique, prendre le goûter, faire la toilette, lire une histoire) tout en composant avec leurs différences mais en réussissant à les conjuguer !

Une chouette leçon de compromis, de complicité et d'entraide. Cet album réserve aussi sa petite touche d'originalité, puisqu'il propose deux versions de la même histoire, celle de Mahousse, puis celle de Mini, en version recto-verso. Ce méli-mélo astucieux ne manquera pas de surprendre et de piquer la curiosité des enfants !

Les illustrations de Giulia Bruel sont éclatantes et colorées. À leur façon, elles invitent au voyage, à l'évasion et à rêver ! J'ai beaucoup aimé. 

Mon ami Mahousse, de Jean Leroy & Giulia Bruel

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017

 

ouvre grand

Chic, un album magique et foisonnant ! Un album qu'il faut d'abord découvrir... en fermant les yeux ! Si, si. C'est écrit noir sur blanc. L'enfant doit IMAGINER un paysage de campagne, par temps hivernal, avec un sol couvert de neige, des arbres blancs, et là, ouvrez les volets et admirez le tableau ! Magique, vous dis-je. L'exercice va ensuite se répéter, au fil des saisons, des couleurs et de votre imagination ! Exclamations garanties.

Cet album est ainsi truffé de ravissants petits détails, qui incitent les jeunes lecteurs à se pencher sur l'ouvrage, à chercher, à réfléchir, à rêver aussi. C'est une excellente lecture qui stimule efficacement la curiosité des bambins et donne lieu à une formidable fantaisie créative. L'album est de plus très coloré, illustré avec brio et ponctué de détails croustillants. Très chouette découverte. ☺

Ouvre grand les yeux, de Ramadier & Bourgeau

Ecole des Loisirs / Loulou & Cie, 2017