19/09/19

Pêle-mêle : Quatre pattes - Un drôle de truc pas drôle - Laissez-moi tranquille...

quatre pattes

Après le magnifique Tout doux, dans lequel Gaëtan Dorémus exprimait déjà sa tendresse et sa poésie en donnant naissance à son ourson, on retrouve notre cher ami dans son apprentissage de la vie à quatre pattes... Marcher sur le goudron, danser sur les petits cailloux, sentir le chatouillis de l'herbe, patauger dans la boue, grimper et explorer le monde.

Cette histoire donne la sensation de partir loin dans une aventure inconnue et parfois dangereuse. Attendez de voir cette ascension vertigineuse, ce froid aux pattes, cette ivresse soudaine qui vous cloue sur place ! On vit auprès de l'ourson les mêmes émotions et à travers son regard innocent... d'où la chute rigolote et pleine de sourire.

Encore une fois, cet album est remarquable par ses couleurs, son atmosphère mystérieuse et son suspense qui donne des frissons. C'est beau, en plus d'être fascinant. Ça se lit avec des yeux ronds comme des billes - la découverte du monde à hauteur d'ourson est juste une prodigieuse plongée, riche en enseignements. Magnifique.

Quatre pattes, par Gaëtan Dorémus

rouergue, 2019

=======================

un drole de truc pas drole

Rien ne va plus pour notre jeune héroïne : un drôle de truc pas drôle ne cesse de la poursuivre. Cela ressemble à une pelote noire, embrouillée, indéfinissable. Par contre, elle ne cesse de la coller et refuse de s'en aller.

Mais comment expliquer à maman ce drôle de truc pas drôle ? Simplement que c'est gênant, que c'est là, présent, encombrant. Qu'on a beau lui faire peur, chasser ce truc, menacer, crier, l'enfermer à double tour... il refuse de lâcher prise. Reste alors à mieux cerner ce truc, à comprendre son pourquoi et son comment, à regarder autour de soi, à réaliser que c'est partout, que tout le monde porte ce drôle de truc et que la terre continue de tourner.

Bravo à cet album qui met en scène les états d'âme - ces émotions si complexes qui nous saisissent par surprise et nous laissent souvent à plat - cet album a su les exprimer avec justesse, dans un grand festival de couleurs et au cœur d'un graphisme ordinaire et néanmoins intimiste. On suit la réflexion méthodique de la jeune fille, ses doutes, ses colères, ses bonnes idées pour vivre avec son drôle de truc. On applaudit bien fort ce tour de passe-passe... très habile et astucieux. 

Un drôle de truc pas drôle, par Giulia Sagramola

rouergue, 2019

=======================

Laissez moi tranquille

Parfois Leyla en a assez de vivre au sein d'une tribu nombreuse et bruyante, qui colle et qui donne des bisous tout le temps. Parfois Leyla a envie de calme et de tranquillité. Un jour, elle décide donc de s'éloigner du clan et de partir à l'aventure.

Une aventure non moins périlleuse et pleine d'inconnues ! Car Leyla se blesse au pied - ouille - puis croise un lézard indolent et peu bavard. En écoutant ses plaintes, il lui confie pourtant une astuce - faire silence et fermer les yeux, se dorer la pilule au soleil et réfléchir au sens de la vie.

Miracle, cette formule donne à Leyla le goût de retrouver sa famille et de raconter sa folle épopée. Tous sont en admiration - quel courage, vraiment - et tous répondent en chœur pour cajoler cette héroïne intelligente et déterminée !

On aime beaucoup cet album plein d'humour et de tendresse, aux illustrations douces et réconfortantes. Galia Bernstein a déjà illustré La grande famille (drôle et génial également).

Laissez-moi tranquille... par Galia Bernstein

Album Nathan, 2019

=======================

 


Le Club des Lemmings très distingués, par Julie Colombet

Le Club des lemmings très distingués

Pour appartenir au Club des Lemmings très distingués, il faut tout d'abord être un lemming (ça coule de source) et se montrer distingué en toute circonstance (et croyez-moi ce n'est pas donné à tout le monde). En effet, le Club s'illustre d'une flopée d'interdictions... comme marcher à quatre pattes, grogner ou jouer dans la boue. Non, vraiment, aucune décence à avoir un comportement trop animal et sauvage. C'est très loin de la classe affichée par nos lemmings très distingués.

Les règles aussi ont été écrites pour être respectées à la lettre (gare aux rebelles) : vivre en communauté et partager leurs activités constituent leur lot quotidien et le sel de leur existence. Ainsi, tout baigne chez les lemmings, heureux et sans cesse affairés. Seul le dénommé Bertie semble sortir du lot. En effet, notre jeune lemming est de plus en plus las de cet esprit de groupe, du brouhaha constant, du confinement, du regard des uns et des autres, du manque de liberté, du règlement strict.

Un jour il décide de s'échapper pour prendre l'air à la surface. Là, il tombe museau contre museau avec un ours ! Un énorme et imposant ours brun. Graou... l'animal le scrute avec attention, avec curiosité, avec gourmandise. Qui sait ? Le monstre ouvre grand la bouche et sort sa langue. Ça va saigner chez les lemmings ? Pas du tout. Notre gros nounours a juste besoin de câlins et d'affection. Lui aussi est en quête de nouveaux amis. Il adore se rouler dans l'herbe, grimper aux arbres, se lécher les pattes... Bertie est fasciné, envieux et intrigué.

Il décide de présenter son camarade auprès des lemmings... qui sont assez frileux de valider sa candidature pour rejoindre leur Club. Et puis, les vacances approchent et tous veulent aller à la mer - une autre péripétie incroyable et qui va donner des frissons au lecteur ! Car ceci est une histoire passionnante, en plus d'être drôle et merveilleusement illustrée. On y parle de tolérance, de différence et d'acceptation de l'autre avec un air de ne pas y toucher. On trouve également beaucoup de fantaisie et de bonne humeur au sommaire. En bref, c'est décalé et follement original. On ne peut qu'adorer ! ♥

Casterman, 2019

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18/09/19

Pêle-mêle : Ma poule raboule ! - Un appétit féroce - La petite casseuse de cailloux - Miki - Les cinq amis

Ma poule raboule

Voilà une lecture qui va vous rendre maboule ! Une poule couve une mini-boule avec ses plumes douces. Et là, coucou, la coquille se fendille. Les pupilles scintillent. C'est une fille !

L'arrivée du bébé poupoule va rendre notre moumoune un peu cinglée car aussitôt elle part en vrille et fait des bonds de cabri. La mini est estomaquée et houspille sa mimine. Voyons, dit le papa, on ne parle pas comme ça à sa moumoune. À peine venue et déjà une bisbille... La fille décanille. Elle se rhabille, se recroqueville, se faufile dans sa coquille. Retourne se coucher.

Sauf que les parents ne mordent pas à l'hameçon : « Fais la moule dans ta bouboule ». Et ils poursuivent leur chemin.

Après mûres réflexions, la petite poule renonce au show et raboule auprès des siens avec de grands discours de réconciliation. Fini les broutilles ! Promis, elle sera gentille & vive la vie de famille !

Edouard Manceau propose une lecture extrêmement drôle mais surtout facétieuse dans son expression, ses formules, ses jeux de mots, sa poésie. Ça virevolte joyeusement et fait rouler dans la bouche des rimes en "oule" / "ille" / "a". Petits et grands vont s'amuser à lire et découvrir cette aventure, puis répéter et réciter ce texte farfelu et qui dresse un portrait de famille particulièrement cocasse. On adore !

Ma poule raboule ! par Edouard Manceau

Milan, 2019

===================================

Un appetit feroce

Réveil difficile pour Léo : son estomac crie famine. Et malgré l'odeur alléchante des crêpes, il n'a pas du tout envie d'en manger. Non. Il a plutôt faim d'autre chose. Un besoin de dévorer tout ce qu'il croise sur son chemin. Graou... notre Léo part en chasse, saute par la fenêtre, fait un massacre en ville, se réfugie dans la forêt, rencontre un ours. Graou... Léo est poussé par un instinct animal qu'il ne contrôle plus. Il en veut aussi à son estomac d'etre insatiable et d'en réclamer toujours plus.

En fin de journée, Léo se sent barbouillé et décide de rentrer à la maison. Quelques blurps plus tard, il regagne sa chambre. Il a pratiquement tout remis en ordre. Il ne lui reste plus qu'un dernier casse-croûte... pour rugir de plaisir. Mangera,  mangera pas ?

 Wooow ! Vous allez en prendre plein les mirettes car cet album, mon vieux, il est terrible ! ♫♪ Écrit en hommage à Maurice Sendak, il s'embarque dans une histoire hallucinante qui va laisser le lecteur tour à tour surpris, choqué, incrédule. Mais ravi. Car la morale de l'histoire est profonde et tisse un fil invisible sur les désirs et les émotions des enfants. Une jolie découverte !

Un appétit féroce, par Laurel Snyder & Chuck Groenink

Milan, 2019

===================================

La petite casseuse de cailloux

Dans une lointaine contrée, les casseurs de cailloux sont abrutis par leur travail harassant. Du matin au soir, la semaine entière et les mois s'enchaînant, ils cassent des cailloux sous la surveillance de gardiens pas cool du tout. Nul ne sait ce que deviennent ces petits cailloux qui sont transportés dans des camions et conduits au château du roi. Les ouvriers sont trop épuisés pour réfléchir : ils avalent leur soupe et s'endorment sans demander leur reste.

Parmi ces casseurs de cailloux, se trouve une fillette : Lise adore taper dans les cailloux, non pour les casser, mais pour les sculpter. Et les gardiens ne sont pas contents. Ils grondent, ils hurlent, ils menacent. Lise s'en moque. La sanction est immédiate : elle est embarquée dans le camion pour être jugée par le roi en personne. En punition, celle-ci doit exécuter une réplique de sa royale personne en élaborant une statue taille xxl.

La tension est à son comble dans la salle du trône. Même les gardiens retiennent leur souffle. Quand apparaît un petit oiseau, voletant près de la création, en toute innocence, et puis...

La suite se découvre dans cet album joliment poétique qui met en avant le pouvoir de l’imaginaire et l'audace de l’enfance face à un ordre établi qui pourrait basculer en un battement d'ailes ! Ici, nulle violence pour s'affranchir des chaînes et reconquérir sa liberté... bravo à cette lecture très inspirante ! 

La petite casseuse de cailloux, par François Maumont

Milan, 2019

===================================

Miki plouf au bain Miki vite habille toi

Découvrez la série MIKI qui introduit le jeune lecteur dans un univers familier - prendre son bain ou enfiler son manteau pour sortir - avec un jeune héros à la crinière flamboyante et reconnaissable entre mille.

Autre bonus : les petites languettes pour mettre son grain de sel et aider Miki à enfiler ses chaussures ou savonner son corps. Les enfants adorent !

Une série simple, adorable et efficace.

Miki : Viens vite, habille-toi ! / Plouf, au bain ! par Julie Mercier

Milan, 2019

===================================

 

les cinq amis

Dans cette histoire animée, ce sont des nounours, des chats, des petits singes, des cochons et des souris que nous rencontrons dans des décors colorés et chaleureux.

Globalement, tous se montrent très raisonnables : ils cueillent des myrtilles, dansent dans le jardin, jouent dans la ferme... Mais certains se distinguent : 2 nounours trop gourmands, 1 petit singe aux fesses rouges, 3 petits chats avec des trompettes ou 4 cochons très élégants. Au lecteur de les découvrir.

Lorsque les petites souris organisent une fête dans le grenier, ils proposent d'envoyer quelques invitations. Ils commencent à dresser une liste, avec des envies de gâteaux, de musique, de blagues, de tours de magie et aussi de bisous. Au final, combien de fêtards se retrouveront sous leur toit ?

Confiez vite cette lecture aux enfants pour de précieuses minutes de concentration et d'apprentissage ludique... effet garanti. Ils vont se lancer dans une incroyable aventure qui fera fonctionner leurs méninges. Le plus incroyable, c'est qu'ils vont s'y projeter tout en s'amusant. Et donc, apprendre à compter jusqu'à 10, répondre aux devinettes, retrouver des animaux cachés, additionner, observer, réfléchir. Vous en rêviez ? Christophe Loupy l'a fait. Chapeau bas.

Les Cinq amis, par Christophe Loupy & Shunsuke Satake

Milan, 2019

===================================

 

16/09/19

Les Royaumes de Feu #3 : Au cœur de la jungle, de Tui T. Sutherland

A66185C'est au tour de l'Aile de Pluie Gloria de retourner sur ses terres. Ses attentes sont fortes car elle a toujours su qu'elle ne figurait pas dans la Prophétie et que sa présence parmi les Dragons du Destin était accidentelle. D'où des années de brimades par les Gardiens et le sentiment d'être inutile.
En effet, il est de notoriété publique que les Ailes de Pluie n'ont aucun talent ou aucun don, si ce n'est pour lézarder au soleil. Lorsqu'elle arrive au Royaume de Pluie, Gloria n'est donc pas étonnée de découvrir un peuple accueillant mais lymphatique. Pourtant d'étranges disparitions de dragons sont signalées et pourraient alerter la souveraine. Celle-ci ne s'en formalise pas.
Gloria va peu à peu soulever le problème et participer au changement car c'est bien beau d'être capable d'afficher les plus belles écailles multicolores et de cueillir des tonnes de fruits entre deux siestes, le danger aux portes du Royaume est bien réel.
De plus, les Ailes de Pluie possèdent un trésor caché que d'autres clans pourraient exploiter à leur propre compte. L'heure est grave. Pour Gloria et ses petits camarades (toujours en retrait quand ils ne sont pas les héros du jour), la quête ne faiblit pas et l'étau se resserre.

Ce roman, comme ses prédécesseurs, propose une formidable aventure, haletante et super distrayante. L'ambiance aurait pu sembler plus légère (les Ailes de Pluie ne connaissent pas le stress), et pourtant le mystère est parsemé avec subtilité et juste assez pour titiller notre curiosité. Bravo.
C'est également en passe d'être la série idéale pour me distraire de la rentrée avec son cortège de ruminations déprimantes ! Je suis incontestablement fan de cet univers flamboyant (les couvertures sont splendides), des personnages de plus en plus drôles, de l'intrigue captivante et bien ficelée, avec des révélations et des rebondissements en cascade.
Un plaisir de lecture qui se poursuit et qui s'enchaîne très probablement avec L'île au secret.

Gallimard Jeunesse (2015) - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13/09/19

La Reine de la comédie, par Jenny Jägerfeld

La Reine de la comédieLa maman de Sasha, douze ans, s'est suicidée, laissant une famille vide et éplorée de douleur. Si le sujet vous semble effrayant, ce serait ignoré l'héroïne étonnante et tellement forte qu'il est possible de rencontrer. Après quoi, impossible de reposer le roman. On plonge dans son histoire et on s'attache définitivement.
Certes, Sasha n'a pas encore affronté son chagrin et son deuil en confiant réellement ce qui la touche. Elle ment à plates coutures et a même décidé de paraître tout le temps gaie et dynamique pour éloigner le malheur. En fait, elle a analysé la dépression de sa mère et fait la liste de tout ce qu'elle doit désormais renoncer - lire des romans, se promener dans la forêt, trop réfléchir...
Elle pense aussi qu'elle doit éviter de s'attacher à un autre être vivant et dit non au chiot que lui offre son père pour son anniversaire. Là, celui-ci comprend que ça ne tourne pas rond et s'adresse à une psychologue. Panique à bord pour Sasha qui prend cette visite pour un échec. D'où sa volonté de réussir son stand-up et prouver qu'elle est drôle jusqu'à la moelle !

J'aime beaucoup ce genre de petits romans qui font un triple salto dans mon cœur parce qu'ils me racontent des histoires adorables et néanmoins émouvantes avec des personnages qu'on aimerait serrer fort contre soi. Parce qu'on se reconnaît dans leurs histoires, parce qu'on partage un bout de leurs vies... Ça surgit sans crier gare, un mot, un signe, un souvenir... plouf ! C'est bouleversant.
Et pourtant le roman est aussi incroyable car il est débordant d'optimisme, de tendresse et de courage. Il vous raconte aussi qu'il n'existe peut-être pas de solution miracle pour soigner un chagrin immense. Mais en parler, c'est déjà un bon point. Bref. Ne vous fiez pas à l'emballage un peu cacophonique. Suivez votre instinct !

Seuil Jeunesse (2019) - Traduit du suédois par Rémi Cassaigne

« Et dans ma poitrine, c'est comme un arc-en-ciel de petites bulles effervescentes qui s'élèvent en tourbillonnant. Et en montant vers mon cœur, mon cerveau, elles éclatent, l'une après l'autre, avec un léger crépitement. Et dedans, il y a de l'amour. Rien que de l'amour sous sa forme la plus chaude, la plus pure. »

 

Posté par clarabel76 à 12:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


12/09/19

Qui va à la chasse (Hamish Macbeth 2), de M. C. Beaton

On ne risque pas de connaître quelques nuits blanches avec Hamish Macbeth ! C'est le genre de roman policier suranné qu'on lit pour se consoler du retour de la grisaille. On n'est pas loin du cliché en recommandant une théière chaude et un plaid à moumoute pour entamer sa lecture.

Qui va à la chasse

L'histoire nous invite dans le château de la famille Halburton-Smythe (rappelez-vous de Priscilla qui fait battre le cœur de notre grand échalas à la chevelure flamboyante). La demoiselle ramène de Londres le dramaturge en vogue - également son fiancé attitré - que les invités de ses parents sont impatients de rencontrer. Mais la soirée est polluée par les remarques déplaisantes d'un affreux goujat. Comme d'habitude, cet individu est retrouvé mort. Et les suspects ne manquent pas. Même s'il est écarté de l'enquête, Hamish Macbeth continue de fouiller la lande pour apporter la preuve du crime parfait. En effet, la police a d'abord conclu au banal accident de chasse. Que nenni. Notre écossais a de la suite dans les idées et trace son chemin en vagabondant ci et là, en ressassant les discussions entendues, en téléphonant à son cousin journaliste ou en toquant à la porte d'une vieille tante pour cerner la personnalité du défunt.

Il oublie ainsi ses déboires sentimentaux en sachant la jolie Priscilla inaccessible et prisonnière de son rang. Sa relation avec Henry est d'ailleurs un vrai casse-tête (... et je n'étais pas loin de penser à Sidney Chambers et Amanda). En tout cas c'est tout aussi élégant et poudré, baignant hors du temps, conduit sans esbroufe et avec un grand classicisme. Je n'avais pas deviné le dénouement - après tout je considère que cette série se lit surtout pour son emballage, moins pour son suspense qui n'est pas franchement insoutenable ! Ça manque encore de piquant, ceci dit...

©1987 / 2019 M.C. Beaton / Albin Michel. Traduit de l'anglais par Marina Boraso (P)2019 Audible Studios

Par contre, je ne suis pas contente... mais vraiment pas contente... de la lecture faite par François Delaive concernant les voix féminines - c'est à pleurer de rire ! Franchement ridicule. Il me semble avoir sursauté quand j'ai entendu l'une d'elles dans les cinq premières minutes. Je n'en revenais pas. C'est une blague ou quoi ? En tout cas, on se moque du monde. Revoyez votre copie, faites simple - la narration est par ailleurs agréable et fluide - donc quel intérêt de singer les dames du roman.. C'est insupportable !

 

Posté par clarabel76 à 19:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les Royaumes de Feu #2: La Princesse disparue, de Tui T. Sutherland

J02225

Impossible de résister à cette lecture après avoir refermé le premier tome... j'avais envie de prolonger l'histoire et de connaître la suite des événements. J'en sors grandement conquise ! Encore une fois.

Nos dragonnets de La Prophétie ont pris la poudre d'escampette et sont partis à l'assaut des quatre coins du Royaume pour découvrir le secret de leurs origines. Hélas Pyrrhia est à feu et à sang car les relations entre les clans sont divisées. Nos jeunes élus n'ont pas été préparés pour affronter autant de vicissitudes mais la solidarité du groupe les porte à accuser les coups bas. Dans cet épisode, l'Aile de Mer Tsunami se demande si elle serait la Princesse disparue des contes écrits par la Reine Corail. Souveraine fantasque, celle-ci paraît étrangement fébrile et accorde mal sa confiance à un entourage qui trompe son monde. Tsunami va de surprise en surprise mais n'est plus sûre d'être franchement à sa place.

On avance un petit peu dans l'intrigue (la guerre, les meurtres, les mensonges en toile de fond) pour laisser place aux émotions et interrogations de nos cinq Dragons du Destin. Ils ont quitté le cocon pour se jeter dans le grand bain, ils doivent prendre leurs propres décisions, ne pas décevoir les potes, être à l'écoute et ne pas se précipiter. En plus de sauver le monde au gré des aléas de la vie et des rencontres importunes ! C'est tout bon à lire car le rythme ne faiblit jamais, les personnages sont attachants et les rebondissements surviennent quand on ne s'y attend pas. Un parfait dosage qui donne envie d'aller plus loin... Au cœur de la jungle !

Gallimard Jeunesse (2019) pour la Bande Dessinée

Les Royaumes de Feu, 1 : Tui T. Sutherland

Traduction par Vanessa Rubio-Barreau (2015)

 

A66184 (1)

 

Un univers riche et fascinant, une intrigue captivante, une amitié indéfectible,
partagez l'aventure de cinq jeunes dragons aussi valeureux qu'attachants.

 

 

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11/09/19

Les Royaumes de Feu #1 : La Prophétie, de Tui T. Sutherland

J02224J'ai été agréablement surprise par ce début de série qui cartonne depuis 2015 en France ! Il s'agit ici de l'adaptation en bande dessinée du premier tome, dont on perçoit déjà l'univers riche et foisonnant. Mike Holmes propose une lecture fidèle et accessible pour un public curieux et peut-être un peu frileux.

Nul doute qu'après cette découverte, les lecteurs se tourneront vers les romans pour prolonger le plaisir et picorer les détails qui auraient pu échapper au dessinateur. Les deux supports sont en effet complémentaires et très utiles pour se familiariser à cette saga épique et flamboyante. Il faut certes un peu de patience pour cerner l'univers des dragons, distinguer les noms et les clans, puis l'histoire trouve son rythme et nous embarque dans une aventure à la fois drôle et palpitante.

Aux royaumes de Pyrrhia, les guerres de pouvoir font rage et divisent les familles qui n'hésitent pas à conclure des alliances et à les rompre sans vergogne. Il existe pourtant une prophétie annonçant que cinq jeunes dragons apporteraient enfin la paix. En attendant ce jour, les élus sont arrachés à leurs terres pour être élevés en cachette dans une grotte. Pendant six ans, Argil, Tsunami, Gloria, Comète et Sunny grandissent comme des frères et sœurs... mais rêvent de voler de leurs propres ailes pour retrouver leurs racines et explorer le monde extérieur. Un monde hélas peuplé de créatures envieuses et aux intentions haineuses que la naïveté de nos jeunes dragons maladroits va brutalement découvrir.

Après un démarrage brouillon, l'histoire a réussi à m'alpaguer et à m'intriguer ! Car me voilà désormais impatiente de connaître la suite - La Princesse disparue - que je pense lire dans la foulée.

Gallimard Jeunesse (2019) - Traduction de Vanessa Rubio-Barreau

Adaptation en bande dessinée par Mike Holmes d'après le roman de Tui T. Sutherland :

A66183

 

L'Outsider, de Stephen King

L'Outsider

Grandiose, vraiment, pour ne pas dire carrément flippant !
La petite ville de Flint City est sous le choc suite à l'arrestation de leur coach fétiche pour le meurtre d'un enfant. Malgré les preuves accablantes, Terry Maitland clame son innocence. Mais l'inspecteur Anderson veut boucler rapidement cette affaire.
Et tout va partir en cacahuète ! Car la masse populaire est en colère, les familles sont éplorées, la presse est avide d'images qui font la une... La confusion est totale, même si le chagrin est immense et le désespoir tout aussi vaste.
Stephen King nous réserve un grand thriller qui nous retourne le cerveau et qui nous cloue sur notre canapé en nous faisant tourner les pages avec fébrilité. Le scénario est franchement noir et poignant, d'où la boule d'angoisse au ventre et la curiosité chevillée au corps car on crève d'envie de démêler les ficelles de cette intrigue inexplicable.
Peu à peu, on comprend aussi que la solution va chatouiller. On retrouve d'ailleurs cette chère Holly Gibney venue éclairer la lanterne opaque des enquêteurs. Son aide ne sera pas de trop pour affronter ce qui nous attend ! Brrrr... ça frise parfois l'insensé mais ça promet de bonnes séquences terrifiantes.
En somme, on savoure l'intensité dramatique, le suspense de malade et l'ambiance hyper pesante de cette lecture qui nous colle à la peau. Tout bonnement efficace !

©2019 Stephen King c/o The Lotts Agency Éditions. Traduction Albin Michel (P)2019 Audiolib

Excellent lecteur qui rend (à juste titre) la lecture addictive avec ses moments de doute, d'humour ou de peur panique. Une écoute très prenante et qu'on prend également le temps d'explorer en glissant lentement dans son atmosphère...  une réussite !

 

 

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10/09/19

Les cœurs brisés ont la main verte, par Abbi Waxman

Les cœurs brisés ont la main verte BelfondÀ l'instar du roman Le goût de la vie, celui-ci aussi est une petite bulle de tendresse et de seconde chance.
Lili a perdu son mari dans un accident de voiture et vit depuis quatre ans sous une cloche avec ses deux filles et son chien. Pour les besoins de son boulot, elle est inscrite à un stage de jardinage où elle rencontre Edward. La romance ne se boucle sans doute pas en deux chapitres mais la connivence qui s'installe est un modèle de patience, de sourire et d'étoiles dans les yeux.

Car c'est simple mais adorable. On s'attache également à suivre Lili dans son mode de vie bordélique, sa relation très proche avec sa sœur Rachel et les liens qui se nouent avec les élèves du groupe. On prend ainsi place dans un petit monde turbulent mais qui prend le temps de babiller en toute insouciance ou de mettre son grain de sel dans le jardin des uns et des autres.
Ça plane sur un petit nuage et ça chasse les idées noires. Ça évoque aussi la vie dans ce qu'elle a de beau, de doux ou d'improbable à offrir. C'est comme le jardinage - une terre à fouiller, des mains à salir, des graines à planter, des mauvaises herbes à arracher... un éternel recommencement !
Et au milieu, il y a le chagrin de Lili - un chagrin incommensurable et d'une rare violence. Depuis, la jeune femme a peur de tout et surtout elle refuse d'abandonner sa tristesse en acceptant de sortir avec d'autres hommes. Ce serait une trahison à son amour perdu et Lili n'est pas prête.
Voilà qui augure une lecture pleine de sagesse et de sensibilité. On a tantôt le cœur lourd tantôt le sourire banane mais on ressort de cette histoire sur une sensation de bonheur et d'apaisement. Outre les idylles qui fleurissent sans crier gare, on s'attache au parcours d'une héroïne engluée dans son deuil et cernée par des compagnons formidables ! On a frôlé le coup de cœur...

Belfond (2017) 

Julia TAYLOR (Traducteur)

Collection : Le Cercle Belfond

REPRIS EN FORMAT POCHE CHEZ POCKET

Les coeurs brisés ont la main verte Pocket

 

Posté par clarabel76 à 12:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,