03/05/21

Tu me dois un meurtre, par Eileen Cook

tu me dois un meurtreÇa commence comme un film de Hitchcock : deux inconnues se rencontrent dans un avion et échangent quelques verres en imaginant le crime parfait. Pour y réussir, elles devraient échanger leurs victimes. L'une éliminerait son ex, l'autre sa mère.

Elles pactisent en gloussant. Après quoi, enivrée par l'alcool, Kim s'effondre dans son fauteuil sans trop y réfléchir.

Ce n'était qu'un délire conçu pour chasser de longues heures d'attente dans une aéroport et la frustration énorme d'avoir à supporter son bourreau des cœurs et sa nouvelle conquête. Ni plus ni moins.

Malheureusement ce voyage à Londres va virer au cauchemar. La mort de Connor va en effet précipiter l'héroïne dans l'horreur. Kim comprend rapidement qu'elle est désormais associée à un crime et qu'elle a perdu le contrôle de la situation.

Car Nicki va se rappeler à elle. Exiger sa part du contrat. Elle va s'y employer sournoisement. La harceler et la menacer.

Pour Kim, l'étau se resserre. Spirale infernale. Doutes. Tension implacable. Et j'en passe.

On tourne les pages du roman en soutenant le rythme. Mais on s'interroge aussi face à l'attitude déconcertante de l'héroïne. Cela ressemble fort à de l'hystérie paranoïaque. Qui sait ? Kim a pas mal de secrets sous le coude, après tout.

Enfin bref. Ce roman YA se lit d'une traite et joue adroitement avec les codes du suspense. Le spectre hitchcockien et le cadre londonien lui confèrent également beaucoup d'attrait. Seule la fin vient froisser mes exigences en matière de dénouement impitoyable. J'attendais plus de clash.

Cela reste toutefois une bonne découverte en matière de thriller pour jeunes adultes.

Casterman, 2021 - Traduit par Samuel Sfez

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:30:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


23/04/21

Grisha L'intégrale, de Leigh Bardugo

Grisha

Cette magnifique édition reprend les trois tomes de la série Grisha : Shadow and Bone ; Siege and Storm ; Ruin and Rising. Soit une belle brique de 1152 pages étonnamment malléable.

De plus, l'illustration est très évocatrice. Elle trouve tout son sens après avoir refermé l'ouvrage. C'est fascinant. Pour rappel : voici mes avis sur le tome 1 et sur le tome 2. Sans spoiler, mais c'est compliqué.

Car le troisième tome commence en plein chaos. Encore et toujours la même rengaine. Les troupes ont été ébranlées, les ennemis ou les alliés sont éparpillés. Tout fout le camp. Mais la ferveur populaire est plus vibrante que jamais.

L'Invocatrice de Lumière a été élevée au grade de Sainte. Morte ou survivante ? Son nom fait soulever les foules. Pourtant, Alina est brisée. Son pouvoir est en train de la détruire, son avenir lui échappe et une décision grave s'impose.

Concrètement, le Darkling reste une figure envoûtante. Ah, l'Homme en Noir. Celui qu'on doit détester sans s'y résoudre. C'est d'ailleurs tout le talent de Leigh Bardugo : sa propension à créer des personnages forts. Des personnages qui nous touchent et qui nous font rire. Des personnages qu'on aime sans exception.

Eh oui, j'ai également succombé au magnétisme de Nikolai. J'ai succombé à la tendresse de David. J'ai adoré détester Zoya. J'ai pleuré face à l'abnégation de Mal. J'ai douté. J'ai gloussé, j'ai soupiré, j'ai frissonné. Chapeau pour ça.

Question action, ça pêche un peu à force de se lancer dans de longues fuites en avant, des errances dans les bois, les plaines, les montagnes. Par contre, ça crée un vrai esprit de groupe. On s'attache ainsi beaucoup à l'univers et aux protagonistes.

Les tourments romantiques flottent au-dessus des têtes mais ne polluent pas non plus l'atmosphère générale. Les choix vont et viennent. Les goûts s'affirment. Les sacrifices se profilent. Argh. De toute façon, il m'est bien difficile d'accorder ma préférence. Parce que j'aime VRAIMENT tout le monde. Mais j'ai versé ma larme. 

Au fond, mon cœur a été broyé à deux reprises au cours du troisième tome. Deux moments clés qui m'ont fait hurler. Concernant le dénouement, je suis à moitié conquise, mais pas déçue, car j'aurais opté pour la première option. Mais je chipote. Puisque j'ai été comblée : cette lecture est vibrante, riche en émotions et captivante. Son monde n'a pas fini de m'éblouir ! 

Série Netflix en approche. Et lecture de Six of Crows pour parfaire l'aventure.

éditions France Loisirs, 2020 -  illustration : Didier Graffet

Traduit par Anath Riveline pour les éditions Milan

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20/04/21

Grisha, tome 2 : Siege and Storm ; de Leigh Bardugo

Grisha 2Ce deuxième tome est d'abord celui de la transition. Les incidences du passé sont à réparer avant de prévenir les nouveaux coups durs. L'Invocatrice de Lumière est au centre de toutes les attentions. Une sainte ? martyre ? une imposture ? traîtresse ?

Alina Starkov n'a plus sa place nulle part. Elle se sent trahie et sans repère. Seul son ami d'enfance l'empêche de perdre pied même si leur fuite est vouée à l'échec. Le royaume est désormais fragilisé. Les ennemis et les alliés ont inversé les rôles.

Il plane un climat de doute et de suspicion sur tout le livre, lequel traîne un peu en longueur en manquant parfois d'action. On nous explique cependant qu'il faut reconstruire, qu'il faut consolider les liens. Qu'il faut asseoir un souverain digne de ce nom sur le trône. 

C'est politique et stratégique. Mais la question d'acceptation se pose aussi pour l'héroïne. Avec ses nouveaux pouvoirs, les convoitises toquent à sa porte. Ça se bouscule, parfois les mauvais intentions sont aussi les meilleures. Elle sent néanmoins qu'une part d'elle-même se brise chaque fois qu'elle cède à l'appel de la lumière.

Et que dire de sa relation avec Mal qui est malmenée et qui n'est plus que le souvenir d'un rêve envolé ! Un gouffre se creuse entre eux, hélas en leur âme et conscience. On assiste au massacre avec beaucoup de chagrin et d'impuissance. Tsss. Vraiment, ils m'ont déchiré le cœur. 

Surtout qu'une présence dans l'ombre nuit grandement à leur bonheur. Une omniscience, mais également le poids de la destinée. Argh. C'est terrible. 

Tout ça nous donne un roman avec peu de Darkling - entendons-nous bien : je suis frustrée ! Mais un certain Sturmhond - rouquin, arrogant, et rebelle - corsaire de son état, fait son entrée. 

Et mon cœur fait boum ! ...

Cette série pose brique par brique son univers, ses personnages. Elle étend sa toile et enjôle le lecteur avec une rouerie que je trouve fabuleuse. Oui, je suis accro.

J'enchaîne avec la suite, le troisième tome. Ça craint, oh oui, ça craint ... 

Nouvelle couverture, 2021 pour Milan. Traduction de Anath Riveline.

 Adaptation en série / Avril 2021 sur Netflix. 🖤

 ⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19/04/21

Grisha, tome 1 : Shadow and Bone ; de Leigh Bardugo

Grisha 1Maudit depuis des millénaires, le royaume de Ravka est plongé dans les ténèbres et encerclé par une épaisse nappe de brume maléfique. L'élite magique des Grishas est dépassée par la situation, jusqu'au jour où le régiment d'Alina Starkov, une jeune cartographe, subit une violente attaque des volcras, ces créatures qui hantent le Shadow Fold.

Voyant son ami Malyen Oretsev en mauvaise posture, la jeune fille sent une force invisible se libérer de son corps. Démasquée comme étant une invocatrice de lumière, un cas unique, Alina est expédiée aussitôt dans les beaux palais d'Os Alta pour suivre une formation et devenir le bien le plus précieux du Darkling, le conseiller du roi.

Encore sous le choc, Alina est également étourdie par la précipitation des événements. Elle, l'orpheline rejetée et miséreuse, est propulsée sur le devant de la scène, choyée, courtisée et convoitée. Ses premiers pas sont vacillants, son apprentissage est difficile et douloureux, Alina doute et n'est pas convaincue d'avoir sa place chez les Grishas.

Seul le Darkling lui voue une confiance aveugle et lui consacre une attention exclusive... qui n'est pas sans faire tourner la tête de la jeune fille.

Et j'avoue que c'est hyper prenant ! On se glisse avec une facilité déconcertante dans la peau d'Alina Starkov, ce qui permet de s'acclimater à l'ambiance, au décor, aux personnages, aux enjeux avec la même incrédulité, la même innocence et la même fascination.

Sans trop vouloir en dévoiler, j'ai nourri quasiment les mêmes sentiments que ceux de l'héroïne dans son appréhension et son besoin d'appartenance. C'est finement joué et on gobe tout sans sourciller. Pourtant, les indices sont glissés subrepticement pour tenir la garde en éveil... mais la tentation est trop belle.

Pour une entrée en matière, la lecture est excellente. Parfaite pour sustenter une envie de plonger dans de la fantasy épique et entraînante. J'ai adoré.

Nouvelle couverture, 2021 pour Milan. Traduction de Nenad Savic.

 Adaptation en série / Avril 2021 sur Netflix. 🖤

⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14/04/21

Destiny #1, de Cecelia Ahern

Destiny 1Série dystopique en deux tomes. Le premier fait une entrée fracassante : c'était une lecture géniale !

La vie de Célestine North a toujours été parfaite : une famille aimante, un petit copain exemplaire, des amis fidèles et un avenir sans nuage. Et pourtant, son monde s'effondre le jour où elle autorise un vieil homme malade à s'asseoir dans un bus. Car cet homme est en réalité un Imparfait qui ne dispose pas du droit de s'asseoir dans un lieu public. Aux yeux de la Guilde, Célestine est coupable d'avoir prêté assistance à un indésirable. Elle est à son tour arrêtée sans autre forme de procès. Qu'importe si le père de son petit copain est le chef de la Guilde, l'homme se doit d'appliquer des règles strictes. Et son cas servira d'exemple.

Waouh ! Vraiment, quelle chouette lecture. L'histoire peut paraître à première vue banale mais elle ne cesse de gagner en intensité et en horreur. Et c'est fichtrement captivant. Au départ, j'étais simplement curieuse de lire Cecelia Ahern dans un nouveau registre. Mais plus j'avançais dans le roman, plus je retenais mon souffle en trouvant ça incroyable. Tout le mérite revient à Célestine, l'extraordinaire Célestine. Elle parvient à susciter de l'émotion sans avoir rien demandé : elle n'a pas un soupçon de désobéissance en elle, elle est juste abasourdie et choquée par le déchaînement de violence et de haine dont elle est victime. Au nom de quoi ? de qui ? de simples faux pas d'ordre moral ou éthique ? Gosh. Et Célestine n'en veut même pas de cette gloire, elle refuse d'être un symbole. C'est limite si elle ne souhaite pas rétablir la vérité pour retrouver sa petite vie tranquille. Par contre, un gros potentiel se cache dans le casting. On le voit très, très peu. Mais quel charisme ! Youhou.

Enfin voilà. J'ai beaucoup aimé ce roman. Et si l'ensemble n'est pas 100% renversant (ou innovant), ça reste tout de même redoutable en matière de lecture en apnée. Célestine est tellement vraie, avec ses forces et ses faiblesses. On s'identifie facilement. Elle vit une histoire terrible, riche en rebondissements. On sent aussi la colère gronder, partout ça bout et ça menace d'exploser. Ça promet pour la suite !

Hachette romans, 2017 - Traduit par Christophe Rosson

Titre VO : Flawed

 ⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 17:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Le Sceau de la reine (Intemporia #1), de Claire-Lise Marguier

Le sceau de la reine Intemporia

Yoran a toujours vécu dans son petit village, situé au cœur de la plaine. Il mène une existence sans histoire, faite de chasse et de pêche. Et rêve d'épouser son amour d'enfance. C'est un garçon plein de fougue et de romantisme.

Mais un jour, un mal étrange vient frapper la population. Autour de lui, les gens tombent gravement malades et succombent au virus meurtrier. Les anciens sont dépassés par la situation et vont alors lui confier un secret qui va provoquer son départ.

Si Yoran tient à son bonheur, il n'a pas d'autre choix que de se mettre en route pour déjouer les plans d'une reine tyrannique et sanguinaire. En chemin, il croise également un groupe de rebelles auquel il se joint pour servir sa mission.

Mais d'autres questions se posent, d'autres alternatives viendront s'offrir à lui et notre valeureux gaillard devra rester droit dans ses bottes (ou pas), pour savoir s'il souhaite suivre son instinct ou rester fidèle à ses promesses.

J'ai beaucoup aimé le démarrage du livre. La mise en place est impeccable et l'ambiance fascinante. Mais j'ai également apprécié le changement d'horizon et d'univers, après l'insouciance de la plaine, son charme bucolique, son climat protecteur et bienveillant, on se frotte à l'inconnu et au monde extérieur. Le danger, l'angoisse et la perte des repères. C'est pas mal du tout. 

En somme, l'imaginaire est grandiose et promet du mystère, des drames, des sacrifices. Un vrai plaisir de lecture, simple et entraînant, avec ambiance médiévale et fantastique. Quête ultime. Bravoure et amitié. Tout bien comme il faut. Seul reproche : les 530 pages. Surtout que deux autres livres viennent compléter la série.

En attendant, c'était une bonne découverte. Ah oui, en 2014 ! Déjà.

éditions du Rouergue, coll. Epik, 2014

⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 11:00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20/03/21

Winterwood : La forêt des âmes perdues, de Shea Ernshaw

WinterwoodPoint fort du roman : son ambiance tellement ensorcelante.

Imaginez une jeune fille vivant isolée dans une maison au milieu des bois. Un nuit d'hiver, suite à une violente tempête, elle trouve un garçon porté disparu depuis quinze jours. Elle pense d'abord qu'il est mort car il est étendu, les yeux clos, la peau bleue. Mais voilà qu'il les ouvre soudainement et la fixe comme un hébété. Nora le recueille chez elle.

Mais rien n'est clair dans cette histoire. Le garçon s'appelle Oliver et parle peu. Sa mémoire est défaillante. Tout juste se souvient-il qu'il séjourne dans un camp pour jeunes en difficulté. Lorsqu'il décide d'y retourner, c'est pour s'en échapper à nouveau.

De son côté, Nora ne peut pas oublier leur rencontre. Elle a besoin de comprendre et décide de mener sa petite enquête. Par contre, il faut bien se figurer que le contexte est oppressant, qu'il fait très froid et que des légendes de sorcellerie courent sur la famille de Nora.

Donc, total respect pour cette atmosphère si particulière et qui rend la lecture mystérieuse et néanmoins envoûtante. Cela m'a énormément plu. J'avais plusieurs pistes en tête quant à l'issue du roman, et pourtant le dénouement m'a un peu prise de court. Une autre issue aurait été plus percutante, à mon goût, mais c'est très bien comme ça aussi.

Un bon roman au charme gothique et terriblement mélancolique. Je dis oui, oui et encore oui.

Rageot, 2020 - Traduit par Lilas Nord

⭐⭐⭐.5

 

Posté par clarabel76 à 18:30:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02/03/21

Un nom sur la liste, de Monica Hesse

Total respect pour ce roman qui évoque l'horreur de l'Holocauste et le drame des survivants avec une justesse de ton qui ne faiblit jamais. Nul pathos au programme. Mais des émotions brutes, vibrantes et tellement humaines.

Un nom sur la listeRescapée de Birkenau, Zofia parvient à se rendre en Pologne pour retrouver son frère Abek. Trois ans plus tôt, toute la famille a été déportée puis séparée. Tous ont malheureusement péri. Zofia est simplement convaincue que son frère va la rejoindre. N'en pouvant plus d'agir, elle poursuit son chemin pour gagner un camp de personnes déplacées. Elle n'a de cesse de questionner, d'aller au contact des commissions désordonnées, de bousculer les administrations, d'écrire des lettres. Cette attente la ronge et pourtant elle s'accroche à cet espoir pour ne pas sombrer.

Le parcours de Zofia est passionnant car il montre un monde en ruines et traumatisé par la folie haineuse. Au milieu de ce champ dévasté, on découvre une communauté en quête de renouveau - entraide, amitié, amour. Tous ont la volonté de vivre le moment présent comme une revanche sur le destin. La scène du mariage illustre à quel point cette espérance est grande : la musique, les rires, les toilettes apprêtées. C'est vraiment incroyable. L'auteure n'a d'ailleurs rien inventé, juste lu de nombreux témoignages pour alimenter son roman.

Et quel roman ! J'ai adoré du début à la fin. J'ai été fascinée par la détermination de Zofia qui, au fil des chapitres, va également se révéler une héroïne délicate car faillible et imparfaite. Ses souvenirs sont flous, ses choix incertains et ses actions discutables. Malgré tout, elle trace sa route et ne dévie pas de son objectif. L'histoire est captivante et bouleversante. J'ai juste foncé tête baissée en me demandant où était Abek et comment Zofia allait surmonter son héritage. Croyez-moi, c'était pfiou !!

Excellente lecture, après Une fille au manteau bleu de la même Monica Hesse.

Nathan, 2021 - Traduit par Anne Krief

❤️⭐⭐⭐⭐.5

Posté par clarabel76 à 14:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13/12/20

La Belle Sauvage (Le Livre de la Poussière #1), par Philip Pullman

La belle sauvageEncore une exploration très excitante du monde de P. Pullman ! J'avais envie d'une lecture qui me transporte ailleurs. Une lecture qui me donne l'illusion de parcourir un univers à la fois familier et qui rompt totalement avec le quotidien. Cela a plutôt bien fonctionné car j'ai eu le sentiment de me déconnecter en me distrayant.

Dans cette série qui se déroule avant Les Royaumes du Nord, Lyra n'est encore qu'un bébé recueilli discrètement dans un prieuré de bonnes sœurs. Car elle fait déjà l'objet d'une grande convoitise - ses parents, les érudits et d'autres individus complotent pour retrouver sa trace. Seul le jeune Malcolm est dans la confidence. Ce fils d'aubergistes a compris qu'il y avait anguille sous roche et mène son enquête furtivement. Et le danger approche. Lorsqu'une crue exceptionnelle vient engloutir la contrée, Malcolm prend son destin en main en embarquant la jeune Lyra à bord.

Toute la première partie du roman est captivante ! Entre le plaisir de replonger dans l'imaginaire de Pullman, de recroiser ses personnages et leurs daemons, je me frottais les mains de satisfaction. Après l'épisode de la crue, ça devient plus long et décousu. Mais le dénouement est très bon et rattrape le coup donc ça valait bien l'attente, le suspense, les frissons et les émotions. C'était une expérience remarquable et j'ai beaucoup aimé !

©2017 Editions Gallimard Jeunesse (P)2020 Editions Gallimard Jeunesse

Illustré par Chris Wormell - Traduit par Jean Esch

 ⭐⭐⭐⭐

Posté par clarabel76 à 18:45:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08/12/20

Asha Tueuse de Dragons (La Légende d'Iskari #1) de Kristen Ciccarelli

iskari asha tueuse de dragonsIntriguée par cette couverture et son univers combinant des dragons et un royaume en plein chaos, j'ai tenté l'aventure sans attente particulière. Résultat : j'ai carrément adoré et je ne vais pas traîner pour découvrir la suite. ♥

Asha chasse les dragons pour son père, le roi de Firgaard. C'est elle, l'Iskari. La porteuse de la mort. Elle est à la fois crainte et admirée, porte fièrement ses cicatrices et affiche une détermination de déesse. Pourtant la jeune femme se sent souvent seule et isolée. Promise à Jarek, le commandant des soldats, elle ressent de moins en moins l'envie de sceller son destin à cet alpha conquérant. Elle va alors accepter le compromis de son père en partant traquer le Premier Dragon pour lui arracher le cœur.

Mais les dés sont pipés, la mission est plus ardue qu'en apparence. Les légendes refont peu à peu surface, les mythes s'effondrent et la rébellion se prépare. L'histoire n'aura de cesse de se déployer, dévoiler son univers et amener de nouvelles rencontres. Les personnages aussi vont s'enrichir, s'affirmer et surprendre. Bref. C'est passionnant. Si j'ai plus d'une fois douté de la tournure des événements, j'ai dévoré ce roman selon un rythme oscillant souvent entre frénésie et coup de frein pour faire durer le plaisir. Hanlala. Me voilà complètement emballée par cette nouvelle série. C'est tout simplement palpitant, intense et surprenant.  Tentez le coup. Smacks !

Gallimard Jeunesse, 2019 - Traduit par Vanessa Rubio-Barreau

Illustration de couverture : Patrice Cablat

 ⭐⭐⭐⭐⭐